Partagez | 
 

  I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   Dim 25 Sep 2011, 08:47

Les soirs de pleine lune… On dit souvent que le loup est de sortie dans ce genre de soirée. Que le chasseur s’éveille en l’homme, vérité ou légende urbaine ? Peut importe, ce n’était pas cela qui empêchait le corbeau de voler fièrement dans les cieux obscur. Mais pourquoi ? Encore une errance qui n’a aucun sens… Mais autant bougé que rester stoïque… Les bras de Morphée ne l’accueillaient plus, Ren s’était réfugier donc dans les bras d’Apollon, que l’astre solaire lui fasse trouver le sommeil. Mais immédiatement, nous étions en pleine nuit. Un ciel dégagé, la lune étant pleine. Sur une plage près des rochers, il attendait qu’un loup se montre. Il ignorait exactement où pouvait il bien être ? Il s’en fichait, il s’assit dans le peu de sable que contenait cette plage et tira une clope en fixant la mer noire qui se dressait face à lui… Il l’attendait… Celle qui lui faisait vivre ce cauchemar. La source de sa haine, et de son amour. Pourquoi vouloir la voir ? Essayer d’en finir une bonne fois pour toute ? Une très bonne question…

Il souffrait… De cet amour qu’il portait pour elle, il en souffrait. Personne avant elle n’avait causé une telle douleur dans le corps du jeune homme… Voilà pourquoi il la haïssait tout autant. N’est ce pas une raison bien futile ? Sans doute… Mais la haine, comme l’amour est un sentiment qui ne s’explique pas. Ren en avait fait les frais, il était tombé amoureux de cette fille, malgré qu’il sache que ce n’était pas une personne fréquentable… Enfin, les deux amants semblent avoir subit les mauvais comme les bons côté de l’autre. Ils se connaissent aussi depuis un certain temps… Et chaque nuit, Ren maudissait cette rencontre… Il la maudissait plus que tout… Mais il ne pouvait la laisser seule… Il maudissait cette faiblesse qu’il cachait au plus profond de lui… Jamais il n’aurait cru tomber amoureux, c’était bien dommage pour le corbeau…

Une lettre quelques jours auparavant pour lui donner rendez-vous, ici, ce soir… Cela suffisait. Encore maintenant, il se demandait pourquoi avait-il envie de la voir ? Pourquoi avait-il envie de la serrer dans ses bras… Il avait mal, il souffrait de cet amour pour elle… Mais elle, est ce qu’elle l’aimait ? Ils ont passé plus d’une nuit ensemble, mais n’étais-ce qu’un jeu aux yeux de la jeune femme ? Où étais-ce plus ? Aimait-elle le corbeau ? Ou jouait elle avec ?... Il était si faible face à elle, si sensible… Elle pourrait lui planter un couteau dans le dos qu’il ne réagirait pas… Il ne lui en voudrait même pas… Il se laisserait mourir pour elle… Si cela était le seul moyen de l’avoir rien que pour lui, il sacrifierait tout… Ce serait plus fort que lui, il le ferait de lui-même contre sa volonté, une chose qui n’était pas logique…

L’homme était plongé dans ses pensées, le regard vide fixant l’horizon sans aucune conviction… A part le bruit des vagues et du vent, il n’entendait plus rien autour de lui… Seul une branche brisé, et quelques pas dans le sable le sorti de ses pensées… Elle était là… Il se releva doucement, et jetant sa clope. Dans chacun de ses mouvements, on pouvait remarquer qu’il était las, et indifférent… Il essayait de le rester en tout cas… Cela faisait combien de temps qu’il vivait cet enfer ? Trop longtemps… Il se retourna vers la femme, le visage de l’homme n’exprimait aucune émotion, comme à son habitude… Il avait appris à souffrir en silence… Il murmura dans un soupir :


>>Emiko…

Doucement, il s’approcha de la cœur… Un certain air de défis, quoique de plus normal, il s’arrêta à même pas dix centimètres de la jeune femme… Les mains le long du corps, il remarqua qu’il avait presque une vingtaine de centimètre de différence entre eux. Du haut de son mètre quatre vingt quatre aussi. Ren était grand, c’était sur… Et même niveau carrure il était large d’épaule, Emiko avait l’air d’une enfant à côté de l’homme.
Ren aurait voulu pouvoir la serrer dans ses bras à ce moment là… Mais elle était tellement insaisissable. Surtout aux yeux de Ren, elle était un animal libre et sauvage… Un peu comme le corbeau. Si l’homme devait la comparé à un oiseau, c’était alors une colombe, ou un faucon… Pourquoi ? Il n’avait aucune explication à sa… Il plongea ses yeux sombres dans ceux d’Emiko… Comment pourrait il voir qu’elle soit sincère ou non ? Avec cette femme, c’était impossible, d’après Ren elle se cachait sous trop de facette… Il se décida à dire enfin :


>>Tu t’es décidée à venir

|HRP: Désolé si le post laisse à désirer ><" Je me rattraperais, promis =3|
Revenir en haut Aller en bas
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   Dim 25 Sep 2011, 19:59

Elle regardait l’astre lunaire depuis sa fenêtre. A côté d’elle se trouvait une lettre, un simple morceau de papier avec quelques phrases écrites dessus. Un rendez-vous donné dans son quartier. Mais cela la troublait bizarrement. Elle se sentait ... Mal à l’aise. La brune reprit la feuille, relisant les lignes. Qu’est ce qui pouvait bien la gêner ? Après tout, elle en avait déjà reçu d’autres, des mots de ce genre. Mais l’expéditeur n’était pas n’importe qui. Yusuke Ren. Elle le connaissait depuis un petit moment déjà. Les nuits passées avec lui l’avaient toujours marquées. Surement à cause du caractère assez spécial du jeune homme, qui le rendait extrêmement intéressant aux yeux d’Emiko. Elle n’avait pas tenté de le manipuler. Elle avait juste pris du plaisir avec lui. Mais c’était tout. Elle ne s’était pas plus attachée à lui que ça ... Du moins, le pensait-elle. Car elle savait bien qu’elle se rendait compte de ses sentiments en retard, quand il n’était plus possible de les dissimuler, qu’ils prenaient trop d’importance. Pour l’instant, c’était de l’indifférence. Mais elle sentait bien qu’il y avait autre chose. Ce pincement de plaisir en le voyant. Le rythme de son cœur quand il était proche d’elle. Son souffle accéléré lorsqu’elle succombait à son charme.

Mais quelque chose lui disait que cette nuit n’allait pas être seulement une nuit de plaisir. Peut-être se trompait-elle. Mais en tout cas, cela la tourmentait. Elle souffla un coup. Il était temps de se préparer. Emiko ne sortait jamais sans avoir passer un moment à peaufiner les moindres détails de son apparence. Après tout, c’était son atout principal. Mais en cette soirée de doute, elle n’avait pas le cœur à ça. Pour une fois, elle voulait être naturelle, simple. Plantée devant son miroir, elle s’observait, sans artifice. Elle avait le visage pâle et des cernes se dessinaient, prouvant son mal à dormir. Elle ne ressemblait plus vraiment à la poupée de porcelaine de d’habitude. Son masque se fissurait, à son plus grand désespoir. Elle avait trop joué ses derniers temps, trop manipulé. C’était le moment de faire une pause. Cette nuit serait la dernière scène avant l’entracte. L’acte s’achevait, sur un coup de théâtre ...

Elle marchait dans la rue. Ses longs cheveux noirs lui cachaient le monde qui l’entourait, lui permettant de se concentrer sur les minutes, peut-être les heures qui allaient venir. Au pire, ce n’allait être qu’un mauvais moment à passer. Au mieux ... Y’avait-il un mieux dans ses situations là ? Emiko ne comprenait pas sa réaction. Ce devait être juste la fatigue, le stress de ces derniers temps. Elle arriva enfin à la plage et le vit, au loin. Elle se stoppa quelques instants. Il était encore temps de faire demi-tour ... Non. Elle n’était pas une lâche. Et puis, après tout, rien ne lui disait qu’il allait se produire quelque chose. Ca allait peut-être être juste une soirée normale. Elle respira doucement puis s’avança. Elle se stoppa, lui lançant le reste du chemin à parcourir. Un air de défi se peignait sur le visage de la jeune femme. Il s’arrêta à peu de distance d’elle, l’obligeant à lever la tête pour scruter son visage, tenter de capter une émotion, un sentiment. Peine perdue, il était toujours aussi indifférent que d’habitude. Elle ne bougea pas, resta les bras le long du corps.

« Oui ... Je n’avais aucune raison de ne pas venir ... »

L’envie de contact la prit brusquement. Elle voulait son étreinte, elle voulait ses lèvres, elle le voulait. Elle voulait le faire taire, empêcher des paroles de franchir la barrière de ses dents. Etait-ce l’incertitude qui la tenait qui la faisait agir ainsi ? En tout cas, elle qui avait comme principe de ne jamais faire le premier pas et d’attendre que l’autre tombe dans ses bras, rompit la distance qui les séparait. Se collant à lui, elle l’embrassa avec passion, ses bras noués derrière son cou, ne lui laissant pas le temps de réagir. Emiko avait des réactions incompréhensibles parfois ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   Mar 27 Sep 2011, 19:13

Cette femme… Pouvait-elle lire dans les yeux du corbeau ? Pouvait-elle voir ce sentiment qui le hantait ? Ses yeux, la seule chose qui pouvait le trahir… Un regard gorgé de larme, pourquoi souffrait-il ? Pourquoi devait-il souffrir alors qu’il l’aimait ? Tant de questions sans réponses… Tant de valeurs inutiles face à elle, face à l’incarnation de son amour, celle qui brise le masque, la seule qui le découvre sous son véritable jour… La seule, l’unique… Le rêve se cachant dans un cauchemar, un soleil dans les ténèbres de la nuit… Cette fois, il pouvait être honnête, ils n’auront que la lune comme témoin, et comme tous savent. La lune est aussi silencieuse que la mort… Cette fois… Le masque tomba, ses bras se levèrent… Il aura fallu un seul acte de la part d’Emiko pour que l’ombre se dissipe autour de Ren… Juste l’espace d’une nuit… Ou d’un enlacement… L’espace d’un instant, l’homme se sentit libre…

La jeune femme s’était approché de lui, et l’avait embrassé langoureusement… Passant ses bras autour du cou de l’homme, étant sur la pointe des pieds pour atteindre ses lèvres. Cela était bien compréhensible quand on voyait la différence de taille… Ren ne réagit pas immédiatement au baiser, d’abord en état de choc, laissant ensuite ses sentiments pour elle prendre le dessus, il partagea le baiser, le prolongeant même en la serrant contre lui… L’amour qu’il pouvait ressentir pour elle… Il haïssait ce sentiment plus que tout… Pourquoi ? Sans doute par peur… Mais ce soir, peut importe, ses craintes, sa haine, et sa colère s’envolèrent… Laissant juste place à la tristesse… Et l’amour. Il savait qu’elle partirait à un moment ou un autre, mais il ne voulait pas de sa… Non ! Il la serra un peu plus, mais toujours avec tendresse… Une larme coulait sur sa joue. Il se réfugia dans le cou de sa bien aimée, humant l’odeur de la jeune femme… L’odeur de sa chair… Elle, seulement elle au naturel, tout ce qu’il pouvait aimer chez elle. Il savait qu’elle avait bon fond malgré tout les mauvais côtés qu’elle montrait, il la savait aussi très forte, et c’était sans doute une chose qui lui faisait le plus peur… Qu’elle n’est plus besoin de lui… Il ne voulait pas la perdre, il voulait qu’elle reste à ses côtés à jamais... Il articula en sanglotant :


>>Je… Je ne veux pas que tu partes… Reste avec moi… A jamais… Emiko… Je… Je…

Les mots s’étouffèrent dans sa gorge. Ce n’était pas du tout dans son genre un tel comportement… Il était quasiment improbable de le voir pleuré un jour. Mais pourtant, il pleurait bien. Ses yeux étaient larmoyant… Quelques larmes, quelques larmes de trop... Avec elle, il ne pouvait pas mentir, il ne pouvait pas enfiler son masque, non, il en était incapable. Il se sentait faible, il se sentait comme un enfant… Comme l’enfant qu’il était face à celui qui l’a détruit une fois. Non… Il avait l’impression de chuter dans un puits sans fond, de chuter d’une falaise, d’un immeuble, ou quoique ce soit d’autre. Il se sentait seul… Merde ! Il voulait savoir, un seul détail, un seul ! Comme un enfant après avoir fait une grosse bêtise, et après s’être fait gronder… Il releva la tête, essuya les quelques larmes du revers de la main, et planta ses yeux noisettes dans ceux d’Emiko… Le regard de l’homme était déterminé, mais tellement fermé, ou peut être pas pour elle, cela importait peut. Il ne devait pas broncher, il devait savoir… Il décida de prononcé les mots de l’enfant après une dispute avec sa mère… Il se décida de prononcer…

>>Je t’aime…

Il connaissait bien l’ampleur de ces deux mots… Sept lettres qui pouvaient tout changer, malgré qu’il ne les ai jamais prononcé, n’ayant pas eu l’occasion auprès de sa mère, et n’ayant jamais connu l’amour avant. Jamais il n’avait prononcé de mots d’une telle importance… Aussi bien pour lui que pour beaucoup de personnes dans ce monde… Un mot qui aurait apparemment disparu sur cette île. Aujourd’hui, sous la lune d’argent, le corbeau prit la décision de faire revivre ces mots… Mais qu’elle serait la réaction d’Emiko ? C’était la chose qu’il appréhendait le plus…
Revenir en haut Aller en bas
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   Ven 07 Oct 2011, 21:02

Elle ferma les yeux. Elle ne se comprenait pas. Plutôt que de se dégager de cette étreinte et de montrer les crocs, elle resta là, à ne rien faire, à seulement profiter de la chaleur de ses bras. Elle se haïssait de se montrer si faible et si sentimentale. Ren enfouit son visage dans son cou et elle sentit avec une grande surprise des larmes couler sur sa peau. Elle fronça les sourcils d’incompréhension. Que lui arrivait-il ? Elle l’avait connu avec sous plusieurs sentiments, mais jamais elle n’aurait pensé que des larmes pouvaient s’échapper de ses yeux. Elle attendit patiemment la fin de sa phrase, n’essayant pas de se l’imaginer. Une de ses mains caressait doucement les cheveux du jeune homme, comme pour l’inciter à parler. L’angoisse lui tordait l’estomac même si cela ne se voyait pas. Ce n’était pas possible ... Elle refusait d’y croire, elle refusait de penser. Elle le fia sans rien dire lorsqu’il releva la tête, son visage complètement fermé, on ne pouvait lire nulle trace d’une quelconque émotion. Elle était devenue douée avec le temps pour dissimuler ses émotions.

Et il finit sa phrase, au grand damne de la petite brune. Elle avait toujours eu peur que cette situation arrive un jour. Qu’une personne qui pour elle n’est qu’un synonyme de plaisir tombe amoureuse d’elle. Que quelqu’un qu’elle apprécie lui dise ça. Elle avait imaginé à de nombreuses reprises comment réagir mais elle se rendit compte qu’elle ne savait pas quoi faire. Pour l’instant, les sentiments de Ren n’étaient pas réciproques. Emiko avait du mal à définir ce qu’elle ressentait pour lui et donc elle n’était pas capable de lui répondre. Elle recula de quelques pas, fuyant son regard. Elle ne voulait pas le blesser, mais elle ne voyait pas comment faire ! Les sentiments pouvaient être tellement ... Douloureux.

« Je suis désolée Ren ... »

Désolée de quoi ? De l’avoir charmé, d’avoir joué avec lui ? Elle se sentait coupable mais en même temps, elle se disait que ce n’était pas sa faute. Elle n’avait pas pu prévoir ça. Mais ce qui l’agaçait, c’est que ce soit lui. Si ça avait été n’importe qui d’autre, elle l’aurait envoyé bouler sans problème, lui faisant bien comprendre qu’il n’avait aucune chance. Mais elle ne se voyait pas faire ça à Ren, elle l’appréciait bien trop pour ça. Emiko se mordilla la lèvre en tournant la tête vers la plage. Elle aurait dû arrêter de le voir dès qu’elle avait commencé à ressentir de la sympathie pour lui. Mais non. Elle avait préféré faire passer ses désirs avant la raison. Connerie. Après, elle aurait pu également faire croire à Ren qu’elle éprouvait quelque chose pour lui, mais elle n’était pas une garce à ce point-là. Ou du moins, cela dépendait des personnes en face d’elle. Elle reporta son regard sur lui, écartant légèrement les bras de son corps.

« Tu peux avoir mon corps, mais tu n’auras pas mon cœur. »

Sa voix était plutôt indifférente, comme ci cela lui passait au dessus de la tête. Mais c’était tout autre chose. Bien au contraire, cela lui faisait mal au cœur d’insister autant, mais elle voulait qu’il comprenne que c’était définitivement mort. A moins d’un miracle, elle ne pensait pas tomber un jour amoureuse de quelqu’un. Elle aurait trop peur que le Joker s’en prenne à la personne qu’elle aimerait, d’où le fait qu’elle cache aussi bien ses sentiments. C’était un vrai bordel dans sa tête. Elle était perdue. Mais elle ne voyait pas d’autres choix, malgré la sincérité flagrante de Ren ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   Sam 08 Oct 2011, 16:28

Désolé… Des mots qui voulaient déjà tout dire… Des mots qu’il avait trop souvent entendu, qu’il avait trop souvent dit sans le penser. Désolé… Dans un dernier souffle, il a trop entendu ce mot dans cette situation, le dernier mot des victimes du corbeau bien souvent… Mais cette fois, c’était les mots du rejet… Il lui avait ouvert son cœur, elle l’avait rejeté… Le corbeau connaissait ce scénario, il l’avait trop souvent vu… Peut de fois vécut, car après tout, il n’ouvrait jamais son cœur… En tout cas, jusqu’à aujourd’hui. Ressentait cette intense douleur parcourir tout son être, il comprit réellement pourquoi il ne voulait rien ressentir… La douleur physique n’était rien… La douleur mentale était réelle. Ce soir, il mourrait pour la seconde fois. Une telle douleur lui traversa le corps. La chaleur montait en lui, aussi vite que l’adrénaline et la colère… Non, il ne devait pas ce laisser dominer par sa colère, ce n’était pas digne de lui. Il ne devait pas se mettre hors de lui… Pourtant, la rage domina son esprit. L’amour était tellement douloureux… Il la haïssait, il haïssait son amour pour elle… Il le maudissait jusqu’au plus profond de son être.

Son corps ? Il pouvait avoir son corps ? Il s’en fichait éperdument de son corps ! Ses mains se crispèrent, il la lâcha, le visage neutre… Plus aucune larmes, c’était comme si il n’avait jamais pleuré… Il mit une certaine distance entre eux, un pas en arrière. Sa neutralité était inquiétante, il fixa la jeune femme dans les yeux. Son regard n’exprimait aucune émotion… On pouvait même dire que cela en devenait inquiétant. Il lui tourna le dos lentement et se dirigea vers l’eau en silence… Il se stoppa quelques mètres plus loin et s’assit. S’attendait-elle à une quelconque réaction sous la colère ? Certes, il s’était crispé quelques instants plus tôt, mais avec le temps, il avait apprit à se maitriser, à canaliser sa colère aussi grande soit elle. Et ensuite à l’effacer… Comme il était capable de tout effacer, à l’exception d’une chose… L’amour qu’il portait pour cette femme… Pourquoi était-il impossible d’effacer une chose aussi futile ici ? Malgré qu’il s’était rendu à l’évidence que cela n’était pas réciproque, il ne parvenait à rien effacer d’elle…

Il était assis, son regard était plongé vers l’horizon… Il ne fixait que sa, la grandeur de la mer, les cieux obscur… Et la fine ligne qui séparait les deux… Il soupira, sans aucune conviction, las comme à son habitude, avant de dire :


>>Tu sais. Si je voulais ton corps, je serais venu chez toi, mais honnêtement… J’en ai rien à faire d’avoir ton corps, je ne veux juste ton cœur.

Sa voix était calme, et neutre… Elle semblait résonner sur cette plage, avec une telle monotonie… Ressentait-il encore quelque chose ? Personne ne pouvait le dire, même pas Emiko… Il était seul à subir l’intense douleur qui parcourait son âme et son cœur, hors son Sôseiji. Il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre sur le même ton :

>>Je suis sans doute le seul sur cette île qui est prêt à tout… Je suis prêt à tout pour toi, et pour te protéger. Je pourrais même défier le Joker pour toi… Sache qu’ici, tu es la seule qui compte à mes yeux…

Il se stoppa un moment… Comment allait-il pouvoir clôturer cette déclaration ? Il l’ignorait, il y réfléchit un instant… Ne surtout pas jouer de nouveau les sensibles face à elle. Il soupira de nouveau. Bon sang ! Il était dans une sale situation. Comment allait-elle réagir ?.. Bon, tampis ! On verra, il clôtura sur quelques mots :

>>Voilà, tout est dit.

Tout était dit, oui. Ren avait tout dit. C’était désormais à elle de voir. Comment allait-elle réagir ? Allait-elle partir ? Rester ? Ren s’en fichait, il ne comptait pas quitter cette place avant un long moment… Enfin, il allait rester sur la plage, il le savait, c’était un bel endroit, il s’y sentait bien. Mais n’empêche, la question de voir la réaction d’Emiko résonnait dans son esprit… Désormais, le corbeau sur son perchoir, observait sa proie… Bien, elle a joué… Il allait avoir ce qu’il veut, c’était son but ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   Sam 29 Oct 2011, 17:26

{C'est minable, désolée. Mais avec de qui s'est passé sur KHH, j'ai du mal à RP.}

« Ne me déteste pas ». Elle se sentait tellement mal de cette situation. Elle ne voulait pas le faire souffrir, mais elle était bien obligée. Mieux valait ça plutôt que de lui faire vivre une illusion qui risquait de les détruire. Elle fixait son visage, espérant voir une émotion transparaitre. Mais rien. Il était redevenu aussi neutre que d’habitude. Mais pourquoi donc ne montrait-il jamais ce qu’il ressentait ? Cela aurait réconforté la jeune femme de savoir si elle l’avait blessé ou non. A la place, elle avait le droit à ce regard vide, si terrifiant ... Trop pour qu’elle le supporte. Elle détourna les yeux. Il s’éloigna, mais elle ne bougea pas, restant à distance de lui. Elle savait bien que sa phrase avait été des plus inutiles, mais elle voulait bien lui faire comprendre qu’avoir accès à son cœur était plus dur qu’il n’y paraissait. Trop peu de personnes avaient déjà réussit ...Et encore moins y étaient restées.

Les paroles qui suivirent lui crevèrent le cœur. Elle croyait en sa sincérité. Et il était capable de tout pour elle ... Alors qu’elle n’aurait sûrement jamais risqué son existence pour lui. En temps normal, elle n’en aurait rien eu à faire d’une telle déclaration, elle l’aurait rabaissé, lui aurait rit au nez, se serait moquée de lui. Mais c’était Ren, et cela changeait tout. Elle se retrouvait de nouveau dans la même situation qu’elle avait connue avec Tatsurô. Et puis de toute façon, tout cela lui prenait la tête. Les sentiments, ce n’était vraiment pas son truc. Elle soupira. Que pouvait-elle faire pour lui ? Disparaître lui semblait être la meilleure solution. Cela ne servait à rien de rester à ses côtés si c’était pour qu’il en souffre. Enfin, elle disait ça, mais d’un côté, elle ne savait pas vraiment ce que lui voulait ... Il semblait ... tellement attaché ! Quelle connerie que tout ça. Elle soupira une nouvelle fois et alla s’asseoir à côté du jeune homme, étendant ses jambes sur le sable. Elle n’allait pas fuir. Ce serait trop lâche de sa part. Et elle tenait trop à lui pour partir ainsi et l’éviter pour le reste de ses jours. Elle ne le regardait pas, ses yeux étaient fixés sur l’horizon. Qu’y avait-il de l’autre côté de cette mer ? Le monde normal ? Peut-être s’était-il produit des catastrophes et qu’ils n’étaient même pas au courant ... C’était bizarre comme sensation.

« Et ... Qu’est ce qu’on fait maintenant ? Parce que ... Je ne pense pas qu'on puisse faire comme si rien ne s'était passé. C'est à toi de décider. »

Elle choisissait la solution facile : lui déléguer la tâche de savoir s'ils devaient continuer à se voir ou pas. S'ils devaient continuer comme avant ou non. Si quelque chose allait changer. Car pour l'instant, tout était trop confus dans sa tête pour qu'elle puisse décider quoi faire.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hate everything about you... Why do I love you ? |Wakizaki Emiko|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AfterAfter ▬ 後 :: 
Archives
 :: Rps
-