anipassion.com
Partagez | 
 

 [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 00:12

Il faisait plutôt bon aujourd’hui, une bonne fin de journée d’automne. Mais de début d’automne. Enfin bon, une très bonne journée en tout cas, qui venait de se dérouler. La jeune louve à la crinière argentée déambulait dans les rues, histoire de finir d’occuper sa journée. Ah mais quelle heure était-il en plus ? Elle regarda à son portable et poussa un soupir en voyant l’heure. Elle devrait bientôt aller travailler… Pour une fois, elle n’en avait pas franchement envie. Mais en voyant ses deux huskies qui l’accompagnaient très souvent, elle ne pouvait pas se permettre de louper un jour de travail. Ces deux braves animaux comptaient sur elle. Et puis, son propre estomac aussi à vrai dire. Il fallait bien qu’elle se nourrisse et prenne soin d’elle. Aussi pour plaire à la belle Emiko… Elle s’en lécha les lèvres en pensant à cette belle poupée brune. Peut-être qu'elle pourrait lui plaire suffisamment pour avoir droit à plus qu'un simple petit baiser, la prochaine fois qu'elles se verront…

Mais bon, pour l’instant, ce n’était pas du tout le moment de penser à ça. Elle repassa donc par son espèce de chez elle, qui n’était qu’une espèce de tente foutue bizarrement. C’était suffisant pour passer les nuits de printemps et d’été, mais quand l’hiver se pointera, il faudra bien qu’elle se reprenne un appartement. D’ailleurs, il faudrait qu’elle pense à commencer à économiser pour s’en payer un tout le temps. Ca ferait sans doute plaisir à ses deux chiens, et puis, ça lui donnerait un meilleur confort pour elle-même. Et pour recevoir des conquêtes. Mais pour l’instant, elle alla simplement se changer. Omi opta pour un jean sombre masculin, ainsi qu’un tee-shirt tout simple. Par-dessus, elle mit une veste de la même couleur que son pantalon, mais à la doublure rouge sang. Elle ajouta un foulard noir, avec un symbole blanc aux multiples détails, qu’elle remonta pour cacher le bas de son visage. Une fois prête, elle put alors se rendre au bar où elle travaillait cinq soirs par semaine, en temps que barmaid. Enfin… On la prenait plus pour un barman, vu son look et son allure masculine… Mais peu importe.

Elle arriva à l’heure, chose qui était normale. Il fallait qu’elle soit là à une certaine heure, avant l’ouverture du bar, pour aider à ranger et nettoyer un peu. La soirée allait être bien remplie apparemment. Le patron organisait une soirée spéciale. Il y avait un prix sur les alcools. A croire qu’il avait lui-même obtenu une sacrée remise ou voulait tout simplement écouler les stocks. Un troisième verre offert pour deux achetés. Ca allait plaire ça… Et comme prévu, le bar était plein à craquer. Surtout de poivrots en fait… Les serveuses allaient galérer. Certaines le faisaient déjà d’ailleurs, à devoir repousser les avances trop brutales de quelques soulards qui avaient bien trop bu. Heureusement que le videur venait jeter les perturbateurs. Ca relaxait les serveuses qui pouvaient retourner au travail, et ça faisait tourner la clientèle.

Omi, elle, était derrière son bar, bien tranquille. Elle était à l’abri, même si elle n’avait pas peur qu’il y ait quelqu’un qui cherche la bagarre. Avec sa vie, elle savait se défendre. Le bar était souvent rempli de gens silencieux en plus. Ceux qui buvaient le plus étaient vers le fond, avec leurs bouteilles, et braillaient comme des porcs. Non, ceux qui étaient plantés contre le bar étaient très calmes. C’était parfois des dépressifs, ou tout simplement des asociaux. Comme semblait l’être cette fille aux nombreux piercings qui commandait un nouveau verre.


Dernière édition par Kimura Omi le Sam 17 Nov 2012, 03:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 01:03

Naoto se réveilla dans un coin de ruelle, une fois de plus. Elle se frotta les yeux, et regarda le ciel ; zut, il faisait beau aujourd’hui ! elle allait devoir supporter ce fichu soleil. Jurant mentalement, elle se releva telle une zombie et marcha, sortant de la ruelle. Elle fouilla lentement ses poches à la recherche d’un peu d’argent, mais ne trouva qu’un vieux morceau de papier : elle s’était encore fait dépouiller cette nuit ! Il fallait vraiment qu’elle se trouve un coin tranquille où dormir, ou elle risquait de ne pas avoir le choix et voler pour survivre. Elle haïssait déjà le principe, alors y être contrainte, elle ne pouvait pas !

Regardant autour d’elle, elle finit par trouver une pomme pas trop abîmée, et la mangea entièrement. Cela lui ferait bien toute la journée ! Elle était habituée à ne pas manger, ne trouvant jamais de travail stable, donc ne gagnant jamais d’argent ou peu. Mais par contre aujourd’hui elle ne pourrait pas changer de vêtements…ça aussi, elle détestait.
Sa main glissait sur les murs des bâtiments, elle marchait sans but, dévisageant les hommes, femmes et enfants qui s’activaient autour d’elle. Aujourd’hui, elle était calme, très calme. Elle n’avait jamais été aussi calme depuis que sa sœur était morte, à vrai dire. Elle s’assit sur un banc, et attendit. Elle n’attendait rien de particulier en fait, juste que le temps passe, que la journée prenne fin et qu’elle aille se coucher, pour passer une nouvelle journée sans évènement particulier. Depuis qu’elle était sur l’île, Naoto se laissait totalement aller, ne vivait plus, mais survivait. Elle n’aimait pas le monde, tous ces gens qui l’entouraient, ne voulait aucune relation avec qui que ce soit. Parfois des malades l’agressaient, parfois des personnes sympathiques essayaient de communiquer avec elle. Mais son impassibilité et son côté « automate » les faisaient fuir, les uns car ce n’était pas « amusant », les autres parce qu’il n’y avait aucun intérêt à parler à une fille qui ne répondait pas, ou peu.

Le soir tomba très vite. Elle ne savait pas du tout quel jour on était, s’en fichait à vrai dire, mais en revanche était très heureuse de voir la lune se lever et le soleil se coucher, laissant sa place à une nuit comme les autres. Naoto leva la tête, et regarda ce bel œil rond et blanc qui la regardait, se sentant comme une fourmi dans ce vaste monde. Elle se leva enfin, et recommença à marcher sans but. Les lumières des bars et restaurants lui faisaient mal aux yeux, mais elle regardait droit devant. Un homme totalement ivre la bouscula avant de tomber par terre, quasi mort, son portefeuille glissant de sa poche. C’était tentant, très tentant…personne ne saurait rien, elle était seule au milieu de tous, personne ne faisait attention à elle…alors elle se pencha et ramassa l’objet, regardant dedans ; il y avait quand même pas mal d’argent…n’importe qui l’aurait gardé et économisé, mais elle non : elle s’engouffra dans un bar, évitant un autre homme complètement bourré, et s’assit au comptoir.

-Sake.

Un homme prit sa commande, et la servit. Elle but d’une seule traite le verre, la chaleur descendant dans tout son corps, et en commanda un autre. Elle en reçu deux et fronça les sourcils, avant de lever la tête. L’homme lui dit que c’était une soirée spéciale et blablabla…Naoto avait déjà replongé dans son verre sans écouter, buvant encore. Le bruit la dérangeait un peu, mais les hommes étaient loin, et elle devait supporter si elle voulait continuer de boire. L’alcool l’avait toujours aidé à oublier la galère dans laquelle elle était, oublier son passé. Du moins quand elle pouvait s’offrir quelques verres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 01:40

Omi servait les clients qui étaient accoudés au bar, et qui continuaient d’affluer. Souvent, ce n’était que des gens seuls, qui voulaient boire tranquillement. Et d’autres, c’était pour la plupart ceux qui venaient boire un verre ou deux, écouter la musique, puis qui repartaient bien rapidement. C’était une bonne solution d’être barmaid. Au moins, elle n’était pas à la place de ces pauvres serveuses, qui se promenaient avec un tablier, et qui se faisaient pincer les fesses pour la plupart par ces ivrognes infectes. Omi soupirait quand elle voyait ça. Ces pauvres filles qui voulaient simplement avoir de l’argent à mettre de côté pour des études, ou simplement pour vivre ou se faire un petit plaisir. Ce n’était pas vraiment un travail facile ça tiens.

L’autre barman arriva vers Omi, et lui dit de faire les commandes de tout le bar, car il prenait sa pause. Ah il avait bien choisi son moment celui-là tiens ! Juste quand il n’y avait pas un siège de libre, et que donc, elle allait devoir valser entre les commandes du bar, et celles apportées par les serveuses. Quel enflure alors… C’était bien un homme ça, tiens. Heureusement que le boss n’était pas là. Bon, c’était sûr qu’elle lui aurait déjà gueulé dessus. Ces deux-là s’entendaient comme chien et chat, sauf quand ils étaient autour d’un bon verre à regarder les jolies filles.

Enfin bon. Ce n’était pas du tout le moment de rêvasser. Il ne fallait pas traîner et continuer de servir toutes ces commandes qui affluaient. Heureusement, ça finit par se calmer, et Omi put s’octroyer une petite pause. Enfin, uniquement dans les mouvements et le service, car une serveuse arriva, toute triste, et vint se blottir contre l’androgyne, tremblottant.


« Eh… Ca va, Mitsuki ? »
« Je… Je vais rentrer chez moi… »
« Qu’est-ce qui se passe ? »
« Il… Lui là-bas… Il... Il m'a... Il a voulu... »

Omi leva la tête pour regarder en direction d’où pointait la jolie serveuse. C’était un homme sacrément ivre. Elle embrassa la jeune femme sur le front, et lui donna la clé de l’arrière-boutique.

« Va te détendre, et prend un bon verre d’eau bien frais. Je vais aller m’en occuper. »

Elle regarda Mitsuki partir, tremblant toujours. Bon… Ce type allait comprendre qu’on ne faisait pas de mal aux filles sans essuyer un courroux d’Omi. Elle s’excusa pour ceux qui avaient commandé une boisson, puis partit donner quelques bons coups de poings bien placés à l’homme. Le videur arriva et demanda explication. Au final, l’androgyne eut gain de cause et le videur s’occupa du client. Il du d’abord payer ses consommations, puis fut emmené par la police pour harcèlement sexuel. Il allait pas s’en tirer comme ça.

Après ce petit incident qui avait attiré le regard de beaucoup de clients, Omi retourna derrière son bar. Elle reprit les commandes et servit tout le monde. Le bar fut terminé, sauf une cliente qui semblait renfrognée et toute recroquevillée sur son tabouret. La jeune louve s’approcha d’elle, avec une bouteille de sake, car c’était la commande qu’elle avait prise. Elle posa la bouteille devant la jeune femme, et se pencha pour tenter de voir son visage. Avec un sourire charmeur, elle lui parla de sa voix légèrement aggravée par la cigarette, mais qui était très… douce et virile à la fois.


« Je te ressers, jolie demoiselle ? »

C’était vrai qu’elle avait l’air bien mignonne celle-là. Omi lui montra la bouteille de sake, pour lui prouver qu’elle avait bien vu que c’était ça qu’elle buvait, et qu’elle ne lui avait pas dit ça pour lui taper la discute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 02:12

Naoto buvait, encore et toujours, son esprit perdait peu à peu ses facultés initiales. Elle continuait de penser malheureusement, et ne voulait pas non plus finir comme l’homme qu’elle avait volé, aussi elle espaçait ses commandes. Son esprit voulait se la jouer philosophe, elle pensait à tout et n’importe quoi, à son passé difficile, à sa vie ici, à leur avenir à tous. Ils étaient condamnés. Pourquoi continuer de vivre ainsi ? Pourquoi ne jamais chercher à se cacher dans le bateau qui les avait emmenés ici ? Elle ne comprenait pas. Elle de toute façon, que ce soit ici ou ailleurs, elle n’avait pas de vie. Plus maintenant. Avant de sortir pour se jeter à la mer, elle but un nouveau verre qui lui balaya l’idée de la tête.

La soirée passa si vite ! Elle n’était plus très fraîche déjà. Les personnes qui étaient vers le comptoir n’essayaient pas de lui parler, ni les barmans heureusement. L’un des clients était même en train de dormir ! Du coin de l’œil, elle vit une serveuse s’approcher. Puis la même passa par la petite porte derrière le comptoir…et le barman vers qui elle était allée s’en alla dans la salle, les abandonnant. « Hey mais…j’ai soif moi ! » pensa-t-elle. Mais elle vit bientôt une bagarre éclater, et se retourna pour assister, son verre à la main.

Le barman se battait bien. Les coups pleuvaient sur l’homme ivre, qui lui passait son temps à jurer, insulter le jeune homme et crier de douleur. Les clients s’étaient rassemblés et regardaient la bagarre, s’esclaffant en voyant le gros bonhomme se prendre une vraie raclée. Mais un videur arriva et arrêta tout, et Naoto les vit parler, avec des gestes. Tiens, le videur appelait…la police ? Ah oui, elle débarqua très vite dehors, attrapa l’homme et l’emmena. Une bonne chose de faite ! Naoto se retourna vers le comptoir, et replongea de nouveau dans son verre comme si rien ne s’était passé. Elle se fichait bien de savoir pourquoi cette bagarre avait eu lieu, même si elle avait été curieuse un court instant.

Elle regardait son verre vide désormais, depuis plusieurs minutes, se disant qu’il serait bien mieux plein. Pourquoi n’était-il pas plein ? Que faisait le barman ? Pourquoi ne pouvait-elle pas boire ? Elle se dit un instant qu’elle ferait bien de demander…mais vit du coin de l’œil que le jeune homme s’approchait, et lui parla. Ah, une femme…masculine en tout cas. Mais…jolie demoiselle ? JOLIE DEMOISELLE ?! L’avait-elle seulement regardée ?! Personne, jamais, ne l’avait appelée ainsi. Enfin personne de sobre, en tout cas. Il y avait bien eu quelques drogués qui l’avaient draguée, mais en général elle faisait fuir tout le monde. Relevant un peu la tête, elle vit la bouteille. Sake ! Elle se lécha lentement les lèvres et tendit son verre, hochant la tête. Oh que oui, elle voulait ! Elle regarda le liquide qui clapotait légèrement, puis les yeux sombres de la femme, les siens déjà explosés par l’alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 02:36

Le calme était revenu très vite dans le bar, grâce à l’entraide entre tout le personnel. Mais c’était sûr qu’une fois que le videur s’en mêlait, ça ne rigolait plus du tout. En même temps, avec un mec plutôt musclé et qui mesurait plus d’un mètre quatre-vingt… Enfin bon. Omi était maintenant retournée derrière son bar et avait recommencé à servir ses clients, qui étaient à nouveau assoiffés. C’était sûr qu’un peu d’ambiance ravivait les esprits.

L’argentée regardait la jeune femme aux yeux bien explosés par l’alcool. Elle semblait avoir bien envie de cette bouteille de sake… Ca se voyait à la façon dont elle la regardait. Mais la façon dont elle avait regardé l’androgyne avait été un peu bizarre. Comme si elle avait été un extraterrestre aux yeux de cette jeune femme. Un petit rire s’échappa des lèvres d’Omi.


« Par contre, faut allonger la monnaie avant d’être servie. »

Ce qui était logique, car si ça dégénérait de trop, on virait les clients. Et s’ils n’avaient pas payés, et bien le bar perdait des recettes. Alors mieux valait faire payer avant qu’ils picolent, pour éviter de perdre de l’argent. Et vu que tout le personnel était parfaitement sobre, et bien tout allait bien. Il n’y avait pas d’erreur dans les comptes.

Une fois qu’elle eut la monnaie pour le verre, Omi put alors le servir à la jeune demoiselle. Et vu qu’aucune autre commande ne se faisait, pourquoi ne pas en profiter ?


« J’t’ai jamais vue avant toi. T’es nouvelle ? Et c’est quoi ton p’tit nom ? »

C’était pas vraiment de la drague, juste histoire de faire connaissance. Après, on verra. Omi était un peu intriguée par le look de cette fille. Ca lui rappelait un peu elle avant, dans l’attitude. Complètement sauvage et renfermée. Alors… elle avait envie de lui parler un peu. C’était un peu comme si elle se parlait à elle-même.

« Eh ! Dégage la mioche ! » dit un homme en attrapant l’épaule de la cliente.

Omi soupira.

« Y’a d’autres places ailleurs. Cette cliente n’a pas décidé de partir. Alors allez vous installer ailleurs. »
« Pas question ! Elle dégage ! C’est mon siège ! »
« Calme-toi mec, et va t’asseoir ailleurs. »
« ELLE DEGAGE ! »

Il vira la jeune fille qui buvait son sake, et la mit par terre, avant de lui donner un coup de pied dans le ventre. Omi ne tolérait pas ce genre de comportement, car c’était contre l’éthique du bar après tout. Ce genre de client était plutôt rare ici… Il y avait un certain « code » ici. Si on pouvait dire ça comme ça en fait. Mais bon, ça arrivait qu’ils se comportent assez bien à l’entrée pour pouvoir passer sans problème. Une fois à l’intérieur, c’était les barmans qui s’occupaient des problèmes, la plupart du temps. La plupart du temps oui, car normalement, ça suffisait. Mais il arrivait que le videur intervienne. Un coup de main, surtout bien musclé, ça ne faisait jamais de mal.

Elle attrapa l’homme par le col et le plaqua contre un mur, sans la moindre douceur. Lui enserrant la gorge, Omi broyait lentement la trachée de l’homme, le regardant droit dans les yeux.


« Ici, on accepte pas les gens comme toi. Alors soit tu te calmes, soit tu dégages. »

Elle le relâcha brutalement, l’homme suffoquant, à quatre pattes sur le sol.

« Merci de respecter les autres clients. »

Et un coup de pied dans le cul pour lui faire comprendre qu’il fallait dégager de là, qu’il gênait les autres. Il ne demanda pas son reste et fit un geste bien insultant, un bras d’honneur pour être précis, avant de partir en jurant.

Omi s’approcha de la jeune femme qui était toujours au sol. Sans doute trop choquée par ce qui venait de se passer, ou simplement trop étourdie par l’alcool pour réagir. Elle s’accroupit à côté d’elle, et l’aida à se mettre debout.


« Ca va aller ? »

L’androgyne la regarda dans les yeux, et vit qu’elle avait la lèvre comme arrachée. Ah… Vu le nombre de piercings qu’elle avait, un coup de pied avait du en faire partir hein, lui coupant la lèvre en même temps. Et en fixant le sol, il ne lui fallut pas longtemps avant de voir qu’elle avait vu juste. Omi s’approcha du piercing en sang, et le ramassa.

Bon timing, l’autre barman rentrait.


« Tu tombes bien toi. Prends la relève, j’vais aider cette cliente. »

Elle la fit venir avec elle, allant dans l’arrière-boutique. La serveuse était partie depuis, sans doute était-elle rentrée chez elle. Et vu le petit bout de papier, Omi avait encore bien déduit. Mitsuki avait laissé un mot pour dire qu’elle avait appelé son père pour rentrer chez elle, ne se sentant pas la force de continuer à travailler pour ce soir. Hochant la tête, elle posa le papier sur la table, avant de faire s’asseoir la jeune femme. Toujours en silence, elle alla prendre la boîte à pharmacie, prit un coton-tige, puis le badigeonna d’antiseptique, avant de commencer à nettoyer la blessure.

« T’inquiète pas. C’est pas profond. Mais par contre, va falloir refaire ton piercing. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 03:05

La femme avait ris quand elle l’avait regardée. Ben quoi ? Pourquoi ? Naoto ne comprenait pas et n’avait pas envie de comprendre. La barmaid lui demanda de payer d’abord, aussi elle sortit le portefeuille et donna un billet. Après l’avoir pris, elle la servit enfin…Naoto esquissa l’ombre d’un sourire, et plongea dans son verre presque immédiatement. La femme lui parlait, mais elle ne voulait pas répondre…une réponse engendrait une discussion, et elle avait horreur des discussions. Pourtant, lorsqu’elle lui demanda son nom, la sombre jeune femme se décida à le lui donner.

-Naoto.

Sa voix était encore plus détruite que d’habitude, sûrement à cause du sake. Elle sentit une main sur son épaule, une main bien trop grande. Elle trembla légèrement, détestant tout contact avec des étrangers. C’était un homme, saoul sans doute, qui réclamait sa place. Mais Naoto ne voulait pas s’en aller ! A son grand soulagement, la femme prit sa défense. Mais c’est qu'il insistait, en plus, ce gars ! Naoto ne disait rien, elle regardait faire c’était tout. Mais l’homme finit par l’agripper, et elle ressentit une vive douleur à la lèvre avant de sentir le sol dur et froid contre elle. Le coup de pied la fit se plier en deux, lui arrachant un petit cri de douleur. Les larmes lui montaient aux yeux sans couler, mais brouillaient sa vue. Elle voyait vaguement la femme prendre une nouvelle fois sa défense, alors qu’une vague intense de douleur la clouait au sol. Elle n’avait pas eu si mal depuis un bail, quand on l’avait agressée dans la rue ! Elle tenta de se redresser, mais l’alcool n’aidant pas, elle retomba mollement sur le sol. Ses yeux se fermèrent, elle entendit juste les paroles de la femme et les insultes et jurons de son agresseur, ainsi que le claquement d’une porte. Puis le calme revint et elle ouvrit les yeux pour voir la femme qui lui tendait la main. Elle la saisit timidement, se releva et s’épousseta en grimaçant. Un goût de sang venait dans sa bouche, alors que des gouttes d’un liquide rouge sombre explosaient sur le sol. Cet imbécile lui avait arraché un piercing ! Elle s’en fichait un peu à vrai dire, une fois que ce serait bien cicatrisé elle se le referait. Mais c’était par principe…la femme ramassa quelque chose par terre, sûrement le bijou, alors que le barman du début de soirée arrivait. Il prit sa place en râlant, alors que Naoto se faisait entraîner par la petite porte qu’elle avait repérée un peu plus tôt. La salle était petite, mais bien aménagée pour quiconque voulait se reposer quelques heures. Elle regarda la femme lire un petit papier et se souvint vaguement de la serveuse, qui bizarrement avait disparue. Bwarf, elle s’en fichait pas mal. La femme commença à la soigner, elle fronça les sourcils. C’était bizarre ce liquide, et puis ça piquait ! Elle ne savait même pas pourquoi on lui appliquait ça. C’était stupide.
Encore une fois la femme parla, et elle la regarda en face, de nouveau. Elle avait tendance à éviter le regard des gens, mais cette fois c’était différent…

-Pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 03:19

Omi souriait à peine. Cette fille, Naoto, n’était franchement pas bavarde. Enfin bon. Ca ne l’ennuyait pas. Elle était comme ça, il n’y avait pas si longtemps. Jusqu’à ce qu’elle se décide à dire me*de à tout le monde et à faire ce qu’elle elle voulait faire, sans se soucier une seule seconde des autres. Même si à présent, elle se souciait de deux animaux, mais également d’une personne. Ce n’était pas par charité qu’elle se souciait de cette fille, mais pour préserver sa vie. Et puis… Elle était bien foutue, agréable à regarder, et bonne au lit. Alors pourquoi ne pas la protéger, si on pouvait dire ça comme ça ? Oui, c’était une bonne chose à faire.

C’est pas grave ? Ah ben heureusement que ça ne l’était pas. En même temps, vu sa tête, elle ne semblait pas être quelqu’un qui se plaignait facilement. Omi observait d’un peu plus près la blessure, pour voir un peu mieux, et surtout pour voir si le sang avait coagulé et donc avait arrêté de saigner. Après quelques petites minutes, juste une ou deux en fait, à avoir appliqué la biseptine sur la plaie, il n’y avait plus de goutte de sang qui coulait. Tout était parfaitement propre question écoulement de sang. Maintenant, il suffisait de nettoyer la plaie pour éviter tout risque d’infection. C’était quand même la lèvre, donc zone à risque si elle était blessée. L’argentée continua de nettoyer, avec un cicatrisant cette fois, puis mit un léger pansement qui éviterait à la plaie de s’ouvrir à nouveau. Une fois complètement soignée, elle hocha simplement la tête.


« Voilà. »

C’était comme neuf. Enfin… Pas vraiment. Mais bon, c’était bien soigné. Elle n’avait pas fait d’école d’infirmière non, elle avait apprit sur le tas. A force de vivre dans la rue, on apprend à se débrouiller soi-même, surtout quand on a pas d’argent pour se payer un toubib.

Omi alla un peu plus loin, et rapporta une bouteille d’eau-de-vie. Ca allait lui faire du bien. C’était un excellent remontant aussi. Et vu tout le sake que cette fille s’était prit, elle ne risquait pas de recracher ce bon alcool. Elle lui servit un petit verre. Pas besoin de lui en donner un grand, c’était bien assez fort comme ça. Et puis, c’était pas fait pour être consommé comme une boisson normale, mais juste redonner un coup de fouet.

L’argentée observait la demoiselle de haut en bas, et la trouvait dans un état bien… misérable. Ouais, on pouvait dire ça.


« T’as un chez toi, Naoto ? »

Ah tiens, en parlant de ça.

« Au fait. Moi c’est Omi. »

Son prénom, même si elle était davantage connue avec son petit surnom. Le Démon Loup. Toujours flanquée de ses deux chiens qui ressemblaient à des loups, et avec un air aussi dangereux et sauvage d’un démon. Elle n’en était pas peu fière de ce surnom, ça c’était certain. Mais bon, elle s’en fichait qu’on le sache ou pas.

« Tu devrais te reposer puis rentrer chez toi. »

Omi se leva et alla vers la porte, rangeant la bouteille d'eau-de-vie.

« Hm… T’as bien un chez toi au moins ? »

Non parce que vu l’allure qu’elle avait… Elle avait l’air de vivre dans la rue elle aussi. Mais en s’en sortant bien moins que l’androgyne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 03:50

La femme continuait de la soigner, elle soupirait d’ennui. Non mais ça allait, là, c’était rien ! Personne ne s’était soucié d’elle depuis la mort de sa sœur, sa seule famille, mis à part peut-être cet homme qui l’embauchait avant…enfin depuis qu’elle était ici, elle n’avait jamais reçu tant de soins de la part de quelqu’un ! La femme finit par lui mettre un pansement, mais telle une enfant difficile elle l’arracha et le posa sur la table. Elle n’en avait pas besoin, bon sang ! En parlant de sang, sa plaie s’était rouverte. Génial ! C’était sa soirée, aujourd’hui ! Elle lécha le sang et manqua de le recracher : les produits étaient parfaitement dégoûtants !

Elle regarda la femme s’éloigner…et lui rapporter un verre rempli d’un liquide transparent. De l’eau ? Naoto fut d’abord très réticente. Elle buvait très rarement de l’eau, le sake était bien meilleur ! Mais plus cher et très…alcoolisé. Elle rêvait parfois d’un monde où le sake remplaçait l’eau, et chaque fois ce rêve la faisait sourire, elle qui souriait si peu. Mais heureusement lorsque le verre fut assez proche, elle reconnut l’odeur de l’eau-de-vie. Ah, cette eau-là, elle préférait largement ! Mais il y en avait si peu ! Elle la but d’une seule traite et se sentit d’un seul coup nettement mieux. La femme lui demandait si elle avait un endroit à elle. Elle ne répondit pas…alors la femme lui dit son nom. Ah, c’est vrai, elle le lui avait donné ! Elle ne s’en souvenait même pas. Etrange.

-Omi…

Elle répétait le nom pour l’assimiler, comme lorsqu’on apprenait un nouveau mot. Omi…elle regarda cette femme dans les yeux, un peu beaucoup à l’ouest. Elle bâilla, se frotta les yeux et croisa les bras, se balançant d’avant en arrière. Elle était fatiguée mais ne voulait pas aller se coucher ! Pas maintenant, la nuit était toujours belle…même si pour l’instant elle était dans une pièce sans fenêtres qui l’empêchait de voir la lune majestueuse. Omi avait dû noter sa fatigue, car elle lui conseilla d’aller se reposer.

-Nan, pas dormir…

Elle secoua la tête négativement. Elle devait profiter…
Un chez soi ?

-Non.

Ah ben non, sinon elle serait bien heureuse ! Au moins ça lui éviterait de se faire réveiller par les intempéries, ou les vagabonds qui la dépouillent sans qu’elle ne fasse quoi que ce soit. Sans réfléchir, la sombre jeune femme se colla à Omi et passa ses bras autour de sa taille, lui faisant un câlin inattendu. Aucun doute : elle était complètement bourrée ! Omi était juste en face d’elle, entre ses jambes écartée, alors qu’elle-même était assise sur la table. Sa tête reposait contre la poitrine inexistante de l’androgyne, et elle la serrait comme une peluche. Ça lui rappelait un peu son enfance, quand sa sœur devenait maternelle…mais elle oublia bien vite ce moment et ne bougeait pas, comme déjà endormie, mais assise.

-Toi, t’es bizarre. Tu me fuis pas. T’es pas méchante comme eux.

Ah non, pas endormie. Elle s’exprimait comme une enfant, sa voix un peu étouffée contre les vêtements d’Omi. L'alcool l'avait totalement changée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 04:16

Hm ? Pas dormir ? Elle n’avait pas envie de dormir ? Pourtant, vu sa tête, elle semblait être complètement crevée. Ca lui ferait sans doute le plus grand bien d’aller se coucher. Ah… Elle n’avait pas de chez elle. Ca pouvait expliquer pourquoi elle était si crevée. Quoi que… Omi vivait bien dans la rue et elle était en pleine forme, alors ça n’expliquait pas vraiment la fatigue de Naoto en fait. Elle semblait être au bout du rouleau, mais continuait de lutter. Décidemment, elle avait vraiment l’impression de se voir dans un miroir vivant avec cette fille. En tout cas, elle avait remarqué qu'elle avait ôté son pansement. Elle ne devait pas juger ça utile... Bon, qu'importe. C'était juste une mesure de précaution, ce n'était pas obligatoire. Alors si la demoiselle n'en voulait pas, qu'elle ne le garde pas, comme elle l'avait très bien fait elle-même.

Mais elle fit quelque chose de totalement inattendu. Un câlin ? Drôle de réaction tiens. Mais c’était sans doute à cause de l’alcool. Ou la fatigue… Ou peut-être même les deux cumulés qui sait. En tout cas, une chose était certaine, c’était que la jeune femme était vraiment au bout. Elle avait besoin… d’une espèce d’aide en fait. Du moins, c’était ce qu’elle donnait comme impression. Omi la laissa l’enlacer, et hésitait à répondre. Mais… Ce serait assez impoli de laisser la jeune femme dans cet état. Elle avait fait un élan, un pas vers l’androgyne, alors autant y répondre. Elle la prit alors contre elle, lui caressant doucement les cheveux longs et noirs qu’elle avait.

Ses mots la firent sourire. Mais un sourire très faible, qui n’en était pas moins sincère.


« Pourquoi j’te fuirais ? »

A cause de son apparence ? De son renfermement sur elle-même ? Elle semblait vraiment asociale oui, c’était certain et il n’y avait pas le moindre doute à avoir dessus.

« Tu sais... j’étais comme ça aussi, y’a pas si longtemps. »

Aussi froide et renfermée. Mais elle avait conservé sa violence elle, et ne se faisait pas prier quand il s’agissait de se battre. Oh ça non, loin de là. Elle était même parmi les premiers, si c’était pas la première tout court, à se jeter dans la mêlée pour donner des coups.

« Le sol, c’est pas franchement confortable pour dormir t’sais. »

Elle réussit à la faire la lâcher, et posa doucement sa main sur la tête de Naoto.

« Attends-moi là. »

Omi sortit alors de la pièce, et traversa le bar. Elle alla chercher le videur, avec qui elle était bonne amie, et discuta un peu avec lui. Après quelques minutes à peine de discussion très simple, il lui donna des clefs. C’était celles de son appartement. Après tout, il travaillerait toute la nuit, et connaissant son penchant d’insomniaque, il risquait fortement d’aller faire ses activités avant de s’accorder une petite nuit. C’est pourquoi il avait volontiers prêté les clés de son appartement à l’argentée. Bien que celle-ci se disait qu’il faudrait peut-être s’en louer un… Elle demanda également l’autorisation au videur pour utiliser son matériel, et il rit en lui disant qu’entre amis, tout se partageait.

Avec un merci, elle retourna dans l’arrière-boutique et rejoint Naoto. Là, elle ramassa la jeune femme qui semblait être toujours amorphe, et la porta sur ses épaules. Conduire avec quelqu’un comme ça comme passager, ce n’était pas franchement l’idéal. Surtout que le videur avait une moto, et non une voiture. Omi sortit par derrière, pour éviter les complications, et vit ses chiens se mettre à japper, heureux de la voir venir aussi tôt.


« Shhh. On aboie pas. Retournez à la maison, et veillez bien dessus. Je reviens demain. Soyez sages vous deux hein ? »

Les chiens couinèrent, un peu déçus, mais montrèrent qu’ils avaient compris, et partirent au loin. Omi savait qu’ils étaient partis à sa tente, son petit chez elle de fortune, et garderait tout, comme de bons chiens protégeant leur territoire.

Omi commença à marcher, gardant Naoto sur son dos. On aurait dit deux amis, dont l’un ramenait l’autre, ivre mort, chez lui. Après une bonne dizaine de minutes de marche, et quelques escaliers pour monter les trois étages, la jeune louve arriva devant la porte de l’appartement de son ami. Elle prit les clés et l’ouvrit, pouvant alors avoir accès à un sacré confort. Sacré confort oui, car juste un lit avec une couverture et un oreiller, ainsi qu’une vraie doucher, et de quoi faire à manger, c’était le grand luxe pour Omi. Même si ce qu’avait son ami, c’était plus que du grand luxe. Du moins pour elle. Car pour les autres, il s’agissait d’un appartement basique, très simple même. L’argentée amena la jeune femme dans la chambre, connaissant bien le chemin. Elle était déjà venue passer des soirées entre amis avec le videur, et avait même pu squatter chez lui de temps en temps, pour se requinquer. Elle allongea Naoto sur le lit, et lui ôta les chaussures, pour ne pas salir. Eh oui, elle n’était pas chez elle, alors il fallait avoir un minimum de respect.


« Repose-toi un peu. »

Elle se leva à nouveau, et sortit, évitant les chats qui dormaient. Ah… Ca oui, il aimait les chats ce gars. Il en avait au moins cinq minimum, si ce n’était pas plus. En tout cas, ils n’étaient pas du tout méchants, et ronronnaient bien sagement dans leur sommeil. Omi fouilla dans le frigo, cherchant quelque chose de simple à manger, qui passait bien dans la gorge, mais qui était bien nourrissant aussi. Tiens, et pourquoi pas une bonne soupe de légumes avec quelques morceaux de viande ? Ca faisait un repas équilibré, chaud, facile à manger tout en étant bien nourrissant.

Elle se mit donc aux fourneaux, et fit à manger, un peu beaucoup au pif en fait. Elle coupa les légumes, et les mit à bouillir, avant de se charger de la viande qu’elle coupa en petits morceaux et fit revenir dans la poele. Une vingtaine de minutes plus tard, Omi retourna dans la chambre, avec un plateau et un bon bol de bouillon
.

« Mange. Ca te fera du bien. »

Elle lui posa le bol sur la table de chevet, lui frottant les cheveux ensuite, avant d’aller dans la salle principale. Ce qui était bien dans cet appartement, c’est qu’il y avait une chambre, donc un sacré gain d’intimité. L’androgyne ôta ses chaussures et sa veste, ainsi que son foulard, se posant sur le canapé pour manger à son tour. Elle aussi avait faim quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 15:40

Pour être au bout du rouleau, ça, Naoto l'était. Elle avait du mal à garder les yeux ouverts, mais ne voulair toujours pas dormir! Pour sûr, Omi devait voir ses cernes immenses. Elle dormait peu, la plupart du temps à cause des vols à répétition, mais manquait énormément de sommeil. En tout cas elle était bien contre Omi, même si l'androgyne était un peu surprise de ce câlin si soudain. Mais tiens, elle le lui rendait! Alors elle se blottit davantage, comme une petite enfant. L'alcool lui avait un peu occulté les sens, elle se sentait totalement ailleurs, dans un autre monde. Elle planait comme une junkie, oubliant tous ses soucis, ces agressions, cette vie de misère qu'elle menait depuis des semaines, des mois peut-être. La main d'Omi sur sa tête la fit trembler, elle avait peur de se faire frapper chaque fois qu'elle sentait un humain toucher sa tête, aussi elle appréhendait en fermant les yeux...mais rien ne vint. Elle en fut heureuse! Alors elle bougea légèrement la tête pour profiter de ces caresses, comme un petit chat. Il ne manquait plus qu'elle se mette à ronronner! Mais cela n'allait vraiment pas avec son look. Elle sourit légèrement.

-Ben j'sais pas, les gens me fuient, z'ont peur de moi...

Elle n'avait jamais vraiment compris pourquoi en fait. Elle ne voyait que ce qu'il se passait, mais ne savait jamais la raison. C'était pareil pour tout ce qu'il lui arrivait...alors elle avait appris à ne pas y faire attention, à se foutre d'entièrement tout. Au moins elle n'avait plus de problèmes!

-Comme moi?

Elle n'arrivait absolument pas à comprendre..L'alcool n'aidait pas en même temps. Omi était comme elle? Avant? Mais elle avait tant changé...Naoto se savait impossible à vivre, insupportable. Mais Omi, elle, avait des amis! Naoto ne savait même pas ce qu'était un ami. Elle n'avait connu que sa soeur, et ce gentil monsieur. Parfois elle se disait qu'un peu de compagnie pouvait lui faire du bien...mais elle se retirait bien vite l'idée de la tête . Personne ne partagerait sa vie. Jamais.

Omi la fit la lâcher, mais elle se retrouvait du coup très instable et tomba sur le sol, une expression de surprise restant sur son visage. L'androgyne lui rappela que le sol n'était pas confortable...mais pour elle cette espèce de plancher l'était bien plus que le bitume de la rue où elle avait l'habitude de dormir! Alors elle hocha la tête sans vraiment y penser, tremblant encore et se recroquevillant en sentant cette main sur sa tête. Il lui faudrait encore un peu de temps avant de s'habituer à un quelconque contact affectueux. Mais Omi l'abandonnait...alors elle se recroquevilla, entourant ses jambes des ses bras, adossée à la table. Omi était bien longue! Elle commençait à croire qu'elle l'avait vraiment abandonnée, et se dit mentalement que finalement, tous les humains étaient les mêmes: ils s'attachaient, puis se laissaient tomber sans un au revoir. Mais...mais...n'était-ce pas elle qui revenait? L'androgyne se pencha et la porta; mais Naoto pouvait marcher toute seule! Enfin à bien y réfléchir, peut-être pas tant que ça...elle entendit des jappements, ce qui la fit sursauter, mais elle comprit qu'elle n'était pas en danger; ce n'était que des chiens! En plus ils s'éloignaient...elle se sentait mal, comme un poids pour Omi...mais ses pensées s'envolèrent, balayées par l'alcool.

Elles arrivèrent dans un appartement de rêve, d'après Naoto. Omi la déposa dans un lit mou, lui retira ses chaussures et la borda d'une couverture merveilleusement chaude et douce. Elle était si bien...mais la femme voulait qu'elle se repose! Naoto se redressa, croisant les bras.

-Naaan, veux pas dormir! L'est tôt...

Mais Omi s'en alla, et elle bouda jusqu'à la voir revenir avec un bol. De la soupe? Pour elle? A manger?

-Pour...moi?

Elle avança une main timide vers le bol ainsi posé, et le saisit. Oui, pour elle...Elle goûta, ce n'était pas mauvais! Elle aimait bien. Alors elle but la soupe d'une traite, et mangea les quelques morceaux de viande et de légumes qu'il restait. C'était incroyable comme un peu de nourriture pouvait lui faire du bien! Mais elle était toujours complètement à l'ouest, et posa le bol un peu n'importe où. Omi acait encore disparu! Naoto se leva, chancelante, et sortit de la pièce en manquant de se casser la figure.

-Omiiiiiiiii!

Elle finit par trouver l'androgyne et tomba liltéralement dessus, en voulant juste avoir un câlin. Elle n'avait toujours pas dessaoulé...


Dernière édition par Kumon Naoto le Lun 08 Oct 2012, 16:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 17:13

Pour elle ? Ben oui pour elle. Elle n’avait pas apporté le bol juste pour faire joli ou pour la faire miroiter une bonne soupe chaude qu’elle n’aura nullement l’occasion de manger. Mais bon, en la voyant commencer à prendre ce repas qui sera certes léger, mais qui lui fera sans doute le plus grand bien, Omi put donc aller dans le salon, sur le canapé. Ca faisait un bail qu’elle ne s’était pas assise sur autre chose qu’un coussin tiens. Elle était bien à son aise, bien tranquillement. Elle avait déjà fini de manger, et restait dans le salon, pensant que Naoto allait profiter pour dormir un peu. Elle semblait tellement exténuée que ça lui ferait sans doute le plus grand bien. Une bonne nuit de sommeil. Ses yeux étaient tellement explosés qu’elle se serait sans doute endormie debout.

Mais étrangement, l’androgyne vit la jeune femme au teint de cadavre venir dans la pièce principale. Que faisait-elle ici ? Ne devrait-elle pas dormir pour reprendre un maximum de forces ? Elle la regarda, et haussa un sourcil, franchement étonnée.


« Naoto ? »

Mais la jeune femme ne lui répondit pas, tombant littéralement sur elle. Encore un câlin ? Elle était vraiment soule alors, pour agir de la sorte. A moins qu’elle soit naturellement affectueuse. Mais vu son comportement plus tôt, Omi en doutait assez. Cependant, voulant la mettre en confiance, afin qu’elle dorme et se repose donc, elle passa ses bras autour du corps de la jeune femme, l’enlaçant doucement. L’une de ses mains remonta dans ses cheveux, les lui caressant doucement, avec une certaine tendresse dans ses gestes. Pas la peine de brutaliser ce petit animal perdu et assez sur ses gardes. Même si pour l’instant, c’était elle qui venait vers l’androgyne pour réclamer des câlins.

« Ferme les yeux et repose-toi… »

Ses mots avaient été dit avec une grande douceur, comme une berceuse qu’on chantonnait pour endormir les enfants. Elle n’avait pas cessé non plus ses caresses dans les cheveux de Naoto.

Cela dura un bon moment, Omi ne bougeant pas et restant parfaitement immobile dans cette position. Il ne fallait pas effrayer la jeune femme, bien au contraire même. Il fallait qu’elle reste calme. Et non pas qu’elle s’agite. Voulant toujours la mettre en confiance, l’argentée se risqua et déposa un faible baiser sur le front de Naoto, effleurant à peine sa peau. Ce n’était pas franchement une position confortable, alors elle s’allongea complètement sur le canapé, faisant que l’autre femme soit complètement allongée sur elle. Bon, elle pourra toujours dormir comme ça au pire, même si ce n’était pas ce qu’il y avait de plus confortable au monde.

Et pour bercer un peu plus, quoi de mieux qu’une petite « musique » de fond ? Omi tendit son bras pour attraper la télécommande, et zappa sur les chaînes, histoire de trouver un film intéressant. Eh oui. Si Naoto avait les yeux explosés par la fatigue et l’alcool, l’argentée, elle, était en pleine forme et n’avait pas la moindre envie de dormir pour le moment. Alors tout en continuant ses caresses pour bercer la jeune femme, elle pouvait très bien se regarder un bon petit film. Et en même temps… Peut-être tenter de faire un peu connaissance ?


« Dis… Tu viens de la rue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 08 Oct 2012, 18:50

Naoto n'avait pas du tout fait attention de où elle était, tout ce qui importait était la présence d'Omi. Elle avait chaud et froid, se sentait bizarre. Elle était totalement avachie sur le corps d'Omi, en fait...mais avait bien trop la flemme de bouger! Même si ce n'était pas vraiment la meilleure des positions...

Elle sentit les mains se glisser autour d'elle, la rapprochant de l'androgyne pour lui faire un câlin bien mérité. Elle se laissa faire et finit même par s'agripper au cou de la jeune femme comme l'enfant que l'alcool l'avait fait devenir. Cette fois, la main qui passa dans ses cheveux ne la fit pas trembler de peur, mais presque ronronner de plaisir; en fait, c'était plutôt agréable, de se rapprocher des gens! Elle ne connaissait pas ça...

La voix douce d'Omi fut comme une pommade apaisante qui se glissait en elle, ses mots touchaient tous ses muscles et ses paupières commencèrent à devenir lourdes...Mais elle luttait, elle ne voulait pas dormir!

-Omi...tu sais je suis...pas fatiguée!

Bien sûr elle avait dit ça tout en bâillant, ce qui démentait tout de suite ses paroles. Mais Omi continuait de plarler, et sa voix la calmait étrangement...ça lui rappelait celle de sa soeur quand elle était petite...elle reçut un doux baiser qui la fit un pei frissonner, elle ne connaissait pas cette sensation...l'androgyne la fit bouger, et elle se retrouva totalement sur elle. Heureusement elle n'était vraiment pas lourde, ayant passé plusieurs jours sans rien manger ou peu. Sa tête était très proche de celle d'Omi, elle pouvait même sentir son souffle sur sa peau! Elle ne voulait pas dormir, elle avait envie de continuer à s'amuser, à parler avec cette femme qui l'acceptait. Elle, parler...pour sûr, l'alcool y était pour quelque chose, elle n'aurait jamais parlé autant jamais parlé autant et agi de cette façon étant sobre! Encore une fois elle bâilla, jurant mentalement. La jeune femme allait encore l'inciter à dormir!

Elle tourna la tête en sentant Omi bouger son bras, et vit une télévision s'allumer. Elle en avait vu plusieurs fois, et le magasin dans lequel elle travaillait avant était équipé d'un écran plat dans l'arrière-boutique...mais cela faisait un moment maintenant qu'elle n'en avait pas vu! Elle regarda Omi mettre un film, qui n'avait pas l'air très intéressant pourtant. Ça faisait tout juste un fond sonore, quoi...elle soupira; les Hommes inventaient quand même des trucs inutiles, parfois.
Omi lui posa une question, et Naoto réfléchit quelques secondes avant de lui répondre.

-Oui...

C'était un "oui" timide et honteux, comme si le fait de vivre dans les rues était une honte. Un peu plein de sommeil aussi, et dit d'une voix détruite. Elle ne savait pas pourquoi, mais le fait de dire ça à Omi la gênait...mais comme tous sentiments, l'alcool vint l'effacer, et elle plongea son visage dans le cou de l'androgyne pour le cacher, sans rien ressentir d'autre qu'une grosse fatigue et... une affection hors du commun pour Omi. Mais elle remonta doucement sa tête, et ses yeux fixèrent ceux de lq jeune femme, s'y perdant dedans.

-J'les aime bien, tes yeux...ils sont jolis...


Dernière édition par Kumon Naoto le Lun 08 Oct 2012, 19:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mar 09 Oct 2012, 02:49

Elle aussi venait de la rue… Ca pouvait être une très bonne explication pour son état catastrophique. Mais elle ne devait pas y vivre depuis bien longtemps pour avoir ce genre de réaction. Ou alors, elle avait choisi un mauvais quartier où s’établir. Mais peu importe, elle ne pouvait pas non plus la prendre sous son aile. Omi n’était pas quelqu’un de mauvais, mais elle n’était pas sociable non plus. Elle préférait être avec ses chiens ou bien ses conquêtes, pour la nuit. Et non pas avec une protégée.

Enfin bon. Elle observait la télé, avant de tourner le visage vers Naoto, qui s’était rapprochée d’elle. Et surtout, qui avait enfoui sa tête dans son cou. Pourquoi faisait-elle quelque chose du genre ? On aurait dit qu’elle souhaitait se cacher… Mais de quoi ? Aurait-elle honte de vivre dans la rue ? Il n’y avait pas de mal à ça. Ca arrivait. Et puis, ce n’était pas forcément une tragédie non plus. A moins que dans sa vie, ça en soit une. Les gens avaient des points de vue différents après tout. Et peut-être que pour Naoto, vivre dans la rue n’était pas glorieux du tout. Pour l’argentée, ça ne l’était pas non plus, mais elle s’était habituée. Certes, elle voulait prendre un appartement maintenant, mais c’était juste pour avoir du confort et en donner à ses animaux. Et puis, toujours aller chez ses conquêtes, ça finissait par devenir lassant à force…

Elle lui fit un doux sourire, continuant de caresser doucement ses cheveux, toujours avec la même tendresse. Mais ce qu’elle lui dit la surpris assez. Ce n’était certes pas la première fois qu’on lui disait de telles choses, mais venant de la bouche d’une fille comme Naoto… C’était plus que bizarre. Surtout que sa tête était face à la sienne, et même plutôt proche. L’alcool lui serait donc monté à la tête ? Oh peu importe. Mais apparemment, cette fille semblait être bien plus sociable quand elle avait bu un bon coup. Et… Elle semblait comme se dévoiler. Comme si elle se cachait et que là, elle parlait d’elle et n’avait plus peur de dire ce qu’il se passait dans sa vie. Elle devenait un peu moins renfermée, plus naturelle et instinctive. Et vu la différence entre son état quand elle était sobre, et celui quand elle était bourrée, Omi pensait que la jeune femme était une âme solitaire, errante, qui était associable mais qui souhaitait… non… désirait de l’affection. Elle semblait en avoir besoin et envie. Alors… Pourquoi pas ?


« Merci. »

Ses doigts continuaient de caresser les cheveux de Naoto, les glissant entre, lentement. Son regard se plongeait dans celui de l’autre femme, avec un petit sourire au coin des lèvres.

« Les tiens aussi… »

Ils étaient explosés, ça c’était plus que certains. Rouges, explosés par l’alcool et la fatigue. Mais la pupille ne changeait pas, et ses yeux semblaient profonds. Son regard était plongé dans le sien, lui aussi, et rien ne les en délogeaient. La main d’Omi ne cessait pas non plus de glisser dans la longue chevelure de la jeune femme. Elle se rapprocha d’elle, ou plutôt son visage du sien, lentement, jusqu’à toucher ses lèvres percées et blessées des siennes, les yeux mi-clos. L’androgyne donna à Naoto un doux et lent baiser, laissant parfois glisser sa langue sur les artifices de métal de l’autre femme, ou bien sur la petite plaie qui n’était plus qu’une cicatrice se formant lentement. Sa main s’était glissée à l’arrière de la tête de la junkie, et l’argentée se surélevait légèrement en s’appuyant sur son propre avant-bras et coude, de ce bras libre qui était toujours sur le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mar 09 Oct 2012, 11:28

Naoto ne s'était installée nulle part, en fait. Elle dormait là où le coin paraissait tranquille, même si parfois il ne l'était pas. Il l'était rarement à vrai dire...elle avait dû passer seulement une ou deux nuits complètes en tout, depuis qu'elle avait atterri sur l'île. Pas étonnant qu'elle soit fatiguée, non? En plus l'alcool l'endormait! Jamais personne ne l'avait invitée chez lui, elle avait quasiment oublié ce qu'était la sensation du confort d'un lit, et pire encore, celle d'un corps humain collé comme Omi l'était. Elle aimait bien la jeune femme, même si son soi encore lucide et sobre refuserait toujours de l'admettre. Elle ne devait pas s'attacher, elle avait si peur...car pour elle, s'attacher à des gens signifiait que lorsqu'on les perdait, on ne pouvait s'en remettre. Elle avait déjà fait l'expérience avec sa soeur.

Vivre dans la rue était une véritable honte pour Naoto. C'était le retour dans son enfance. Dans son passé, où elles avaient été forcées sa soeur et elle à faire un peu tout et n'importe quoi pour survivre. Elles s'en étaient sorties, et la voilà qui replongeait rien qu'en arrivant ici. Intérieurement, elle n'était déjà plus de ce monde, se renfermant comme personne ne l'avait fait, et seul l'alcool lui permettait de ressentir quoi que ce soit...comme maintenant.

Etrangement, le sourire d'Omi la faisait fondre totalement. Il est vrai qu'elle était craquante, et sa main qui passait dans ses cheveux lui faisait le plus grand bien. Elle avait juste besoin qu'on tende la main vers elle, qu'on ne s'arrête pas à sa carapace de pierre qu'elle avait mise tant d'années à forger autour d'elle-même. Mais jusque-là, seule Omi avait osé aller plus loin, et encore, c'était parce qu'elle était bourrée et laissait du coup son instinct prendre le dessus. La jeune femme semblait surprise du compliment qu'elle lui avait fait...ben quoi? C'était exactement ce qu'elle pensait. Par contre elle le lui retournait...

-Pas vrai. Sont moches.

Elle n'était pas d'accord. Elle, ses yeux étaient basiques, et même laids du fait qu'elle n'avait pas dormi et avait picolé toute la soirée. Mais Omi les fixait, elle ne pouvait pas les détacher, comme hypnotisée par ces deux magnifique perles. Comment? Pourquoi? Jamais une telle chose ne lui était arrivée avant, et de toute façon elle aurait détourné les yeux depuis longtemps. La main d'Omi la rassurait, lui doñait envie de se pencher vers ce beau visage androgyne, et ces yeux l'incitaient à le faire également. Elle voulait embrasser ces lèvres qui semblaient délicieuses, mais n'osait pas...pourtant le visage se rapprochait, et Naoto ferma les yeux...avant de sentir les lèvres d'Omi se presser contre les siennes, en un baiser si doux qu'il en devenait presque une caresse. Elle sentit la langue de la jeune femme s'amuser un peu avec ses piercings, et entrouvrit légèrement les lèvres pour laisser sa propre langue percée la rencontrer, la passant lentement dessus pour la goûter. La main d'Omi l'incitait à aller plus loin dans ce baiser, elle soupira d'aise et caressa du bout des doigts la joue lisse de l'androgyne, tendrement. Elle adorait déjà le goût de ces lèvres, de cette langue, cette sensation si forte et toute nouvelle pour elle.


Dernière édition par Kumon Naoto le Mar 09 Oct 2012, 15:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mar 09 Oct 2012, 16:17

Ils n’étaient pas superbes, ça c’était sûr. Des yeux dont les veines étaient bien apparentes, explosés à cause de la fatigue et de l’alcool… Ce n’était pas franchement les plus beaux yeux que l’on pouvait voir. Mais ils étaient quand même mignons… Sans doute à cause de ce qu’ils reflétaient.

Tiens ? Elle ne la repoussait pas ? Bon ben tant mieux. Omi continuait de laisser glisser ses doigts dans les longs cheveux de Naoto, avec toujours autant de douceur et une certaine pointe de sensualité à présent, manifestée en touchant la peau de l’autre femme. Ou plutôt en lui frôlant sa peau. Mais la suite la surprit davantage.

Elle sentit la langue de l’autre femme, venir jouer avec la sienne. Tiens ? Un piercing ? Les lèvres, les oreilles, et également la langue ? Mais combien cette demoiselle avait-elle de piercings ? Pour sûr, il y en avait au moins une quinzaine là, avec tous ceux qu’elle avait vus. En tout cas, elle ne refusa pas cette faible caresse de leurs langues, l’androgyne faisant jouer et dans la sienne également, contre le petit bout de cette langue sortie de Naoto. Les doigts de l’autre femme bougeaient sur sa peau, caressant sa joue. Alors, elle bougea également sa main. Celle qui était dans la nuque de la brune glissa lentement de là où elle était logée, pour parcourir doucement son dos, avant de se poser dans le creux de ses reins. Parfois, elle allait doucement sur la hanche, la frôlant à peine, pour ne pas la brusquer ni faire quelque chose qui pourrait lui déplaire.

Omi se redressa légèrement, jusqu’à se retrouver à être assise sur le canapé. Du coup, ses deux mains étaient libres, et de cette façon, la jeune louve put faire s’asseoir la demoiselle sur elle, les jambes de part et d’autres de son bassin. Ses doigts frôlaient sensuellement les hanches de Naoto, finissant par glisser sous les vêtements, pour toucher sa peau. Elle la sentait frissonner sous cette caresse. Ses doigts seraient-ils froids ? Ou alors était-ce l’alcool qui la rendait comme plus chatouilleuse ?

La télé était devenue inutile, elle n’était même plus une musique de fond qui servait pour éviter qu’elles ne s’ennuient, et qui rompait le silence pesant qui aurait pu s’installer. A quoi ça servait de la garder allumer ? C’était tout simplement du gaspillage. Mieux valait l’éteindre. Alors, sans cesser d’embrasser Naoto, juste en entrecoupant les baisers de légères pauses pour ne pas manquer de souffle, Omi tendit la main vers la table basse. Elle tâtonnait à l’aveugle, cherchant la télécommande. Ses yeux à moitié ouverts l’aidaient un peu, et elle finit par attraper l’objet tant convoité. Elle touchait les boutons, jusqu’à réussir à trouver le bout de la télécommande, et donc le bouton permettant d’éteindre la télé. Maintenant, il n’y avait plus que le son de leurs respirations et des baisers qu’elles échangeaient, ainsi que le frottement des vêtements.

La jeune androgyne reposa ses mains sur les hanches de Naoto, après avoir lâché la télécommande. Elle lui frôlait le bassin avec délicatesse, se concentrant notamment sur ses hanches. Elle lui souleva légèrement le haut, afin d’avoir un peu plus accès à sa peau.

Pendant qu’elle faisait ça, découvrant le nombril de l’autre femme, Omi glissa ses lèvres de celles de Naoto, jusqu’à sa mâchoire, qu’elle frôlait lentement, sans la lui embrasser. Elle parcourait lentement l’os, jusqu’à arriver à l’une de ses oreilles percées. Elle commença par la lui frôler de ses lèvres, avant d’y passer lentement le bout de sa langue, tout du long, laissant son souffle chaud toucher la peau de la demoiselle entre ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mar 09 Oct 2012, 19:36

Naoto ne voulait pas que ce baiser s'interrompt, jamais. Elle voulait continuer d'embrasser Omi, même si elle se doutait bien que l'alcool dans son sang et qui lui montait à la tête l'aidait beaucoup dans cette soudaine socialisation. Elle frissonnait chaque fois que les doigts d'Omi lui frôlaient la peau, des doigts qui étaient pourtant si doux avec elle, si délicats...une douceur qu'elle ne connaissait plus, qu'elle n'était d'ailleurs pas sûre d'avoir connu un jour. C'était si étrange, et si plaisant à la fois!

Lorsque la langue d'Omi découvrit enfin la sienne, elle sourit légèrement, heureuse sans savoir pourquoi. Peut-être parce que la jeune femme ne la repoussait pas, elle. Elle n'arrêtait pas de penser que tous les humains étaient des monstres et qu'il ne valaient même pas la peine qu'elle y fasse attention...mais apparemment l'androgyne n'en était pas un. A moins qu'elle ne profite de son état d'ébriété déjà bien avancée...mais elle se retira ça de la tête; elles ne faisaient que s'embrasser, là.

Sa main qui glissait sur elle lui fit un peu peur, mais elle s'arrêta au bas de son dos, restant sagement sur place, ou bougeant parfois sur ses hanches. Elle appréhendait un peu, à vrai dire, beaucoup même. Mais ce n'était rien...n'est-ce pas? C'était normal entre deux personnes qui venaient de se rencontrer. Parfaitement normal.

Quand Omi se redressa, Naoto se retrouva un peu plus élevée, ses jambes écartées et l'androgyne entre elles. Elle ne faisait absolument pas attention, mais profitait des nombreux baisers qui s'échangeaient, devenant de plus en plus enflammés, gémissant légèrement sans forcément s'en rendre compte. Elle brisa un instant le baiser en rougissant lorsqu'elle sentit les mains de la jeune femme se glisser sous son haut. Mais elle se laissa capturer par les lèvres d'Omi, et la laissa caresser ses hanches. Elle la sentit bouger, mais ne voulait pas ouvrir les yeux pour voir ce qu'elle faisait, ce moment intense ne devait pas être brisé...

Le son de la télévision disparut, elle n'entendait plus que la respiration un peu rapide de l'androgyne et la sienne, alors qu'elle donnait encore un peu plus d'ardeur dans le baiser. Les mains un peu baladeuse revenues sur ses hanches, Naoto bougea un peu son bassin pour les inciter à bouger, ce qu'elles firent. Elles étaient lentes, douces, découvraient le bas de son corps sans la brusquer. Elle appréciait beaucoup Omi pour ça, sans doute ne l'aurait-elle pas laissé faire si elle avait été trop rapide, alcool ou pas alcool...d'ailleurs les effets disparaissaient lentement, progressivement, même s'ils restaient toujours assez forts. Elle sentit les lèvres d'Omi glisser sur sa peau, allant peu à peu vers son oreille; elles se baladèrent lentement dessus...et Naoto gémit en sentant une langue chaude passer dessus. Elle passa à son tour ses mains dans le dos de la jeune femme, puis timidement sous son haut, la caressant du bout des doigts, ses ongles glissant sur la peau, sans la griffer.

Elle murmura le nom de l'androgyne, sa respiration devenant un peu haletante. Elle ne comprenait pas cette sensation qui la prenait aux tripes, mais c'était vachement agréable!


Dernière édition par Kumon Naoto le Sam 27 Oct 2012, 22:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mar 09 Oct 2012, 21:26

Naoto semblait prendre un peu d’assurance dans ces caresses qu’elles se faisaient. Omi la laissait donc faire, profitant de sa douceur dont elle faisait preuve sur sa peau. Et vu les bruits qui sortaient de la bouche de la jeune fille au teint macabre, elle semblait apprécier plus que ça. Alors pourquoi ne pas continuer ? Elle semblait être d’accord et vraiment aimer, alors ce serait idiot de tout laisser tomber maintenant. Elles étaient si bien après tout… Là, sur le canapé, collées l’une contre l’autre à s’embrasser et caresser leurs corps mutuellement avec une grande sensualité.

La tenant d’un bras, la jeune louve fit s’allonger la belle Naoto sur le canapé, la mettant sur le dos, sans la lâcher. Elle n’avait pas non plus lâché ses lèvres. Mais maintenant si, pour les faire glisser petit à petit jusqu’à son cou pâle. Une fois qu’elle l’eut atteint, elle l’embrassa doucement, le frôlant parfois de ses lèvres, avant de s’amuser à laisser des marques de suçons dessus. Elle fit une belle marque violacée dans le creux du cou de la jeune femme, avant de descendre encore un peu, vers son épaule, lui mordillant tendrement sa peau. Tant qu’elle ne l’arrêtait pas, elle pouvait très bien continuer, pas vrai ?

Et puis, pourquoi ne pas aller un petit peu plus loin ? Si jamais Naoto ne se sentait pas à l’aise, elle pourrait toujours l’arrêter. Omi ne lui en voudrait absolument pas. Alors, retournant dévorer lentement ses lèvres piercées, sa langue allant rencontrée celle de l’autre femme, les mains de la jeune louve remontaient doucement le haut de Naoto. Elle y allait lentement, pour ne pas la brusquer et lui donner le temps et le loisir de la stopper. Mais en parlant de stopper, elle du interrompre le baiser pour pouvoir ôter son vêtement en totalité. Les doigts d’Omi allèrent caresser les lèvres de Naoto, son regard plongé dans le sien, avant de descendre le long de son cou, passant par le suçon qu’elle lui avait fait précédemment. Puis, elle les fit retracer les courbes féminines de la jeune femme, par-dessus son sous-vêtement, avant d’atterrir sur son ventre, et plus précisément son nombril.

Se penchant vers elle, elle effleura ses lèvres des siennes, attrapant l’une de ses mains pour entrelacés ses doigts aux siens. Elle ne resta pas trop longtemps sur les lèvres de Naoto, glissant vers ses clavicules, avant d’aller dans le creux de ses seins. Elle ne lui enleva pas plus de vêtements pour l’instant, se contentant simplement d’aller lui ouvrir son pantalon, juste le lui ouvrir et rien de plus. Finalement, elle fit pareil pour le soutien-gorge. Elle le dégrafa tout simplement, sans l’enlever non plus. Juste ce qu’il fallait pour libérer la pression et qu’elle puisse respirer de façon plus agréable.

Omi était à moitié allongée sur l’autre femme, seules leurs jambes et leur bassin se touchaient, mais cachés par leurs vêtements. Surélevée sur ses avants-bras, la louve retournait embrasser le cou de Naoto. Elle y passait du temps, avec le bout de sa langue, mais parfois il lui arrivait de descendre vers ses clavicules. Toujours du bout de la langue, pour lui donner de meilleures sensations, et conserver de la sensualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 10 Oct 2012, 10:02

Naoto se mordait la lèvre sous les sensations, ne voulant pas se laisser aller. Mais l'alcool décuplait le plaisir, tant et si bien qu'elle commençait à avoir chaud déjà. Les caresses d'Omi étaient de plus en plus délicieuses, elle appréciait grandement sa douceur. Elle ne s'était jamais sentie aussi bien...et ce grâce à quelqu'un. Si elle n'avait pas bu? Si elle n'avait jamais été agressée dans ce bar? Les deux jeunes femmes n'en seraient certainement pas là.

La main d'Omi vint dans son dos, et elle échangea les positions, la brune se retrouvant en dessous d'elle, sans arrêter le baiser brûlant qu'elles s'échangeaient. Mais elle perdit ces lèvres délicieuses et émit un petit gémissement de frustration en ouvrant les yeux, mais dû se mordre la main en la sentant dans son cou, puis davantage lorsqu'elle lui suçota la peau. C'était une zone vraiment sensible, et elle le découvrait en même temps que l'androgyne. Un suçon plus prononcé la fit gémir, elle ferma les yeux en caressant la jeune femme. Celle-ci descendit, elle sentit ses dents s'amuser sur sa clavicule...n'était-elle pas trop loin? Naoto appréhendait, mais en voulait plus en même temps...alors elle la laissa faire, ne serait-ce que pour voir. Si vraiment ça partait trop loin, elle aurait tout le loisir de tout arrêter, de toute façon. Mais pour l'instant c'était si bon...elle n'avait absolument pas envie d'arrêter!

Elle sentit vaguement son haut se soulever, mais n'y faisait pas attention, trop occupée avec les lèvres d'Omi. En fait elle ne remarqua qu'en lâchant ses lèvres que la jeune femme était en train de la déshabiller lentement. D'abord un peu réticente, elle finit par l'aider à retirer ce vêtement gênant, rougissant un peu d'être dévoilée ne serait-ce qu'un peu aux yeux d'un autre humain.

Les doigts d'Omi sur ses lèvres lui donnèrent envie de les lécher, mais elle se retint de justesse, ne faisant qu'un demi sourire en regardant les yeux brillant de l'androgyne. Elle aurait pu se perdre des heures dedans, si elle avait pu...doucement, la jeune femme repartit torturer son cou, avant de descendre bien plus bas. Naoto eut un violent frisson; personne ne l'avait touchée ici, jamais! Ces caresses commençaient à partir vraiment loin, mais elle ne le voyait pas...après tout, elle avait encore quelques vêtements pour assurer sa "protection"! Omi avait atterri sur son ventre, dévorait son nombril. Ça la chatouillait agréablement, elle rentrait légèrement son ventre sous les petites vagues de plaisir. A son grand contentement l'argenté remonta et elle put de nouveau goûter à ses lèvres, qui lui avaient manquée tout ce temps, il fallait dire. Lorsqu'elle sentit une main un peu masculine se mêler à la sienne, Naoto ne put s'empêcher de penser qu'elles ressemblaient à deux amoureuses. Ce qui était parfaitement stupide du fait qu'elles ne savaient rien l'une de l'autre, mis à part leurs noms. Elle en profita pour soulever le haut d'Omi, caressant sa peau de plus en plus haut, alors que celle-ci osait venir entre ses petits seins. La brune ne savait plus où se mettre, comment agir, elle la laissait donc faire...mais avait quand même un peu peur. Elle appréhenda encore plus quand elle sentit son pantalon s'ouvrir, puis sa poitrine se libérer...mais Omi ne faisait rien de plus. Elle lui laissait donc le choix? Soit...Naoto bougea légèrement, et retira lentement le sous-vêtement qui la gênait pour le faire tomber sur le sol. Elle rougissait de se découvrir ainsi aux yeux d'une inconnue, mais voulait aller plus loin. Omi continuait de goûter la peau de son cou, elle adorait tant cette sensation! Lui lançant un demi sourire, elle caressa lentement la très faible poitrine de l'androgyne, par dessus le vêtement.

-Omi...


Dernière édition par Kumon Naoto le Mer 10 Oct 2012, 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 10 Oct 2012, 20:28

Naoto se laissait faire, petit à petit. Au début, elle avait été bien réticente, même sans doute plus que réticente. Mais au final, elle était même à agir avec Omi, pour continuer dans leur petit jeu qui s’intensifiait au fur et à mesure. Maintenant, même Naoto agissait. L’argentée la regarda se déshabiller un peu, mettant sa jolie poitrine bien petite, à la vue de tous. Enfin… De tous. Si on pouvait dire ça comme ça vu qu’il n’y avait que la jeune louve pour la voir. Ses mains remontaient doucement le long de son buste à présent nu, lui caressant la peau du bout des doigts. Elle passa le long de ses bras, allant sur ses épaules, avant de frôler lentement ses seins.

Se rapprochant, elle embrassa doucement les lèvres de la jeune femme au teint de cadavre, caressant ses piercings. Son souffle chaud se logea sur les lèvres refroidies par le métal, de l’autre femme.


« Tu rougis… »

Elle était vraiment mignonne avec ses joues teintées de rouge.

Elle sentit peu après les mains de Naoto sur son corps, mais sur ses vêtements. Ah ? Elle voulait s’amuser ? Alors, pourquoi ne pas l’aider ? Omi s’éloigna alors un peu, juste assez pour enlever elle-même son tee-shirt, qu’elle mit par terre. Elle n’avait rien dessous, pas même de soutien-gorge. En même temps, il faudrait trouver quelque pour la tenir vu qu’elle était pratiquement inexistante. Alors elle ne possédait en sous-vêtements qu’un simple boxer masculin. Parfois, elle avait un bandage, mais ça dépendait des moments en fait.

La jeune louve reprit ses caresses sur le corps de l’autre femme, souriant après avoir entendu son nom. Elle lui fit rapprocher son bassin du sien, l’embrassant. Elle l’embrassait de diverses façons, tantôt lente, tantôt approfondie, tantôt sensuelle. Sa langue allait caresser sa jumelle, ou bien elle allait toucher les piercings de la jeune femme, très doucement, comme une belle caresse.

Elle finit par se relever, prenant Naoto dans ses bras. Elle avait ses mains posées sous le bassin de l’autre femme, pour la maintenir assise contre elle. Omi marchait tranquillement jusqu’à la chambre, entrant sans trop de difficultés, faisant juste gaffe à ne pas tomber ni à faire tomber la jeune macabre, par terre. Au final, elle avait réussi à atteindre le lit. Pourquoi s’être déplacée jusque là ? Tout simplement parce que le canapé n’était pas bien confortable, vu à quel point la situation avançait… Il valait mieux le lit pour ce genre de jeux, ou même de relation tout simplement.


« Naoto… »

Elle était si douce, comme fragile entre ses bras. Omi l’allongea sur le lit, se mettant à quatre pattes au-dessus d’elle. Ses lèvres allèrent retrouver les siennes, pendant de longs instants, avant de descendre lentement le long de son buste. Du bout de sa langue, elle retraça les courbes de ses seins, évitant volontairement ses boutons de chair pour ne pas aller trop loin, trop vite. Elle évitait pour l’instant les zones trop sensibles et purement érogènes, au cas où Naoto change d’avis et décide de la repousser.

« Tu deviens toute brûlante… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 10 Oct 2012, 21:36

Omi avait profité du fait qu'elle se dévoilait pour caresser sa peau, la frôlant, et cela lui donna des frissons plutôt violents. Elle rougissait de plus en plus, surtout en voyant et sentant ces mains baladeuses se risquer sur sa poitrine. Elle le savait, que ça allait très loin, trop loin peut-être...mais même si elle avait voulu arrêter le tout maintenant, l'alcool dans son sang ne lui aurait pas permise de le faire. Ah ben non, pourquoi arrêter un tel plaisir? Son cerveau ne fonctionnait qu'à moitié, elle ne réfléchissait plus mais agissait par instinct. Ses instincts qu'elle passait tant de temps, prenait tant de soin à cacher...

La belle androgyne lui offrit un baiser auquel elle répondit doucement, lentement. Le souffle brûlant d'Omi contrastait énormément avec ses lèvres froides, alors que les mains la déconcentraient un peu...beaucoup...
Tiens, la jeune femme avait remarqué qu'elle commençait à rougir légèrement...

Alors les pommettes de la brune prirent davantage la petite teinte de rouge au'elles avaient auparavant.

-Hmm...parce qu'il fait chaud...ici...

Elle continuait toujours ses caresses, mais l'argentée s'éloigna, ce qui la déçut légèrement...mais elle la vit retirer son haut, et le fait qu'elle n'ait aucun sous-vêtement la rendit toute chose, comme si les papillons qui commençaient déjà de voleter dans son bas-ventre se multipliaient. Elle en était un peu gênée, d'ailleurs, et bougea un peu...Omi,la rapprocha d'elle, leurs bassins se frottaient l'un à l'autre alors qu'elle retournait encore l'embrasser. Naoto ne se lassait pas du goût de ces lèvres si douces, et Omi s'amusait bien avec les siennes d'ailleurs! Elle répondait comme elle pouvait à ces baisers parfois calmes et amoureux, parfois langoureux et passionnés. Ces sensations nouvelles étaient simplement divines...elle ne pouvait qu'adorer!

Mais au bout d'un moment, l'androgyne se releva pour la porter, la maintenant en face d'elle. Où l'emmenait-elle? Pourquoi bouger? Elle était bien, sur ce canapé...elle se tenait au cou d'Omi durant ce trajet, qui fut plutôt court finalement. La jeune femme finit par la déposer délicatement sur une surface molle qu'elle avait déjà sentit: le lit...le lit? Pourquoi l'avait-elle emmenée ici? Peut-être voulait-elle aller bien plus loin...peu à peu les craintes de Naoto s'atténuaient, mais restaient néanmoins encore bien présentes. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait. En fait elle ne savait même pas pourquoi elle n'avait pas arrêté l'argentée quand il était encore temps, avant qu'elle ne la voit aussi vulnérable, à demi nue sous ses yeux! Maintenant, c'était sûr que dire stop était bien plus difficile.

Omi prononça son prénom d'une voix qui la fit frémir, et même se mordre la lèvre. Elle la vit se mettre au-dessus, se retrouvant pour sa part de nouveau soumise à cette magnifique dominatrice...qui abusa un peu de son statut pour balader ses lèvres bien bas, mais ne la brusquant pas. Elle voulut l'arrêter par crainte, mais se ravisa; c'était loin d'être désagréable, pourquoi arrêter? Elle posa ses mains sur les petits seins de la belle argentée et caressa doucement, avant de s'amuser avec ses perles de chair, passant ses doigts dessus, jouant un peu avec, délicatement.

-Tu me rends...toute chaude...

Elle était vraiment brûlante de l'intérieur, les attentions d'Omi lui faisaient un bien fou. Mais ce n'était pas encore suffisant pour lui faire tout oublier et s'abandonner aux mains d'une inconnue presque totale, alcool ou non!


Dernière édition par Kumon Naoto le Mar 30 Oct 2012, 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Jeu 11 Oct 2012, 05:48

Il faisait chaud ici ? Ca pour sûr… Il fallait dire que l’ambiance était loin d’être glaciale entre les deux femmes. Mais était-ce une mauvaise chose ? Absolument pas. Bien au contraire même. Qui ne trouvait pas ce genre de moments agréable ? Ceux qui haïssaient le sexe oui, c’est vrai. Il n’y avait que ce genre de personnes qui pouvait trouver ce moment particulièrement désagréable. Mais apparemment, Naoto n’était pas ce genre de personne. Elle semblait bien à son aise, quoi que timide, vu qu’elle ne touchait que très peu Omi. Mais ce n’était absolument pas pour lui déplaire. Elle n’aimait pas être touchée, elle préférait avoir ses mains sur les autres et que les autres n’aient pas trop leurs mains sur elle.

Les mots de l’autre femme la firent sourire. Elle était toute chaude… Ca oui, et la jeune louve le sentait bien. La peau de la belle Naoto était brûlante, surtout au niveau de son ventre. D’ailleurs, l’argentée glissa ses doigts sur cette partie du corps de la jeune demoiselle au teint de cadavre. Oh oui… Sa peau était plus que chaude, elle était carrément brûlante. Surtout quand elle descendait plus bas, au niveau de sa culotte.


« Tu devrais te mettre à l’aise… »

Alors elle glissa ses mains sur le pantalon de Naoto, le faisant partir petit à petit. Finalement, elle la mit encore plus à nu, lui ôtant son vêtement en glissant avec lui. Ses lèvres découvraient en même temps les cuisses de l’autre femme, que ses yeux, puis ce fut le tour de ses jambes. Elle était mignonne comme ça, allongée sous elle, juste rouge, brûlante.

Ses doigts remontèrent lentement le long de l’une des jambes de la jeune femme, passant par son bassin, puis par son ventre, retraçant les courbes de ses seins pour arriver au niveau de son cou. Omi se pencha sur elle, lui dévorant lentement sa peau, avec sensualité. Elle lui fit quelques suçons dans le creux de son cou, l’y ayant sentie particulièrement sensible à cette endroit. Puis, elle glissa sur ses clavicules, avant d’atterrir finalement dans le creux de ses seins. L’androgyne attrapa les mains de Naoto, lui faisant mettre ses bras au-dessus de sa tête.

Ainsi soumise sous elle, Omi en profita pour continuer de caresser son corps lentement, sensuellement, du bout des doigts. Elle retourna sur son buste, le dévorant avec tendresse. Plus les secondes passaient, plus elle se concentrait sur les zones les plus érogènes de cette endroit. Elle avait commencé par les clavicules, puis le ventre, avant d’aller vers le nombril. Ensuite, ce fut le tour du creux de ses seins, pour finir par les seins eux-mêmes. Du bout de sa langue, elle dessina quelques arabesques, arrivant par toucher ses boutons de chair. Mais ce n’était que pour commencer… Car après la langue, vinrent les lèvres. Elle fit quelques suçons bien placés sur la poitrine de Naoto, pour finir par en donner tout simplement sur les petites perles rosées maintenant durcies. Elle était vraiment délicieuse cette jolie jeune femme… Surtout les frissons qu’elle avait sous ses caresses et ses attouchements, qu’elle faisait avec respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Jeu 11 Oct 2012, 19:47

L'ambiance chauffait, Naoto aussi. Elle sentait ces doigts s'aventurer bien plus bas qu'ils n'avaient le droit...elle les sentit glisser ensuite légèrement dans son pantalon, et se modit violemment la lèvre, un frisson de plaisir la secouant. Désormais elle ne pensait plus à tout stopper, mais se laissait aller sous le plaisir. Omi posa ses mains sur ses hanches, et son pantalon glissa lentement, puis disparut. Instantanément elle se mit à rougir de gêne, mais aussi d'excitation. Elle devenait de plus en plus excitée au fur et à mesure que les attouchements d'Omi s'accentuaient et partaient plus loin. Ses lèvres qui caressaient ses jambes la firent frissonner, et elle écarta davantage les cuisses, par instinct. Elle ne pouvait pas réfléchir normalement, l'androgyne la déconcentrait! Elle caressa ses cheveux courts et en bataille, avant de la voir remonter doucement. Elle gémit légèrement de plaisir, la sentant sucer la peau de son cou avec délectation. Dieu sait à quel point c'était bon! La jeune femme retourna vers sa poitrine, et elle obéit à sa requête, passant ses mains derrière elle, l'une sur ses doux cheveux et l'autre sur sa nuque. Puis elle les glissa sur la peau lisse d'Omi, et griffa doucement ce dos parfait et si finement musclé. Elle se sentait plus que bien, brûlante de désir, alors que la femme commençait à s'attaquer à des zones bien plus sensibles qu'elle ne connaissait pas. En réalité, elle réalisait cette nuit-là qu'elle ne se connaissait pas elle-même. Glissant ses mains plus bas, elle balada ses ongles sur tout le dos de l'androgyne.

Elle laissa échapper un petit cri de surprise en sentant Omi s'attaquer maintenant à ses perles de chair. Une vague de chaleur et de plaisir l'avait assaillie, elle avait fermé les yeux en se mordant la lèvre de nouveau. Elle allait finir par en saigner, si ça continuait!

Elle glissa ses mains sur le ventre nu de la jeune femme, jusqu'à son bas-ventre. Elle déboutonna son pantalon et commença à le faire partir, mais peinait à vrai dire. Surtout qu'elle se sentait si fébrile, brûlante...elle bougea son bassin une fois le vêtement parti, et finit par toucher celui d'Omi, leurs deux sexes en contact à travers les sous-vêtements.

-Omi...

Elle écarta un peu plus les jambes, et fit remonter l'androgyne pour l'embrasser fiévreusement, suçotant et mordillant sa lèvre à la fin. Elle en voulait plus, oui...rien n'était plus sûr désormais...

-Omi, je...j'ai envie...

Elle rougit, par pudeur; elle qui était pourtant si asociale, habituellement...elle se retrouvait dans un lit, à moitié nue, totalement soumise à une parfaite inconnue! Que lui arrivait-il? Elle ne sentait presque plus les effets de l'alcool pourtant...donc ce n'était pas ça.


Dernière édition par Kumon Naoto le Ven 12 Oct 2012, 20:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Ven 12 Oct 2012, 23:06

Omi laissait Naoto faire, et la sentit la déshabiller. Ou plutôt tenter, car elle avait bien du mal à lui retirer son pantalon. Elle lui donna alors un coup de main, et s’enleva elle-même son pantalon, finissant en boxer. Elle se mordit la lèvre inférieure en sentant la jeune femme au teint macabre frotter son intimité contre la sienne. Si elle n’avait pas compris ce qu’elle voulait et ce qui était en train de naître en elle… Et son nom, gémit par ces lèvres percées et pourtant toujours délicates. Un véritable délice que de l’entendre être prononcé d’une telle façon… Elle l’avait rarement entendu être dit avec une telle intonation dans la voix. Quelque chose comme mêlant à la fois la perversité et l’innocence… Une poupée macabre entre ses bras, un pantin délicieux.

Elle la sentit écarter les jambes, ce qui ne faisait que confirmer ce qu’elle pensait. Son baiser n’était qu’une confirmation de plus, tout comme ses derniers mots. Ses joues rouges étaient si craquantes, qu’Omi ne put s’empêcher de caresser. Mais bien entendu, elle ne voulait pas la prendre aussi sauvagement, et brûler les étapes. Bien qu’on pouvait dire que c’était le cas, elles s’étaient rencontrées il y avait à peine plus de deux heures… et étaient déjà à moitié nues dans un lit, à se caresser et s’embrasser, à un pas de s’unir dans une danse charnelle.

C’est pourquoi la jeune louve glissa à nouveau lentement le long du corps de la jeune femme, le lui caressant du bout des lèvres, ainsi que de la langue. Elle retraça les courbes féminines de Naoto, allant jusqu’au dernier morceau de tissu présent sur son corps. Lentement, elle le lui enleva lui aussi, la mettant totalement à nu. Leurs vêtements étaient éparpillés autour de ce lit dans lequel elles étaient allongées, le drap déjà froissé sous leurs mouvements, notamment ceux du corps de la beauté macabre, frissonnant sous les doigts et les lèvres de l’androgyne aux cheveux d’argent.

Ses doigts caressèrent faiblement la jeune femme, la frôlant à peine. Elle se plaça entre ses cuisses, les lui mordillant doucement, dans leur intérieur. Plus elle avançait, plus elle se rapprochait de la fleur cachée de Naoto. Omi finit par la toucher à cet endroit, l’effleurant avec délicatesse. Honorant ce bouton rose dissimulé de ses lèvres et de sa langue, l’androgyne s’appliquait à rendre son hôte plus détendue qu’elle ne l’était. Ses doigts s’occupaient également de lui faire du bien, en caressant lentement son bassin. De longues secondes passèrent, plusieurs dizaines même, avant qu’elle ne daigne retirer sa tête de cet endroit sacré, sa langue passant le long du corps de la demoiselle aux cheveux couleur corbeau.

Elle était remontée au niveau de son cou, le lui dévorant d’un suçon. Pendant ce temps, elle lui écarta délicatement ses cuisses pâles, glissant ses doigts entre, afin de la déflorer en douceur. S’enfonçant en elle lentement, elle restait très tendre dans ses actes et mouvements. Ses lèvres remontaient le long de la mâchoire de Naoto, avant d’aller jusqu’à ses lèvres pour les lui embrasser lentement, sa langue passant sur ses piercings.

La sentant détendue, Omi put alors commencer des mouvements plus profonds en elle, augmentant progressivement en vitesse et intensité. De son bras libre, elle la tenait contre elle, frôlant sa peau de ses doigts, dans une caresse sensuelle et attentionnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Sam 13 Oct 2012, 01:01

Omi n’avait de cesse de lui faire tant de bien…Naoto soupirait d’aise, encore et toujours. Elle se demandait pourquoi ici, pourquoi maintenant, pourquoi avec Omi, la barmaid qu’elle connaissait si peu. Car elle allait offrir sa virginité à une pure inconnue, qui sans doute allait la laisser en plan et dans sa galère quotidienne, après avoir obtenu ce qu’elle voulait. Mais Naoto espérait, oh oui, que cette femme n’était pas comme ça. Elle espérait être tombée sur une bonne personne ce soir-là, qui ne l’abandonnerait pas encore plus perdue et triste qu’auparavant. Même si elle savait qu’après cette nuit elle éviterait la jeune femme…

Ces pensées la rendirent peu sûre d’elle, alors qu’Omi glissait de nouveau sur son corps, quelques frissons le parcourant également. Arrivée à son dernier vêtement, elle le retira lentement…sa seule protection, la seule chose qui pouvait encore les arrêter dans ce moment intime qu’elles passaient. Naoto était totalement dévoilée aux yeux de l’androgyne, plus rien ne la recouvrait, et plus rien n’empêchait qu’elles obtiennent ce qu’elles voulaient. Car elle n’était pas dupe, si Omi faisait ce genre de chose, c’était bien qu’elle-même le désirait…

Elle sentait que la jeune femme s’amusait avec ses cuisses. La brune appréhendait ce moment, celui où elle atteindrait le but de ce petit manège…elle y était presque…encore un peu…
Elle l’atteignit. Une vague de plaisir assaillit Naoto et contracta ses muscles, alors que l’androgyne n’avait qu’effleuré légèrement son intimité. Elle gémissait sans pouvoir se contrôler, tandis qu’Omi lui faisait vraiment du bien en bas. C’était un pur délice, un de ceux qu’elle n’avait jamais connus. Mais elle était toujours gênée de se retrouver nue dans un lit, en compagnie d’une autre femme…si elle avait su que ce moment arriverait…
Mais Omi remonta, et elle put respirer de nouveau normalement. Enfin normalement…toujours très rapidement, mais ses muscles pouvaient se détendre un peu. La jeune femme goûtait sa peau, encore et toujours. Peut-être la trouvait-elle à son goût ? Un nouveau suçon…Naoto ferma les yeux et respira un bon coup, avant de les rouvrir. Elle était si excitée que chaque sensation en était plus délicieuse encore.

Les mains d’Omi étaient restées très bas, sur ses cuisses plus exactement. Elle leur obéit et écarta ses jambes au maximum, s’offrant totalement à son amante du moment. Elle lui faisait confiance, une confiance aveugle du fait de son ignorance totale sur son identité. Elle sentit un doigt la toucher doucement, puis tout aussi doucement entrer en elle, brisant quelque chose en elle…ses muscles se contractèrent, elle sentit quelques douleurs et serra les dents en grimaçant légèrement. Elle ne se doutait pas qu’une première fois faisait mal à ce point…elle essaya de se détendre, aidée par le baiser que lui délivrait Omi. Omi qui la lui avait prise…sa pureté…

Une fois détendue, le doigt qui s’était invité en elle ne lui fit plus mal, et la jeune femme commença à bouger. Elle venait au plus profond possible et Naoto suivait ses mouvements en bougeant son bassin, s’agrippant à sa taille et au drap du lit. Sa respiration était saccadée, parfois quelques gémissements perçaient à travers ses lèvres. Elle se sentait totalement soumise à l’androgyne, lui appartenait entièrement cette nuit-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Sam 13 Oct 2012, 19:46

Omi avait sentit que ça avait un peu coincé… Serait-elle… ? Oui, c’était bien possible. Naoto ne devait avoir encore jamais couché, elle devait être vierge… L’androgyne avait donc prit l’innocence de la jeune femme à la beauté macabre. Lui avait-elle fait tant confiance ? Ou bien était-ce simplement l’alcool qui l’avait faite se laisser aller à ce point, lui ôtant alors ses appréhensions ? Peu importe, ce qui était fait était fait, et elle lui avait détruit sa fleur sacrée et encore immaculée.

Naoto se mettait à bouger en rythme avec le mouvement des doigts de la jeune louve aux cheveux d’argent. Ses mains s’étaient agrippées où elles le pouvaient, sur le corps d’Omi ou bien au lit tout simplement. Elles auraient peut-être pu évité d’ailleurs, car après tout, elles n’étaient pas chez elles, mais chez un ami qui leur avait bien gentiment prêté les clefs de son appartement. Oh tant pis, elles laveront les draps. Ce qui sera d’ailleurs indispensable si Naoto venait de perdre sa virginité…

Elle aimait bien entendre les gémissements passer les lèvres percées de la jeune femme, soumise à ses mouvements de doigts en elle. Elle devait bien aimer, vu les bruits qu’elle faisait, et l’attitude de son corps sous celui de l’androgyne. Alors, se fiant à ce qui sortait de sa bouche et aux réactions du corps de la jeune demoiselle à l’allure de faucheuse, elle variant les mouvements en elle, leur profondeur et leur intensité. Mais elle ne lésinait pas non plus sur les côtés sensuels et continuait de l’embrasser dans le cou. Elle allait également parfois sur son oreille, y passant la langue doucement tout du long. Elle passait entre les piercings, la mordillant également.


« Naoto… »

Elle était à la fois si brûlante et si glacée. Le contraste était réellement puissant entre l’intérieur du corps de la jeune femme aux longs cheveux noirs, et sa peau qui était toujours froide malgré la chaleur ambiante de la pièce.

Ajoutant un doigt en elle, Omi augmenta l’intensité de ses mouvements en elle. Elle la fit se redresser, la faisant s’asseoir sur elle. Sa main la maintenait contre elle, pour éviter qu’elle ne se penche trop en arrière et ne tombe, ce qui cassera alors toute l’ambiance dans laquelle elles étaient. Alors elle la tenait par le creux des reins, l’androgyne maintenait Naoto tout contre elle. Ses lèvres frôlaient les siennes, les embrassant lentement. Sa langue sortait parfois pour toucher celles de l’autre femme, ainsi que ses piercings de temps en temps.

Plus le temps avançait, plus elles s’amusaient toutes les deux dans cette union charnelle. Elle dura de longues minutes, jusqu’à l’épuisement de la demoiselle. Omi la laissa retomber lentement sur le lit, la maintenant pour éviter que sa chute ne soit trop brutale, malgré le confort du matelas. Elle lui caressa doucement le corps, très doucement, ne voulant pas la laisser comme ça après l’acte. Après tout, cette jeune femme semblait avoir besoin de tendresse, et non uniquement de sexe. Le sourire ne quitta pas les lèvres de l’androgyne aux cheveux d’argent, alors qu’elle fixait le visage de Naoto qui semblait avoir eu son affaire, et avoir passé un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joker's Island ▬ ジョーカースアイランド :: 
Partie Ouest ▬ Clubs
 :: Bars & restaurants
-