Partagez | 
 

 [Terminé] Regardes-moi. {Omi}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Sam 17 Sep 2011, 13:52

Emiko se trouvait devant le bar qu’Omi lui avait indiqué comme son lieu de travail. Et bizarrement, c’était également celui où elle avait vu Tatsurô la dernière fois. Coïncidence ... Dommage qu’Omi ne l’avait pas vue, elle aurait sûrement apprécié de la voir légèrement ivre, la langue complètement déliée. Et ça aurait pu être intéressant. Emiko ne se serait alors pas retenue pour lui faire des remarques. Enfin bon, elle avait encore le temps pour essayer d’énerver sa nouvelle connaissance. Pour l’instant, il fallait déjà la trouver. C’était le soir, mais cela ne voulait pas forcément dire qu’elle y serait ... Tant pis, au pire, elle boira juste un verre.

Elle rentra dans la bâtisse, surprise de trouver une salle peu bondée. Pourtant on était le soir ... La jeune femme n’avait pas l’habitude de sortir, connaissant seulement la fièvre du vendredi soir, jour où tout le monde venait se bourrer histoire de fêter le week-end. Elle parcourut la salle des yeux, cherchant la crinière blonde de la jeune louve. Mais elle ne vit personne. Elle soupira. Cela l’aurait fortement agacée de s’être fait posé un lapin par une vermine telle qu’elle. Elle décida quand même de questionner un homme pour la forme, lui demandant s’il n’avait pas vu une serveuse, lui décrivant brièvement Omi. L’homme, déjà bien enivré, lui répondit quelque chose où elle ne comprit quelques mots, lui permettant de déduire que la jeune femme prenait une pause derrière le bar.

Emiko sourit, le genre de sourire un peu carnassier. Très bien. Cette soirée n’allait pas être vaine. Autant la dernière fois, elle s’était montrée plutôt froide envers la jeune femme, autant aujourd’hui elle allait lui montrer qu’elle était aussi capable de se comporter comme elle. De plus, le changement de tenue d’Emiko appuyait sur son changement de comportement. Fini le tailleur de femme d’affaire, tenue qu’elle exécrait tant. A la place, c’était une de ses traditionnelles robes en dentelle noire qui la faisait ressembler à une poupée de porcelaine.

Elle trouva finalement la porte menant sur l’arrière du bard et put apercevoir enfin la jeune femme de dos. Silencieusement, elle marcha jusqu’à elle et arrivant derrière elle, Emiko posa ses mains sur ses hanches, un sourire moqueur aux lèvres, beaucoup plus proche qu’elle ne l’aurait permis en temps normal.

« Salut belle blonde. »

Elle se plaça devant elle, gardant une certaine proximité entre elles. Elle s’était bien rendue compte qu’elle ne laissait pas Omi indifférente, et elle comptait bien jouer là-dessus. De toute façon, quoi que fasse la jeune femme, il ne fallait pas qu’elle espère qu’Emiko se laisse faire, ce serait bien trop facile et il n’y aurait strictement plus aucun intérêt à continuer de la voir. Elle voulait lui mettre les nerfs à vif, la faire devenir impatiente, l’emmerder le plus qu’elle pouvait. Le tout sans que la jeune femme ne se détourne d’elle. C’était compliqué, mais tant mieux, la difficulté rajoutait du piment à la situation. Il fallait bien trouver des amusements dans la vie et sans le savoir, Omi venait d’en offrir un beau à la petite brune.

« Comment vas-tu depuis la dernière fois ? Je suis étonnée de te voir sans tes chiens errants ... J’avais cru comprendre qu’ils te suivaient. »


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »


Dernière édition par Wakizaki Emiko le Jeu 17 Nov 2011, 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Sam 17 Sep 2011, 14:47

Aujourd’hui, il fallait travailler… Un peu comme tous les soirs en fait. Ca l’emmerdait de travailler pour ce crétin de Yamada, mais bon. Tatsurô lui offrait un bon boulot, en lui permettant de vivre un peu sur sa guitare. Ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait se permettre tout le temps, de faire des sortes de petits concerts et de se donner su plaisir sur quelque chose qui sortait uniquement de son esprit. Comme tous les soirs, elle s’habillait avec classe, et ce soir, elle avait opté pour un pantalon noir, une veste noire, une cravate noire, une chemise blanche, et des creepers blanches. Le tout allait vraiment bien ensemble, contrairement à ce qu’on pouvait croire, surtout avec ce gant de cuir et de pointes, qui donnait une touche rock’n’roll à l’ensemble. La première heure fut plutôt tranquille, il y avait un bon public quand même, et surtout quelques habitués. Mais c’était maintenant le moment de se faire une petite pause, et donc, elle sortit à l’arrière du bar, pour se fumer une cigarette ou deux, avec une petite bouteille de bière qui sera retenue sur sa paie. Ca lui allait, vu qu’elle se payait ce genre de choses avec l’argent qu’elle gagnait.

Ses chiens étaient là, et Omi jouait avec eux, leur lançant un bâton aussi loin que possible. Les deux chiens mettaient toujours un bon moment, à se bagarrer gentiment pour avoir le droit de prendre le bâton et de le rapporter. Alors qu’elle tirait une latte, les huskies se bataillant en silence plus loin, elle sentit une présence et des mots. Cette voix… Serait-ce… ? Elle se mit face à elle, et la jeune louve put constater que sa mémoire ne lui avait pas menti. C’était bien Emiko. Alors elle était venue finalement. Cette constatation tira un petit sourire mesquin et satisfait au coin des lèvres d’Omi, qui tira une nouvelle latte, la regardant dans les yeux. Sa proximité avait quelque chose d’à la fois gênant et enivrant. Elle ne bougeait pas, appréciant, mais elle plongea sa main libre dans sa poche pour dissimuler le tremblement dont elle était victime.


" Salut belle brune. "

Elle tira une nouvelle latte, puis termina, avant de jeter le mégot.

" On va bien, tous les trois. Et toi ? T’es venue pour me mater un coup ? Ou pour réclamer un patin ? Mais si tu veux plus, y’a aucun souci, j’suis dispo à partir de une heure du mat’ et pour toute la nuit. "

Les huskies arrivèrent et ce fut le noir qui avait le bâton cette fois. Omi tendit la main, et il le lui donna, jappant et tournant autour de lui, tout comme l’autre, qui remuait tout autant la queue. Elle l’agita un peu au-dessus d’eux, avant de le lancer à nouveau avec force, les deux huskies se mettant à courir.

" Tu vois qu’on est toujours ensemble. Mais s’ils te gênent, t’en fais pas, j’fermerai la chambre à clé. A moins que tu préfères sur le canapé ou dans la douche. "

Non non, on avait pas du tout compris qu’elle voulait se la faire… Mais en même temps, Omi était directe, et ne cachait absolument pas ses intentions qu’elle nourrissait envers cette belle demoiselle qui était vraiment attirante. Et puis, soit on est dépravée, soit on l'est pas...

" Au fait. La dernière fois tu parlais d’être bien habillée… Alors voilà, ce soir j'le suis. Tu m’trouves à ton goût comme ça ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Dim 18 Sep 2011, 20:30

Elle sourit. Toujours ces sous-entendus ... A leur première rencontre, elle s’en était plutôt offusquée se demandant qui pouvait bien être cette jeune femme vulgaire. Mais en fait ... C’était amusant de la voir se faire des illusions comme ça. Et puis, c’était quand même flatteur quand même. Elle se sentait désirée et elle aimait ça. Alors elle n’allait pas la rabrouer, loin de là ...

« Ca va tranquille ... Oh oui, la vue de ton corps m’avait tellement manquée. »

Sarcastique. Mais avec une touche de réalité. Emiko avait beau être hétérosexuelle, la vue d’une belle femme ne la gênait pas non plus ... Les chiens arrivèrent et elle ne put s’empêcher de grimacer. Elle n’aimait pas particulièrement les animaux. Et surtout pas les chiens. C’était sale, ça sentait mauvais, ça salissait tout, ça bavait et en plus, c’était dangereux. Que de raisons de les éviter.

« Hum ... Mieux vaut tard dans la nuit après un bon verre et quelques substances peu recommandables ... »

Un sourire carnassier étira ses lèvres. Elle venait de révéler ses deux plus gros vices : l’alcool et la drogue. Certes, elle n’était pas une alcoolique ni une droguée, mais elle aimait bien se faire plaisir de temps en temps. Elle pouvait très bien s’en passer durant un bon moment ...

« Non, le lit s’est plus confortable ... Et plus grand. En tout cas, c’est sûr que tes deux clebs n’ont pas intérêt à être dans la même pièce si tu veux pas un meurtre. »

Elle dit ceci avec un petit sourire, se demandant si elle touchait un point sensible de la jeune femme. Omi semblait être quand même assez attachée à ces bestioles. Alors si elle pouvait l’énerver un peu là-dessus tant mieux. Et oui, elle allait toujours essayer d’emmerder un peu la blonde, c’était pas marrant sinon. Elle se recula de quelques pas, faisant mine de l’examiner de la tête au pied, la main sous le menton.

« Hum. C’est plutôt pas mal. J’avoue que tu as fait un effort. Et ... T’es plutôt pas mal. »

Un vrai compliment. Sincère pour une fois. Elle lui avait un peu promis de l’embrasser si elle s’habillait mieux, chose faite. Cela la laissait indifférente, mais Emiko tenait toujours ses paroles, ce qui est assez bizarre quand on sait à quel point elle peut être une raclure. Elle embrassa rapidement la jeune femme juste au coin des lèvres. Et non, pas de ‘patin’, ce serait bien trop facile voyons.

« Une partie de ta récompense. Sois patiente, et tu auras l’autre ... »

Elle se recula, brisant la proximité qu’il y avait entre elles. La jeune femme se passa la main dans les cheveux, toujours un peu nerveuse à cause de chiens. Tsss qu’est ce qu’elle n’aimait pas ça ...

« Tu m’offres un verre ? »

Direct la brune. Elle ne comptait pas rester quinze plombes planté là à faire la causette. L’alcool déliait la langue et c’est donc ce qu’il lui fallait. Il la rendait également moins coincée, mais ça, elle n’en avait pas franchement conscience et c’était plutôt un danger ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Mer 21 Sep 2011, 18:19

Plus hypocrite que ça, c’était possible ? Pourquoi le pensait-elle ? A vrai dire elle n’en savait strictement rien. Elle l’avait comme… ressenti. Peut-être était-ce parce que c’était du surjoué qui se voyait à mille kilomètres à la ronde ? Ou simplement une sensation étrange… ? Peu importe, elle avait l’impression qu’elle se fichait d’elle, et ceci n’arracha qu’un soupire ennuyé de la part de la jeune louve, qui préféra ne pas commenter.

Hein ? Tard ? Après s’être bien bourré la gueule et bien droguée ? Ben quoi ? Son corps était si moche que ça pour qu’elle n’ait pas envie de s’amuser pour une nuit avec elle ? Ah bah… Ah ben ! Peut-être qu’elle voulait être payée en fait ! Omi ricana, levant les bras à hauteur de son visage.


" Tu sais… Si j’te plais pas tu peux l’dire aussi. Des putes, j’en ai autant qu’je veux, tant que j’ai un billet dans la main. Alors bon. Que tu fasses partie du lot ou pas, pas grave hein. "

Ben quoi ? Vous croyez quoi ? Cette femme, Emiko, n’est rien de plus qu’une poupée qu’Omi allongerait dans son lit. Bon d’accord, elle avait beaucoup de charme qui ne laissait pas du tout la louve indifférente. Mais en même temps… Trouvez une aussi belle femme qui veut bien accepter votre rencard et qui se laisse embrasser. Bon courage ! Alors, autant en profiter, et tant pis si elle devait débourser un paquet de billets. Au moins, elle aura eu une fille de plus dans son… lit. Oui, si on peut appeler ça un lit. Mais bon allez. Profitons-en. Ah ben tiens. En parlant de lit en plus.

Sauf que ses derniers mots firent froncer les sourcils de la jeune louve. Un meurtre ? Mais pour qui elle se prenait celle-là. Omi attrapa vivement la gorge d’Emiko et la plaqua contre le mur avec violence, crocs serrés comme un animal grognant. La colère se lisait sur son visage, avec une pointe de haine et de rage dans son regard.


" Ferme ta gueule si tu veux pas que le meurtre, il soit sur toi. Tu touches à un seul de leur poil, et j’te le ferai regretter. T’as compris ? "

Elle la relâcha, sans la moindre douceur. Non, elle n’appréciait pas du tout l’idée qu’on touche à ses chiens. Après tout, ils étaient sa seule famille. Alors l’idée qu’on les tue… réclamerait justice, et donc la mort de la personne qui aura osé ôter la vie de ces deux magnifiques créatures à quatre pattes. Et même cette femme aura à en payer le prix fort.

Omi remettait ses vêtements parfaitement en place, écoutant Emiko parler à nouveau. Ah. Oui… Ses vêtements plus classe que lors de leur rencontre. La Louve se tourna vers elle, haussant un simple sourcil. Elle n’était pas encore calmée, pas totalement du moins, mais le petit baiser sur le coin de ses lèvres lui arracha un petit sourire sadique et satisfait, au coin de ses lèvres.


" Y’a intérêt que ce soit pas tout. J’vais pas me faire chier pour toi si tu fais un minimum d’efforts de ton côté aussi. "

Oh ? Un verre. Pourquoi pas. Elle pourrait peut-être la soûler et abuser d’elle. La jeune louve sourit et tendit sa main vers la belle brune.

" Si mademoiselle veut bien me suivre. "

Et elles entrèrent ensuite dans le bar. Omi amena Emiko à une table, et la laissa s’installer à son aise. De son côté, elle alla au bar et commanda deux boissons alcoolisées et bien fortes. Si ça ne plaisait pas à Emiko ? Ben tant pis pour elle, elle ira se chercher sa boisson elle-même. Elle n’était pas son larbin non mais oh. Une fois les deux boissons en main, la jeune louve se fraya un chemin jusqu’à la table et, galanterie oblige, si on pouvait dire ça comme ça, elle servit la jolie brune aux allures de poupées, en premier. Puis, elle s’installa à côté d’elle, et trinqua, avant d’avaler la moitié de son verre cul sec. Ah que c’est bon ! Surtout que sa pause n’était pas encore finie alors autant en profiter.

" Bon alors. Raconte-moi tout ma belle. T’es venue pour te rincer l’œil ? Ou juste le gosier ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Ven 23 Sep 2011, 21:25

Elle leva les yeux au ciel. Etait-ce trop subtil ce qu’elle avait dit ou Omi le faisait exprès ? En plus de cela, elle osait sous-entendre qu’Emiko n’était qu’une catin. La petite brune lui jeta un regard glacé. S’il y avait bien une chose qu’elle détestait, c’était qu’on remette en doute sa dignité. Elle était une femme, pas un objet qu’on payait pour coucher avec.

« Tsss ... Tu déformes vraiment mes paroles. »

Elle préférait ne rien dire d’autre. Ce n’était pas vraiment le moment de s’énerver. Elle n’était pas venue là pour se prendre la tête avec elle. La réaction de la blonde lorsqu’elle parla de ses bestioles ne la surprit guère, même si elle n’apprécia pas franchement de se faire plaquer contre le mur. Mais plutôt crever que de s’excuser. Et au moins, elle avait clairement touché un point sensible. Tant mieux, cela lui faisait un moyen de pression. Cependant, elle était quand même assez impressionnée par l’attachement que semblait éprouver la jeune femme pour ces deux animaux. Cela l’intriguait fortement et elle espérait pouvoir en découvrir la raison. Pour une fois qu’elle s’intéressait au passé de quelqu’un, on n’allait pas lui en vouloir. Mais en même temps, elle sentait une certaine colère la gagner, sans comprendre réellement pourquoi ... Elle décida d’y faire abstraction, se disant que ce devait être son jumeau qui intervenait encore au mauvais moment, et finalement, la tempête passa grâce à un baiser, ce qui rassura Emiko. Les gens en colère peuvent être dangereux ... Elle offrit un sourire des plus craquants à la jeune femme et saisit sa main, se laissant guider dans le bar qu’elle connaissait déjà, bien que cette fois il y eut assez d’espace pour respirer. Elle s’assit à la table et attendit que la jeune femme ramène les boissons. Qu’avait-elle donc pu prendre ? Emiko avait apprit avec le temps que le choix d’une boisson pouvait en dire long. Lorsqu’Omi déposa le verre devant elle, elle en tira la conclusion que soit elle voulait la saouler, soit elle avait comprit qu’Emiko aimait l’alcool fort. En tout cas, elle avait très bien choisit. Elle trinqua et contrairement à sa compagne, but tranquillement, savourant l’arôme de l’alcool dans sa bouche. Elle sourit à la phrase de la blonde. A vrai dire, elle ne savait pas vraiment ...

« Hmmm un peu des deux dirons-nous. J’avais envie de te revoir. »

Encore une fois, on pouvait sentir qu’elle était sincère. Oui, elle avait eu envie de voir Omi, et pas juste pour l’emmerder. Non vraiment, pour lui parler et faire connaissance. Et en même temps, peut-être avait-elle espérer pouvoir faire une pierre deux coups et retrouver son camarade de beuverie, Tatsurô. Boire avec lui était toujours un plaisir ...

« Je suis déjà venue ici, y’a pas longtemps ... Un vendredi soir où il y avait beaucoup de monde. C’est dommage qu’on ne se soit pas vus. Quoi que vu mon état, tu en auras sûrement profité. »

Elle sourit, amusée. Il est vrai qu’Omi n’aurait eu strictement aucun problème à la mettre dans son lit ce soir-là ... Elle joua avec son verre, le faisant inconsciemment tourner sur lui-même. Elle se sentait bien, apaisée. Être juste là, à boire et à parler, il n’y a vraiment rien de mieux parfois.

« Oh, mais j’espère que je ne te retiens pas sur ton travail. Si tu dois y aller, pas de soucis. Je t’attendrais. »

Toute trace hautaine, de condescendance, de moquerie ou d’une quelconque façon de parler qui lui était propre avait disparu. Elle avait compris qu’Omi n’était pas abrutie et qu’elle n’allait pas pouvoir se contenter de se comporter normalement avec elle pour s’amuser. Elle allait aussi devoir faire parfois preuve d’humilité, chose dont elle n’a guère l’habitude et qu’elle ne supporte pas vraiment. Mais avec la blonde, cela ne la gênait pas beaucoup. La jeune femme n’était pas du genre à la prendre de haut, ça passerait donc pour l’instant ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Sam 24 Sep 2011, 12:20

Les déformer ? Bien sûr ! Et c’était volontaire surtout. Elle avait envie de la faire réagir, et surtout, lui faire comprendre ce qu’elle attendait d’elle. Que cette poupée ne se fasse pas d’illusions, elle n’était qu’un corps sexy aux yeux de la jeune louve. Oui bon d’accord, elle était charmée par sa beauté et sa prestance. Mais tout de même, elle n’était rien de plus qu’une femme à conquérir pour une nuit. Des lèvres à embrasser, un corps à caresser, et surtout, dont il faudra prendre possession. Un joli petit bout de femme, séduisante à souhait oui, mais un objet pour une nuit.

Les deux ? Omi haussa un sourcil. Elle ne mentait pas en disant qu’elle avait eu envie de la revoir ? Elle en était étonnée tiens. Une belle femme qui avait envie de voir un sale clébard des rues… un simple bâtard. Bizarre… Peut-être voulait-elle la même chose que la jeune louve après tout, une nuit charnelle, unique et solitaire, juste pour se donner du bon temps. Si c’était le cas, elle n’avait qu’à le dire tout de suite, elle accepterait avec joie. Surtout que ça faisait quand même quatre jours qu’elle n’avait rien eu et qu’elle commençait à s’ennuyer il fallait le dire.

Déjà venue ici… ? Et un vendredi soir en plus ? Ca dépendait quel vendredi, et puis, surtout si elle était restée longtemps ou juste le temps de prendre un verre et d’écouter une ou deux chansons. Ah oui, parfois elle se prenait des pauses elle-même en coulisses, quand elle n’avait rien à faire, histoire de… s’amuser dirons-nous. Un amusement d’une façon peu catholique certes, mais quel divertissement que de voir une telle chose ! Rien que d’y repenser, Omi en souriait dans son verre. Elle se demandait si elle rougissait, cette belle Emiko, lorsque le plaisir et le désir envahissaient son corps de poupée de porcelaine, réchauffant son bas-ventre de façon intense et intenable. A voir…


" Oh ça oui, j’aurai profité. Surtout que les petites loges sont très confortables, vu que t’as l’air de préférer les lits. "

Classique mais bon. Si elle préférait s’envoyer en l’air sur un bon matelas, y’avait pas de mal à ça. C’était juste… plus limité dans les sensations brutales et sauvages. Un sourire se dessina à nouveau sur ses lèvres, cette fois plus doux et sincère, contrairement au précédent qui avait été plutôt sadique et une pointe pervers. Elle s’inquiétait pour son travail maintenant ? Plutôt généreux de sa part… Mais qu’elle ne s’inquiète pas.

" Si on a besoin de moi, on sait où me trouver. Alors profite simplement, belle poupée. "

Elle eut un petit rire, avant de finir son verre. Omi attrapa une serveuse et se leva, l’attirant vers elle, avant de murmurer au creux de son oreille. Elle lui donna le verre dans la main puis la laissa repartir en frôlant ses fesses de ses doigts. La jeune louve se réinstalla, s’étirant un bon coup. Une conquête pour cette nuit ? Oui au pire, elle pourrait. Si elle ne trouvait pas mieux… suivez son regard ! Et… puisque tout à l’heure elle parlait de travail, un gars arriva pour parler à son tour à l’oreille de la guitariste. Elle hocha la tête et se leva de sa chaise, avant de se tourner vers la jeune femme avec un sourire.

" N’hésite pas à te servir, je reviens dans un peu plus de cinq minutes. Ah et… regarde la scène, chérie. "

Elle s’approcha vivement pour lui voler un baiser sur ses lèvres, avant de s’éloigner en vitesse, satisfaite de son coup. C’était plutôt amusant de jouer avec cette femme. Omi alla en coulisse, pour se préparer et accorder son instrument. Et elle monta ensuite sur scène avec d’autres musiciens et une chanteuse. Et une chanson commença. Si elle aimait ce travail, et surtout le gardait, c’était parce qu’elle pouvait jouer de la musique, quelque chose qu’elle adorait faire, et surtout, s’amuser avec sa chère guitare, sa magnifique ESP Horizon d’un noir sublime. Elle se défoulait dessus, ça se voyait qu’elle aimait ça, elle était passionnée par la musique. C’était visible autant par sa façon de jouer que par ses expressions et ses mouvements sur scène. La passion se lisait aussi facilement qu’on voyait le soleil en plein jour. Elle eut même droit à un beau solo bien sympathique, au cours duquel elle s’avança vers le public qui semblait bien heureux d’entendre une musique entraînante. Ses doigts glissaient sur le manche avec une dextérité et une maîtrise impressionnantes, si bien que cela paraissait aussi simple que compliqué. La chanson terminée, elle salua le public, en bonne polie qu’elle était, mais surtout pour ne pas se faire engueuler pour rien par son patron, qui adorait l’emmerder dès qu’il en avait l’occasion. Ensuite, elle retourna en coulisses pour ranger son instrument fétiche, le mettant bien à l’abri. Puis, elle retourna à la table où était la charmante Emiko, et se réinstalla sur son siège.

" Alors ma belle ? J’t’ai pas trop manqué en cinq minutes ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Dim 25 Sep 2011, 16:51

« Hum ... T’as l’air de bien les connaître ces loges. »

Etait-elle serveuse ou se chargeait-elle aussi de distraire la clientèle ? Omi l’avait traité de prostituée, mais n’était-ce pas plutôt l’inverse ? Emiko interdit aux mots de franchir ses lèvres. Elle ne volait pas la re-blesser. Pour l’instant, elle se contentait de caresser dans le sens du poil. De l’apaiser. Elle ne savait pas trop où cela allait la mener, mais elle essayait ça comme chemin. Elle avait l’impression que si elle faisait un faux pas et qu’elle poussait la blonde trop loin, cela risquait de mal finir. Elle avait quand même une certaine force de caractère cette petite louve ... Il y eut un petit moment de flottement, pendant lequel la jeune femme se contenta de fixer son interlocutrice, buvant tranquillement son verre ou continuant de jouer avec lui. Un homme vint parler à Omi et Emiko ne put s’empêcher d’hausser les sourcils, l’air interrogatif.

Elle se contenta de hocher la tête et de se caler de manière à bien voir la scène. Elle observa Omi pendant que celle-ci jouait. Ca se voyait qu’elle aimait ça. Et il faut avouer qu’elle était plutôt douée. Emiko aimait bien et sourit doucement. Elle se demandait aussi si elle allait avoir l’occasion de revoir Omi comme ça, mais d’une autre façon qu’avec une guitare entre les mains. Elle applaudit en chœur avec les autres, la guitariste le méritait bien. Puis la blonde vint se rasseoir à ses côtés.

« Il faut bien plus que cinq minutes d’absence pour me manquer ... Mais d’être toute seule, sans toi, commençait quand même à être un peu pesant. »

Une légère ironie dans la voix, mais rien de bien méchant. Juste que le naturel revient toujours au galop et Emiko ne pouvait s’empêcher de lui répondre. Mais c’était bien plus gentil que d’habitude, il faut quand même l’avouer. Elle rapprocha sa chaise jusqu’à être à côté de la blonde. Bizarrement, alors qu’elle n’était pas vraiment pour le rapprochement physique lorsqu’elle discutait avec quelqu’un, elle avait envie d’être proche d’Omi. Des fois, y’a des envies comme ça ...

« Je n’aurais jamais soupçonné le fait que tu sois une guitariste douée. Où as-tu appris tout ça ? »

Une discussion à priori banale, qui pouvait cependant être forte intéressante. Emiko était en train de voir si un de ses stratagèmes allait marcher. Amener son interlocutrice à lui parler de son passé, essayer de trouver une faille, l’approfondir, pour ensuite pouvoir lui faire des remarques pouvant toucher un point faible. Mais d’un côté, Emiko n’était pas assez garce pour faire ça avec la blonde. Elle l’appréciait trop pour ça, même si c’était un grand mot. Elle cachait son envie de tout savoir de la louve derrière une soi-disant tentative de manipulation ... Pitoyable, n’est-ce pas ? Mais c’est ça lorsqu’on renie avoir des sentiments et qu’on n’ose pas faire confiance et tout ça.

« D’ailleurs, j’aimerais bien en savoir un peu plus sur toi ... Par exemple, comment était ta vie d’avant. Quand tu as compris que tu étais différente. Est-ce que tu as déjà rencontré ton jumeau ? »

Elle avait réussi à mettre de l’intérêt dans sa voix, comme si cela lui importait vraiment ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Dim 25 Sep 2011, 18:00

" J’ai fais quelques petites parties de plaisir là-dedans. Certaines musiciennes sont à croquer. "

Et elle aimait bien les croquer. Mais bon, revenons à Omi qui retournait auprès d’Emiko après son petit passage sur scène où elle avait pu se défouler avec sa chère guitare. Elle but quelques gorgées de sa vodka frappée, avant de lever la main pour en commander une nouvelle. Elle en était déjà à son troisième alcool, et comptait bien que le quatrième soit un whisky. Et pourtant, elle était encore sobre, car elle tenait plutôt bien l’alcool. A force en même temps…

Un petit sourire naquit sur ses lèvres, sentant elle ne savait comment la petite pointe d’ironie dans ses propos. Peut-être était-ce simplement de la méfiance qu’elle éprouvait envers elle, sans réellement savoir pourquoi. C’était instinctif. Elle était attirée par elle, mais se méfiait également et de ce fait, souhaitait au fond d’elle garder une certaine distance tout en espérant qu’Emiko ferait son possible pour éviter que le fossé ne reste et surtout s’agrandisse. Son regard resta en biais, plongé dans le sien, la regardant simplement. Elle haussa un sourcil à son compliment, avant d’avoir un petit sourire, plutôt heureux. Et sans savoir pourquoi, elle se lança dans une explication qui respirait la joie et le bonheur. Omi parlait, le sourire aux lèvres, une adrénaline la prenant du fin fond de ses entrailles.


" J’apprends depuis maintenant treize ans, et par moi-même. Cette guitare, là, elle est à moi. J’ai patienté pendant plusieurs années avant de pouvoir me l’acheter. Elle est sublime, parfaitement équilibrée, et son son est tout simplement magnifique. Tu vas sans doute rien comprendre, mais c’est une ESP Horizon. Une série limitée. J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir me l’acheter à temps. Je l’ai depuis six ans maintenant, et je compte pas m’en séparer, ça tu peux m’croire. J’ai presque apprit tout c’que j’sais avec elle. J’aimais beaucoup mon ancienne, une ESP Horizon aussi, mais elle était couleur bordeaux et moins performante. Mais c’était bien suffisant pour que j’apprenne les bases et plus. Les amplis et la tête d’ampli, j’les ai depuis aussi longtemps que ma deuxième guitare, l’ESP bordeaux. Ils sont d’une excellente qualité, mais j’pense acheter le dernier modèle dès que j’pourrais. "

Omi et la guitare… Toute une histoire d’amour, et ça se sentait. Mais bon, Emiko devait s’en foutre royalement de tout ce qu’elle racontait. Et puis, pourquoi lui avait-elle dit tout ça ? La jeune louve s’en frotta les cheveux, se trouvant assez stupide d’avoir déballé autant de choses en si peu de temps, et surtout des choses aussi personnelles ! Bon. Omi reprit son verre et but quelques gorgées, détournant le regard. Elle se trouvait vraiment idiote.

Elle sentit du mouvement et vit Emiko se rapprocher, plutôt près, il fallait le dire. Elle se sentit un peu gênée d’autant de proximité. Enfin… C’était surtout parce que c’était la brune qui le voulait, et non la blonde. Elle sentait qu’elle se faisait dominer en cet instant, comme si c’était Emiko qui tenait les rênes, et non Omi. Et c’était… à la fois plaisant et déplaisant. Etrange comme sensation. Il y avait deux sentiments qui se battaient en elle, et elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi et surtout, quel était celui qu’elle ressentait vraiment. Elle continuait de la regarder, se concentrant pour éviter que le rouge ne teinte légèrement ses joues, chose qu’elle ne comprit pas qui était déjà là. La gêne se lisait sans le moindre problème sur son visage, mais aussi l’attirance. Emiko était vraiment belle, il n’y avait aucun doute, et la jeune louve était sous le charme d’autant de beauté et de prestance. Heureusement qu’elle parla, ce qui ramena la pauvre Omi, perdue, sur terre. Elle détourna tête et regard, les replongeant vers son verre, écoutant ce que la brune avait à dire.

Sa vie d’avant ? Omi soupira, sentant la haine revenir en elle, laissant par la suite place à l’indifférence. Elle soupira simplement, redevenant à nouveau sérieuse, blasée même, par ce qui est son passé. Un passé… vraiment inutile.


" Ma vie d’avant n’a pas d’importance. Elle n’est rien et ne sera jamais rien. "

Et parfois, Omi se demandait même si sa vie avait la moindre importance. Mais… cette histoire de jumeau.

" Je ne connais pas cette personne, et j’en ai rien à foutre. Et si je la rencontre un jour, j’verrais bien ce qui s’passera. Sinon, rien à foutre. Même si savoir que je partage ma vie avec quelqu’un ne me plait pas du tout. Y’a déjà assez d’influence comme ça ici, c’est pas pour avoir une merde de plus. La seule chose qui me plait dans cette histoire, c’est que j’sais comment j’vais crever. Et ça… c’est amusant. Ils me laisseront pas crever d’un accident à la con. Alors autant profiter tant qu’ils ont pas décidé de me jeter et de me brûler. "

Elle se souvenait de sa rencontre et de sa longue discussion avec l’As. Cette fille qui lui avait tout expliqué, et grâce à qui maintenant, elle savait dans quel foutoir elle était embarquée. Vivre dangereusement, ça ça lui plaisait. Puis, elle regarda Emiko, se calmant à nouveau de cette dose d’adrénaline qui avait encore envahi son corps. Vivre dangereusement, ça ça lui plaisait.

" Et toi ? Tu l’as rencontré ? Et ta vie ? C’était comment avant ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Dim 02 Oct 2011, 21:22

{Que dire ? C'est assez minable et pas franchement super par rapport à ce que tu m'as fait ... Alors hésites pas à m le dire si tu veux que j'essais de rajouter un peu de contenu n.n}

Elle avait appris ça toute seule ? Emiko était impressionnée et cela se voyait. Elle savait reconnaitre la valeur du travail. Et même si tout ce que lui raconta Omi après ne l’intéressait guère – c’est surtout qu’elle ne comprit pas grand-chose –, elle l’écouta attentivement. La guitare ne l’avait jamais tentée. La seule fois où elle avait joué d’un instrument, c’était de la basse et elle préférait ça de loin. Il n’empêche qu’elle était quand même assez étonnée. Qui aurait cru que derrière cette jeune femme blonde assez sauvage se cachait une passion pour la musique ? Comme quoi ... Il est très difficile de définir les goûts de quelqu’un d’après l’apparence. En tout cas, c’était vraiment impressionnant. Elle n’hésita pas à lui dire et elle espérait qu’Omi se rendait compte de la chance qu’elle avait de se faire complimenter par elle ... Cela n’arrivait pas tous les jours – voire quasiment jamais.

« Et bien ... Je suis sincèrement impressionnée. »

Bref, trêve de flatterie. Maintenant, elles abordaient un sujet plus sérieux. Emiko s’était un peu rendue compte du trouble qui avait saisi Omi lorsqu’elle se rapprocha, mais elle mit ça sur le compte de ses questions. Qui mirent d’ailleurs la blonde de méchante humeur. Ce n’était peut-être pas un sujet à aborder. Mais la petite brune aimait savoir l’opinion des autres à propos de cette histoire de jumeaux. Elle voulait savoir si elle était la seule que ça insupportait au plus haut point et surtout savoir si d’autres personnes trouvaient que le Joker n’était qu’un bouffon avec sa meute de Figures complètement dégénérés. Mais apparemment la guitariste semblait avoir un peu la même idée qu’elle : profiter du sursis qu’elles avaient. Emiko préférait ça à quelqu’un qui allait pleurnicher sur son sort et se laisser abattre, cela l’horripilait au plus haut point. Elle secoua légèrement la tête.

« Non, je ne l’ai pas rencontré. Ou du moins, je ne le sais pas. Mais je crois que j’aurais envie lui faire passer un mauvais quart d’heure ... Même si je sais que j’en baverais également. »

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle ne supportait pas cette idée de jumeau et partait du principe qu’elle détestait cette personne sans la connaître. Cela lui ferait bizarre de savoir qu’elle était juste en face d’elle. Aurait-elle réagit pareil si elle l’avait soupçonné ? Sûrement pas. Elle a beau manqué de tact parfois, elle ne balance pas à quelqu’un qu’elle a envie de le frapper. Quand même.

« J’ai pas mal déconné avant de venir sur l’île. Mais c’était la vie que je voulais. Remplis de vices et pourtant, si délectable ... J’étais une princesse pervertie qui vivait dans un monde où tous les gens se trouvaient à ses pieds. Ce qui n’est plus franchement le cas. »

Elle sourit et finit son verre avant de continuer.

« Ma vie était fantastique. Maintenant, elle n’est plus rien, mais il reste quand même certain plaisir ... Comme toi. »

Joli sous-entendu. Pour une fois que c’était elle en faisait un et non la blonde. Elle se laissa aller contre le dossier de sa chaise, la tête légèrement penchée en arrière. Son regard se perdait sur le plafond de la salle. Elle se demandait franchement ce qu’elle allait devenir. Mais également comment est-ce que sa relation avec Omi allait évoluer. Elle aurait pu passer une nuit avec elle et l’oublier par la suite. Mais aussi bizarre soit-il, elle s’était attaché à la louve et elle voulait plus. Une amitié serait trop demandée et pas dans ses habitudes, mais au moins une relation amicale ...


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Jeu 06 Oct 2011, 13:43

[No souci ! J'ai pas eu trop de choses à exploiter c'est vrai, mais j'pense m'en être sorti... J'espère. Tout comme j'espère que l'idée que j'ai eu te servira ><]

Vraiment ? Elle était vraiment impressionnée ? Et c’était vraiment sincère ? Bizarrement, ça l’étonnait… Mais Omi ne savait pas trop pourquoi. Peut-être parce que cette fille avait l’attitude de quelqu’un qui n’était pas du genre à être sincère ? Ouais tout simplement. Mais bon, elle avait l’air de dire la vérité alors pourquoi pas ? Emiko non plus n’avait pas rencontré son jumeau ou sa jumelle alors… Elles étaient un peu dans la même situation. Mais ce qu’elle ajouta la fit rire. Amusante cette petite.

" Pourquoi tu lui en feras baver ? "

C’était plutôt étrange comme envie… Omi s’en foutera royalement en fait, pour sa part. Elle n’avait jamais pensé à cette personne, alors pourquoi la haïr ou l’aimer ? Qui sait, elle ne connaissait peut-être même pas l’existence de ce jumelage d’âmes. Mais… La jeune louve eut envie de jouer un peu. Alors, pour s’amuser, elle se rapprocha elle-même d’Emiko, et posa sa main sur la cuisse de la jeune femme, remontant jusqu’à sa hanche, tout en penchant son visage vers elle, ses lèvres arrivant près de son oreille. Là, elle lui murmura alors :

" Et si c’était moi ta jumelle… Tu me ferais quoi ? "

Simple supposition. Ce serait amusant n’empêche, si elles étaient liées toutes les deux. Et surtout, quelle ironie ça serait ! Mais Omi ne pensait pas sincèrement ce qu’elle disait, elle avait juste envie de s’amuser. Et en parlant de s’amuser, elle remonta sa main, le long du bras d’Emiko. Du bout de ses doigts, elle caressa sa joue, allant jusqu’à ses lèvres.

" Tu me ferais passer un mauvais quart d’heure… ? "

Ses doigts glissèrent lentement le long du buste de cette belle brune, retraçant ses courbes féminines, jusqu’à arriver à sa hanche, sur laquelle elle posa sa main. Voulant pousser le vice plus loin, elle alla sceller les lèvres d’Emiko, se rapprochant encore plus d’elle. Omi glissa sa langue sur les lèvres de l’autre femme, les lui caressant entre deux baisers, avant de se reculer, un sourire amusé et un peu sadique aux lèvres. C’était vraiment amusant avec elle. Elle avait du caractère cette femme… Et elle paraissait cacher quelque chose derrière son visage de poupée.

Elle l’écouta ensuite parler de sa vie, retournant à sa place, reprenant son verre. Une vie de débauche alors ? Un peu comme celle de la jeune louve, sauf que elle, elle n’avait pas été une princesse comme disait Emiko. Elle n’avait été que ce qu’elle est toujours : un bâtard, un chien des rues, et rien d’autre. Elle haussa un sourcil, quand elle lui dit qu’elle faisait partie des plaisirs qu’il lui restait. En quoi Omi était-elle un plaisir pour Emiko ? Elle aimerait bien lui poser la question, mais elle sentait qu’elle ne lui répondrait pas, et qu’elle la laisserait nager dans le mystère. Soit. C’était sans doute plus amusant comme ça de toute façon.


" Ravie de t’offrir du plaisir, princesse. Mais n’oublie pas de m’en donner en échange. "

Elle en avait déjà un peu, à toucher et à embrasser cette femme. Mais oui, elle voulait plus que ça. Des simples baisers et des mains posées par-dessus les vêtements, c’était loin d’être suffisant. Mais c’était déjà un bon début. Omi la regarda se mettre à l’aise sur sa chaise, l’observant simplement. Elle ne se gêna pas pour la reluquer, détaillant tout son corps comme elle le pouvait, avec ce qu’elle avait sous les yeux. Et elle se confortait dans l’idée que c’était un canon qu’elle avait à côté d’elle. Tant mieux, ça fera aussi un bon plaisir pour les yeux, du moins en attendant.

Mais les paroles n’étaient plus là, et l’ennui allait vite s’installer. Surtout qu’on ne l’appelait pas pour faire du travail, il n’y avait qu’un DJ cette fois, pour les musiques. Omi soupira, commençant à s’ennuyer. Surtout qu’Emiko semblait ailleurs… C’était pas comme ça qu’elle allait pouvoir la draguer, tiens. Bon tant pis. Ce sera certainement pour cette nuit alors… En parlant de nuit… Qui est-ce qui passe là ? Haussant un sourcil, buvant une nouvelle gorgée de son verre, elle vit une belle femme aux courbes prononcées marcher devant. Omi sourit, reposant son verre. Un sourire pervers vint se dessiner sur ses lèvres.


" Oh ce cul… "

Elle avait murmuré, se retenant de rire et de se mordre la lèvre. Sentant du mouvement à côté, elle tourna les yeux vers Emiko. Ah… Elle avait entendu ? Omi la regarda, haussant les épaules.

" Quoi ? Ca fait quatre jours que j’ai pas baisé. J’commence à avoir envie. "

Elle était directe oui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Mar 01 Nov 2011, 10:18

{J'ai réussi ! Bon certes, c'est pas génial, mais vu que c'est la fin, c'est pas grave. Oui oui, j'essais de m'auto-persuader.}

« Parce qu’il ou elle a tout simplement gâché ma vie. Sans sa présence, je pourrais être au Japon, profitant d’une existence remplie d’insouciance et de vices. Mais non. Je suis ici, coincée sur cette île à devoir supporter ça, et avec la peur constante de voir la mort me tomber dessus sans préavis. Ca ... Ca me fout en colère. »

Elle baissa la tête et tripota son verre. Elle n’était qu’une enfant frustrée, il ne fallait pas l’oublier. Et puis même si Omi ne comprenait pas son point de vue, c’était pareil. Elle n’avait pas à se justifier sur les pulsions de violences soudaines qui la prenaient parfois lorsqu’elle pensait à son ou sa Sôseiji. Emiko était tordue ... Il fallait s’en souvenir. La blonde se rapprocha d’elle et elle resta de marbre, se contentant de la regarder tranquillement.

« Si c’était toi ... Je ne sais pas. »

Et c’était vrai. Elle serait plus que confuse si elle se rendait compte qu’Omi était sa Sôseiji. Quelqu’un ... Qu’elle appréciait et avec qui elle aimait bien passé du temps. Ou du moins, pour l’instant. En fait, elle ne préférait même pas l’envisager. Elle éluda donc la deuxième question d’Omi, se tournant légèrement vers la blonde, un sourire amusé aux lèvres. Elle se laissa faire, un peu comme d’habitude. Emiko était plutôt soumise dans les rapports physiques, préférant laisser l’autre prend les devants. Cela tranchait assez avec son caractère fort et affirmé. Mais pour l’instant elle profitait des doigts de la blonde sur son corps et de ses caresses. Elle aimait se sentir désirée. Finalement, son interlocutrice recula. Elle semblait surprise quand Emiko lui dit qu’elle était un plaisir pour elle. La brune leva les yeux au ciel en soupirant.

« Tu as l’air étonnée parce que je te dis. Pourtant, ce n’est pas bien compliqué. Si ce n’était pas un plaisir de te voir, je ne serais pas. Tu ne m’aurais plus revu après notre magnifique discussion dans la rue. »

Elle sentait le regard d’Omi sur elle et cela lui tira un petit sourire. Le silence s’installa entre les deux femmes. Emiko avait un peu la tête ailleurs. Et même si l’absence de paroles pouvait paraître ennuyant pour certains, elle ne l’était pas pour la jeune femme, d’où le fait qu’elle ne cherchait pas à la combler par des propos inutiles et inintéressants. La remarque de la blonde lui fit hausser les sourcils, avec une légère moue dégoutée.

« Ne penses-tu donc qu’à ça ? A t’entendre, tu ne serais pas capable de passer une semaine sans coucher avec quelqu’un ... »

Elle ne comprenait pas vraiment ce comportement. Certes, elle avait souvent des aventures d’un soir, mais c e n’était pas l’acte en lui-même qui l’intéressait et la distrayait. C’était tout ce qui était autour. Réussir à charmer la personne, à l’attirer dans son piège ... Pour l’abandonner le lendemain et ne jamais la revoir. Mais elle ne faisait pas ça tous les jours non plus et elle pouvait passer deux semaines sans rien faire. Alors que la blonde semblait assez ... Obsédée. Bref, il était temps pour elle de partir. Elle se leva.

« Enfin ... Merci pour cette petite soirée, mais j'ai des choses à faire. Passes à la maison quand tu veux. »


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Kimura Omi
♣ Chiisana Karto ▬
† Wolf Demon †

avatar

Messages : 342
Avatar : Omi [exist†trace]

Brièvement : 23 ans # Club # Homosexuelle
Activité : Guitariste (dans un bar la nuit, en prof le jour)
Autre : N'aie pas peur... Je mords juste à sang.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Ven 04 Nov 2011, 15:02

" Et si elle ou lui pensait comme toi ? On ne choisit pas ce genre de choses, ça c’est sûr. Moi en tout cas, je ne l’ai pas choisi. Et… si un jour je rencontre mon ou ma sôseiji… ben… Je pense que ça dépendra de qui c’est. "

Elle avait fini avec un bon grand sourire amusé, alors qu’au tout début, elle n’avait parlé qu’avec sérieux. Oui, elle savait déjà à peu près comment elle réagirait. Si c’était un homme, elle serait ennuyée, car partager sa vie et ses sensations avec un mec ne la tentait pas trop. Voire pas du tout. Et si c’était une femme eh bien… Omi laissera son homosexualité parler si jamais cette femme était à son goût.

La jeune louve à la crinière blonde se mit à rire doucement, gardant ses doigts sur son verre. Alors comme ça, Emiko n’avait même pas la moindre petite idée, alors qu’elles n’étaient plus tout à fait des inconnues ? Bon d’accord, elles ne savaient encore presque rien l’une de l’autre, mais ce n’était pas comme si elles ignoraient jusqu’à l’existence même de l’autre. Alors…


" Non ? Même pas une toute petite idée ? "

Elle s’était penchée vers elle, murmurant à son oreille.

" Moi je sais déjà ce que je ferai… si nous étions liées… "

Elle glissa le bout de sa langue sur le long de l’oreille de la belle brune, avant de reprendre sa position initiale.

En l’écoutant parler, elle se disait qu’elle avait raison. C’était vrai que si elle ne l’appréciait pas ne serait-ce qu’un minimum, elle n’aurait jamais cherché à la revoir. Et en l’ayant revue, même par hasard, elle ne l’aurait pas abordée, et ne serait encore moins pas là à siroter quelques verres d’alcool, bien tranquillement, à cette table.

Omi vit l’air dégoûté d’Emiko, et n’eut pour réponse qu’un bon rire. Elle était dégoûtée par ses propos ? Serait-elle une petite prude, cette belle jeune femme qui devait être convoitée par bon nombre d’hommes et de femmes ?


" J’en suis capable. Mais la vie n’est qu’un jeu, et j’aime jouer, profiter. Crois-tu que je ne serais pas là, si je ne voulais pas m’amuser ? Si je n’avais pas envie de jouer, je ne chercherais pas à te mettre dans mon lit. Ne sois pas choquée par ce que je te dis. Si tu veux tout savoir, je suis homo, assez perverse, et je ne m’en cache pas. J’aime charmer les belles femmes pour une avoir une bonne partie de jambes-en-l’air. Et toi, tu m’as tapé dans l’œil. Alors je compte faire de toi ma proie, et qu’on joue ensemble, peu importe la manière, peu importe la durée, tant qu’on s’amuse et qu’on se donne la récompense finale. "

Pourquoi le cacherait-elle ? Elle n’avait pas honte de ses attentions, et Omi était franche. Elle le lui disait sans détour, et puis, de toute façon, à force, elle devait bien l’avoir compris. L’acte en lui-même ne l’intéressait pas non plus au point de se faire la première fille qui passait. Elle aimait beaucoup chasser, séduire, charmer, et voir ses proies rougir sous ses attentions, que ce soit des mots, des caresses, ou plus.

Hm ? Déjà elle partait ?

" Je t’ai choquée ? "

Omi se leva à son tour, prenant la main d’Emiko, avant de la lui embrasser doucement, la regardant dans les yeux. Elle se rapprocha, son visage du sien. Leurs lèvres étaient proches, mais elle n’avait pas l’intention de l’embrasser. Du moins, pour le moment.

" Je passerai volontiers… si tu me donnes ton adresse. "

Ah bah oui ! Sans son adresse, elle ne risquait pas de passer chez elle… La louve lui donnerait bien la sienne, mais elle n’y était que lorsqu’elle dormait… si on pouvait appeler ça une adresse bien sûr.

" Je te raccompagne, ma belle ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t38-kimura-omi-100#79 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t40-kimura-omi-rp-open#86 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t41-kimura-omi-links-of-a-demon-wolf#89
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   Dim 13 Nov 2011, 16:02

{AHAH. En fait, si j'avais l'impression de t'avoir répondu, c'est parce que ma réponse était prête et que je l'avais pas posté. Je t'autorise à me traiter de boulet intersidéral.}

Peut-être pensait-il la même chose qu'elle. Mais bizarrement, elle n'espérait pas ça ... Elle se rendait bien compte de l'absurdité de la situation. Elle avait le droit d'avoir des pulsions violentes envers son jumeau mais le contraire ne devait pas se produire. Elle n'était quand même pas masochiste au point de vouloir se faire frapper par quelqu'un. on pouvait d'ailleurs se demander pourquoi elle ressentait cela, alors que bon, elle n'avait pas vraiment de raison apparente d'en vouloir autant à cette personne. Mais il ya des choses comme ça qu’elle ne pouvait pas expliquer, dans son comportement. En fait, elle ne pouvait même pas dire pourquoi elle aimait tant jouer avec les gens, pourquoi elle se comportait ainsi avec eux. C’était en elle et elle ne pouvait s’en détacher. Sa réaction par rapport à son Sôseiji était de même, inexplicable. Elle n’était pas normale des fois.

« Hum, peut-être éviterais-je de te frapper. j'aurais trop peur de me faire bouffer par tes chiens. »

Un peu d'humour à deux balles et on change de sujet. Elle préférait ne pas savoir ce qu'Omi voudrait faire. Les détails ne l'intéressaient pas. Du moins, pour l'instant. Lorsqu’Omi répondit à sa question, elle ne put nier le fait qu’elle était un peu d’accord avec elle. Autant en profiter, cela ne coutait rien. Mais quand même. De toute façon, Emiko avait beau faire ce qu'elle voulait, avoir grandit dans une bonne famille lui avait laissé une éthique, que même si elle essayait tant bien que mal de dépasser, elle gardait en elle. Et encore, elle s'était améliorée. Il y a quelques années, elle n'aurait jamais parlé à Omi, juste parce que la jeune femme ne faisait pas parti de la même caste sociale qu'elle. Cela la surprit assez que la belle blonde soit aussi franche mais cela ne la dérangeait aucunement, bien au contraire. Les règles du jeu étaient établies. Elle se contenta de hausser les épaules avec un petit sourire.

« Il en faut bien plus pour me choquer, ne t’inquiètes pas. Je ne suis pas ce genre de femmes qui se donnent une apparence forte mais qui sont choquées à la moindre parole ou au moindre comportement déplacés. »

Ah ? Elle était pourtant sûre de lui avoir donné son adresse la dernière fois. A moins que ce soit son numéro de téléphone. Elle alla ramasser un papier qui traînait sur une table et emprunta un stylo à un client. Elle écrivit son adresse et rajouta son numéro, au cas où qu’Omi ait perdu le papier de l’autre fois. Elle le donna à la blonde puis elle sortit du bar, accompagnée de celle-ci. Il était temps de rentrer dans le cocon douillet de son appartement. Elle se tourna une dernière fois vers la jeune femme pour lui saisir le visage entre ses doigts froids et déposer un doux baiser sur ses lèvres avant de partir en souriant doucement. Elle était plutôt contente de cette soirée et espérait sincèrement qu'Omi allait passer la voir. maintenant, c'était à elle de venir.


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Regardes-moi. {Omi}   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Regardes-moi. {Omi}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Joker's Island ▬ ジョーカースアイランド :: 
Partie Ouest ▬ Clubs
 :: Bars & restaurants
-