Partagez | 
 

 [XXX] Ton petit univers. [Emiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Dim 13 Nov 2011, 17:02

Cinq jours étaient passés depuis leur rencontre au bar où Omi travaillait. Elle avait mit le papier dans sa « boîte à malices », un endroit où elle gardait tout ce qui lui était utile et qui lui servirait un jour ou l’autre. Et en l’ouvrant pour faire un peu de rangement dans ce qui était bon ou périmé, elle tomba sur le papier que lui avait donné Emiko, avec son adresse et son numéro de téléphone. Et si elle allait lui rendre visite aujourd’hui ? C’était plutôt une bonne idée ça, surtout qu’Omi n’avait rien à faire aujourd’hui, à part voler, mais elle avait encore de quoi tenir pour le mois au moins. Cependant, pour aller voir cette belle femme, mieux valait être bien fringuée. Bon… Comment est-ce qu’elle allait s’habiller aujourd’hui ? Ah bah c’était tout simple. Elle allait mettre son manteau en cuir noir et à la doublure en tissu rouge, qu’elle avait acheté récemment. Voilà. Avec un pantalon plutôt simple cette fois, et pareil pour le haut. Et pour les chaussures ? Oh, ses bonnes vieilles boots feront l’affaire. Il fallait juste leur donner un petit coup de cire pour les faire briller et qu’elles paraissent neuves, et c’était parfois. Et voilà. Ah oui, sa tronche. Bon ben direction les magasins de cosmétique pour se donner un coup de crayon noir gratos. Voilà. Bien entendu, elle passa à un bon vieux snack rapide, pour y prendre un petit déj et se faire un brin de toilette… dans les toilettes du mini-restaurant. C’est ça être une vagabonde.

Enfin bon, la voilà fin prête. Ses chiens ? Oh ils gardaient la « maison ». Et puis, au moins, elle pourra passer du temps bien tranquille avec cette belle gosse d’Emiko. Mais bon, ça ne le ferait pas du tout d’arriver les mains vides. Elle était bien fringuée, bien coiffée et maquillée même légèrement, mais ça n’allait pas tout faire. Pour plaire à une femme, il faut la jouer un peu… non pas romantique, mais lui montrer qu’on a de l’intérêt pour elle. Alors un cadeau, même banal, ça fera mouche. Bon, c’était sûr qu’un gros diamant aurait plus d’impact qu’une fleur ringarde… Et si… Mouais, pourquoi pas après tout. Elle allait sans doute se faire passer à tabac avant la fin de la semaine pour ça, mais ça valait le coup. Alors elle alla d’abord faire des achats réglo : une belle rose rouge et une bonne bouteille de vin rouge… Ouais bon d’accord, la bouteille de vin rouge, elle l’acheta pas, elle la vola. En même temps, une bouteille de cette qualité, Omi n’avait pas envie de dépenser autant d’argent. Mais ça ne suffirait peut-être pas pour obtenir quelque chose d’Emiko. Elle semblait une femme assez… prétentieuse ? Non peut-être pas. Mais elle devait certainement aimer les belles choses qui ont beaucoup de valeur. Alors… Quoi de mieux qu’un bijou ? Et hop, un cambriolage de bijouterie. Mais non voyons, c’est beaucoup trop voyant. Elle se contenta de faire comme elle faisait pour tous ses vols. Elle se mit à un endroit où elle pouvait observer les passants, et trouva une femme au bras de son mari, qui semblaient bien friqués, surtout vu les bijoux qu’ils portaient. Beaucoup trop absorbés par leur conversation et leur observation des autres, en se moquant, la jeune louve se glissa derrière eux, et leur fit les poches, discrètement. Et voilà. Un portefeuille bien rempli, avec quelques bijoux. Elle prit le collier avec des diamants et le rangea dans la poche de son pantalon.

Maintenant qu’elle avait tout ce qu’il lui fallait, elle alla à l’adresse indiquée et se rendit chez Emiko. Devant la porte, elle vérifia qu’elle avait tout. Alors voyons voir… Fleur, vin coûteux, collier en diamants… C’est bon, elle avait tout. Même les petits suppléments qu’elle s’était pris. Se regardant dans la lame de son couteau-suisse, ben oui on sait jamais, elle regarda qu’elle était toujours aussi bien sur elle. C’est bon. Alors elle put toquer à la porte de la belle brune, cachant la bouteille de vin dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Jeu 17 Nov 2011, 18:49

Quelques jours étaient passés depuis qu’Emiko était allée voir Omi au bar et sincèrement, la blonde lui était un peu sortie de la tête entretemps. En effet, Ren lui avait fait sa déclaration et elle s’en était retrouvée un peu – énormément – chamboulée. Elle n’avait vraiment pas envie d’y penser, elle s’était donc plongée dans le travail pour se changer les idées. C’était une chose assez inhabituelle, car lorsqu’elle voulait oublier quelque chose ou quelqu’un, elle allait plutôt faire la tournée des bars. Mais elle savait pertinemment que cela allait lui rappeler le jeune homme, car c’était comme ça qu’ils s’étaient connus. Donc à la place, elle avait passé ses journées plongée dans ses bouquins, à réviser la grammaire des différentes langues qu’elle maîtrisait, à lire jusqu’à tard la nuit, jusqu’à ce que ses yeux se ferment d’eux-mêmes et qu’elle s’endorme sur son livre.

Elle rentra dans son appartement en baillant. La journée avait été longue et ennuyante. Peu d’étrangers habitaient sur l’île et généralement, ils parlaient tous japonais, si bien que son travail ne servait pas vraiment à grand-chose, juste à simuler une vie normale. Enfin, elle n’allait pas s’en plaindre car elle gagnait bien sa vie au moins, lui permettant d’avoir un foyer plus que confortable et à peu près tout ce qu’elle voulait. Elle fila directement dans sa chambre pour se changer. Elle haïssait les tailleurs et les vêtements formels, mais elle n’avait pas d’autre choix. Elle se voyait mal arriver au travail avec une de ses nombreuses robes ... Vu qu’elle n’avait absolument pas le projet de sortir et de voir du monde, elle opta pour un jean noir et un sous-pull noir moulant, qu’elle enfila après une douche rapide. Elle laissa ses longs cheveux humides détachés et se vautra sur son canapé, soupirant d’aise Qu’allait-elle donc pouvoir faire ce soir ?

Avant qu’elle ne puisse trouver une réponse à cette question existentielle, on frappa à la porte. Elle se demandait bien qui cela pouvait être. Personne ne venait la voir chez elle, ils savaient tous qu’elle préférait sortir si elle voulait voir des gens. Elle se leva en soupirant et alla ouvrir la porte, tombant nez-à-nez avec la blonde. Elle eut un temps d’arrêt, se demandant ce qu’elle faisait là, avant de se rappeler que c’était elle qui lui avait donné son adresse ... Poisson rouge. Elle ouvrit la porte en entier et lui fit signe d’entrer.

« Fais comme chez toi. »

Elle lui fit un joli petit sourire. Bon, il faut avouer qu’elle n’avait pas franchement envie de la voir ce soir, elle aurait préféré être seule, à dessiner, à regarder la télévision, à faire des gâteaux ... Enfin à faire des choses solitaires quoi. Mais des fois, on n’a pas envie de voir quelqu’un et puis on passe la soirée avec lui et on se rend compte que finalement, c’était sûrement beaucoup mieux que de rien faire. De toute façon, si elle en avait marre d’Omi, elle la virerait de chez elle et puis c’est tout.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Lun 21 Nov 2011, 18:29

Emiko ouvrit la porte et Omi eut un petit sourire, qui partit assez vite en voyant la tête qu’elle faisait. Enfin… Pas vraiment sa tête, mais la belle brune ne semblait pas vraiment dans son assiette. Elle semblait comme déprimée… Elle se demanda alors si elle avait bien fait de faire tout ce qu’elle avait fait pour cette belle gosse, si elle n’en retirerait rien. Mais bon, c’était peut-être mieux comme ça. Même si la jeune louve n’était pas quelqu’un de patient.

Haussant les épaules, elle entra dans l’appartement et posa la fleur quelque part, peu importe où, Emiko ne l’avait même pas remarquée. La bouteille de vin qu’elle avait choppée ? Ben… Omi regarda autour d’elle et la posa sur une table, avant d’aller s’installer sur le canapé, s’affalant dessus. C’était vachement confortable tiens. Peut-être un peu trop moelleux pour elle qui était habituée à dormir sur le sol dur et froid de la rue.


" Cool chez toi. Bon alors… où est ta chambre… "

Sans gêne, elle se releva du canapé et ouvrit toutes les portes, regardant chaque pièce qu’elle découvrait comme si elle visitait un appartement dans lequel elle allait vivre ou bien qui pouvait être potentiellement son futur habitat. Finalement, elle trouva la chambre et entra avec un petit sourire.

" Eh Emiko ! Où sont tes sous-vêtements ? "

Elle plaisantait cette fois, elle voulait juste la taquiner. Emiko semblait déprimée, alors Omi voulait ne pas être venue pour rien. Elle voulait la voir sourire, la faire rire, ou au moins la pousser à bout pour qu’elle arrête de tirer cette tronche de trois pieds de long. Est-ce qu’elle fouilla vraiment dans les tiroirs et armoires de la belle brune ? Non, pas encore. Elle n’était pas encore suffisamment proche d’elle pour se permettre. Eh oui, aussi étrange que cela pouvait paraître, la jeune louve savait ce qu’était le respect. Quoi que pas si étrange lorsqu’on sait ce qu’est un loup, ou plus simplement un canidé.

" Oh mais quelle jolie petite culotte en dentelle ! Tu dois être sacrément excitante là-dedans ! "

Là, elle allait réagir pour sûr. Omi fit semblant qu’elle tenait quelque chose entre ses doigts, et qu’elle comptait emporter comme un souvenir de son passage à l’appartement de la belle jeune femme. Elle s’approcha d’elle en souriant d’un air quelque peu sadique, les mains dans le dos, et posa doucement ses lèvres sur les siennes. Elle y resta aussi longtemps que possible, avant de reculer sa tête.

Gardant son sourire narquois mais loin d’être moqueur, elle regarda le beau visage parfaitement dessiné d’Emiko.


" Eh. Pourquoi tu tires cette tête ma belle ? T’es pas contente de m’voir ? T’attendais quelqu’un d’autre ? Si tu avais quelque chose en particulier à faire, j’peux très bien remplacer cette personne. T’as qu’à me demander. "

Elle sourit et lui murmura alors à l’oreille, d’un timbre assez sensuel comme elle aimait le faire quand elle murmurait des mots au creux des oreilles.

" Offre-moi ta langue et j’accepte de faire ce que tu veux cette nuit. Tout ce que tu veux en échange de ce que moi je te demande. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Mar 24 Avr 2012, 16:14

Tandis qu’Omi faisait son petit tour dans l’appartement, Emiko sortit un vase et le remplit d’eau afin de mettre les fleurs dedans. Elle aurait pu se montrer plus polie quand même et la remercier. La brune se mordilla la lèvre, se demandant comment elle devait se comporter avec Omi. Celle-ci avait visiblement fait des efforts ... Et bien que la brune avait de nombreux défauts, elle n’était pas non plus une ingrate à ce point-là.

« Merci pour les fleurs ... Et la bouteille. »

Elle posa les fleurs sur la table puis entendit Omi parler de ses culottes. Elle se figea un instant, se demandant si elle fouillait réellement dans ses tiroirs. Cela ne la gênait pas en soit, mais elle trouvait cela quand même bizarre. Pas grand monde se permettant d’inspecter ses sous-vêtements la première fois qu’ils venaient lui rendre visite ... Il était temps de rappeler la jeune femme à l’ordre.

« Laisse mes culottes tranquille et viens t’occuper de moi. T’auras peut-être une chance de moi voir avec. »

Elle pensait qu’en agitant une carotte devant le nez d’Omi, elle réussirait à lui faire faire ce qu’elle voulait. La blonde rentra dans la pièce principale, et Emiko se tourna vers elle. Elle haussa les sourcils en la voyant approchée avec un sourire bizarre aux lèvres et se laissa embrasser. Elle détourna les yeux à sa question.

« Non. J’ai juste eu une journée fatigante. »

Il était hors de question qu’elle lui dise la vérité. Et puis, elle n’allait pas laisser un homme tout chambouler. Ses lèvres s’étirèrent en un sourire peu naturel. Omi était à ses pieds, elle comptait bien en profiter. Au diable les états d’âme et les sentiments. Elle saurait montrer à Ren qu’elle n’en avait rien à foutre de lui. Elle le rabaisserait et le virerait de sa vie. Elle posa ses mains sur les hanches de la blondes et se colla à elle. Ce serait du gâchis que de refuser l’offre de sa compagne ...

« Tout ce que je veux ? Hmmm ... C’est une proposition assez alléchante. »

La brune se retourna avec un petit sourire. Ca n’allait pas être aussi facile que ça. Ce n’était pas divertissant sinon.

« Mais avant tout, je te propose de boire un verre tranquillement. »

Elle sortit deux ballons qu’elle remplit de vins, elle en tendit un à la jeune femme puis alla se poser sur le canapé, assise en tailleur. Elle dévisageait tranquillement la blonde. Il semblerait qu’elle ait fait un effort niveau vestimentaire et maquillage. Mais Emiko n’avait pas besoin de ça pour la trouver attirante. Elle était plutôt d’une beauté sauvage, une de ses femmes qu’on sait qu’elles ont du caractère.

« T’es plutôt pas mal aujourd’hui ... »

Une phrase agrémentée d’un regard assez appuyé ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Mar 24 Avr 2012, 16:39

Bon au moins elle avait fait un peu mouche en lui apportant quelques petites choses. Mais Omi doutait que ça soit suffisant pour réussir à l’avoir dans son lit. Après tout… Ce genre de femmes n’était pas simple à séduire, et il fallait être patient pour conquérir une beauté pareille. Mais la jeune louve avait de la patience à revendre. Et puis, qu’est-ce qu’il l’empêchait d’aller voir ailleurs, des proies bien plus faciles, en attendant qu’elle fasse tomber la belle Emiko ?

Elle eut un sourire à sa réflexion, la remerciant intérieurement pour ce petit indice. Elle alla alors rejoindre la brune pour s’amuser.


" Journée fatigante ? Je peux te relaxer si tu veux. Je sais très bien comment détendre une femme… "

En étant une elle-même, elle connaissait peut-être mieux le corps d’une femme qu’un homme ne pouvait le connaître. Et puis… Ce serait bien amusant de la détendre de cette manière…

Le mot « alléchante » fit sourire Omi d’un air un peu sadique. Elle la prit au mot et passa sa langue le long du cou d’Emiko, profitant qu’elle ait collés leurs corps. Elle avait également posé ses mains sur les hanches de la brune, glissant petit à petit ses doigts dans des ouvertures, comptant bien toucher sa peau qui semblait fraîche et douce.

Mais la belle s’échappa, ce qui fit pousser un faux soupir ennuyé à la guitariste. Déjà elle s’échappait de ses bras ? Quel dommage… Dire qu’elle était sur le point de marquer son joli coup gracile… Bon tant pis. Elle aura une autre occasion tôt ou tard.


" J’accepte ta proposition. "

Elle alla s’installer tranquillement sur le canapé, faisant comme si elle était chez elle. Sauf que chez elle, elle n’avait pas de canapé, et encore moins tout ce luxe dont Emiko s’entourait. Elle prit son verre et le leva pour trinquer avec la belle, avant de se délecter de cette boisson bien rafraîchissante. Elle avait bien choisi dans son vol… Un très bon vin, délicieux et puissant à la fois.

Omi haussa un sourcil en entendant les mots d’Emiko. Plutôt pas mal ?


" Quoi c’est tout ? T’es franchement difficile ma belle. T’as une beauté sauvage devant toi, et tout ce que tu trouves à dire c’est « plutôt pas mal » ? "

Elle ricana légèrement, finissant son verre avant de le poser. Une fois chose faite, elle s’approcha d’Emiko, attrapant le verre de celle-ci pour le poser plus loin. Elle comptait bien jouer avec elle, elle en avait bien envie… Alors après avoir posé ce verre, Omi profita que la jeune femme ne risquait plus de briser ou de renverser quoi que ce soit, et se colla bien contre elle. Glissant sa main sous le haut de la brune, elle s’occupa de son cou avec ses lèvres, le lui dévorant lentement, avant d’enfin le marquer d’un suçon. Fière de son acte, elle y passa un coup de langue avant d’aller murmurer à l’oreille de la belle.

" Maintenant, tu m’appartiens pour quelques heures. "

Le temps que la marque violacée dans son cou s’efface en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Sam 28 Avr 2012, 21:27

Elle ne doutait pas du fait qu’Omi puisse être un relaxant de choix et à vrai dire, elle la laisserait bien montrer l’étendue de ses talents. Plus tard peut-être ... elle sirota une gorgée du nectar que contenait son verre. La blonde semblait assez brute sur les bords, mais il paraitrait qu’elle avait un gout assez raffiné ... Un bon point pour elle.

« Les compliments ne sont pas gratuits avec moi. Tu devrais déjà être content de ce ‘plutôt pas mal’, peu de gens le mérite. »

Et oui, elle était exigeante la petite. Et puis, voir la tête d’Omi était plutôt divertissant. Jamais elle ne serait comblée ou satisfaite de ce qu’elle avait, elle voulait toujours plus. Après tout, elle avait été élevée dans cet esprit : ne jamais se contenter de ce qu’elle avait. Elle exigeait la perfection, que ce soit d’elle ou des autres. Mais en même temps elle avouait que d’imaginer Omi fringuée comme une bourgeoise, sans cheveu qui ne dépasse, c’était clairement moins attirant. Ses pensées partaient un peu dans tous les sens, elle était réellement fatiguée. Mais quand même assez en forme pour pouvoir contenter la blonde. Elle la laissa se coller à elle et se faire caresser, fermant les yeux. Omi avait dû lui faire une belle marque dans le cou ...

« Crois-tu qu’il suffit de me marquer comme un vulgaire mouton pour que je t’appartienne ? »

Un petit sourire taquin étira ses lèvres. Elle laissait Omi avoir des illusions, mais si la blonde pensait pouvoir la dominer ainsi, elle se mettait le doigt profond dans l’œil (pour rester poli). Elle l’embrassa l’attirant contre elle. Une de ses mains agrippa la nuque de la bonde, tandis que l’autre se glissait dans son dos. Emiko n’avait pas vraiment l’habitude de se comporter ainsi avec une femme, c’était totalement différent d’avec un homme. La jeune femme préférait d’ailleurs plus souvent la compagnie de ces derniers, elle trouvait les femmes peu intéressantes et bien souvent trop fragiles. Mais Omi la contentait parfaitement sur ce plan là, elle n’était pas comme les autres. Emiko se décolla et se leva, s’étirant légèrement puis reprit son verre. Elle fit quelque pas afin de regarder par la fenêtre, même si ce qui se trouvait dehors ne l’intéressait nullement. C’était juste un réflexe. Elle se retourna, s’appuyant sur le mur.

« Montres-moi donc comment tu serais capable de me détendre ... »

Toujours et encore de la provocation et des invitations à peine voilées. Mais c’était dans sa nature, on devait la mériter pour l’avoir. Elle testait la jeune femme. Serait-elle patiente ? En tout cas, c’était tout dans son intérêt ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Mar 01 Mai 2012, 08:41

Devoir se contenter d’un simple « plutôt pas mal » ? Ah non, ce n’était pas pour Omi ça. Mais bon, elle finira par avoir plus, c’était certain. Elle ferait tout pour en tout cas. Elle aurait cette femme, elle l’aura dans son lit. Il le fallait. Elle se contenta alors de sourire, assez amusée mais surtout satisfaite de la franchise d’Emiko.

Un simple suçon suffirait ? Oh elle savait que ce serait loin d’être assez. Mais au moins pour cette nuit, ça la satisfera.


" Ca suffira pour l’instant… Mais t’en fais pas ma belle. Je t’aurai un jour. "

Elle y arriverait. Omi en était parfaitement convaincue et ne la lâcherait pas tant qu’elle lui aura pas écarté ses jolies cuisses à cette belle brune.

Elle la laissa partir, la regardant s’installer à la fenêtre. Y’avait quelque chose d’intéressant là-bas ? Peut-être que oui, mais la jeune louve n’en avait strictement rien à faire. Elle, tout ce qui l’intéressait, c’était la jolie demoiselle qui se tenait contre le mur. Le reste, peu lui importait. Bon après si elle avait un petit bonus, elle n’allait certainement pas cracher dessus. Mais l’objectif visé, c’était une nuit torride avec la brune.

La guitariste but à nouveau de son verre, ne lâchant pas Emiko des yeux. Elle enregistrait ses courbes qui semblaient divines, et qu’elle avait hâte de voir nues, gardant son verre à la main ou aux lèvres afin d’en boire le contenu. Ah… Une invitation. Omi en souriait, sadiquement et amusée, avant de poser son verre sur la table. Elle se resservira plus tard. Elle s’approcha de la jeune femme et lui prit son verre, qu’elle posa plus loin. Maintenant, c’était qu’entre elles, alors qu’Emiko oublie sa boisson, car elle va plutôt devoir se contenter de ce que lui fera Omi. D’ailleurs, celle-ci lui souriait, la regardant de haut, étant plus grande que la jeune femme.

" A tes ordres, Princesse… "

Ca la flattera sûrement cette fille. Elle semblait aimer qu’on lui donne de l’importance, alors elle sera servie. La jeune louve lui prit les poignets, qu’elle plaqua au mur, au-dessus de la tête de la brune, avant d’aller l’embrasser à nouveau. Collant son corps au sien, elle allait chercher la langue de l’autre femme, glissant la sienne entre les lèvres au goût fruité d’Emiko. Elle finit par descendre le long de son visage, dévorant lentement sa mâchoire, glissant sur son cou qu’elle s’amusait à embrasser et y passer sa langue. Elle continua jusqu’aux clavicules, libérant une de ses mains afin de tirer sur le décolleté de la belle, pour pouvoir embrasser le creux de ses seins qui étaient bien formés. En tout cas, c’était bien plus développé que ça ne l’était pour Omi. On pouvait croire que l’androgyne avait un torse tellement elle n’avait rien… C’était peut-être pour ça qu’elle préférait les femmes bien féminines aux courbes bien prononcées. Emiko était le type de femme qui était parfaite pour la guitariste. Elle la flattera plus tard, ça lui fera sans aucun doute plaisir. En parlant de ça…

Elle décida de passer au stade supérieur et s’agenouilla devant la brune, lui lâchant du coup ses poignets. Mais elle n’avait pas fait ça juste pour le bon plaisir de la jeune femme. La louve lui souleva son haut, pour aller s’amuser sur le nombril et le ventre de celle qu’elle avait choisie, dessinant de sa langue quelques arabesques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Ven 25 Mai 2012, 07:25

{C'est misérable \o/}

Elle sentait son regard sur elle, détaillant la moindre parcelle de son corps. Quelles pensées pouvaient bien lui traverser à l’esprit à cet instant-là ? Elle aurait bien aimé le savoir. Juste parce qu’elle est curieuse. Et aussi pour savoir à quoi s’attendre. Mais d’un côté, c’était tout aussi excitant de se demander qu’est-ce que la belle blonde sur son canapé allait lui réserver. Omi passa à l’action et Emiko comprit qu’elle ne pourrait pas s’échapper cette fois. Elle se laissa faire, fermant les yeux et frissonnant. Omi savait s’y prendre. Lorsque ses mains furent enfin libérées de son emprise, elle les glissa dans la masse de cheveux qui se trouvaient au niveau de son ventre. La langue de sa partenaire caressait la peau, lui donnant des sensations agréables. Elle enleva son haut, révélant un buste aux courbes parfaites et à la peau blanche, sans marque ni cicatrice. Et des sous-vêtements dignes des rêves de la blonde. C’était l’avantage d’avoir toujours vécue dans un cocon, son corps restait sublime.

« J’espère bien que tu seras à mes ordres. »

Un petit sourire, pour montrer que si elle voulait, elle pouvait très bien la foutre dehors, rien ne l’en empêchait, si ce n’est le désir qui montait en elle. Emiko ne croyait pas à l’amour et à toutes ces broutilles. Quand elle couchait avec quelqu’un, c’était parce que la personne l’attirait, point barre. Pas de mièvrerie pour entourer tout ça, seulement du désir à l’état pur. Elle était déjà tombée amoureuse, mais s’était toujours préservée d’une relation qu’elle trouvait destructrice. A quoi bon s’enfermer dans une routine lorsqu’on peut prendre son pied avec de nombreux inconnus ? Elle se savait hétérosexuelle jusqu’au bout des ongles, mais cela n’allait absolument pas la gêner.

Elle se laissa glisser contre le mur, jusqu’au niveau de la jeune femme. Elle l’embrassa, se collant à elle, jouant avec sa langue, mordillant ses lèvres, explorant son visage. Elle n’avait beau ne pas avoir un corps très féminin, elle était tout de même bien foutue. Emiko se recula un peu, toujours en souriant. Ses mains étaient descendues le long de la nuque de la blonde pour finir poser sur ses hanches, sages et tranquilles.

« Et si on allait à un endroit plus confortable que le mur ? »

Omi connaissait la disposition de l’appartement, vu qu’elle ne s’était pas gênée pour en faire le tour du propriétaire. A elle de décider quelle pièce choisir.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Ven 25 Mai 2012, 09:40

Elle sentait Emiko frissonner sous ses attouchements, et en eut un faible sourire qu’elle dissimula rapidement. Elle ne devait pas montrer qu’elle n’attendait que ça… Mais elle sentit du mouvement plus haut, et releva la tête. La belle brune n’avait plus que son soutien-gorge sur son buste… et un soutien-gorge bien féminin et sexy… Cette fois, Omi ne put cacher son sourire satisfait. Ca, c’était une invitation en bonne et due forme. Au moins, elle marquait des points. Elle qui pensait ne pas pouvoir allonger Emiko dans son lit avant un moment… Tant mieux hein ! Et puis, peut-être que si elle est intéressante, elle recommencera.

" Fais attention à ne pas pousser trop loin non plus. Je suis à tes ordres, mais je reste sauvage… "

Eh oui. Elle fera des concessions, mais il ne faudra pas exagérer non plus. Omi ne se laissera pas dominer si elle n’en a pas envie, quitte à ne pas finir ce qu’elle a commencé. Il y avait d’autres femmes de toute façon, même si elle ressentait quelque chose d’étrange vis-à-vis de la brune…

Elle la regarda glisser le long du mur pour se trouver à sa hauteur. Eh ben… Emiko n’était plus aussi patiente et joueuse que lors de leur dernière rencontre… Mais la jeune louve n’allait certainement pas se plaindre ! Au contraire même. Elle répondit à son baiser, entamant un ballet sensuel de leurs langues qui se caressaient mutuellement, rapprochant le corps de l’autre femme du sien. Elle la laissa faire ce qu’elle voulait, se contentant de savourer, tout en frôlant sa peau nue de ses doigts. Elle remonta ses mains le long du dos de la princesse, allant dégrafer son soutien-gorge, afin de passer librement une main en-dessous, sa main épousant la forme de sa poitrine. Tout en lui donnant un baiser qui lui occupa la langue pendant quelques secondes.

Mais Emiko parla… Omi eut un sourire à ces paroles, se disant qu’elle se rapprochait de plus en plus de son but. Un endroit plus confortable… Qu’est-ce qui pourrait parfaitement plaire à la brune… La guitariste se souvint alors que lors de leur dernière rencontre, Emiko avait parlé de lit. Alors ce sera la chambre.


" J’en connais un qui te plaira… "

Elle lui déboutonna son bas, ne comptant pas s’encombrer de ce vêtement, et le lui ôta à moitié. Se redressant un peu, elle posa son pied sur le bas de Emiko, entre ses jambes. Ainsi, quand elle la fit se mettre debout, elle put ôter cet habit sans difficulté. Et encore plus quand elle la souleva dans ses bras, la portant comme la princesse qu’elle aimait sans doute être. Elle aurait pu la prendre comme un vulgaire sac à patates, mais ça détruirait tout ce qu’elle avait commencé. Alors autant flatter la belle en lui donnant de l’importance. La brune était allongée dans les bras d’Omi, en sous-vêtements, dont celui de son buste qui était à moitié parti. Elle la mena jusqu’à la chambre, et la déposa sur le lit, se plaçant à quatre pattes au-dessus d’elle. Approchant son visage du sien, la louve vola un nouveau baiser à la belle, savourant ses lèvres avec délice. Elle profita que Emiko était allongée pour descendre lentement, le long de son cœur, frôlant de ses lèvres les courbes du corps bien formé de la jeune femme. Il était vraiment parfait, sans aucune marque disgracieuse, une peau fraîche et douce… Tout le contraire de la peau d’Omi, qui elle, était marquée de quelques cicatrices, de tatouages et de piercings. Une véritable poupée entre les doigts d’un animal… La jeune louve sourit en pensant à cette comparaison qui n’était pas si fausse que ça, quelque part.

Elle posa ses mains sur les cuisses de Emiko, les écartant en douceur afin de se placer entre, s’allongeant sur elle pour pouvoir sentir ses courbes contre son corps, son bassin collé au sien. La guitariste n’hésitait pas à toucher le corps de la brune, l’explorant lentement et sensuellement, découvrant ses courbes exposées à son regard, se contentant de ça pour le moment, histoire de laisser un peu de domination à Emiko, qui semblait aimer avoir les choses en main parfois. Alors pour le moment, Omi cherchait ses zones érogènes, traçant son chemin du bout de sa langue sur la peau de la princesse, passant par-dessus ses vêtements de temps en temps. Car après tout, c’était sous ces bouts de tissu qu’étaient ce que convoitait la jeune louve, afin de pouvoir faire sienne la belle brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Ven 25 Mai 2012, 21:27

Emiko ne dit rien, mais elle savait très bien qu’Omi n’avait aucun souci à se faire. Elle avait beau avoir un caractère fort et vouloir tout contrôler, au lit, elle était totalement soumise. Elle ne trouvait ça absolument pas dégradant d’être aux ordres de son/sa partenaire, bien au contraire. Si l’autre la désirait, il devait redoubler d’effort pour se contenter tandis qu’elle, en princesse qu’elle était, elle prenait son plaisir sans se fatiguer. Emiko se laissa déshabiller, se retrouvant en sous-vêtements devant la blonde. Elle ne s’attendait pas à ce que celle-ci la porte, mais ne fit absolument rien pour l’en empêcher, passant un bras derrière la nuque de la jeune femme. Une fois étalée sur son lit, elle se débarrassa de son soutien-gorge, qui ne lui servait plus vraiment à grand-chose. Sa poitrine était à l’image de son corps entier : parfaite et toute en courbe. Elle laissa Omi découvrir son corps. Cela ne la gênait pas d’être presque nue devant ses yeux, mais elle voulait elle-aussi découvrir le corps de la belle blonde.

Une petite pensée lui venait à l’esprit. Elle espérait que son Sôseiji n’allait pas tout venir gâcher en lui infligeant des douleurs ou autre chose d’aussi peu agréable. Cela lui était déjà arrivé une fois, ainsi qu’à plusieurs de ses partenaires et même si c’était tout à fait compréhensible, vu qu’ils vivaient tous la même chose, cela en restait tout de même gênant et frustrant. D’avoir s’arrêter en pleine lancée juste parce qu’un inconnu a décidé de faire le con ... Ou comment être un peu enragée.

Mais elle enfouit ceci au fin fond de son esprit. Pour l’instant, tout se passait très bien. Elles se découvraient mutuellement et y allaient en douceur, comme Emiko aimait. La brutalité, elle ne l’aimait qu’avec les hommes. C’est aussi pour ça qu’elle aimait coucher avec des femmes. Pour leur douceur et leur confiance. Les mains de la belle brune se glissèrent sous le haut de sa partenaire, lui dégrafant à son tour son soutien-gorge. Ses doigts parcoururent la peau, la sentant, l’explorant, la griffant légèrement de ses ongles. Elle l’embrassait, ne voulant plus lâcher ces lèvres si douces, qui lui faisaient tant d’effet. Dans un souffle elle lâcha :

« Laisses-moi voir ton corps. »

Laisses-moi voir ton âme. Les masques allaient-ils tomber ? Les deux jeunes femmes allaient-elles enfin se révéler ? Omi la sauvage et Emiko la fragile ... Couple peu atypique qui s’attirait et se repoussait, leur promettant une nuit torride si elles se lâchaient.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Ven 25 Mai 2012, 22:13

Emiko semblait bien apprécier ce que lui faisait la jeune louve… En tout cas, son corps le montrait, tout comme ses actions. Elle regarda la brune ôter elle-même son soutien-gorge, dévoilant alors aux yeux d’Omi une poitrine à l’image de son corps. Parfaite, ferme et prononcée. Le genre de poitrine que toute belle femme possède. Et cette vue ne rendait Emiko que plus alléchante, plus belle et plus attirante, aux yeux de la guitariste. Celle-ci en profita d’ailleurs pour faire milles attention sur cette partie nouvellement mise à nue du corps de la princesse, que ce soit de ses lèvres ou de sa langue. Elle ne laissa pas la moindre parcelle lui échapper, quitte à déposer quelques suçons bien placés.

Elle sentit les mains et doigts de la brune se glisser sous son haut. Prenait-elle quelques avances ? Omi sentit sa faible poitrine être libérée, non pas d’un soutien-gorge car elle n’en portait pas, mais de ce qu’on appelait un breast binder. Un morceau de tissu assez élastique qui comprimait la poitrine en laissant une forme de torse masculin, vu de l’extérieur et sous un tee-shirt. Elle n’en avait pas forcément besoin, vu le peu qu’elle avait, mais poussait son androgénie jusque là. Même jusqu’aux sous-vêtements, qui étaient eux aussi masculins. Omi ne portait que des vêtements d’homme, des tee-shirts jusqu’aux boxers, en passant par les pantalons.

Ses lèvres restaient en contact avec celles d’Emiko, lui rendant ses baisers avec passion. Bon sang qu’elle aimait le goût de ses lèvres ! C’était addictif, tel une drogue dont on ne pouvait plus de se passer au fur et à mesure qu’un y goûtait. Elle frissonnait en sentant ses ongles marquer sa peau, créant sans doute des petits points de sang qui partiront d’ici peu.

Une parole vint stopper leur échange…

Omi cessa alors les baisers, observant la brune. Lui montrer son corps ? La jeune louve se redressa légèrement, s’asseyant sur le lit. Après un instant de réflexion, elle ôta elle-même son tee-shirt, puis commença à ôter son pantalon… mais elle se stoppa. Elle ne déboucla et ne fit partir que la ceinture, gardant son pantalon sur ses jambes. Elle, elle n’était pas du tout parfaite comme l’était Emiko. Son corps était mutilé, blessé et marqué de plusieurs cicatrices. Il y avait de jolies blessures, vestiges de bagarres, mais dont les marques étaient des marques de coup de poignard, ou bien des griffures faites par des animaux. L’autre marque qu’elle s’était faite volontairement était un tatouage, sur sa hanche, représentant un loup aux traits tribaux.

La guitariste commença d’abord par cacher son corps de ses bras, se sachant comme inférieure vis-à-vis de la beauté d’Emiko. Elle n’était pas aussi belle qu’elle. Enfin… Elles possédaient une beauté différente l’une de l’autre. La brune était une femme fatale, aussi belle que dangereuse, une fleur vénéneuse. Omi, elle, était un animal sauvage, bagarreur et insouciant. Une classe et une beauté tout à fait opposées, et qui pourtant se désiraient mutuellement, prêtes à fusionner et à vivre un moment d’intense plaisir.

Son regard se plongea dans celui d’Emiko et Omi baissa ses bras, la laissant voir ce corps mutilé qu’elle avait. Elle n’en avait pas tant que ça non plus, mais elle avait quand même une demie-douzaine. Prenant sur elle-même, la jeune louve s’approcha de l’autre femme et lui attrapa le menton, afin d’atteindre ses lèvres des siennes.


" Tu crois qu’on se demanderait ce que fait un animal dans le lit d’une princesse… ? "

Elle s’en fichait royalement, et c’est pour ça qu’elle sourit.

" Moi je sais pourquoi… Et… tu sais ce que j’aimerais… ? Que ce soit toi ma jumelle… "

Ses mains caressaient doucement le cou et le visage de la brune, ses lèvres le lui embrassant doucement, comme si elle prenait soin d’une poupée de porcelaine. Sa peau était si délicieuse, un goût comparable à celui du doux nectar et de l'ambroisie. Etrange quelque part que le corps d'Emiko soit si parfait aux sens d'Omi...

" Belle princesse… Sois toute à moi cette nuit, offre ton corps au mien, et je te ferai voir les anges et les démons… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Sam 26 Mai 2012, 21:27

Elle se redressa en même temps qu’Omi. En demandait-elle trop ? La réaction de la jeune femme L’intriguait assez. Elle devait bien savoir qu’elle allait forcément devoir se dévoiler à un moment ou un autre. Elle voulut se cacher, mais cela ne servait à rien. Emiko savait très bien que le corps d’Omi n’était pas parfait comme le sien, et c’était un peu ça qui l’attirait chez elle. La différence. Tout le monde se ressemblait de nos jours, alors quand quelqu’un sortait du lot, Emiko le voulait à ses pieds, elle voulait le posséder et s’enivrer de son aura. La brune attrapa le visage de sa partenaire entre ses doigts fins et l’embrassa tendrement, telle une amante donnant un baiser à l’amour de sa vie. Elle se voulait rassurante.

« N’ai pas honte de ton corps, il est magnifique ... »

Ses doigts descendirent, suivirent les lignes de son buste, effleurèrent les marques qui le parsemaient. Tant d’histoires qui méritaient d’être racontées. Mais elle n’était pas là pour s’entendre conter un récit. Elle se blottit contre la blonde, petite chose fragile qu’elle était. Omi dégageait une impression de méfiance et de danger, mais Emiko la trouvait également rassurante. Tout se mélangeait dans sa tête, tandis que le désir naquit dans son ventre, lui retournant les tripes et accélérant les battements de son corps.

« Au moins, si tu es ma jumelle, nos nuit seront uniques. »

Plus aucune menace de mort, plus aucune haine, plus aucun mot acerbe. C’est dingue comment elle pouvait être lunatique quand elle s’y mettait. Elle sentait la gêne d’Omi et se demanda pourquoi elle ressentait ça. C’était sûr que si elle se comparait à elle, Emiko était clairement plus belle et plus attirante, mais Omi avait son charme. Elle ne semblait juste pas s’en rendre compte. Elle se débarrassa du dernier bout d’étoffe qui cachait son anatomie féminine avant de se laisser tomber en arrière sur le matelas, entraînant la blonde avec elle, la collant à son corps dévêtu.

« Je te l’avais promis si tu te tenais correctement ... Fais-moi effleurer le paradis du bout des doigts, pour que l’enfer du quotidien soit plus supportable. »

Omi ne s’en rendait sûrement pas compte, mais elle avait beaucoup de chance. Jamais Emiko ne s’offrait aussi rapidement. Elle jouait d’abord, testant leur patience, les faisant tourner en rond. Cela pouvait durer des jours, voire des mois pour les plus tenaces. Omi avait brûlé les étapes, se retrouvant dans le lit de la belle dès leur troisième rencontre, ce qui était bien peu.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Sam 26 Mai 2012, 21:54

Qu’elle n’ait pas honte de son corps ? Pourtant il était laid comparé à celui de la brune. Le sien était parfait, doux et sans aucune tâche ni marque disgracieuse… alors que celui de la jeune louve était marqué par la violence et la sauvagerie, un corps mutilé volontairement et involontairement, vestiges de son passé sans joie aucune et fait de survie plus que de vie.

Elle apprécia le baiser totalement différent que lui offrit la jeune femme, fermant les yeux afin de le savourer pleinement, y répondant avec la même douceur. C’était une sensation nouvelle pour la guitariste, et qui était exquise…


" Idiote. C’est toi qui es magnifique. "

Elle avait glissé ses doigts dans les cheveux d’Emiko, la regardant dans les yeux. Elle l’insultait avec gentillesse, c’était à prendre à la légère, et non pas comme une véritable insulte. Il s’agissait d’une taquinerie en fait. Omi la regarda faire, frissonnant à la fois de plaisir et de dégoût sous les gestes de la princesse. De plaisir car le toucher de la brune était délicieux et tendre, mais de dégoût car elle haïssait son corps.

Omi finit par faire de même, caressant doucement la nuque de la femme qu’elle avait dans ses bras, descendant lentement pour effleurer les courbes de son corps, qu’elle retraçait de ses doigts. Des courbes féminines prononcées avec élégance et sensualité. Un corps de nymphe… La jeune louve baissa les yeux afin d’admirer ce qu’elle touchait, descendant jusqu’à ses cuisses, sur laquelle elle finit par poser sa main entière, la lui caressant en douceur.

Un petit sourire amusé naquit sur les lèvres d’Omi.


" Même si je ne suis pas ta jumelle, nos nuits seront uniques. "

Elle n’était pas prétentieuse, mais savait assez bien s’y prendre avec les femmes. Elle avait assez d’expérience pour ça. Mais… quelque chose fit tilt dans sa tête. Emiko avait bien dit nos ? Alors il y en aurait d’autres ? Eh bien ce sera avec joie ! Elle était si belle que ça serait un plaisir de l’avoir à nouveau dans son lit.

Elle la regarda se mettre elle-même entièrement nue, sous le regard de la guitariste qui eut un sourire. Une vraie nymphe cette femme… Si belle et parfaite… Elle se laissa entraîner par la brune, glissant ses bras autour du corps de la belle, l’une de ses mains se posant sur son dos, l’autre se glissant dans sa nuque. Elle l’embrassa longuement, profitant du goût de ses lèvres exquises.


" Tu ne feras pas que l’effleurer… Et l’Enfer n’existera plus quand tu seras dans mes bras. "

Pour lui prouver qu’elle comptait bien tout faire pour la satisfaire, elle lui donna un baiser empli de passion, que seul le manque de souffle pouvait briser. Posant ses doigts sur les lèvres humides d’Emiko, qu’elle caressa, Omi se laissa glisser le long du corps de la princesse. Chaque parcelle de son corps parfait n’échappa pas aucunement à ses caresses, en ayant plusieurs, données de diverses façons. Ses lèvres, sa langue, ses doigts, tout était bon à utiliser afin de rendre le corps de la douce brûlant de désir et d’envie. Rien n’échappa à la jeune louve. Elle marqua la peau de la brune, y laissant la trace de son passage, qui s’effacerait avec le temps, plus ou moins rapidement.

Ne cessant de descendre en massant sensuellement du toucher, le corps de nymphe d’Emiko, Omi laissa glisser sa tête entre les cuisses de celle-ci. Faisant des va-et-vient avec sa main de sa fleur à son ventre, en passant par ses cuisses, elle finit par aller lui procurer du plaisir de sa langue et ses lèvres, sur cette partie si sensible. Elle y passera le temps qu’il faudra, mais elle comptait bien faire grimper le désir en la belle brune, la préparant avec douceur et sensualité, mais montrant également son envie d’elle.

La jugeant suffisamment fiévreuse, la guitariste remonta, traçant son chemin du bout de sa langue, le long de son corps. Elle se glissa entre ses jambes, remontant jusqu’à ses lèvres qu’elle dévora avec envie, son corps tremblant doucement sous le désir qu’elle ressentait. Voulant entendre son ressenti, Omi alla dessiner quelques arabesques avec sa langue, sur le cou d’Emiko, alors qu’elle la prit, glissant l’un de ses doigts en elle. Une sensation assez puissante la prit, et secoua son corps dans un plaisir bien fort pour une simple entrée en matière… Elle commença à bouger en douceur, voulant l'habituer à cette présence en Emiko, bougeant son bassin en même temps, allant à la rencontre de celui de sa princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Dim 27 Mai 2012, 13:07

Emiko eut un petit sourire. Omi lui promettait beaucoup de choses par ses belles paroles, mais allait-elle les tenir ? Elle espérait que oui, sinon elle allait sûrement être déçue. Mais elle avait entièrement confiance. Elle se laissa caresser, embrasser, désirer, complètement étendue et passive. Les sensations étaient beaucoup plus intenses qu’elle ne le pensait. Son souffle s’accélérait peu à peu tandis que la chaleur née dans son bas-ventre prenait de l’ampleur et irradiait son corps en entier. Ses yeux se fermèrent à moitié. La tête d’Omi descendait de plus en plus bas, le désir d’Emiko montait de plus en plus haut. Puis une langue et des lèvres jouèrent avec la partie sensible de son anatomie. Un gémissement s’échappa de ses lèvres tandis que ses doigts agrippèrent les draps. Les muscles de son corps se contractaient sous les caresses.

Omi ne s’était pas sous-estimée. Jusqu’à présent, personne n’avait réussit à faire ressentir de telles choses à la jeune femme, elle découvrait une nouvelle facette de ce que pouvaient procurer de simples doigts, une langue et des lèvres lorsqu’ils étaient expérimentés. Jamais Emiko n’avait été aussi brûlante, ni aussi disposée à se faire dominer. Elle devait bien souvent prendre les choses en main, car ses partenaires n’osaient pas. Mais Omi n’avait aucun problème de ce côté-là, elle s’en sortait merveilleusement bien.

La blonde remonta et Emiko en profita pour nouer ses jambes autour d’elle, tandis que ses bras enlaçaient sa nuque. Lorsqu’elle sentit Omi pénétrer en elle, son dos s’arqua et sa tête partie en arrière sous l’émotion qu’elle ressentit. C’était trop intense pour que ce soit normal, mais elle n’y fit pas attention. Son souffle était rapide et elle ne put retenir quelques gémissements. Elle se pelotonna contre le torse de sa partenaire, embrassant son cou et jouant avec sa langue. L’un de ses bras se détacha, sa main glissant le long de son omoplate, de ses côtes pour finalement choir à côté de leurs corps enlacés. Un murmure s’échappa :

« Tu es une déesse belle blonde. »

Emiko prenait complètement son pied et n’était pas loin de l’extase finale. Mais elle ne comptait pas s’arrêta là. Elle voulait aussi montrer à Omi qu’elle était capable de prendre des initiatives et lui faire toucher le nirvana du bout des doigts. Oui, cette fois-là, elle n’allait pas se contenter de coucher avec elle puis de disparaître, comme elle savait si bien le faire. Elle comptait bien revoir la blonde et la remettre dans son lit.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Dim 27 Mai 2012, 15:49

Les bruits sortant des lèvres d’Emiko avaient un son exaltant… Omi adorait les entendre, et en souriant, son ego se trouvant flatté de cette manifestation de plaisir. La jeune louve n’hésita donc pas à lui faire voir une étendue de ses talents, variant mouvements, vitesse et profondeur, ajoutant des doigts en elle afin que les sensations soient plus intenses. Elle ne se lassait pas d’entendre la brune gémir… Et étrange, le plaisir qu’elle ressentait à ce que ces sons parviennent à ses oreilles, était plus fort que les autres fois où elle avait couché. Elle n’avait jamais autant prit son plaisir et son pied à faire l’amour avec quelqu’un.

Le corps de la brune collé au sien lui faisait un effet fou. Elle en soupirait d’aise, approchant autant que possible son corps du sien, comme si elle pouvait se fondre en elle. Elle aimait toutes les attentions que lui faisaient la brune, les lui rendant au centuple, adorant le goût de sa langue et de ses lèvres. Un petit sourire lui échappa aux mots d’Emiko.


" Et toi… tu es plus belle qu’Aphrodite… "

Haletante de plaisir et de désir, elle laissa son regard plonger dans celui de la princesse, avant de continuer, reprenant de plus belle. La chaleur et la douceur de son corps était un euphorisant puissant, rendant son propre corps plus sensible. Des gouttes de sueur perlaient sur sa peau, sous l’effort de cet ébat intense, son corps secoué parfois de spasmes de plaisir. Mais Omi ne comptait certainement pas s’arrêter là. Elle ne cessera que lorsqu’elle entendra Emiko toucher le paradis et le caresser.

Et son vœu fut exaucé. Elle entendit et sentit sa princesse atteindre le nirvana, et alors, elle se stoppa lentement, petit à petit. La guitariste profita de sentir le corps de la brune secoué de légers tremblements, sentant son propre corps agir tout autant. Mais c’était vraiment étrange… Pourquoi avait-elle eu, elle aussi, cette sensation si puissante en elle ? Pourtant, on ne pouvait pas réellement prendre son pied sans être véritablement touchée… Alors comment était-ce possible qu’elle l’ait tout de même ressenti… ? Et si…

Son regard se tourna vers Emiko, tentant en même temps de reprendre son souffle. Omi commençait à se poser des questions. Elle se disait qu’il faudrait qu’elle vérifie. Mais comment ? Oh elle trouvera bien une solution. Mais peut-être devrait-elle en parler à la belle ? Oui sans doute…

Elle se laissa glisser à côté d’Emiko, embrassant son dos comme elle pouvait. En douceur, elle mit la princesse sur le côté, afin de pouvoir caresser de ses lèvres le dos de la belle, descendant de sa nuque jusqu’à la chute de ses reins. Elle restait douce, pour offrir un peu de tendresse et d’intérêt à cette belle femme qui semblait aimer qu’on s’occupe d’elle. Omi remonta par la suite, se collant à la brune, son buste contre le dos de la princesse. Elle lui caressa doucement l’épaule, la lui embrassant parfois, ses pensées revenant à la surface. Alors elle tenta.


" Emiko… Je crois qu’on est jumelles. "

Son regard était sérieux. Mais elle devait sans doute lui expliquer sa réflexion.

" J’me trompe peut-être. C’est peut-être qu’une coïncidence. Mais… "

Elle glissa lentement sa main le long du corps de la belle, frôlant ses courbes, allant jusqu’à l’intérieur de ses cuisses. La jeune louve posa sa main sur la fleur d’Emiko, la caressant avec douceur et sensualité, allant murmurer au creux de son oreille.

" Je l’ai ressenti… et… c’était plus fort que toutes mes autres fois. Je n’ai jamais autant pris mon pied. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Dim 27 Mai 2012, 21:53

L’explosion de désir, la contraction finale. Tout son corps se crispa, couvrant sa peau d’une légère pellicule de sueur à cause de l’effort. Sa tête bascula vers l’arrière, les paupières papillonnantes. Ce qu’elle ressentait était impossible à décrire. C’était puissant, plus qu’habituellement, mais si bon. Elle lâcha un long gémissement, qu’elle ne chercha même pas à retenir. Une récompense pour la belle blonde qui lui avait fait vivre cette expérience particulière. Doucement, ses muscles se détendirent tandis que son souffle se calma. Elle aura tout donné pour recommencer immédiatement. Ce qui la frustrait un peu, lorsqu’elle couchait avec une femme, c’est que seulement l’une de deux prenait son pied. Mais en se tournant vers Omi, elle fut étonnée de la voir dans un état comparable au sien. Elle fut moins rapide à la réflexion que sa partenaire, se contentant de se laisser coucher sur le flan et de fermer les yeux, calmant les battements de son cœur.

« C’était ... Exceptionnel. »

C’est le moins qu’on puisse dire. Elle entendit les paroles d’Omi, mais ne réagit pas tout de suite. Le retour sur terre était assez brutal. Retour dans son quotidien où la vie ne tient qu’à un fil. Où l’on peut se faire tuer pour un oui ou un non. Où un abruti a crut bon faire un échiquier géant au lieu d’aider les gens malades. Où la peur et la haine étaient quotidiennes. Les doigts d’Omi commencèrent à la tripoter et Emiko fut prise d’un spasme lorsqu’une main baladeuse commença à s’aventurer entre ses cuisses.

« Arrête ça ou je vais te sauter dessus tellement que tu me fais de l’effet. »

Un petit sourire étira ses lèvres. Elle se redressa, s’asseyant en tailleur sur le lit. L’heure était à la discussion, du moins, le pensait-elle. Elle attrapa la main de la blonde et joua avec ses doigts, presque inconsciemment.

« C’est vrai que c’est la première fois que je ressentais ça. C’était beaucoup plus intense, tellement fort que jamais je ne l’aurais imaginé ... Et ce n’était pas normal, surtout que je ne t’ai pas touchée. »

Elle soupira. La vie était compliquée quand elle s’y mettait. Mais bizarrement, cela ne la gênait pas de se dire que c’était peut-être Omi sa jumelle. Au moins, elle la connaissait, pouvait garder un œil sur elle. Si elle avait toujours haït son Sôseiji, c’était simplement parce que c’était un inconnu et que derrière son caractère fort, se cache une jeune femme complètement terrorisée parce qu’elle ne connait pas. Et puis, il était peut-être temps d’être mature et de réagir en adulte, plutôt que de s’énerver.

« Si c’est vraiment le cas, sache que tout ce que j’ai dis s’avère faux. Il va peut-être falloir que je grandisse un peu ... Et au moins, mon Sôseiji ne serait pas un looser et serait clairement un bon coup. »

Elle tourna la tête vers la blonde, plongeant son regard dans le sien.

« Mais t’as vraiment envie d’avoir une telle discussion maintenant ? Ca ne peut pas attendre demain matin ? Je te rappelle que cette nuit t’appartiens et que je suis entièrement à ta disposition. Même pour réaliser tes fantasmes les plus fous. »

Joueuse elle ? A peine.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Dim 27 Mai 2012, 22:29

Exceptionnel… Oui c’était bien le mot. Il était parfaitement approprié. Ce qu’elles venaient de faire et de vivre était incroyable, si intense qu’Omi s’était sentie hors de son corps. Les mots d’Emiko la firent sourire, et elle alla lui mordiller l’oreille.

" Alors saute-moi dessus… J’aime t’entendre gémir… "

Elle passa la langue dans son cou, entrant un doigt en la brune, qu’elle retira quelques secondes après.

Omi regarda Emiko s’asseoir sur le lit, et comprit qu’elle allait être sérieuse à partir de maintenant. Ses yeux se plongèrent dans les siens, la regardant avec calme et sérieux. Elle hocha la tête, acquiesçant à tout ce qu’elle venait de dire. Elle pensait exactement la même chose.

Ses doigts allèrent sur la cuisse de la brune, restant allongée sur le lit pour sa part. Elle était à l’aise comme ça, alors elle n’avait pas l’intention de bouger. Elle se rapprocha, restant allongée. Mais finalement, elle du se redresser un peu. Juste assez pour être à moitié assise, presque allongée sur le ventre, devant Emiko. Elle lui embrassa doucement les cuisses, ses mains dessus.


" Tu es assez grande pour savoir ce que tu as à faire. Mais sache que moi, je ne changerai rien à ma façon de vivre. Sauf que si c’est bien toi, je compte me faire une place de choix dans ta vie. Peu importe cette place, tant que je te suis indispensable. Et qui sait... peut-être que je serai ton amante attitrée. "

Ah ça pour sûr !

" Je déteste perdre. Je ne suis pas un « démon loup » pour rien. C’est comme ça qu’on me connait sur cette île. Je suis le « démon loup » parmi ceux qu’on nomme les Trèfles. Les loups ne perdent pas, ils continuent de se battre… toujours… "

Elle se redressa, allant frôler ses lèvres des siennes. Ses paroles la firent sourire et Omi en eut un léger rire. Alors comme ça, la nuit lui appartenait, et Emiko était à elle et rien qu'à elle ? Voilà qui était intéressant...

" Oh… Vraiment… ? "

Et sans la prévenir, elle la prit de nouveau, la pénétrant de deux doigts, restant immobile en elle pour faire passer la surprise. La jeune louve garda son sourire satisfait, allant dévorer son cou par la suite, bougeant en sa princesse.

" Une nymphe entre mes mains… soumise à mes désirs et gémissant mon nom… Tu me fais un superbe cadeau… "

Omi accéléra tout à coup la cadence, variant mouvements et vitesse, haletant déjà de plaisir. Elle alla attraper ses lèvres des siennes, lui donnant un baiser comme elle le pouvait, sentait déjà cette divine sensation parcourir son corps en la faisant frissonner.

" Tu es à moi toute la nuit… ? Alors jouons… et si tu dors, tu perds. Jusqu’à ce que le soleil vienne nous effleurer, faisons l’amour autant que nous le pourrons. "

La belle Emiko entre ses bras et si vite, Omi se sentait perdre la tête. Pourquoi cette sensation si puissante de désir et de plaisir… ? En tout cas, elle comptait bien en profiter et s’unir à la princesse autant de fois qu’elle le pourrait, quitte à mourir d’extase. Quelle belle mort ce serait n’empêche… Surtout si toutes les deux étaient jumelles. Une mort dans l’extase la plus intense, dans les bras l’une de l’autre, leurs corps unis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Dim 27 Mai 2012, 22:51

« Je ne veux pas que tu changes. Je t’apprécie pour ce que tu es. Et puis, sans risque, à quoi bon vivre ? On est de toute façon en sursis tant qu’on est sur cette île alors ... »

Son amante attitrée ? Hum, Emiko était assez volage tout de même et avait énormément de mal à se stabiliser. Elle avait dû avoir à peine trois relations qu’on pouvait qualifier de sérieux. Mais en même temps ... Elle pouvait très bien coucher avec Omi, tout en continuant à voir d’autres personnes. Elle aimait la compagnie des hommes et ne se voyait pas se passer d’eux. Il était clair qu’Omi allait avoir une place particulière dans sa vie, mais la brune ne comptait pas non plus s’arrêter de vivre pour autant. Et puis, cela la fatiguait pour l’instant. Le début de la nuit avait été merveilleux et elle avait grandement envie de continuer sur ce chemin. Son regard glissa sur le pantalon qu’Omi portait toujours. Mais avant qu’elle puisse faire quoi que ce soit, Omi la pénétra de nouveau. Sous le coup de la surprise et du désir soudain, elle se redressa. Que c’était bon. Elle se sentait tellement vivante. Son souffle s’accéléra, son corps réagissant déjà. Elle en voulait plus, elle voulait jouir jusqu’au bout de la nuit. Elle se laissa aller contre la tête de lit, commençant déjà à trembler sous le désir.

« Défi ... Relevé. »

Oui, faisons l’amour jusqu’au bout de la nuit, rendons nous folle l’une de l’autre, mourrons d’extase, fais-moi vivre une nuit des plus torrides. Caresses-moi, embrasses-moi, désires-moi. Emiko attrapa la blonde, l’embrassant, ne lui lâchant pas les lèvres. Elle n’arrivait plus à s’en détacher. Ses mains descendirent et arrivèrent à la taille. Elles se glissèrent dans le pantalon de la jeune femme pour se diriger vers son aine. Mais la brune stoppa son geste, attendant l’autorisation d’Omi.

« Laisses-moi te dominer ... Un peu. Je dois bien te remercier. »

C’était risqué. La blonde lui avait bien fait comprend qu’elle était dominatrice. Mais Emiko voulait aller de l’avant et faire prendre son pied à la blonde, lui montrer qu’elle n’était pas incapable et qu’elle savait très bien jouer de ses doigts, de ses lèvres et de sa langue pour contenter sa partenaire. Après, Omi pourra lui faire tout ce qu’elle veut, cela lui serait égal. Elle voulait juste son moment de domination.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Lun 28 Mai 2012, 10:36

Omi voyait qu’elle faisait de l’effet à Emiko. C’était parfait… Elle aimait beaucoup la voir ainsi… Cette nymphe qui gémissait sous elle, se tordant de plaisir et de désir. Son corps qui laissait émaner la jouissance d’être ainsi possédée par quelqu’un qui lui faisait tant de bien. La jeune louve en haletait, en voyant ce corps somptueux qui était à elle, et rien qu’à elle, pour cette nuit.

Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres. La belle brune acceptait la proposition de la guitariste. En même temps… si elles étaient jumelles, alors cette nuit sera sans aucun doute leur meilleure. Et puis, si ce n’était pas le cas, c’était excellent. En tout cas, Omi, elle, en redemanderait. Maintenant… Le défi était lancé et relevé. Il ne manquait plus qu’à lui donner le piment nécessaire pour qu’aucune ne regrette.

La jeune louve sentit les mains d’Emiko glisser vers son pantalon, et eut un sourire. Voulait-elle lui rendre la pareille ? Ses mots le lui firent comprendre. Elle ne se stoppait pas dans ses mouvements en son amante de cette nuit, et alla l’embrasser du bout des lèvres.


" C’est pas vraiment mon dada. Mais… pourquoi pas. "

Omi préférait la domination pure et dure. Ca lui était déjà arrivé d’avoir les rôles un peu inversés, mais la guitariste avait toujours la position de dominante, même lorsqu’elle se faisait prendre elle aussi. En parlant de ça…

Elle du se stopper dans ses mouvements, et tira Emiko pour la faire s’asseoir sur elle. La jeune louve alla embrasser lentement ses clavicules, reprenant doucement ses mouvements en la brune, pour qu’elle puisse reprendre un peu ses esprits.


" Comme ça, ça sera plus pratique. "

La brune aurait moins de mal à donner du plaisir à la blonde, dans cette position. Omi retourna d’ailleurs l’embrassant, reprenant des mouvements plus puissants, frénétiques, en elle. Sa main libre parcourait le dos de la belle, caressant sa peau perlée de la sueur de la luxure. Elle allait de bas en haut et de haut en bas, embrassant lentement sa peau diaphane, sucrée du goût de l’amour. Elle alla lui murmurer à l’oreille, quelques mots sincères.

" Je n’aime pas ça… mais je ferai une exception… "

Si elle était sa jumelle, ça risquait d’être torride. Omi appréhendait quelque peu, il fallait l’avouer. Elle n’était pas fan de sentir ce genre de choses, préférant largement dominer. Mais bon, pourquoi pas après tout. Si Emiko était sa jumelle, elle appréciera sans aucun doute. Toutes deux ressentant du plaisir charnel de ce que l’autre lui ferait… Ajouté au plaisir de ce l’autre ressentira… Omi s’en léchait les lèvres à l’avance. Ca promettait !

Elle alla l’embrasser, aimant le goût de ses lèvres si fruitées. Elle descendit le long de son cou magnifique, arrivant au creux de sa poitrine parfaite. Ses mouvements en sa princesse étaient toujours plus intenses.


" Si tu m’offres vraiment tout de toi ensuite… je te promets que tu vas en redemander… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Lun 28 Mai 2012, 12:10

Omi savait faire des concessions et c’était grandement appréciable. Elle se retrouva rapidement assise sur la blonde. Elle se pencha vers elle pour pouvoir l’embrasser doucement, tandis que quelques frissons la parcouraient, là où les doigts d’Omi la caressaient. Elle sentait toujours les doigts de sa partenaire bouger en elle. Mais elle voulait y aller moins vite, prendre son temps. La faire attendre.

« Si tu n’es pas à l’aise, n’hésites pas à me dégager. »

Elle ne voulait en aucun cas qu’Omi soit gênée par quoi que ce soit et si c’était le cas elle préférait amplement reprendre sa place de dominée. Même si elle ne voyait pas ça comme ça. Ses mains s’empressèrent d’enlever le pantalon de la jeune femme et de le lui descendre à mi-cuisse. Elle attrapa la main d’Omi et la retira, afin d’être plus libre de ses mouvements. Elle l’embrassa dans le cou, sur l’épaule le long du torse, sur le ventre, descendant de plus en plus bas avant de remonter jusqu’au peu de poitrine qu’avait la jeune femme. Emiko ne savait pas encore quelles étaient les zones érogènes de la jeune femme et comptai bien les trouver. Ses mains caressèrent la poitrine de la blonde, la massa, l’effleurant à peine mais assez pour lui procurer des sensations.

« Ne t’inquiètes pas, j’en redemande déjà ... »

Elle se rassit sur le ventre de la jeune femme, sachant très bien que son poids était assez petit pour ne pas l’écraser. Avant d’aller trop loin, elle voulait que la blonde lui donne son accord. Emiko n’était pas respectueuse dans la vie quotidienne, mais elle l’était lorsque cela concernait l’intimité des gens. Après tout, elles étaient là pour prendre du plaisir et non pas pour vivre une expérience désagréable. Elle se pencha, s’arcboutant pour pouvoir l’embrasser tout en continuant à la caresser. Elle ferma les yeux. Ses pensées partirent un peu ... Et si Omi était réellement sa jumelle ? Elle ne pouvait s’empêcher de se poser la question. Elle allait devoir le vérifier le lendemain. Ce n’était pas bien difficile. Il suffisait de se couper ou de se brûler un peu fortement pour que l’autre le ressente. Car une petite partie de la jeune femme était persuadée que si Omi avait ressentit ça, c’était seulement un hasard. Cela la gênait tout de même d’avoir abordé ce sujet, elle aurait préféré attendre ... On ne parle pas de choses sérieuses quand on couche ensemble.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Lun 28 Mai 2012, 18:55

La tentation de dégager sera sans doute forte… Omi n’était pas le genre à aimer se laisser dominer, elle aimait plutôt dominer tout court. Mais bon, elle fera de son mieux pour pouvoir réussir à laisser les choses se faire. Elle se ferait violence afin de surmonter ça. Mais c’était certain que si c’était insupportable, elle stoppera la princesse. Elle hocha alors la tête, pour lui faire comprendre qu’elle avait entendu et retenu ses mots. Mais surtout, qu’elle le ferait. Elle n’hésitera pas. Oh ça non, pas une seule seconde.

La jeune louve laissa la belle brune faire. Elle l’observait dans ses moindres faits et gestes, l’aidant même à lui retirer son pantalon. Ses lèvres sur sa peau lui faisaient du bien et la faisaient frissonner. Elle glissa ses doigts dans la nuque d’Emiko, caressant doucement ses cheveux, lentement. Elle la regardait faire, jouer sur son corps. Elle savait assez bien s’y prendre tout de même… C’était doux et sensuel, bien plaisant. Et puis… voir cette femme dévorer son corps… C’était quelque chose qui flattait bien l’ego d’Omi.

Elle avait d’ailleurs bien frissonné quand la brune s’était occupée de son cou et de son ventre. Elle était très sensible au niveau du cou, et comme son ventre était un peu chatouilleux, il était aussi assez érogène, car très proche de sa partie intime. La guitariste se laissa tomber en arrière, pour que ce soit plus facile pour la brune, qui s’asseyait sur son ventre. La jeune louve passa ses mains sur les cuisses de sa princesse, montant et descendant, allant parfois sur son bassin afin de bien profiter comme elle pouvait. Même si apparemment, Emiko voulait jouer à la dominante cette fois.


" Je te satisferai ma belle… Jusqu’au petit matin, tu vas perdre pied. "

Elle avait déjà quelques idées en tête pour montrer à Emiko à quel point on pouvait s’amuser. Même si Omi se doutait qu’elle avait du bien expérimenté de ce côté-là. Vu qu’elle ne semblait vraiment pas hésitante et plutôt assurée. Mais ce qui était sûr, c’était qu’elle aimait se faire guider dans ces moments-là. La jeune louve l’avait remarqué. La brune semblait aimer qu’on prenne des initiatives.

Mais elle s’était arrêtée… Pourquoi donc ? Elle haussa un sourcil en regardant la brune qui ne faisait plus rien, à part quelques caresses mais qui étaient plutôt faiblardes. Hésitait-elle ? Omi leva sa main, caressant la joue de sa princesse, ses doigts glissant le long de ses cheveux. Elle la laissa venir l’embrasser, répondant à son baiser avec douceur, comme si elles étaient deux amantes s’aimant et se le prouvant en dévoilant leur corps l’une à l’autre, s’unissant ensemble. Sa main glissa le long du dos d’Emiko, caressant lentement sa peau, allant jusqu’à son bassin, puis ses cuisses. Elle posa ses doigts sur les lèvres de la brune, une fois le baiser terminé, les effleurant lentement.


" Si tu veux une nouvelle démonstration, dis-le moi… Je me ferai un plaisir de te montrer comment on fait plaisir à une femme. "

Elle eut un sourire et passa le bout de sa langue sur les lèvres de la princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Lun 28 Mai 2012, 23:07

« Tu as intérêt à tenir tes promesses. Mais pour l’instant, t’es bien partie. »

Omi se trompait. Certes, Emiko avait vu passer pas mal de monde dans son lit, mais c’était souvent assez classique. Et puis, c’était majoritairement des hommes, elle n’avait pas encore l’habitude des femmes. Et malgré sa confiance apparente, elle hésitait un peu. En tout cas, elle avait trouvé les zones érogènes de la blonde, c’était déjà ça !

« Je veux bien ... Mais plus tard. On a toute la nuit pour ça. »

Elle sourit. Allait-elle tenir le coup ? Elle n’en était pas sûre. La nuit était longue, minuit n’était pas encore passé. C’était bien la première fois qu’on lui proposait un défi dans ce genre ... Mais cela ne l’étonnait pas que ce soit Omi qui lui propose en première. Elle semblait assez imaginative comme jeune femme. En tout cas, cette dernière semblait persuadée de tenir le coup ... Après, en tant que dominée, Emiko n’allait pas beaucoup se fatiguer. Mais en même temps, elle avait déjà une longue journée dans les pattes ... Et tandis qu’elle se trouvait là, penchée sur cette femme qui lui faisait tant d’effet, elle se souvint de ce qui l’avait tourmentée. Un homme. Encore un qui ne servait à rien. Et qui aurait voulu la priver de ça ... Plutôt crevée ouais. Elle préférait amplement garder Omi plutôt qu’un homme amoureux d’elle. C’était plus divertissant et plus intéressant.

« D’ailleurs, si je perds, ce sera quoi ma punition ? »

Un peu de piment dans ce défi. En attendant la réponse de la jeune femme, Emiko s’occupa de son cou. Omi l’avait marquée à plusieurs endroits et elle comptait bien lui en faire de même. Elle lui fit un suçon discret, en dessous de l’oreille, puis lui lécha le cou, le mordilla, l’embrassa. Ses mains caressèrent son ventre puis l’une d’entre elles descendit progressivement, jusqu’à atteindre la partie sensible de son anatomie. Elle fit attention à ne pas lui faire mal avec ses ongles, la caressant doucement. Elle voulait la stimuler un peu. Elle-même commençait à sentir cet échauffement, signe d’une excitation particulière. Elle laissa échapper un soupir d’extase puis partit à la recherche des lèvres de son amante. Elle aimait l’embrasser. Généralement, Emiko distribuait ses baisers avec parcimonie, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de rester accrochée aux lèvres d’Omi. Et ce n’était pas de simples baisers volés, mais des langoureux, des passionnés.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Lun 28 Mai 2012, 23:38

Omi se mit à sourire à nouveau, sûre d’elle.

" Je tiens toujours mes promesses. "

Et elle comptait bien tenir celle-ci. Si elle arrivait à satisfaire pleinement la belle Emiko, elle aura sans aucun doute le droit de revenir pour squatter chez elle, et en prime d’avoir une nuit de folie avec cette magnifique créature qui semblait être à la fois sortie des Enfers ainsi que du Paradis. C’était une démone dans le corps d’un ange… Omi ressentait ça, mais elle ne pourrait l’expliquer. Quoi que… C’était sans doute son comportement qui le lui avait fait penser. Mais qu’importe. Elle l’avait dans ses bras, et comptait bien l’avoir le plus longtemps possible.

Elle se léchait les lèvres, s’imaginant déjà regoûter au doux nectar de la brune, ce parfum de luxure si délicieux.


" Je te ferai gémir ma belle… Tu vas brûler de l’intérieur… "

Brûler de plaisir, bien entendu.

Elle aimait voir Emiko jouer un rôle de dominante, même si elle préférait largement la voir en tant que dominée. La jeune louve glissait ses doigts dans les longs cheveux bruns de la belle, ne cessant pas de la regarder, sentant un désir de plus en plus puissant envahir son corps. Une punition si elle perdait ? Omi se mit à rire. Il allait falloir qu’elle réfléchisse à quelque chose d’extrême qu’elle ne pourrait pas faire si Emiko gagnait. Ce qui était probable si elle était sa jumelle.


" Hm… Tu te tattoues mon prénom sur ton aine. "

C’était un bon défi, avec un sacré piment. Mais Omi sentait qu’elle risquait de perdre, alors elle prit les devants, afin d’assurer la perte d’un gain trop important.

" Et si je perds, je t’offre un collier incrusté de diamants. "

Pas facile à voler, mais bon. Elle tentera. Du moins, ça serait mieux à perdre que si elle devait laisser Emiko choisir. Qui sait ce qu’elle pourrait imposer comme gage à la guitariste ?

Elle tendit son cou en sentant toutes les délicieuses attentions que la brune avait sur celui-ci. Ses lèvres… ses dents… sa langue… Un vrai plaisir divin… Omi en haletait de plaisir, glissant difficilement sa main le long du corps de la princesse. Sa respiration était saccadée, ses yeux clos, et son corps commençait à perler de sueur, sous l’envie puissante qui le prenait au fin fond de ses tripes. Bon sang qu’elle aimait ça…

Surtout qu’Emiko avait la main bien baladeuse. Elle se mordit la lèvre à ça, se crispant légèrement. Non, elle n’était pas vierge, mais n’était vraiment pas friande de ce genre de choses. Elle aurait bien aimé que la brune perde… Mais elle voulait s’amuser également… Alors elle prit sur elle, et glissa sa main sur la fleur de sa partenaire, pendant l’échange d’un baiser. Elle la prit à nouveau, la caressant d’abord, glissant ses doigts avec dextérité sur cette zone qui était la plus érogène. Elle voulait savoir, mais aussi posséder la belle jeune femme. Son côté dominante revenait à la charge, en quelque sorte. Mais elle laissait Emiko mener la danse. Ce sera elle qui décidera de quand passer à la vitesse supérieure, ainsi que ses différents stades.


" Tu te débrouilles pas trop mal… "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Mer 30 Mai 2012, 19:07

Un tatouage ? Pourquoi pas. Après tout, l’aine était un endroit discret et elle n’avait pas non plus besoin de s’en faire un de trente centimètres de haut. D’ailleurs, elle avait souvent eu envie de se faire tatouer, s’en trouver quoi faire ... Une épreuve de plus pour son corps. Elle haussa les sourcils lorsqu’Omi déclara lui offrir un collier incrusté de diamants si c’était elle qui perdait. Elle se doutait que la jeune femme n’avait absolument pas les moyens de le payer et que ça allait être quasi-impossible de le voler ... A moins qu’elle soit exceptionnellement douée. Après tout, elle avait bien réussis à voler la bouteille de vin, qui était de bonne qualité. Emiko sourit sans rien dire. Elle attendait de voir. Ce qui était sûre, c’est que toutes les deux allaient respecter leur pari. On est joueur ou on ne l’est pas.

Elle sentit Omi se crisper lorsque sa main descendit, sûrement un peu trop bas au goût de la blonde. Elle se contenta de lui caresser le ventre et le bas-ventre durant un instant. Sa partenaire en profita, lui arrachant un gémissement de plaisir. Emiko n’était pas très démonstrative d’habitude, mais elle avait comprit qu’Omi appréciait de savoir qu’elle lui faisait de l’effet, alors elle ne se retenait pas. Elle ne chassa pas non plus la main qui était en train de faire monter le désir en elle. Omi n’aimait pas être dans cette position, elle n’allait pas non plus l’empêcher de faire quoi que ce soit. Elle sentait bien qu’elle devait lui laisser un minimum de liberté, sinon elle risquait de se faire dégager direct. La brune sentait la sueur couler lentement le long de son corps et de ses membres. Une douche lui ferait du bien ... Il faudrait qu’elle essaie de négocier ça. Ses cheveux ébouriffés lui collaient au visage. Elle était moins parfaite, plus sauvage, mais toujours aussi belle. Ne dit-on pas que faire l’amour rend les femmes plus belles ?

« Venant de toi, c’est un beau compliment. »

Sa main se glissa finalement sous le sous-vêtement de sa partenaire et alla caresser sa partie intime. Elle ne la pénétra pas et ne comptait pas le faire, ayant compris que ce n’était pas la tasse de thé de la blonde. Elle savait très bien qu’il suffisait de caresses pour faire faire jouir la plupart des femmes, donc ce n’était clairement pas un problème. Et si elle avait raison et qu’elles étaient jumelles, elle n’allait de toute façon pas tarder à sentir le désir explosif qui commençait à monter en Emiko

« Omi ... »

La blonde voulait qu’elle gémisse son nom, c’était chose faite. Son souffle s’accéléra. Elle était tout prête de la jouissance finale. Son corps était agité de léger spasme. Elle laissait à Omi le dernier geste, ne voulant pas trop s’imposer. Après tout, même dans cette position, Omi restait la dominante, c’était à elle de décider si elle allait aller jusqu’au bout ou ralentir la cadence et prendre son temps.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   Mer 30 Mai 2012, 19:39

Un compliment ? Ca oui ! Omi eut un sourire, assez amusée de la réflexion d’Emiko. Elle était plutôt intelligente cette femme. En tout cas, ça se confirmait, car elle avait déjà prouvé qu’elle était très loin d’être bête.

" Bingo. "

Elle souriait, vraiment amusée par la brune. Bizarrement, celle-ci ne faisait rien de trop poussé… Avait-elle comprit que la jeune louve préférait largement être une dominante pure et dure ? Elle avait déjà tenté par le passé, mais n’avait que très peu apprécié. Il y avait peut-être une explication logique à tout ça, elle n’en savait rien… Mais bon, elle s’en fichait totalement après tout.

Elle continuait ses mouvements en Emiko, se concentrant afin que ce soit vraiment génial et intense pour elle. Son plaisir était grand lui aussi, ressentant celui de sa partenaire. Et ça confortait Omi dans l’idée que la princesse qui était entre ses bras, était sa jumelle. Elle poussait de soupir d’aise, quelques gémissements lui échappaient aussi de temps en temps. Emiko avait gémit son prénom, ce qui avait fait sourire la jeune louve, la remplissait d’orgueil à ça. Quoi de mieux que d’entendre son prénom gémit par une femme vraiment sublime, une nymphe, Aphrodite elle-même…

La guitariste regarda la brune, haletante des dernières vagues de plaisir qui la parcouraient. Elles avaient atteint la jouissance, et avaient du s’arrêter, le corps tremblant car secoué de légers spasmes. Omi reprenait son souffle petit à petit, gardant la belle dans ses bras, allant lui embrasser sa peau reluisante de temps en temps. Elle glissa ses doigts dans ses cheveux, et la regarda en souriant.


" Putain… T’es sexy comme ça… Avec cette coiffure totalement sauvage... On dirait une lionne…ou une tigresse… Ca me fait monter l’envie… "

Elle sourit, lui embrassant lentement les lèvres, prenant son temps pour en savourer le goût.

Puis, elle se leva, au bout de quelques minutes à reprendre toutes les fonctions de leur corps, et la fit venir avec elle.


" Ca te dit une bonne douche ? "

Enfin… Elle avait une idée derrière la tête, mais ne voulait pas la mettre en application tout de suite. Elle la fit aller dos contre le mur et l’embrassa longuement, sa langue allant chercher celle d’Emiko avec gourmandise, tenant ses poignets au-dessus de sa tête, sur le mur. Elle resta un petit moment, voulant bien en profiter, avant de la relâcher finalement, la laissant pouvoir partir.

" File ma belle… J’te rejoins dans pas longtemps. "

Elle la regarda partir, regardant bien ses formes, et alla dans la cuisine. Omi se servit un verre d’eau. Non, pas d’alcool ni quelque chose de sucré. Elle voulait se donner un peut de force, alors elle se contenta d’un bout de pain et d’un verre d’eau. Une fois tout ça prit, elle alla dans la salle de bain et vit qu’Emiko était toujours sous la douche. Alors elle se déshabilla, de ce qu’il restait comme vêtement sur elle, et rejoignit la belle brune sous la douche. Elle se glissa sous le jet d’eau, posant ses mains sur le ventre de la princesse.

" T’as déjà fais l’amour dans la douche ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [XXX] Ton petit univers. [Emiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[XXX] Ton petit univers. [Emiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joker's Island ▬ ジョーカースアイランド :: 
Partie Est ▬ Hearts
 :: Habitations
-