Partagez | 
 

 On se fatigue de tout, même d'être aimé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: On se fatigue de tout, même d'être aimé.   Mer 12 Oct 2011, 00:46




Ageha & Scott

« On se fatigue de tout, même d'être aimé. »






Il y a des soirées où le poids du quotidien est trop lourd à porter pour une paire d'épaules. C'est dans ces moments qu'un ami est indispensable. Il partage ton fardeau, ta soirée, tes problèmes. Il ajoute sa pierre à tes fondations.


Assis sur un banc, Scott fixait le reflet de la lune sur le lac. Il n'était pas seul. Ageha était de l'autre coté du banc. Il devait être trois heure du matin. Pourquoi, il n'était pas au travail ? Une journée de repos. Pour une fois, il avait décider de ne pas sortir. Enfin. Pas vraiment. Petit retour en arrière. Monsieur s'était réveiller au crépuscule comme à son habitude. Après deux bols de céréales et une bière, il avait décider qu'il était temps de s'habiller. Ce soir, il faisait dans le sobre. Une simple chemise marron à motifs quadrillés par dessus un t-shirt, à manches coutes ,noir. Il aimait bien ce t-shirt avec un petit slogan humoristique en anglais dessus :

« Come To The Darkside, We Have Cookies »

Bien évidemment, entre ces deux phrase, on avait le droit à un logo de Dark Vador une assiette de cookies à la main. Il décrocha un sourire. Puis il attrapa un jeans noir et se dirigea devant son ordinateur qu'il alluma. Un peu de musique pour se mettre dans l'ambiance. Il s'installa devant l'écran pour bosser un peu. Mais son esprit était ailleurs ce "matin". Il cliquait un peu au hasard, pensif, absent. Son esprit vagabondait sur des questions sans réponses. " Pourquoi était-il là ? Pourquoi avait-il cette maladie ? Pourquoi ... Pourquoi ? ". Il sa passa la man sur le visage. Exaspérer par lui même. Il attrapa sa veste en cuir avant de sortir de son appartement. Comme un rituel, lorsque qu'il pensait trop, il devait boire. Mais boire seul c'est triste, surtout quand tu es de repos. Alors, sans même y réfléchir à deux fois, il se dirigea vers un lieu qu'il connaissait bien. Un bar. Celui du roi des Trèfles. Pourquoi ici ? Le hasard pour la première fois, puis la force de l'habitude, et enfin, la peur du changement.

Les changements changent seulement le mal de place.

Il poussa la porte. Un petit son de clochette retentit. Les regards se posèrent sur lui. Il se dirigea vers le bar et pris place sur un tabouret. Il salua son roi d'un signe de la tête qui lui fut rendu avec un petit sourire en coin. Il n'y avait pas foule ce soir. Scott enleva sa veste et la posa sur le tabouret d'à côté qui était vide. Il se sentait en sécurité ici. Autant que s'il était encore à son appartement. Par dessus le léger brouhaha ambiant, on entendit S. aboyer contre une serveuse. Ageha. Elle arriva prêt de Scott, un sourire manifestement forcé aux lèvres. Il savait. Il comprenait que ce n'était pas de venir le servir qui rendait le sourire de Pierid faux. C'était plutôt le comportement de Tatsurô. La demoiselle était à ses ordres, autant au bar que dans ses fonctions de figure. Et connaissant le bon roi, il profitait largement de la situation pour jouet avec les nerfs de la belle valet.

Le comportement taquin de Tatsurô, Scott pouvait le subir aussi, mais il imaginait mal ce que ce devait être à vivre au quotidien. Alors devant ce sourire forcé, il eut la seule réaction qu'il pouvait avoir, un vrai et franc sourire emplit de compassion. Il était en effet bien heureux de voir Ageha. C'était l'une des rares personnes qu'il pouvait réellement affublée du nom d'ami sur cette île. Il ouvrit la bouche pour passer commande, et faire taire S. qui continuait de geindre sur la belle pour qu'elle fasse son travail.

Bonsoir Pierid, comme d'hab' pour moi.

C'est l'avantage lorsque l'on fréquente toujours le même bar et qu'on à toujours à faire à la même serveuse, elle connait nos petites habitudes. Pour Kid, c'était toujours le même rituel. Une grande dose de rêve, trois petites doses de dur réalité et on terminait avec de quoi réchauffer son petit cœur. En clair ? Un Mojito, trois shooter de vodka caramel et un Irish Coffee. Une fois son premier verre servis, la soirée avança à toute allure. Rien de bien passionnant, les petites choses qui faisait les soirées de Scott comme il les appréciait. Un peu de musique, de l'alcool et la compagnie, même périodique, d'une amie.

C'est après son café que le changement s'invita à la soirée. Il avait simplement lu dans le regard de Pierid. Comme un appel au secoure. Il faut dire que l'on avait beaucoup entendu le patron râler et taquiner ce soir et que c'était bien la demoiselle sa cible favorite. Alors qu'elle débarrassait le tasse de Scott, Ce dernier se pencha prêt de l'oreille de la serveuse :

Si tu veux, j’attends la fermeture et on ira faire un tour tout les deux.

Je vous laisse imaginez la réaction du valet. Après une petite heure d'attente, un expresso et un petit détour chez Scott pour prendre une bouteille de vodka, ils s'étaient arrêté sur les bords du lac. Un beau petit banc en bois avec la peinture écaillée avait suffit à les accueillir. Bouteille à la main Scott repensa un instant aux questions qui le tourmentait quelques heures au part avant. Une légère mélancolie s'installa en lui. Il ouvra la bouteille et avala un peu de courage en bouteille. Il fixait le reflet de la lune dans l'eau. Après ces gorgés, il proposa la bouteille à sa partenaire d'infortune. Et oui, même en étant ami, il est des fois dur d'engager la conversation. Surtout quand on est Kid en fait.

Qui est plus utile, le soleil ou la lune ?
La lune, bien entendu, elle brille quand il fait noir
alors que le soleil brille uniquement quand il fait clair.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: On se fatigue de tout, même d'être aimé.   Ven 28 Oct 2011, 22:07

Ageha était adossée à un mur, dans une petite ruelle qui cernait le bar de Tatsurô. Il faisait sombre et quand elle tournait la tête que ce soit à droite ou à gauche, elle voyait des passants qui marchaient, lentement, rapidement. Alors, elle préférait regarder le ciel, suivant les rares oiseaux du regard, tentant de définir le forme d’un nuage, comptant une à une les étoiles. Et puis, elle regardait le mur, froid, sombre. Cela lui rappelait sa condition, elle était coincée entre ses murs glacials et morbides, au lieu de rêver pleinement. Tournant son poignet, elle laissa un fin cadran apparaître, lui indiquant qu’il fallait mieux qu’elle retourne travailler si elle ne voulait pas se faire encore plus charrier par son patron. Elle inspira et respira profondément avant de reprendre la petite porte de service. La différence entre la légère brise et la chaleur du bar ne la surprenait même plus.

À croire qu’il avait guetté son retour, son Roi lui sauta littéralement dessus dès qu’elle avait atteint le bar. Elle essuya ses remarques sans dire un mot alors qu’elle glissait les verres sur son plateau, afin de servir une table avec deux clients déjà très bien alcoolisés. Evitant les bras qu’ils agitaient dans tous les sens, tentant surement de faire comprendre à l’autre ce qu’il voulait dire, elle déposa les boissons et recula avant de se diriger vers les autres tables. Une à une, elle prenait les commandes, une à une, elle les servait. Ces rares moments de répit, elle les passait à écouter les commentaires désobligeants du gérant du bar. Alors qu’elle venait de s’éloigner de la salle, ramenant d’une des réserves, une boîte de bouteille, elle remarqua l’entrée d’un nouveau client. Elle reconnut Scott, un de ses rares amis, un de ceux qui avaient réussi à éviter sa perpétuelle méfiance.

Le regardait s’asseoir au bar, elle s’approcha de lui, posant la boîte de l’autre côté du comptoir. Et hop, selon Tatsurô, elle avait posé ce qu’elle tenait bien trop brusquement et avait surement failli casser les bouteilles. En ouvrant, la boîte, elle eut presque envie de lui montrer une à une les bouteilles, mais voulant éviter une confrontation directe, elle se tut et rangea les bouteilles sous le bar. Son regard se reporta sur Scott qui lui souriait, l’air compatissant. Elle aussi, souriait, mais d’une façon qui n’était pas du tout naturelle, cela était presque devenue une obligation. Son sourire faux s’estompa et elle tenta de sourire, timidement, après tout, elle était ce qu’elle était, au Kid. Elle l’entendit dire cette même phrase, qu’elle entendait depuis un certain temps. Il était un de ces clients dont on se souvenait rapidement des mêmes commandes précédentes.

À l’entente de son pseudo dans ce monde cruel des Figures, quelques souvenirs malheureux refaisaient surfaces. Ah, elle aimerait bien remonter le temps et se cacher continuellement sous sa couette, afin qu’on ne pense pas à elle pour le poste de Valet de Trèfles. Machinalement, elle prépara la commande de Scott : un Mojito, trois shooter de vodka caramel et un Irish Coffee. Comme d’habitude. Posant les verres devant son ami, elle prit enfin la parole.

« Voilà pour toi Scott » dit-elle de sa voix frêle.

Rien de bien fameux, mais parler sans trop d’hésitation était une sacrée épreuve. La soirée se suit et plus le temps défilait, plus les remarques de Tatsurô devenaient acides, cyniques, dures. Elle encaissait encore et encore. D’autres clients, on aurait dit qu’ils affluaient toujours au mauvais moment, avaient commencé à arriver, s’installant, prêt à faire la fête, voulant sans doute oublier le malheur qu’ils subissaient sur cette île. Ils venaient tous pour la même chose : oublier. Alors qu’elle débarrassait le bar, elle arriva au niveau de Scott et celui-ci se pencha vers elle. Elle retint un sursaut instinctif en arrière, apaisée par ses quelques mots. Elle hocha positivement la tête et recula, déposant les verres utilisées derrière elle.

Allez, il fallait qu’elle reste encore stable et muette pendant encore une petite heure. Servant un expresso à Scott, elle servit une dizaine de clients, débarrassa quelques tables, faillit avoir une ou deux crises cardiaques à cause de son boss et n’eut le temps de se poser que quelques secondes une fois pour boire un verre d’eau. Finalement, enfin, son temps de travail se finit et elle put quitter, rapidement, le bar. Suivant Scott jusqu’à chez lui pour qu’il prenne quelque chose à boire, elle marchait en silence, fixant le sol. Ils s’arrêtèrent près d’un lac, prenant place sur un banc. Elle s’adossa et fixa le lac, avec une certaine tristesse. Elle tourna la tête vers son ami, une douce mélancolie se lisait sur son visage. Ils se ressemblaient beaucoup sur ce point là. Désemparés par la situation.

Alors qu’elle fixait le ciel, elle aperçut le Kid lui tendre la bouteille de vodka. Elle posa sa main sur la bouteille et la repoussa doucement vers le jeune homme en hochant négativement de la tête. Elle ne buvait pas. Elle n’avait même jamais bu et ne boirait sans doute jamais. Elle avait vu ce que cela donnait lorsqu’un homme buvait trop. Elle ne pouvait pas s’en empêcher de frissonner lorsqu’elle en voyait des hommes, comme son père, qui buvaient jusqu’à en être ivre mort. Elle tentait de rester positive lorsque c’était un de ses amis qui buvait, mais elle, elle se refusait automatiquement à boire.

« Non, merci, je ne bois pas. » Elle se tut un instant, avant de reprendre, non sans difficulté la parole. « Je n’ai même jamais bu… étrange, hein ? Mais tu peux boire, je ne veux pas te bloquer… » murmura-t-elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

On se fatigue de tout, même d'être aimé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AfterAfter ▬ 後 :: 
Archives
 :: Rps
-