Partagez | 
 

 [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Sam 13 Oct 2012, 21:26

Naoto gémissait, les mouvements lui envoyant quelques vagues de plaisir. Au fond d’elle, la brune était tout de même très gênée, et ce pour plusieurs raisons. Elles n’étaient pas chez elles, ni l’une ni l’autre, et elle exprimait un peu trop son plaisir à son goût…mais c’était plus fort qu’elle, et elle avait beau se mordre les lèvres ses gémissements perçaient toujours. En plus Omi ne cessait de varier les plaisirs, ce qui lui évitait de s’ennuyer et tomber dans une sorte de routine…ses ongles s’enfonçaient dans la peau de l’androgyne, pas assez pour lui faire mal, mais profondément quand même. Ça allait peut-être lui laisser des marques. La jeune femme adorait les attentions que l’argenté lui offrait, qui changeaient tout dans leur attitude. Ce n’était pas du sexe pur, bestial et animal. C’était quelque chose de plus sensuel, presque amoureux même.

La tête légèrement relevée pour laisser libre accès à son cou, Naoto fermait les yeux et profitait. Elle sentit Omi s’amuser avec son oreille, et sourit. Son nom fut prononcé…la voix de la jeune femme la faisait totalement fondre, elle était douce, sensuelle…

-O…Omi…

Elle retint sa respiration en sentant un autre doigt entrer en elle, elle se contracta. Mais heureusement se muscles se détendirent assez rapidement, et ses gémissements augmentèrent un peu de volume alors que les mouvements recommençaient. Le plaisir montait d’un cran, de petites gouttelettes de sueur perlaient sur son front. Omi changea les positions, ainsi elle venait bien plus profondément en elle. Sa main la tenait, Naoto elle-même s’agrippait maintenant au cou de l’androgyne, ses bras entourant sa nuque. Elle répondait comme elle pouvait à tous ses baisers, gémissant parfois dedans…

L’argentée finie par trouver un point bien sensible qui la fit gémir davantage, bien trop fort. A moins que le fait qu’elle soit proche de la fin la rendait plus sensible à de tels attouchements ? Elle ne savait pas. Mais en tout cas, une vague de plaisir plus intense que les autres la secoua, et la propulsa loin au-dessus des étoiles. Elle eut un gémissement plus fort encore, la bouche légèrement entrouverte, serrant Omi contre elle, son visage caché dans son cou. Tous ses muscles se contractèrent, un pur bonheur l’envahissant. C’était du plaisir à l’état brut, encore une fois quelque chose de nouveau. Elle en ressortit essoufflée, pantelante, et fut reconnaissante à la jeune femme de l’allonger alors qu’elle se retirait d’elle. Ses membres étaient devenus comme incontrôlables, et reposaient mollement sur le matelas. Omi la caressait si tendrement que Naoto en fut rassurée ; au moins elle n’avait pas fait ça uniquement pour le sexe, ne l’abandonnait pas une fois que tout était fini…

-M…merci.

Elle sourit à l’androgyne, reprenant lentement toutes ses facultés motrices. Mais maintenant que la chaleur de l’amour était retombée, la brune commençait à avoir un peu froid…elle frissonna légèrement, donc attira la première source de chaleur qui lui venait sous la main. A savoir Omi elle-même. Naoto ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’elle venait de vivre pour la première fois. Elle était certaine de ne pas être la première fois de l’argenté, peut-être même l’avait-elle fait très souvent ! Mais elle décida d’arrêter de penser à ça, et se colla au corps encore chaud d’Omi pour se réchauffer. Toute trace d'alcool avait disparu désormais, elle ne conservait que les restes d'une bonne partie de jambes en l'air qui l'avait épuisée davantage. D'ailleurs elle bâilla avant de cacher son visage contre la peau de l'androgyne et de fermer les yeux. Elle aurait tout aussi bien pu dormir ainsi, elle était si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Sam 13 Oct 2012, 21:55

Merci ? Pourquoi merci ? Omi ne comprenait pas, mais se disait que la jeune femme ne devait pas être assez en état pour pouvoir réfléchir et donc lui répondre. Ce ne serait donc qu’inutile que de lui demander de lui expliquer la raison de ce remerciement. Elle la regardait reprendre ses esprits, petit à petit, après tout ce plaisir qui avait envahi son corps sans lui laisser la moindre seconde de répit. La jeune louve observait Naoto, continuant de frôler tendrement son corps, pour lui montrer qu’elle ne la considérait pas comme un simple morceau de viande à qui on ouvre les cuisses pour se satisfaire personnellement, mais comme une jeune femme munie d’une âme, d’un cœur, et surtout de sentiments.

Elle la laissa se blottir contre elle, et passa même ses bras autour du corps de la beauté macabre, la gardant ainsi. Elle devait sans doute être fatiguée, et vouloir dormir. Mais pourquoi s’être lovée contre elle ? Omi était certaine de connaître la réponse, pour l’avoir vécu et surtout vu, avec ses nombreuses conquêtes. La chaleur ressentie durant l’amour était si forte, que lorsque l’acte se terminait, même la tiédeur pouvait sembler froide. Alors le corps, refroidi, avait besoin de retrouver une certaine chaleur. Et quoi de mieux qu’un corps humain pour satisfaire cette envie ?

L’androgyne aux cheveux d’argent gardait la demoiselle contre elle, caressant doucement ses longs cheveux noirs. Elle allait sans doute s’endormir vu ses yeux clos. Alors, elle attendit patiemment, avant de sentir le poids de Morphée s’abattre sur elle, et l’emporter dans le pays des songes à son tour.

***

Les rayons de soleil firent leur entrée à travers les volets de bois, venant bercer la pièce d’une douce chaleur, et réveillant ainsi la jeune louve. Papillonnant des yeux suite à un réveil difficile et lent, elle s’étira de tout son long sur le lit, avant de se redresser un peu. Mais elle sentit le corps de Naoto, et eut un petit sourire en voyant la jeune femme au teint pâle, toujours endormie et blottie contre elle. Ses doigts caressèrent doucement son visage, ainsi que ses cheveux, avant de se pencher pour embrasser son front. Elle se redressa à nouveau, et s’assit au bord du lit, remettant son pantalon, puis son tee-shirt. Elle sortit ensuite du lit, et recouvrit son amante de cette nuit du drap, pour qu’elle reste au chaud.

Omi sortit de la chambre, et ferma la porte pour que l’autre femme puisse continuer de dormir bien tranquillement. Elle en profita pour aller se faire un thé, histoire de bien se réveiller. S’installant sur le canapé pour déguster sa boisson chaude, elle laissait deux chats venir, réclamant des caresses ou simplement de la chaleur humaine. Ils étaient couchés contre elle, ou sur elle, ronronnant doucement comme s’ils voulaient s’endormir à nouveau. L’appartement était bien calme, et c’était loin d’être un mal. En voyant ce confort, l’androgyne se disait de plus en plus qu’elle aimerait bien avoir un petit chez elle, rien qu’à elle. Ses animaux seraient sans doute heureux eux aussi. Mais avoir un appartement, et pouvoir y avoir tout le confort nécessaire, nécessitait de dépenser une forte somme d’argent. Il faudrait qu’elle vérifie sur son compte ce dont elle disposait. Dans ses souvenirs, Omi avait de quoi se payer un appartement de trois pièces. Elle était là depuis fort longtemps et n’avait jamais eu de toit, à part cette tente qu’elle s’était payée il y avait maintenant plusieurs années, pour avoir davantage de confort que le bitume froid et dur de la rue.

Sa décision était prise. Assise sur ce canapé, Omi prit la décision qu’elle devrait aller se renseigner pour louer un appartement, et ensuite acheter des meubles. Mais pour l’instant, elle restera, le temps de s’occuper de la jeune Naoto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 14 Oct 2012, 00:15

Naoto se lova comme une enfant contre Omi, et se laissa emporter dans un sommeil profond et sans aucun rêve.


***


Les rayons du soleil vinrent l’embêter le lendemain matin. Elle gémit, et bougea légèrement, grommelant quelques injures envers le soleil. Ouvrant les yeux, elle se vit seule…Omi serait-elle partie ? Alors en fait elle n’avait abandonnée…elle soupira tristement, et s’enroula totalement dans les draps. Ce lit était très confortable, en fait. Elle en voulait un comme ça elle aussi…mais se souvint qu’elle n’était plus dans son petit studio. Non. Elle était bien loin de Tokyo, bien loin de son ancienne vie. Depuis si longtemps…comment avait-elle pu oublier ? Comment avait-elle pu oublier qu’elle était condamnée à vivre sa vie entière dans la pauvreté, sur une île de fous, elle-même considérée comme une malade à cause de son foutu jumeau ? Elle vivait dans la rue. Pas de toit, pas de lit. Rien. Juste le bitume pour dormir, les cartons en hiver pour se protéger de la neige qui heureusement tombait très rarement. Alors il était normal qu’elle profite au maximum du confort d’un lit avant de retourner dans sa galère quotidienne, non ?

Après quelques minutes passées à glandouiller un peu, la brune se redressa, et frotta ses petits yeux en bâillant. Elle avait un mal de tête épouvantable qui la faisait grimacer de douleur, mais faisait avec. De toute façon elle n’avait pas de médicaments, et ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait bourrée.
Regardant tout autour d’elle, elle nota que la plupart de ses vêtements manquaient. Où pouvaient-ils bien être…elle tenta de se remémorer la soirée de la veille…enfin la nuit plutôt. Ce fut très difficilement qu’elle y parvint, d’ailleurs. Le canapé…ça devait être dans une sorte de salon, ça. Elle se leva, toujours enroulée dans le drap. Elle ressemblait à un nem, la pensée lui décrocha un demi-sourire. Mais ce n’était vraiment pas pratique pour marcher, aussi elle se déroula et ne fit que porter le drap sur ses épaules, ce qui cachait entièrement son corps toujours nu. Elle ouvrit la porte, et aussitôt un chat vint l’embêter. Les animaux ne la dérangeaient pas, mais elle préférait les reptiles. Plus sournois, plus…fascinants. Bref.

Lorsqu’elle arriva dans le salon, un grand sourire éclaira son visage sombre. Omi était toujours là, elle ne l’avait pas abandonnée ! En même temps elles étaient chez un de ses amis…peut-être n’était-ce que pour ça, que l’androgyne était restée.

-Bonjour.

Elle était elle-même surprise de sa voix brisée et froide, mais haussa les épaules. Elle avait dû attraper froid, et l’alcool de la veille n’avait pas arrangé les choses. D’ailleurs sa bouche était un peu pâteuse, elle aussi voudrait bien boire quelque chose…mais elle n’était pas chez elle. Se baladant pour récupérer tous ses vêtements, elle retourna dans la chambre, s’habilla et revint vers Omi.

-Bien dormi ?

Elle ne devait pas travailler, au fait ? Naoto ne savait pas du tout comment se passait ce genre de travail. Peut-être avait-elle sa journée, d’ailleurs. Tout ce qu’elle voulait, elle…eh bien elle ne savait pas. Rester avec Omi, revenir à sa solitude quotidienne…que choisir ? Sûrement qu’elle n’aurait pas le choix, en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 14 Oct 2012, 16:45

Omi entendit du bruit, et vit surtout qu’il y avait du mouvement grâce aux chats qui se mettaient à bouger. L’un d’eux se leva même pour s’approcher de la porte, et embêter la jolie jeune créature pourtant macabre qui sortait de la chambre. Vu son air, elle ne devait pas apprécier les félins tant que ça. La jeune louve se demandait quel genre d’animaux Naoto aimait… Ce serait une question à lui poser, si bien sûr la jeune femme se sentait d’humeur sociable.

Elle se redressa, se mettant assise sur le canapé, tout en souriant à la demoiselle qui avait levé la tête vers elle. Quel était ce sourire qui venait de se dessiner sur son visage ? Il était étrangement radieux, pour ce qu’elle avait vu de Naoto la veille. Etait-elle heureuse de la voir toujours là ? Oh… Peut-être avait-elle cru qu’Omi l’avait abandonnée après l’avoir allongée dans le lit et tiré son coup ? C’était peut-être ça oui… Dans ce cas, si cette hypothèse était vraie, il faudra sans doute rassurer la jeune femme sur les intentions de l’androgyne.


« Bonjour Naoto. »

Elle lui sourit à son tour, pour répondre au sien.

Mais elle repartit dans la chambre. Oh… Sans doute pour s’habiller, vu qu’elle ne portait que le drap sur elle, cachant alors sa nudité totale aux yeux des autres. Peut-être que Naoto était pudique ? Omi patienta donc, le temps que son amante de la nuit ne revienne dans le salon pour la rejoindre à nouveau.

Et ce fut chose faite.


« Oui et toi ? »

L’androgyne aux cheveux d’argent lui fit signe de venir s’asseoir à côté d’elle, au lieu de rester debout comme une cruche. Oui bon, c’était sans doute un peu fort, mais c’était l’expression la plus adéquate au fait de rester debout alors qu’il y avait de quoi s’asseoir.

Une fois que son « amie » fut assise à ses côtés, Omi la fit venir contre elle, lui caressant doucement ses longs cheveux noirs. Bien entendu, l’un des chats se mit à miauler. Sans doute par jalousie de ne plus avoir l’attention qu’il avait eue quelques minutes avant. Mais il patientera. La jeune femme sauvage devait d’abord s’occuper de la jeune demoiselle entre ses bras.


« Excuse-moi de t’avoir laissée seule dans le lit. Mais je n’avais plus sommeil, mais faim par contre. J’ai tout laissé fermé pour ne pas te réveiller, et c’est aussi pour ça que je ne suis pas revenue après m’avoir fait mon thé. Tu dormais tellement bien que j’ai pas eu le cœur de te tirer de ton sommeil. »

Elle lui sourit doucement, l’embrassant sur la tempe. Tiens au fait, en parlant d’avoir pris son petit-déj…

« Et toi ? Tu n’as pas faim ? »

Certes, elles étaient le matin et avaient bien dormi. Et c’est bien connu, qui dort dîne. Mais vu la mine de Naoto, peut-être était-il préférable qu’elle prenne des forces autant que possible. Et puis, son ami ne risquait pas de leur en vouloir, il était si gentil et serviable. Heureuse serait sa copine ! Ou son copain… Omi ignorait ses tendances sexuelles, et à vrai dire, elle s’en fichait un peu de toute façon. Il ne l’avait pas draguée, et ça lui suffisait amplement.

« Je cuisine pas trop mal, alors bon. T’as qu’à me demander. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 17 Oct 2012, 06:23

Naoto ne se sentait pas très bien. Son mal de tête empirait, elle avait quelques courbatures, et intérieurement c'était l'horreur. Elle se sentait comme ces femmes qui traînaient dans la rue, attendant le premier venu pour se faire emmener dans leur lit. Elle ne se souvenait plus de leur nom, d'ailleurs...mais se sentait dans la même situation. Elle s'était totalement offerte à la première venue, à la première qui ait pris soin d'elle juste une soirée. Omi serait partie qu'elle ne se sentirait pas plus mal. Elle pensa alors qu'il lui faudrait arrêter l'alcool, mais c'était trop tard, bien trop tard...elle avait perdu sa virginité, et c'était une chose qu'elle ne pouvait retrouver. Son visage s'assombrit, et elle s'approcha pour s'asseoir à côté d'Omi.

-Bien...

La belle androgyne tendit le bras et...l'enlaça doucement! Elle lui caressait même les cheveux...la jeune femme était si douce que Naoto se blottit contre elle, retenant son envie de pleurer. Elle entendit un miaulement, sentit un coup de patte et vit du coin de l'oeil un chat qui semblait bien mécontent de sa présence. Comme une enfant possessive avec sa peluche, la sombre jeune femme se colla davantage dans les bras d'Omi, marmonnant un tout petit "à moi". En réalité elle tentait de se rassurer, de se dire que tout ça n'était qu'un rêve, qu'elle allait se réveiller et que rien ne s'était passé...mais Omi prit la parole, et lui expliqua pourquoi elle l'avait abandonnée ce matin. En parlant de manger, le ventre de Naoto gargouilla un peu; elle avait faim, elle aussi!

Un doux baiser se posa sur sa tempe, et étrangement cela la rassura légèrement. Elle était gentille, Omi. Elle continuait de prendre soin d'elle, ne s'était pas contenté de la baiser. Naoto eut un demi-sourire; elle se sentait quand même comme une traînée...pourtant ce n'était que sa première fois! Mais Omi n'était qu'une inconnue...elle n'allait plus la revoir après ça...

-Je...oui.

Elle avait faim, oui. et un sacré mal de tête! Elle lâcha le bras de l'androgyne qu'elle serrait contre sa poitrine, et se tint la tête des deux mains, les paumes sur les yeux.

-Mal...

Elle allait avoir besoin d'un doliprane, ou au moins d'un peu de temps pour calmer la douleur.

Tiens, Omi lui proposait de cuisiner...ma foi pourquoi pas! Elle n'avait rien mangé depuis des jours, mis à part une pomme la veille, et son estomac était comme troué.

-Je veux bien, s'il te plaît...

Elle leva ses yeux noirs vers ceux d'Omi, son visage reprenant un masque de pure innocence. Ses yeux étaient reposés, ils avaient perdu leur couleur rougeâtre, étaient beaucoup moins explosés et n'avaient presque plus de cernes. Eh bien, il ne lui aurait fallu qu'une bonne nuit de sommeil pour se reprendre en main! Maintenant elle se sentait capable de miracles! Mais pas maintenant, la poitrine et les bras d'Omi étaient confortables. Elle allait finir par se rendormir, si ça continuait! Mais son mal de crâne combiné avec l'estomac vide l'en empêchaient. C'en était cruel de leur part! Mais de toute façon Omi n'était pas un coussin. Elle ne devait plus dormir, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 18 Nov 2012, 01:24

Mal ? Ah… Naoto avait encore mal apparemment. C’était sans doute les restes de la cuite qu’elle s’était prise hier. C’était tout à fait normal qu’elle ait mal ce matin, elle devait avoir un peu la gueule de bois. Alors Omi le comprenait parfaitement. Elle irait fouiller dans l’armoire à pharmacie de son ami pour y prendre un médicament. Il y avait sans doute des dolipranes. Elle lui en emprunterait un ou deux, Naru ne lui en voudrait certainement pas.

Mais avant tout, elle devrait partir du canapé, et aller faire à manger, comme elle l’avait proposé à la petite brune. Après tout, après cette longue nuit où elles s’étaient dépensées avant de s’endormir, elles devaient reprendre des forces. Alors l’androgyne repoussa doucement son amie, et amante de cette nuit, sans aucune brutalité. Elle lui souriait avec une certaine tendresse, lui attrapant le menton par la suite, afin de capturer ses lèvres des siennes. Elle voulait lui prouver par ce doux baiser qu’elle ne l’abandonnait pas du tout.


« Je reviens, je vais préparer à manger. »

Elle put alors partir du canapé, afin d’aller dans la cuisine. Fouillant dans les placards, Omi chercha quoi préparer. Vu l’heure qu’il était, elles feraient mieux de manger un bon repas de midi. Mais elles venaient de se lever… Et manger un repas consistant après un réveil n’était pas franchement conseillé. C’était un coup à manquer de vomir à cause d’un estomac trop rempli et pas assez prêt pour digérer. Mais il était un peu trop tard pour prendre un simple petit-déjeuner… Alors pourquoi ne pas opter pour un brunch ? Oui, c’était une bonne idée.

L’argentée cherchait dans les placards et dans le frigo. Elle n’allait pas non plus lui vider son garde-manger, ça ne se faisait pas. Ah bah tiens, elle lui laissera un billet pour le rembourser et payer la nourriture qu’elles prendront. Oui, c’était une bonne idée. Après avoir regardé partout, elle eut une bonne idée de repas. Elle prit de la soupe de miso, avec quelques légumes. Elle prit également du riz qu’elle mit dans le cuiseur, afin de préparer des onigiris. C’était très bon et constituant, et en même temps, ça se mangeait facilement. Mais que manger d’autre qui serait parfait pour remplir l’estomac sans peser lourd dedans ? Que prendre d’autre… Tiens, des ramens.

Elle se mit alors à cuisiner. Et pendant qui tout était en train de cuire, Omi en profita pour aller dans la salle de bain, et plus préciser pour aller fouiller dans la boîte à pharmacie. Elle put trouver une boîte de doliprane et revint dans la pièce principale. L’androgyne s’approcha de Naoto, et lui donna le médicament, après être allée prendre un verre d’eau par la même occasion.


« Tiens. Ca devrait te soulager un peu. »

Elle l’embrassa doucement sur la tempe, avant de retourner à ses fourneaux. Elle y passa une bonne demie heure, avant de pouvoir servir le tout, préparant la table qu’elle vida de tout ce qu’il y avait dessus, en prenant bien soin de ne rien casser. Elle remplit les bols de la soupe de miso, de ramens, et fit les onigiris. Tout était prêt. Il ne manquait plus qu’à servir. Omi apporta tout sur la table basse devant le canapé, ainsi que les baguettes, pour pouvoir manger.

« Bon appétit, Naoto. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 18 Nov 2012, 22:46

Mal, oh oui, très mal. Mal à la tête, mal aux jambes, mal au ventre, mal au cœur, mal partout. Elle ne se sentait vraiment pas bien, mais lâcha sa tête d’une main pour se rapprocher encore d’Omi, sa tête posée contre sa poitrine inexistante. Elle entendait son cœur battre, quasiment au même rythme que le sien d’ailleurs, c’en était presque amusant. On aurait dit une petite enfant et sa grande sœur…on pouvait comprendre que la brune n’ayant jamais eu de réelle enfance, elle n’en était jamais réellement sortie, et lorsqu’on apprenait à la connaître comme l’avait fait Omi, on apprenait en même temps à quel point elle était immature. Cela pouvait aussi expliquer pourquoi elle vivait encore dans la rue, après tant de temps !
Omi la repoussait peu à peu…pourquoi ?

-Buuuuh…

L’androgyne lui souriait. Elle était belle, avec son petit sourire plein de tendresse…mais la jeune poupée macabre sursauta d’un coup. Elle sentait sa main qui lui relevait le menton, puis ses lèvres qui se pressaient sur les siennes, si douces et si délicieuses…elle comprit alors qu’Omi tenait un minimum à elle, et essayait de le lui montrer. Elle ne l’abandonnerait pas, non…même si elle aurait pu le faire, vu qu’elle avait eu ce qui l’intéressait. Quand Omi brisa le baiser, Naoto la laissa libre, relâchant son étreinte en se redressant. Elle s’en alla dans ce qui devait être la cuisine, et Naoto se recroquevilla sur elle-même, attendant patiemment. Elle avait replié ses jambes sur sa poitrine, ses yeux fixaient le vide, droit devant elle. Une araignée passa rapidement, elle la suivit des yeux…mais sursauta quand l’un des chats sauta dessus. Quelle cruauté ! Il lui donnait des coups de pattes, sans pour autant la tuer, juste la rendre folle. C’était un peu ce qu’il se passait ici ; le Joker était comme le chat, il jouait avec ses cartes, et une fois qu’il en avait marre, il les tuait. Comme le petit chat venait de tuer l’araignée, d’ailleurs. Elle en eut des frissons dans le dos ; cette araignée, ça aurait très bien pu être elle ! Du coup, elle fixait l’animal au pelage gris d’un regard noir, ce qu’il dut bien sentir d’ailleurs, car il feula en entamant une véritable bataille de regard avec elle. Bataille qu’elle gagna, d’ailleurs, car le félin n’avait que faire d’une humaine si insignifiante à ses yeux. Elle sourit légèrement : un point pour la brune ! Mais maintenant elle s’ennuyait un peu.

Omi faisait du bruit dans la cuisine, elle se demandait ce qu’elle préparait…mais elle la vit passer, et aller dans une autre pièce. Tiens, pour quoi faire ? Elle revenait vers elle cette fois…avec un verre d’eau ? C’est vrai que c’était intelligent de sa part, elle avait la bouche un peu pâteuse à cause de l’alcool, mais pourquoi ? Elle lui tendit une petite pilule, ainsi que le verre.

-Euh…c’est quoi ?

Ça devait la soulager ? L’argenté parlait sûrement de son mal de crâne…alors, avant même qu’elle ne lui réponde, la petite jeune femme avala le médicament, puis vida son verre d’une seule traite. C’était fade, comparé au sake…mais bon, ça désaltérait mieux, en soi.

Tiens, Omi repartait…pourquoi ne pouvait-elle pas rester en place ? Seule, Naoto se sentait mal. Ah mais c’était pour s’occuper d’elle ! La barmaid était gentille…et elle se sentit au paradis en voyant toute cette nourriture. Manger ! Elle allait pouvoir tenir des semaines sans manger, après un tel repas, c’était sûr !

-Wow…merci…

Elle prit prudemment la soupe, se demandant encore si c’était vraiment pour elle. Et dire qu’en plusieurs jours, elle n’avait mangé qu’une pomme ! Enfin, elle aurait assez de force pour tenir tête à ceux qui osaient l’agresser. Enfin…peut-être pas, mais c’est beau de rêver.

Elle finit sa propre soupe, mangea quelques râmens et un ou deux onigiris, avant de se sentir totalement rassasiée. Elle avait même beaucoup trop mangé ! Se tenant son petit ventre d’une main, elle se réinstalla confortablement mais loin d’Omi, la regardant manger. Elle commençait tout juste à s’en détacher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Lun 26 Nov 2012, 11:50

« De rien. »

Omi s’installa à côté de Naoto, prenant elle-même un bol de soupe. Elle n’avait bu qu’une tasse de thé depuis qu’elle était debout, afin de pouvoir éviter toute source de bruit inutile, qui aurait pu tirer la jeune demoiselle de son sommeil. Elle dormait si paisiblement, alors la jeune Louve n’avait pas eu le cœur de la réveiller, même s’il fallait manger.

Elle la regarda manger, souriant en coin, assez amusée par la prudence dont Naoto faisait preuve. Comme si la nourriture lui était étrangère. Mangeait-elle si peu ? Elle avait l’air de ne pas savoir se débrouiller dans la rue. Omi aussi y vivait, mais elle était en bonne santé, mangeait tous les jours et dormait dès qu’elle en avait besoin. Peut-être que sa partenaire de cette nuit se trouvait dans un quartier qui n’était pas bon à vivre, surtout quand on était dans la rue.

L’androgyne se prit son bol de soupe, le mangeant tranquillement, comme quelques onigiris, et un bol de ramens. C’était un bon petit-déjeuner qu’elle s’était fait là. Son ami avait l’air d’aimer la bonne nourriture. Elle ne lui en tiendrait absolument pas rigueur, bien au contraire. Il vivait bien, et savait surtout vivre. Et puis, il avait les moyens. On se le disait quand on voyait autant de chats dans cet endroit. Il y en avait au moins sept. Ce n’était pas rien… Mais ça ne la dérangeait pas, ni la surprenait. Elle savait que le videur adorait les chats. C’était ses animaux préférés si elle se souvenait bien. Omi, elle, préférait largement les canidés.

Une fois le plateau fini, la jeune argentée alla mettre les deux onigiris restant dans un peu d’aluminium, afin de les conserver hors de la saleté. Puis, elle les donna à Naoto.


« Tiens. »

Elle, elle n’en avait pas besoin. Elle avait de quoi se payer à manger, et au pire, elle savait où aller pour en trouver gratuitement.

« Tu vas faire quoi maintenant ? »

Ben oui, elles ne pouvaient pas rester ici éternellement. Ce n’était pas leur appartement, c’était celui d’un ami d’Omi. Elle avait le droit de l’emprunter de temps en temps, mais elle ne voulait pas non plus abuser après tout. Et puis, il était temps pour elle de dépenser l’argent qu’elle avait mit de côté, afin de pouvoir avoir son propre appartement. Elle allait d’ailleurs commencer dès aujourd’hui. Elle savait ce dont elle avait besoin, du moins en minimum d’espace et de confort.

« Tu vas retourner dans la rue ? Si tu veux, je peux te mettre chez moi. C’est un endroit tranquille, où y’a pas d’ennui. J’y vis depuis des années. Depuis que je suis arrivée ici en fait. »

Et elle n’avait jamais eu de problèmes. Les seuls problèmes qu’elle avait eu dans la rue, c’était hors de son petit nid douillet, si on pouvait l’appeler comme ça. Et c’était souvent à cause de bagarres avec des racailles de la rue, ou à cause de vols qui auraient mal tourné. Mais bon, ce n’était qu’anecdotique tout ça.


Dernière édition par Kimura Omi le Dim 20 Jan 2013, 01:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 28 Nov 2012, 14:46

Naoto fixait la belle androgyne, perdue dans ses pensées. Elle se demandait ce qu’il allait se passer, maintenant…et appréhendait un peu à vrai dire. Après cette soirée, elle se demandait vraiment si elle pourrait continuer de vivre ou non…et si oui, dans quelles conditions. Omi lui avait dit qu’elle était comme elle, mais à voir son look et sa corpulence parfaitement normale, Naoto avait du mal à le croire. Peut-être qu’elle s’en était sortie, alors pourquoi pas la jeune brune ? Elle aimerait tant être comme tout le monde…mais cela semblait être une mission impossible. Peu importait de l’endroit où elle allait, soit les badauds s’amusaient à la maltraiter, soit on la chassait car elle faisait « tache » dans le paysage. Une tache qui n’avait pas sa place sur terre…voilà ce que Naoto pensait d’elle-même. On l’avait toujours appuyée dans ce sens, en même temps.

Un chat sauta sur le canapé, venant se frotter à Naoto qui sursauta violemment. Il semblait vouloir des caresses…la brune tenta de le repousser, mais l’animal restait, et elle finit par poser timidement sa main sur sa tête pour le caresser. Il semblait apprécier…tant mieux pour lui !

Omi se leva, et Naoto fit la moue. Elle n’aimait pas quand l’argenté s’éloignait d’elle…pourtant, c’était contre sa nature que de s’accrocher ainsi à une simple jeune femme ! Sûr et certain, une fois hors de cet endroit, la petite brune redeviendrait aussi asociale qu’avant. Mais en attendant, Omi revenait et lui tendait…un paquet d’aluminium ? Sûrement les onigiris restant…mais…et elle ?

-Merci…mais tu es sûre de ne pas en vouloir ?

Avec ces deux onigiris, Naoto aurait à manger pour la semaine ! Elle lui sourit timidement, mais son sourire fondit instantanément à la question d’Omi. Elle baissa même la tête, un peu triste. Maintenant…que faire maintenant ? Revenir à son ancienne vie comme si rien ne s’était passé, non ? C’était en tout cas la seule chose qu’elle pensait possible…

-Je…ne sais pas.

Autant ne pas inquiéter Omi en lui disant qu’elle redeviendrait comme avant. Mais…cet hiver s’annonçant plus froid que les autres, Naoto doutait de survivre cette fois. Déjà que l’année précédente ça avait été juste limite, cette fois-là, elle succomberait. Et l’année d’avant, elle avait au moins un semblant de travail pour se payer des repas convenables ! Si elle ne s’en trouvait pas un avant l’hiver prochain…mais bref.

Tiens, il semblait qu’Omi avait compris ce qu’elle s’apprêtait de faire. Elle lui proposait une place chez elle, mais Naoto n’aimait pas dépendre de qui que ce soit, y compris si c’était pour sauver sa propre vie misérable.

-Merci mais je ne voudrais pas déranger.

Pourtant, c’était pas l’envie qui l’en manquait ! Comparée à une petite vie tranquille et à peu près confortable, la vie dans la rue parmi des racailles, criminels en tout genre ainsi que guerre de gang comme il y avait dans chaque ville n’était pas enviable, bien au contraire. Elle voudrait bien retourner en arrière, être de retour à Tokyo dans son petit studio, de préférence avec sa sœur défunte…à travailler dans ce magasin qu’elle aimait tant, heureuse dans sa pauvreté…mais c’était impossible, et elle le savait bien. La brune se redressa pour quitter le canapé, et partit chercher sa veste. Il était temps de partir, cet appartement n’était pas le leur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 16 Déc 2012, 22:55

Omi lui fit un doux sourire. Bien sûr qu’elle n’en voulait pas. Elle avait de quoi se payer de la nourriture, alors elle n’avait pas besoin d’en prendre en réserve.

« T’en fais pas pour moi va. »

Elle avait tout ce dont elle avait besoin, et même plus. Alors c’était Naoto qui en avait bien plus besoin qu’elle-même. Omi lui caressa doucement les cheveux, en ayant commencé par le haut de sa tête, avec un sourire sympathique.

Hm… Elle ne savait pas quoi faire ? Elle allait recommencer cette errance dont elle avait parlé ? Ca semblait être la solution qui se profilait. Mais la jeune louve ne savait pas du tout quoi faire pour l’aider. Elle ne devait pas non plus lui tenir la main. Après tout, cette femme devait avoir au moins la vingtaine, alors elle devait apprendre à se débrouiller elle-même.

Elle avait eu l’idée de lui proposer d’aller chez elle, vu que maintenant, elle allait déserter cet endroit. Un appartement allait être plus confortable, surtout si elle voulait recevoir la belle Emiko qui lui avait pour ainsi dire tapé dans l’œil. Mais apparemment, la jeune Naoto ne voulait peut-être pas de l’hospitalité d’Omi. Mais elle insistera pour qu’elle habite là-bas.


« Tu déranges pas, t’inquiète. »

Elle l’embrassa sur le haut de son crâne, souriant doucement. Mais Naoto se leva et Omi l’observa faire. Que voulait-elle ? Enfin, si elle voulait quelque chose en particulier bien sûr… A ses gestes, l’androgyne comprit qu’il fallait partir. Ce qui était logique après tout. Cet appartement n’était pas le leur, il fallait éviter d’être toujours là quand son ami reviendrait pour se reposer de sa nuit de travail. Etonnant d’ailleurs qu’il n’était pas encore revenu…

Omi se leva alors à son tour et alla mettre un peu beaucoup d’ordre dans l’appartement. Elle avait déjà beaucoup rangé pendant que son amante de la nuit dormait, mais il y avait à présent la vaisselle à laver et à ranger. Une fois que tout l’appartement était à nouveau en ordre, la jeune louve à la crinière argentée alla mettre ses boots, ainsi que son manteau.


« On y va ? »

Elle lui prit doucement la main, souriant d’un air un peu charmeur. Mais ça, c’était son sourire naturel. Un sourire à la fois charmeur et glacial, en un mot, mystérieux. De sa main libre, la guitariste prit les clés de l’appartement. Elle sortit de cet endroit avec la jeune femme, et ferma la porte à double-tour, comme elle l’avait trouvée en arrivant ici. Puis, avant de partir de l’immeuble, elle déposa les clés dans la boîte aux lettres, avec un petit mot pour le remercier.

Maintenant, elles purent sortir dehors, à l’air libre. Omi s’étira un grand coup, souriant. Elle sortit une cigarette, qu’elle s’alluma de son zippo, avant d’en proposer une à la jeune femme aux allures de zombie.


« On va chez moi ? C’est pas le grand luxe, mais c'est sympa, tu vas voir. Y’a pas de problèmes où j’suis, c’est calme et tout. »


Dernière édition par Kimura Omi le Dim 20 Jan 2013, 01:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 19 Déc 2012, 12:36

Bon, ben si elle n’avait pas de soucis à se faire…Naoto attrapa la nourriture et la rangea comme elle put dans la poche de sa veste. Un petit extra pour la survie…si elle connaissait ça, Naoto se serait cru dans un jeu vidéo dans la vie réelle. Oui, c’était exactement ça…L’île entière était une map de jeu de rôle, dont la fin serait un simple « game over » pour tous les joueurs. Survivre tout en sachant qu’ils ne s’en sortiraient jamais, c’était exactement ça. Etant un peu pessimiste sur les bords, Naoto se demandait chaque jour si elle allait mourir de quelque façon que ce soit. Omi était arrivée au bon moment, il semblerait. D’ailleurs, elle la caressait…toujours dans une attitude animale, Naoto ferma les yeux pour savourer.

-Uh…pas sûr…

Omi avait beau lui assurer qu’elle ne dérangerait pas, Naoto partait toujours du principe que sa seule présence dérangeait. Alors l’imposer à d’autres…autant dire que c’était hors de question. Elle ne pouvait tout simplement pas accepter. Mais Omi insistait…pourquoi se souciait-elle d’elle, d’ailleurs ? Elle aurait pu la virer de l’appartement, et la laisser dans sa ruelle à errer jusqu’à ce qu’elle craque, et pourtant l’androgyne prenait soin d’elle. Ca la déstabilisait totalement, elle qui n’avait jamais compté auparavant. Omi semblait la prendre pour une enfant, à l’embrasser comme ça…mais elle lui échappait, toujours un peu gênée de ce soudain rapprochement. Omi comprendrait sûrement, après tout…elle était un peu asociale sur les bords, et l’argenté lui avait déjà dit qu’elle était comme ça avant.

Lorsque Naoto revint, elle vit qu’Omi rangeait un peu. Pourquoi ne pas l’aider ? C’est ce qu’elle fit, tant bien que mal, car elle n’y connaissait vraiment rien. Elle se contentait donc de suivre ce que faisait l’androgyne. Une fois tout rangé, elle mit ses plateformes et regarda une dernière fois les lieux. Ils avaient été bien confortables…

-Oui.

Elle sursauta en sentant la main d’Omi attraper la sienne, mais finit par la lui céder, un peu timidement. Le sourire qu’elle obtint lui donna un peu de courage avant de sortir, avant de rejoindre son ancienne vie qu’elle avait quitté le temps d’une soirée. Il fallait bien revenir sur terre à un moment ou à un autre, non ? Elle soupira lentement, et sortit finalement de l’appart, pour suivre son amante de la nuit. Tiens, que faisait-elle ? Ah oui…les clés…il fallait bien les rendre un jour. Il avait été bien sympathique, l’homme qui leur avait laissé son chez lui, sans craindre qu’elles ne fassent de bêtises. Quoique…Naoto sentait qu’elle en avait fait une de bêtise, en offrant sa virginité à quelqu’un qu’elle ne reverra sans doute jamais, ou très occasionnellement. Elle baissa la tête, tripotant ses piercings de sa langue, et sentit la petite plaie. Tout ça ne serait jamais arrivé si cet homme stupide ne l’avait pas agressée !

Elle sentit la main d’Omi s’en aller, et fit une petite moue enfantine. Mais elle lui proposa une cigarette ; ah ben oui alors ! Elle l’attrapa et l’alluma avec le briquet d’Omi, tirant une latte qui la fit soupirer d’aise. L’alcool puis la cigarette…rien de mieux pour se sentir…mieux.

-Pourquoi pas… ? Si tes chiens m’acceptent, bien sûr.

Elle sourit un peu. Elle se souvenait vaguement de jappements, puis d’un ordre d’Omi. Si elle s’était trompée, tant pis. Au moins elle avait une excuse, elle était complètement bourrée la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 20 Jan 2013, 01:09

Omi eut un sourire réconfortant. Elle attrapa l’arrière de la tête de la jeune femme sombre, l’attirant contre elle pour l’embrasser sur le front, gardant son sourire. Elle lui frotta le dessus de la tête, avant de lui relever le menton, afin de pouvoir voir son regard.

« T’es fais pas va. Ils sont pas méchants. Et ils viendront avec moi, dans mon appartement. Quand je l’aurai bien sûr. »

Elle y comptait bien, sa décision était prise. Elle avait eu toute la matinée pour y réfléchir, pendant des heures, et retournant la question, pesant le pour et le contre. La guitariste savait que c’était une très bonne idée à présent de prendre un appartement et de vivre une vie plus luxueuse. Enfin, ce n’était pas le mot, c’était certain, mais c’était une expression assez proche. Plus salutaire peut-être ? Non plus. Mais bon, qu’importe.

Elle lui attrapa doucement les lèvres, les embrassant doucement. Bon sang ce que Naoto pouvait sembler timide. Etait-elle comme ça tout le temps ou n’était-ce qu’avec Omi ? Vu ce qu’elle avait vu la veille au soir, ça semblait être dans son caractère. Et surtout quand elles avaient discuté, l’androgyne avait pu mieux le voir, que ce n’était pas vraiment une carapace. Même si ça devait en être une désormais, même si la brune ne devait pas s’en rendre compte. L’argentée lui tendit la main, pour lui proposer de la lui prendre, au moins le temps du chemin. Après sa réponse, Omi la guida jusqu’à la fameuse tente.


« C’est un quartier tranquille, j’ai jamais eu de problème. C’est peut-être à cause de ma réputation aussi, j’en sais rien. Au pire, vu que je te donne mon abri, on va penser qu’on est amies. Alors on devrait pas te faire chier. »

L’androgyne n’en avait rien à faire de cet endroit, ou plutôt n’en aurait rien à faire, une fois qu’elle aura déménagé. Alors autant que ça serve à quelqu’un qui en avait besoin. Et Naoto semblait en avoir bien besoin, vu sa mine de cadavre éreintée.

Elles arrivèrent dans le quartier où les Trèfles étaient, d’après ce qu’Omi avait compris, avec les explications de cet As. Tiens, elle ne l’avait pas revue d’ailleurs. Sans doute avait-elle beaucoup de travail. Bah, qu’importe. Elles n’étaient pas amies après tout, juste des connaissances. Tiens d’ailleurs, ça lui faisait penser qu’elle avait bien envie de revoir la belle Emiko maintenant. Pourquoi ne pas y aller lorsqu’elle n’aurait rien à faire ? Après tout, elle avait tous les moyens de communiquer avec elle maintenant. Elle savait où elle habitait, avait son numéro de téléphone… L’argentée s’en lécha les lèvres, se disant qu’elle pourrait passer un super moment avec cette poupée, peu importe la nature de leur prochaine visite.

Après quelques minutes de marche, où Omi s’arrêtant ici et là, montrant à Naoto les meilleurs spots pour aller se nourrir ou s’abreuver ou encore aller prendre une douche, elles arrivèrent au petit campement de fortune qu’elle s’était construit. Le tout, gratuitement et en sécurité. Même si le mieux était qu’elle se trouve un petit travail, pour qu’elle puisse se payer de quoi manger des plats savoureux ou ce genre de choses.


« Voilà. Je vais rester ici encore un peu, en attendant. T’inquiète, tu vas pas me gêner. Et puis, de toute façon, ça te permettra de t’habituer, vu que tout ça t’appartiendra. »

Elle posa son doigt sur les lèvres percées de Naoto, pour prévenir d’une éventuelle protestation ou question.

« Et j’insiste. Autant que ça serve à quelqu’un, et t’as l’air d’en avoir besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Sam 26 Jan 2013, 17:20

Naoto se laissa faire, un peu décontenancée tout du moins, et rougit légèrement en sentant ce petit baiser. Bon sang, elle devrait vraiment apprendre à arrêter de rougir dès que quelqu’un faisait un geste affectueux envers elle ! Enfin…jusque-là il n’y avait qu’Omi qui lui faisait ça, alors bon, peut-être que c’était juste le souvenir flou de la veille qui lui revenait en mémoire. Elle leva docilement la tête, et plongea une fois de plus dans les yeux sombres de l’androgyne qu’elle aimait bien.

-Je te fais confiance alors.

Elle n’avait jamais eu d’animal de compagnie, et ceux qui vivaient dans les rues de Tokyo, même peu nombreux, n’étaient pas des plus affectueux. Alors cette appréhension était tout à fait normale, surtout pour quelqu’un comme elle. Peut-être qu’elle changera avec le temps, comme Omi semblait l’avoir fait ? Peut-être…mais pas pour l’instant.

Naoto ferma lentement les yeux en sentant ces lèvres de nouveau sur les siennes. C’était une douceur qu’elle appréciait grandement, même si elle risquait de ne pas la sentir très longtemps encore. Elle retourna timidement le baiser, avant de le briser en même temps qu’Omi, et la regarda encore. Elle baissa tout aussi lentement les yeux, et regarda sans comprendre la main tendue. Elle voulait qu’elle la lui prenne ? Ben pourquoi pas…la petite brune glissa sa propre main dans la sienne, et attendit. Omi commença de marcher, alors elle la suivit…et frissonna en sentant le froid soudain du dehors. Il fallait dire qu’après avoir passé des heures dans une pièce chauffée, le contraste était assez surprenant !

-Personne ne te fait rien, ici ?

Elle avait de la chance. Une fois, Naoto avait réussi à se trouver un quartier dans ce genre, mais les petites racailles se déplacent souvent…et il semblerait qu’elle attirait les ennuis. Quelle chaaaaance…mais le fait de ‘s’imposer’ ainsi chez Omi la mettait mal à l’aise, elle ne voulait à l’origine pas déranger…et là elle avait plutôt l’impression de virer sa …nouvelle amie… de chez elle. Elle était peut-être un peu trop seule pour comprendre le fait que l’argenté l’aide…

Elles marchèrent un petit moment, main dans la main dans une rue peu bondée pour une fois. Naoto faisait une totale confiance à Omi, ne savant pas du tout où l’androgyne les emmenait. Elle ne savait même pas depuis combien de temps elles marchaient, mais avec le froid qui perçait ses vêtements abîmés il lui semblait que cela faisait des heures. Alors que ce n’était sûrement que des minutes, soit dit en passant. En fait, elle avait froid partout sauf à la main qu’Omi tenait. C’était mieux que rien, tout de même. Malgré le froid, la jeune femme écoutait attentivement les infos de la barmaid. Autant savoir où se rationner ! Elle ne connaissait pas ce coin de l’île, sinon sûrement qu’elle s’y serait installé plus tôt. En même temps, elle ne bougeait pas beaucoup…seulement quand la situation dégénérait vraiment. Bon, d’accord, c’était souvent le cas.

Naoto se demandait combien de temps Omi allait rester. Pas qu’elle voulait la virer de son chez elle, mais plutôt elle ne savait pas vivre avec quelqu’un. Au pire elle pouvait bien vivre quelques semaines de plus à l’extérieur, ça ne serait rien comparé à ce qu’elle avait vécu jusqu’alors !

-Mais je…

L’androgyne lui posa un doigt sur les lèvres, et elle loucha légèrement en le regardant. Bon, ben ça au moins c’était clair ! Elle n’avait pas son mot à dire. La brune fit une petite moue assez mignonne et eut un faible sourire.

-Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Dim 24 Fév 2013, 22:31

« Tu peux. »

Oui, elle pouvait lui faire confiance. De toute façon, quel intérêt Omi aurait de trahir Naoto ? Elle n’en avait aucun. Ce n’était pas comme si la petite brune était recherchée par des forces de police et qu’il y avait une putain de récompense à la clé. Et puis, même si c’était le cas, la jeune louve n’avait aucune envie d’envoyer sa nouvelle amie croupir en prison. Elle ne lui semblait pas mériter un tel traitement. Elle avait plutôt envie de la protéger cette petite. Elle lui plaisait bien, mine de rien. Et ça n’avait rien à voir avec ce partage de corps qui s’était passé cette nuit-là.

Elle eut un petit sourire à la question de la jeune femme. Elle avait peur apparemment… En fait, elle était comme Omi. Elle était dure, froide, asociale, mais au fond elle avait une âme sensible qu’elle voulait cacher aux autres, et des peurs naturelles. Sans doute Naoto rêvait-elle d’une vie assez tranquille, ou personne ne viendrait l’agresser ? Ca se comprenait… Qui n’avait pas envie de ça ?


« Non. Personne. C’est un coin tranquille, et assez reculé. Les gens qui passent ici sont rares, donc tu seras pas emmerdée, rassure-toi. Si jamais tu l’es, c’est t’as vraiment la poisse. »

Elle lui sourit quand elles furent devant le campement de fortune d’Omi. Ce n’était pas du grand luxe, ça c’était sûr, mais c’était mieux que dormir avec rien sur la tête. Et puis, elle avait bien aménagé cet endroit depuis le temps qu’elle vivait ici. C’était devenu un bon petit nid douillet. Avant, ce n’était qu’une simple tente, avec tout un bordel autour. Maintenant, c’était un abri fait de plancher et au toit solide. C’était bien agréable, et elle avait même récupéré un matelas, ce qui faisait qu’elle ne dormait plus par terre. C’était certainement loin d’être aussi confortable qu’un véritable appartement, mais c’était déjà pas mal du tout. Il y avait une bonne base de confort, mine de rien.

« Pas de mais. »

Elle avait pointé son doigt sur le nez de Naoto, avec un petit sourire au coin des lèvres. Finalement, Naoto accepta, vu le merci qu’elle prononça.

« Bien. »

Elle lui fit signe de venir et les chiens, ayant entendu les pas de leur maîtresse et sans aucun doute senti d’abord son odeur, sortirent de l’abri et coururent vers elle, jappant et la langue tirée, la queue remuant de joie. Ils lui sautèrent dessus, roulèrent, tout joyeux de revoir Omi. Elle s’accroupit et les caressa, alors qu’ils cherchaient à lui lécher le visage pour lui montrer leur bonheur de la revoir enfin.

« Ha ha ! J’vous ai manqué hein, mes gaillards ? Allez, assis maintenant, et sage. »

Ils obéirent immédiatement, bien que leurs queues continuaient de remuer de joie. Elle se redressa et posa sa main dans le dos de Naoto, pour la faire s’avancer vers eux.

« J’vous présente Naoto. Elle va vivre avec nous et je lui lègue cet endroit quand nous on partira. Naoto, j’te présente mes deux huskies. Celui à la tête presque toute noire, c’est Kuro. Celui à la tête plus blanche, c’est Yuki. T’en fais pas, ils sont braves. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mer 20 Mar 2013, 16:28

Naoto se posait des tas de questions sur Omi. Elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance, et pourtant, quelque chose la gênait dans son attitude. Qu’avait-elle à y gagner, elle ? Avec le temps, la petite brune avait appris que chacun donnait pour recevoir en retour. Mais elle n’avait rien à redonner à Omi…elle ne pouvait même pas l’aider dans son travail, étant donné sa peur dérangeante des gens, et son côté sombre qui ferait plutôt fuir les clients. Alors…pourquoi l’aider ? Qu’avait-elle en tête qu’elle lui aurait cachée ? La jeune femme n’était pas tranquille, et c’était peut-être compréhensible. Qui ferait confiance à une inconnue au point de lui offrir son corps, puis lui confier une partie de sa vie ? Quelqu’un au bord du gouffre, oui. Après tout, elle n’avait plus rien à perdre…mais bon…sa dignité déjà bien amochée risquait de voler en éclat si Omi décidait d’un seul coup de changer, de l’abandonner ou même de la trahir de quelconque manière qu’il soit. C’était presque sûr qu’elle n’y survivrait pas.

C’était quoi ce sourire ? Se moquait-elle d’elle, à cause de cette question ? Mais c’était normal qu’elle s’en inquiète, non ? Ah non, elle ne se moquait pas…ce n’était rien…Naoto avait envie de se frapper violemment. Pourquoi donc était-elle si paranoïaque ? Omi était différente ! Elle était son amie, sa première et seule amie, sûrement la dernière d’ailleurs. L’androgyne était juste trop gentille, et souhaitait l’aider, pas l’exploiter. Et au pire, qu’est-ce que cela pouvait lui faire ? Elle allait quand même gagner un semblant de toit, et même de la nourriture à portée de main ! Quand d’autres s’inquiétaient plutôt d’acheter la dernière console ou le dernier jeu à la mode, elle était heureuse d’avoir quelque chose à se mettre sous la dent.

- C’est…bien…

Oui, elle avait la poisse, mais sûrement pas assez pour attirer les petites racailles qui l’importunaient là où elle ‘’vivait’’ avant. Naoto soupira, et se força à sourire.

Les deux amies arrivèrent enfin, et elle put directement voir que sa vie ici allait être nettement meilleure. En effet, Omi avait fait du bon boulot dans sa maison de fortune, sûrement qu’elle vivait là depuis pas mal de temps. Et elle disait qu’elle allait lui laisser ? C’était que vraiment elle devait avoir pas mal d’argent pour se payer un appartement…Aussitôt Naoto se mit à réfléchir là-dessus. Ça faisait un moment qu’elle se laissait aller…pourquoi ne pas rechercher de nouveau du travail ? Se reprendre en main et vivre de nouveau, sans se contenter de survivre…revenir au temps de sa vie à Tokyo était bien sûr impossible, mais elle pouvait toujours essayer d’en faire un substitut.

- M…

Le doigt d’Omi sur son nez la fit loucher un peu, alors qu’elle prenait sa moue enfantine habituelle, signe qu’elle obéissait à l’ordre d’Omi, qui n’en était pas vraiment un en soi.

Lorsque la jeune femme suivit son amie, deux monstres sautèrent littéralement sur Omi. Elle recula instinctivement, les regardant avec un mélange de peur et de curiosité. C’était vraiment effrayant, ce genre de créature. Des chiens. Pourtant, ils avaient l’air de beaucoup apprécier leur maîtresse.

- Oh, obéissants…

Elle avait marmonné ça en voyant à quel point ils écoutaient l’androgyne, mais ne s’attendait certainement pas à ce qu’Omi la pousse vers eux. Doucement peut-être, mais elle avait peur…alors elle essayait de résister, et ferma les yeux alors que l’argenté faisait les présentations. Cependant elle les rouvrit pour se forcer à les observer.

- Braves uh…mais…ils sont énormes !

Elle se mordit la lèvre automatiquement. Peut-être qu’Omi allait mal le prendre, ce qu’elle venait de dire…c’était ses chiens après tout. Elle baissa la tête, un peu honteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Ven 07 Juin 2013, 09:52

Omi fut étonnée de voir la réticence de Naoto. Avait-elle peur des chiens ? Ou était-ce simplement ce caractère timide qu'elle avait, la tendant à aller toujours en arrière, s'éloignant des choses, des gens, des opportunités. L'androgyne avait pu remarquer ce trait pour le moins prononcé chez la jeune femme aux allures de zombie. Elle se contenta de sourire, allant glisser sa main dans les cheveux de sa nouvelle amie et amante de la nuit passée. Omi se pencha doucement vers elle, l'embrassant doucement sur les lèvres, pour la rassurer et lui faire comprendre pour ce geste tendre, qu'elle était là, à ses côtés, et la protégerait.

« Normal qu'ils soient énormes. Ce sont des adultes. »

Depuis le temps qu'elle voyageait et vivait avec ces deux huskies, oui, ils étaient maintenant adultes. Omi se demandait parfois ce qu'elle pourrait bien faire quand l'heure sera venue. La faucheuse viendrait sans aucun doute les prendre bien plus tôt qu'elle ne viendra pour la guitariste.

« Viens. Visite. Fais comme chez toi. »

Puisqu'elle allait lui léguer tout ça, pour que ça serve à quelqu'un, autant qu'elle se familiarise tout de suite. Sa tente n'était pas très grande, mais assez spacieuse pour une personne. Il y avait même de la place pour mettre deux matelas. C'était le minimum pour qu'Omi puisse y vivre avec ses deux chiens... Mais pour Naoto, ça sera sans doute du luxe d'avoir autant de place. La brune aux cheveux courts doutait que celle aux dreads soit du genre à vivre avec d'autres. Elle était solitaire, cela se voyait au premier coup d'oeil.

Omi la fit venir, entrant dans la tente en prenant la main de Naoto. Elle s'assit sur le matelas qui semblait assez rongé par le temps et les détériorations naturelles. Il uy avait aussi on oreiller mou et plat, le genre que l'androgyne préférait largement, ainsi qu'une couette épaisse pour les grosse fraîcheurs, et un drap pour quand il fait trop chaud.


« Je pense que le matelas sera à changer. En plus, il sent le chien. Ha ha ! »

Bon, pas que le chien. Il avait aussi l'odeur d'Omi. Mais elle, qui était habituée à vivre par tous temps avec les canidés, était certaine qu'on sentirait bien davantage l'odeur des chiens que la sienne. Mais bon, peu importait. Elle fit un sourire à Naoto, avant de lui montrer les autres choses dont elle disposait, à savoir un réchau, quelques casseroles et quelques boîtes de conserves qui servaient de réserve de nourriture pour quand elle ne trouverait pas de quoi manger. Il y avait aussi une bouteille d'eau assez déformée, traces témoignant du long usage de cette bouteille.

La visite fut terminée et la guitariste se rapprocha de l'apparente zombie.


« Ca te plait ? »

Elle lui fit un doux sourire, espérant que son petit nid douillet convienne à sa nouvelle amie. Quelque chose germa dans son esprit, ce qui lui fit claquer des doigts.

« Ah au fait. Je te donnerai mon adresse. N'hésites pas à venir me voir, souci ou non. D'accord ? »

Omi doutait qu'elle le fasse. Si elle avait bien compris la psychologie de la jeune femme, elle ne semblait pas prête à aller vers les gens, même en cas de réelle nécessité. Mais au fond d'elle, Omi espérait que Naoto réussisse à faire ce pas. Ca pourrait lui être utile... Non pas à elle-même, mais à sa nouvelle amie, à qui elle pensait en ce moment, et qu'elle fixait avec une certaine tendresse. Elle ressentait un besoin de la protéger... Omi se mordit la lèvre, l'image de sa jumelle venant de se graver en son esprit. Que penserait Emiko de tout ça ? Elle semblait assez possessive et dominatrice. Que dirait cette femme fatale en voyant qu'Omi aurait autre chose à penser qu'elle ? Et que ça pourrait même devenir une priorité sur cette femme venant du quartier Heart. L'androgyne trouvait ça étrange de se poser la question, mais pas tant que ça quand elle réfléchissait à son caractère.

Elle poussa un soupir en songeant à tout ça, regardant dans le vide, avant de fermer les yeux. Bon, elle ne devait pas penser à tout ça. De plus, c'était irrespectueux pour Naoto. La guitariste se tourna d'ailleurs vers elle, avec un petit sourire.


« Dis Naoto... T'as déjà rencontré la personne avec qui tu partages ton âme ? Moi oui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Kumon Naoto
♣ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card

avatar

Messages : 44
Avatar : Naoto (exist†trace)

Brièvement : 23 ans, clubs, homosexuelle
Autre : Ne m'approchez pas...

MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   Mar 09 Juil 2013, 14:38

Naoto fixa les chiens pendant plusieurs secondes, tentant en vain de se persuader qu’ils n’étaient pas dangereux. Mais pour des chiens, elle les trouvait véritablement énormes…des monstres sur pattes ! Et ils avaient l’air surexcités, ce qui n’était pas pour la rassurer. Elle regarda alors les puissantes mâchoires dont ils étaient dotés : pour sûr, s’ils décidaient de l’attaquer, ce serait sans peine qu’ils arriveraient à lui arracher un membre ou deux…la petite brune frissonna violemment avant de sursauter en sentant Omi s’approcher. Elle accepta volontiers le baiser rassurant qu’elle lui donna, mais se sentait toujours aussi mal d’être proche de ces monstres. Adultes, uh…mais ce n’était pas une excuse…Heureusement la blonde n’avait pas mal pris sa réflexion, ce qui la soulagea grandement. Elle avait eu peur quelques instants.

Sans un mot, Naoto se pencha légèrement pour saluer la barmaid, accepta sa main et la suivit dans son futur chez elle, histoire de voir à quoi elle allait devoir s’habituer pendant les jours à venir. La brune réprima un sourire : c’était sûr, ça allait être beaucoup mieux que le bitume sur lequel elle était habituée à dormir depuis qu’elle était ici. Il y avait même une couette ! Elle qui était pourtant sûre que cet hiver serait son dernier, elle allait pouvoir le passer bien au chaud. Ce serait une vie un peu plus facile, moins mouvementée à cause de la petite racaille qui traînait vers son coin à elle. Surtout si Omi lui assurait que le quartier était calme, chose qui lui avait manqué durant ces dernières années. Même à Tokyo elle avait toujours eu ce genre de problèmes, à attirer les ennuis comme un aimant.

Après mûre réflexion, Naoto se laissa tomber comme une masse sur le matelas, rejoignant Omi qui y était déjà installée. Elle laissa échapper un petit rire, se cachant derrière ses cheveux, lorsqu’Omi se mit à parler de l’odeur du matelas. De toute façon dans l’état actuel des choses, tout lui convenait. En plus son amie avait dormi dedans pendant un sacré bout de temps…alors tant pis ! Elle préférait le laisser comme il était, quitte à mettre plus de temps pour se sentir chez elle. Omi lui désigna alors quelques affaires qu’elle n’avait pas tout de suite remarquées : oui vraiment, c’était un changement radical pour son train-train quotidien !

Quand Omi se rapprocha sensiblement d’elle, Naoto esquissa un léger mouvement de recul. Elle n’était toujours pas habituée à cette proximité, et c’était un réflexe qui risquait de partir dans un bon moment…

- Hum…oui…merci…

Elle n’osait même pas la regarder dans les yeux, encore gênée d’obtenir autant mais de ne pas pouvoir lui rendre la pareille. Mais un claquement la sortit de ses pensées, la faisant de nouveau sursauter violemment.

- Ton adresse… ?

Ah c’était vrai qu’il fallait aussi qu’Omi ait un logement ! Elle acceptait également des visites…Naoto n’en revenait toujours pas d’être tombée sur quelqu’un d’aussi sympathique alors qu’elle était bourrée. Elle aurait tout aussi bien pu tomber sur une personne qui n’aurait eu aucun scrupule à profiter d’elle, mais la chance lui avait enfin sourit. Peut-être que Kami avait enfin décidé qu’elle en avait assez bavé dans sa vie ? Sûrement qu’elle y croirait…si elle acceptait l’existence d’un dieu. Quoi qu’il en soit, elle savait qu’elle n’oserait jamais déranger Omi chez elle. C’était un de ses principes de base : se débrouiller seule. Pas la peine de déranger. La brune releva la tête pour remarquer que son amie la fixait. Aussitôt elle se sentit rougir mais se força à sourire. Omi semblait préoccupée. Que se passait-il ? A quoi pensait-elle ? Des questions que la jeune femme se devait de garder pour elle, par simple politesse. Après tout, si Omi avait envie d’en parler, elle en parlerait. Naoto n’avait pas le droit d’intervenir dans sa vie privée comme ça. Omi ferma les yeux, et la brune se demanda si elle devait réagir. Peut-être que c’était important après tout ? Mais alors qu’elle avançait timidement une main vers elle, Omi bougea enfin pour la regarder de nouveau. La question qu’elle lui posa la déstabilisa légèrement, mais elle le cacha tant bien que mal.

- Avec qui je…non. Non, pas encore.

Cette personne qui lui avait gâché la vie…elle avait intérêt à bien se cacher, car Naoto pouvait très bien se venger. Une lueur dangereuse passa dans son regard, la rendant encore plus effrayante que son look ne la faisait déjà paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[XXX] Drink is drink. And it's on your lips... [Kumon Naoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joker's Island ▬ ジョーカースアイランド :: 
Partie Ouest ▬ Clubs
 :: Bars & restaurants
-