Partagez | 
 

 Kitagawa Chôko-La Espeja.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:11


Kitagawa Chôko
feat. Choi Jin Ri- Sulli [F(x]



Identity ▬


Nom : Kitagawa.
Prénom : Chôko.
Âge : 19 ans.
Sexe : Féminin.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Surnom(s) : /
Pseudo(s) :  La espeja ( Le miroir)
Emploi/Activité : Etudiante dans une faculté de langues étrangères.
Groupe : Spades.
Rang : Chiisana Karto.




Health ▬

Poids : 46 kg
Taille : 1m69
Groupe sanguin : A+
Particularité(s) : Elle a les yeux d'un vert très foncés, comme les sapins, voire même plus, tout est relatif après tout. 
Sôseiji : Sasaki Akeko



Informations ▬


Caractère :  Au départ, elle est censée être douce et chaleureuse, fleur bleue et rêveuse. Cependant, depuis ce jour fatidique, elle a été amenée à ne jamais montrer cette facette d'elle. Depuis ce moment de sa vie, elle se joue des autres comme on jouerait la comédie. Elle sait parvenir à ses fins en changeant simplement de personnalité. Elle est sensuelle, adroite, maladroite, mélancolique, gentille, cruelle. Plus aucune facette ne lui fais peur. Cela fait d'elle un personnage neutre qui n'a plus réellement goût aux choses qui parsèment ce monde, elle ne rêve que d'une seule chose, partir, loin, repartir à zéro afin de retrouver la femme qu'elle devrait être, sans trop de soucis, avec une vie paisible, qui ne devrait cacher sa réelle personnalité.
Aime :  Elle aime les fruits, surtout les fraises. Elle ne peux s'en passer. Si son corps ne réclamaient pas d'autres aliments pour subsister, elle se nourrirait que de fruits et pourquoi pas, de sucreries telles que le chocolat. Elle aime se faire belle, soigner son apparence afin d'attirer le regards des autres, comme pour se prouver à elle-même qu'elle existe encore. Elle aime lire, faire du sport telle que la danse, parler plusieurs langues telles que le chinois, le coréen, l'anglais, l'espagnol, le français et le japonais.
Déteste :  Elle n'aime que très peu les légumes, en mange parce qu'il le faut bien ( exceptés les concombres dont elle raffole). Il y a aussi peu de chose qu'elle déteste, les paresseux sûrement, et encore.
Style vestimentaire : Chôko s'habille de telle manière à ce que cela la mette en valeur. Elle aime les jupes, le look des jeunes filles de la rue autant que le look chic et élégant de la bourgeoisie. Enfin, tant que cela la fait ressembler à une femme, elle peut tout porter !
Casier judiciaire : Arrêtée quelques fois pour prostitution, pas plus de 24h d'enfermement à chaque fois.




History ▬


"Les miroirs sont des glaces qui ne fondent pas ; ce qui fond, c'est qui s'y mire."

Paul Morand


Son regard dès qu'il fut ouvert reflétait déjà l'ignominie de l'espèce humaine.


Le 29 mars était née Kitagawa Chôko dont la mère était une coréenne immigrée au Japon qui ne la désirait pas et qui l'avait vendue illégalement un petit couple de japonais stérile.

C'était ce petit couple qui lui avait donné son nom, sa mère biologique ne voulant plus rien savoir d'elle après l'accouchement pour ne pas s'y attacher. Chôko grandit dans une bonne ambiance, ne manquant de rien, ne souffrant de rien. Ses parents, étaient doux et attentionnés. Sa mère, de petite taille, aux cheveux très long et au regard rieur avait le dos voûtés, elle travaillait en tant que jardinière pour un riche de la ville. Elle ne se plaignait jamais, faisait avec les aléas que la vie lui réservait, trouvant toujours une image positive de ce qui pouvait lui arriver. Elle était une icône pour sa fille. Au grand jamais Chôko aurait échanger sa mère, même pour la somme la plus exorbitante du monde. Son père était petit lui aussi, les cheveux grisonnant, les lunettes collées aux yeux, lui, travaillait comme lecteur dans une grande maison d'édition. Il était plus vieux que sa mère de quatorze ans et pourtant leurs pensées fusionnaient au point qu'on croyait qu'ils étaient de la même génération, toujours du même avis.

Les querelles se faisaient rare dans cette famille parfaite. Les voisins les jalousaient parce que la chance souriait à ce vieux couple. Personne ne se doutait de leur passé étant donné qu'ils avaient de suite déménagé après l'achat du bébé qui était désormais leur fille.

Chôko entra au collège, les voisins toujours aussi hypocrites, crachaient sur leur bonheur quotidien, maudissaient cette enfant trop belle, trop parfaite que cette vieille femme voûtée avait pût engendrer. Chôko était une petite fille rêveuse et souriante, amicale et aimable. Elle faisait de son mieux en cours pour rendre fiers ses parents, elle aidait les gens dans le besoin qu'elle croisait dans la rue, elle était dévouée dans ce qu'elle faisait et saluait toujours ses voisins avec un sourire des plus sincères.

Il révélait alors le plus vil des cœurs et le dévora d'un seul clignement.

Elle venait à peine d'avoir quinze ans, elle rentrait à la maison, sortant des cours, son uniforme correctement repassé, sa jupe s'arrêtant avant ses genoux virevoltait quelque peu dans les airs. Une brise fraîche au parfum floral s'imprimait sur son doux visage.

Un groupe d'étudiant vinrent l'entourer. Elle les reconnut, les garçons de son quartier. L'un était dealer et les deux autres traînaient dans une bande. Elle avait peur, c'était la première fois qu'on la regardait avec des yeux aussi méprisant, des sourires aussi mesquins et de manières aussi hautaines. Elle était une gentille fille qui n'aspirait qu'à vivre une existence emplie de bonheur. Mais il fallait croire que ce n'était pas fait pour elle, qu'elle devait souffrir et changer soudainement.

A partir de ce jour là, son regard n'exprimait plus que le sentiment d'autrui.

Ils l'emmenèrent dans un coin reculé où les regards ne percevaient quasiment rien, où le son pouvait facilement être étouffé. Ils la dévêtirent et la prirent sans aucun scrupule, sans une once de gêne ou de pitié. Ils la détestaient et en la violant ils le démontraient. Pourtant, alors qu'elle vivait une atroce situation, qu'elle souffrait énormément, qu'elle pleurait, qu'elle se mit soudainement à rire à gorge déployer. Pourtant rien ne prêtait au comique. Tout cela était absurde. Mais c'était comme si une présence inconnue l'avait posséder. Elle riait et n'arrivait à se stopper. Cet acte fit peur aux jeunes hommes et ceux-ci prirent la fuite. Elle ria encore quelques temps avant de s'échouer au sol et de fondre en larmes.

Des tonnes de questions trottaient dans sa tête, pourquoi elle alors qu'elle n'était qu'une simple vierge qui ne demandait rien à personne ? Pourquoi avoir rit ? Et surtout pourquoi avoir rit dans une telle situation ? Était-ce le stress, la peur ? Pourtant, elle avait bien l'impression que cela n'avait pas été elle, qui avait rit. Elle avait peur.

Désormais, elle ne souriait plus, voyant sa souffrance ses parents ne savaient plus que faire et c'est un soir, alors qu'elle n'arrivait pas à dormir, ces images horribles hantant ses rêves, qu'elle put être spectatrice d'une scène bien triste. Ses parents discutaient de leurs doutes à propos de son avenir, se demandant si au final, avaient-ils bien fait de la racheter à cette coréenne.

Ses pupilles s'éteignirent et absorbèrent le monde.

Depuis cette nuit là, elle ne leur parla plus, faisant souvent l'école buissonnière, rejoignant ainsi de vieux hommes riches et gras qu'elles se mettaient en poche en jouant la comédie. Elle avait dévié de droit chemin. Avec l'argent qu'elle s'empochait en vendant son corps, elle économisait pour s'offrir un aller sans retour dans un pays lointain du Japon. Elle ne savait pas encore lequel.

Pendant toute sa période du lycée, elle deala, fugua, se prostitua, traînait avec des gangs, utilisait ses charmes pour parvenir à ses fins. Parfois, elle ressentait quelques douleurs par-ci, quelques souffrance par là. Elle riait alors que la situation n'en était pas favorable. Ou alors doutait sur un sujet qui lui était inconnu. Puis à ses dix-sept ans, légèrement avancée par rapport aux autres, entra dans une université de langues étrangères, prenant alors plusieurs options telles que l'anglais, le chinois, le coréen, l'espagnol et même le français. Vu qu'elle ne savais pas où aller plus tard, il valait mieux prévoir.

Enfin, elle arrivait d'un simple regard à cerner certaines personnes et de ce fait, arrivait à les utiliser comme elle le souhaitait. Le monde était son jouet. En un regard, elle pouvait rendre l'homme le plus confiant en un amas de résidus puant de faiblesse. Elle n'était qu'un miroir reflétant le misérable de l'homme, pouvant pénétrer au plus profond d'une personne et ainsi lui cracher au visage tout son pathétique.

Puis un jour, alors que la nuit était bel et bien installée et que la lune était censée veiller sur elle, son visage fut couvert d'un voile sombre qui l'empêchait de voir quoi que ce soit. Elle se sentit surélevée et par la suite portée. Des hommes hurlaient et se précipitaient, la jetèrent dans un fourgon . Sous le choc, elle évanouie et quand elle ouvrit les yeux, elle se retrouva sur cette île où elle vit maintenant depuis un an, elle y a même fêter son anniversaire, seule et continue d'étudier les langues comme elle le peut, souvent par les livres.

Il paraît que les gens ici, meurent par deux, serait-ce aussi son cas ? Avait-elle un double ? Peut-être que cela était la cause de ces sentiments qui n'avaient lieu d'être.

Afin de survivre, elle déforme sa personnalité, se jouant ainsi des gens, retournant certaines situations, jouant la fière, la soumise, la joyeuse, la mélancolique afin de pouvoir avoir la faveur de quiconque et ainsi tenter de se faire éliminer. Car c'est certain, elle veut partir d'ici, par tous les moyens possibles sans se faire avoir par le Joker. Cet homme, sans l'avoir pourtant vu, lui fait énormément peur.

Elle ne voulait pas que l'image de cet homme se fige dans son regard.




See You Soon ▬


Comment avez-vous connu le forum ?  Omi me l'a montré!=D
Présence : 1 ou 2/7 enfin ça dépend mais minimum une fois.
Autre chose ?  Je ferai de mon mieux pour rp, n'ayant pas l'habitude des cinq cent mots.

(Sinon je voulais savoir : Les « jumeaux » sont deux personnes différentes, cependant, comment ils font si l'un est dans une situation joyeuse et où il peut rire alors que l'autre est dans une situation triste où il peut pleurer, quel sentiment emporte sur l'autre ?:O Enfin, z'êtes pas obligés de répondre XD)

A ajouter: Je le trouve trop mignon lui-->

Enfin terminé, si je dois modifier dites-le moi =D
Code du règlement :
Spoiler:
 



Dernière édition par Kitagawa Chôko le Sam 17 Sep 2011, 22:57, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sasaki Akeko
♣ As de Trèfle ▬
四、死 *Four, death

avatar

Messages : 257
Avatar : Mikki (Ulzzang)

Brièvement : 18 ans ; Club ; Shi
Activité : Ne va plus au lycée.
Autre : Sono sora ippai no kamihikouki kurai ni natte~

MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:16

Oh, une nouvelle ♥️ !

Bienvenue !

(Oui moi aussi je trouve les petits smileys adorables, mais je me retiens d'en mettre partout ... Ou presque !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t25-shi-sasaki-akeko http://souseijinonoroi.forumactif.org/t32-sasaki-akeko-shi http://souseijinonoroi.forumactif.org/t33-sasaki-akeko-shi#72
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:18

*mon premier bienvenue, je suis émue #BAM#*

Wouelcome \o/
Oui je suis d'accord avec vous, ils sont chou ces émoticônes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:19

Merci beaucoup =D

Je vais faire de mon mieux pour faire une bonne fiche et assez rapidement! =D

(Oui sont trop mignons mais trop de mignon tu le mignon )

Edit: J'avais pas vu ton post Haru! Merci=D


Dernière édition par Kitagawa Chôko le Sam 17 Sep 2011, 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:20

Salut mignonne demoiselle *w*

Pour tenter de répondre même si les admins le feront mieux que moi...

Je pense qu'on ressent la tristesse et la joie... Sauf qu'on se rend compte que ce n'est pas notre joie mais la sienne ! °w°

Tu sais un sentiment artificiel :)

En tout cas bonne chance à toi *Q* Tu es dans le même groupe que mon jumeau Hiii ^w^ o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:24

Salut à toi Joli monsieur! =D

Ah ouais je vois, mais ça doit être très étrange de ressentir ces deux sentiments bien opposés en même temps. .__.

Merci =D Ah! Ah! èwé
Revenir en haut Aller en bas
Wakizaki Emiko
♥ Chiisana Karto ▬
小さな カート *Little Card
[Administratrice]

avatar

Messages : 262
Avatar : Miko (exist†trace)

Brièvement : 25 ans | Coeurs
Activité : interprète
Autre : Laisses-moi devenir ton bourreau, laisses-moi jouer de ton corps et de tes sentiments, laisses-toi emmener par tes fantasmes. Viens dans le piège que forme mes bras et je te promet des heures de souffrance devant mes yeux rieurs.

MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:26

Bienvenue !

J'espère que tu te plairas parmis nous :)
Pour ta question, Ryû a très bien répondu (il est bien dressé hein /pan/), donc oui, tu ressens les deux sentiments en même temps, mais tu te rends bien compte que l'un n'est pas le tien. Oui, c'est bizarre mais c'comme ça ^^


« Il y a tant de pensées que j'aimerais te raconter à toi mon cher,
Je bats des ailes de toute mes forces vers l'endroit de notre rendez-vous,
Parce que depuis ce jour, j'ai le corps si léger,
Sans pour autant me libérer des menottes à mes chevilles. »
exist†trace, « JUDEA »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souseijinonoroi.forumactif.org/t28-wakizaki-emiko#64 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t30-wakizaki-emiko-ouvert#66 http://souseijinonoroi.forumactif.org/t31-wakizaki-emiko#68
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:30

Merci!

Et c'est noté! J'ancre donc ça dans ma petite tête pour pas que ça ressorte! =D
Danke!
Revenir en haut Aller en bas
Kei
x Joker ▬
敬 *Veneration
[Fondateur]

avatar

Messages : 234
Double-compte : Kahane Tsubasa & Iwagami Seishirô
Avatar : Miyavik (Deviantart)

Brièvement : Je suis l'ombre qui rit derrière vous et vous manipule, sans aucun scrupule, pour passer le temps. Et ça marche.

MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:33

Bienvenue !
Un nouveau Pique, je suis heureux \o/

Ensuite pour répondre plus précisément à ta question ; la contradiction je suis heureux/je suis malheureux n'est pas permanente dans les sensations. Si l'un est simplement de bonne humeur pendant que l'autre est un peu maussade, ça ne fera rien. Il faut que l'émotion atteigne quand même un certain "degré" avant qu'elle n'affecte l'autre (sinon ça doit vraiment être trop insupportable haha), comme par exemple une joie très intense ou un profond désespoir. Et sinon, comme l'ont dit Ryû et Emiko, on "sent" dans ces cas-là que ce n'est pas à nous.


Why so serious ?
I will eat you ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Sam 17 Sep 2011, 20:36

Merci pour toutes ses informations, maintenant c'est beaucoup plus clair et je peux commencer mon histoire sans aucun doute qui vient me perturber! =D


EDIT: Sujet terminé =D
Revenir en haut Aller en bas
Yamada Tatsurô
♣ Roi de Trèfle ▬
S *Salopard
[Administrateur]

avatar

Messages : 363
Double-compte : Shinozuki Maki
Avatar : Hakuei

Brièvement : 29 ans, roi ♣ dit S , hétérosexuel.
Activité : Gérant d'un bar

MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   Dim 18 Sep 2011, 01:12

Bienvenue !
Ah je viens de tomber amoureuse de ton avatar ! J'exige un lien : ) . Sinon, tout est oké ! Il te reste plus qu'à faire tes fiches de lien, le profil et tout le tralala que tu connais, pis à rp !

Allé, bon jeux, en espérant que tu te plaises ici ! Et n'hésites pas à nous poser des questions, à te joindre au flood, quant au contexte, ou n'importe quoi d'autre, on sert à ça hahah.


« P. est en vit maintenant. Oui tout de même.
Et ce n'est pas rien, n'est-ce pas ?
Tu parles Charles ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kitagawa Chôko-La Espeja.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kitagawa Chôko-La Espeja.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AfterAfter ▬ 後 :: 
Archives
 :: Présentations
-