Partagez | 
 

 Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Jeu 22 Sep 2011, 12:42

L’heure du crépuscule… Une vie s’éveille lorsque l’ombre prend place, le corbeau déploie ses ailes et se prépare à l’envol. Aujourd’hui, le masque de la fête est revêtit par l’Arcane… Le corbeau et l’Arcane… Une seule et unique personne. Un être vide qui prend vie lorsque toute les lueurs du jour nous quitte. Lorsque le ciel est en feu, lorsque que toute la pureté s’envole et s’endors, le corbeau vole… Quittant son havre de paix, quittant l’harmonie chaotique pour se mêler à la foule, au vacarme de la ville, la chaleur de la vie… Une nuit qui s’annoncerait peut être emplit de luxure, de paresse, et de gourmandise… Avec une pointe d’envie. En ce qui concernait Ren, il n’était pas sorti les mains vident. Dans sa veste, il s’était permis de prendre encore du soft, comme par exemple, shit, beuh, speed, et de la cristal, ainsi que de l’extasie… Et pas d’argent… Ce soir, il espérait se faire un bon bénéfice dans toute cette débauche. Il se rapprocha de la zone commercial des Spades, toujours dans le sud, on pouvait les dires bien placé, les « Spades ». Dans le Sud, c’était un bon endroit si l’île était assez grande, il avait peut être un ou deux degrés en plus à l’extrème Sud, ils n’avaient donc pas à s’en plaindre. Ren remarqua immédiatement que le quartier commercial était plein, tout le monde se bouscula pour aller par si, par là… Sans doute quelques concerts de rue comme il y avait souvent… Ou peut être une ou deux Skins party d’organisé, non ? En tout cas, il savait qu’avec tant de monde, il ferait un bénéfice astronomique.

Enfin, une fois plongé dans ce bain de foule, il se dirigea vers les galeries commerciales, malgré qu’elles soient fermées à cette heure-ci, notre dealeur savait qu’il y avait toujours quelques clients potentiels. A peine était-il arrivé au premier sous-sol, qu’il fut reconnu par deux habitués. Il pouvait compter déjà un petit 20 000 Yen (Approximativement 150euro). Il était déjà bien parti pour passer une soirée assez tranquille. Lorsque le premier échange fut finit, il se dirigea vers le second sous-sol, il semblait avoir un peu plus d’agitation… C’était un parking vide aussi, donc il devait avoir de la place pour organiser une soirée. Il se prépara un joint en passant, histoire de se détendre un peu au passage, et descendant les premières marches, il remarqua deux colosses… Une soirée privée ? Pourquoi ne l’avait on pas prévenu… Deux filles passèrent devant lui tandis qu’il examina un peu quel genre de soirée étais-ce… Une Skin party, justement… Mmmh, il semblait qu’il fallait payer cher pour entrer, et un des deux géants demandait les noms. Okay, sa devrait donc aller.

Ren descendit les marches une à une avant d’être stopper par les deux énormes videurs… Ils devaient faire le triple de sa carrure, et peut être deux mètres, des titans en gros. Dommage qu’il se fasse arrêter, notre jeune corbeau aurait voulu passer sans rien devoir déboursé. Un des deux colosses dit d’une voix forte et autoritaire :


>> Votre nom et droit d’entré !

Oui, donc pour entrer, il pouvait payer avec n’importe quoi donc, Ren sourit intérieurement en tirant sur son joint, le doux fumet arriva jusqu’aux nez des deux videurs. Le Corbeau remarqua directement les intéressés, gardant donc sa capuche, et donc son visage caché, il sorti trois packs contenant plus ou moins 12 000 Yen (approximativement 90euro) de beuh, et citant simplement son pseudonyme :

>> Raven…

Cela semblait suffire, il continua donc sa descente vers cette petite sauterie… Oui bon, la machine était déjà en marche, une orgie avait déjà commencé alors que le soleil s’était couché il y a deux heures… Pourquoi pas. Ren préférait se trouver une ou un partenaire pour la nuit, plutôt que plusieurs partenaires… Il tira encore sur son joint, dégustant le fumet délicieux qui lui traversait la gorge, et les poumons avant de commander un Gin. Il observa la salle histoire de voir si quelqu’un pourrait l’intéressé. Il ôta sa capuche par la même occasion. En plongeant une pilule dans le verre, histoire de se détendre encore plus, ou dans ce genre de soirée, s’était sexe, drogue et alcool. Pas spécialement dans cette ordre, mais il fallait tester au moins les trois en une nuit, et peut être même en même temps.

Il vida son verre d’une gorgée, une silhouette lui avait tapé à l’œil… Le soit disant barman lui tapota l’épaule, lui proposant de prendre un rail de speed avec lui… Mmmh, il venait de repéré sa proie. Il prit vite une partie du rail avant de se rapprocher de cette ravissante silhouette… Il s’approcha doucement, sur la piste de danse… Et soudainement, l’histoire d’un instant, il fit face à elle… Quelques mètres les séparaient, mais l’espèce d’un instant, derrière son air ailleurs, son regard vide, une pulsion naquit, une obsession, l’envie de cette femme… L’envie d’une inconnue, intérieurement, sa première réaction fut.


**Ouah… Je la veux ! A tout prix !**

Pour faire passer le choc, il saisi un verre plein à la table à côté de lui. Le propriétaire de la boisson volé, réagit immédiatement tandis que Ren prit sa première gorgée. Mais le Corbeau fut plus rapide, et réagit immédiatement dès que la main de l’inconnu lui toucha l’épaule, il lui asséna un coup de poing dans la mâchoire, l’inconnu chuta inconscient sur le sol… Cette fois, Ren avait attiré l’attention, dont celle de cette femme qui faisait naitre en lui une pulsion si puissante… Il regarda l’homme à terre un moment… Plus personne ne bougea, l’espace d’un instant, un videur vient ramasser l’homme inconscient. Le regard de Ren se dirigea vers la jeune femme, doucement la musique reprit, leurs regards se croisa cette fois un peu plus longtemps… Il se contenta de lancé un sourire à l’inconnu en l’admirant danser un instant… Ce soir, il la ramènerait chez lui, il la désirait plus que tout, il allait tout faire pour l’avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Jeu 22 Sep 2011, 18:22

Vingt heures sonnaient. Chôko rentrait tout juste de la bibliothèque seulement elle ne semblait pas emprunte à rester chez elle et bouquiner encore. Elle désirait se défouler un peu, danser. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus danser, qu'elle n'avait plus mouvé son corps de façon séduisante, qu'elle n'avait plus attiré les regards des autres sur ses formes qui se déhanchait érotiquement, sensuellement.

Alors elle se prépara en prenant le temps. Elle avait entendu dire qu'une skins party se déroulerait le soir même dans les environs de vingt-deux heures. Bien que le fait que sexe, drogue et dance soient mêlées, elle ne s'en plaint pas et décida de faire avec. De plus elle ne pouvait juger ses gens qui se laissaient aller à la luxure, elle avait bien été prostituée pour se payer tout ce qu'elle désirait!

Elle sorti de la douche, se regardant dans le miroir, contente de voir que son teint était frais et qu'elle n'avait aucune cernes ni poches sous les yeux. En même temps, ce n'était pas sur cette île qu'elle allait se fatiguer. Elle ne se mit donc pas de font de teint, passa un simple coup d'eye-liner sur ses paupières supérieures lui donnant un regard pétillant et charmeur et un coup de gloss rouge sur ses lèvres pulpeuse.

Quant aux vêtements, elle opta pour une robe à bustier rouge, s'arrêtant à mi-cuisses et moulant parfaitement ses forme. Elle fut soulignée par une ceinture noire surplombées de quelques faux diamants. Sous la robe, elle avait mis des bas résilles noir et décidé d'enfiler des bottes s'arrêtant au mollet en cuir noir. Elle laissa ses cheveux détachés, leur ondulations en feraient rêver plus d'un!

Enfin, elle se couvrit de son parka noir et se mit en route. Les rues étaient sombres et on voyait déjà les dealers se frotter les mains, voyant que cette nuit, leurs poches allaient se remplir. Qu'ils ne comptent pas sur elle, elle ne s'était que très peu de fois droguée et les retombées ne lui avaient que très peu plus!

Enfin, elle arriva devant la porte de l'établissement, elle sorti quelque billets qu'elle donna ensuite aux videurs avant d'avancer. Cependant on lui demanda son nom, elle répondit froidement:

-La espeja.

Elle ne les regarda même pas et entra. Elle alla au comptoir et posa sa veste sur une chaise dans un coin de la salle et se dirigea directement vers la piste de danse où elle se mit de suite à danser, attirant le regard de quelques personnes. Elle était heureuse de pouvoir se mouver ainsi. Puis un homme attira son regard, ses yeux étaient fiers, sa bouche était tentatrice. Celui-ci s'avança vers elle, elle fit comme si de rien était, continuant de se mouver telle une féline.

Puis il frappa un homme, elle ne sut pourquoi, n'ayant fait attention. Elle se fichait royalement de cette raison en faite, cet homme l'avait comme hypnotisé. Il s'approcha d'elle, n'étant plus très loin de la femme. Elle s'approcha, souriant d'un air coquin, tout en dansant. Puis elle vint se dandiner à ses côtés, l'invitant à danser.

-Bonsoir toi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Jeu 22 Sep 2011, 19:23

Charmeuse ! Ren vida le verre de l’homme de tout à l’heure d’une traite, sur le coup il sentit sa tête tourné un instant, du whisky, cela faisait du bien par où sa passait. Une forte montée de chaleur, est ce que cela venait de l’approche de cette jeune inconnue, ou de la boisson ? Peut importe, il la fixa un instant, détaillant chaque partie de l’anatomie de sa proie, l’imaginant nue, déjà cela le faisait frémir de plaisir… Miam, avec une telle ambiance, cela ne pouvait que se finir d’une façon. La voix mélodieuse de la belle inconnue résonna dans ses oreilles telle une mélodie de Mozart, un magnifique chant divin, ou un accord de guitare superbement réussi, on pouvait comparer cela à tant de chose. Il s’approcha donc encore d’elle, plusieurs questions résonnèrent dans sa tête, pourtant cela n’était pas dans son genre de se posé de telles questions, mais aussi de ressentir de l’attirance pour qui que ce soit… Et ben, peut être qu’au final s’était seulement l’effet des mélanges. Enfin, peut importe qui elle était, d’où venait elle, et tout sa… Profitez de l’instant présent, oui, Ren voulait même accélérer les choses pour arriver jusqu’au moment qui l’intéressait, la conclusion de cette soirée, mais pour le jeune homme, il fallait prendre son mal en patience.

Le désir était si présent, si intense… Une forte chaleur envahit le corbeau, il semblait être mit sous pression, ce qui arrivait pourtant très rarement, il n’était pas du genre à se laisser prendre de court comme ça par un quelconque désir, étrange, c’était sur… Il sourit à la jeune femme, et lui attrapa la main… Premier contact direct avec la belle inconnue, ce qui fit frémir le corbeau, mais la suite était encore plus intéressante, il ne s’arrêta pas là. Il déposa un doux baiser sur la main de cette jeune, et ravissante femme… Ou peut être jeune fille, il ne connaissait pas son âge, pour être honnête, il hésitait entre dix huit, ou vingt ans… Enfin, lorsque ses lèvres touchèrent la peau brûlante de l’inconnue, la sensation qui parcourra le corps de Ren était indescriptible, il dut faire un effort gigantesque pour garder son indifférence, mais d’une voix assez mielleuse, et en souriant, il dit :

>>Bonsoir, belle inconnue…

Il la frôla doucement au niveau des hanches en tournant autour d’elle… Magnifique était elle. Ils allèrent enchaîner quelques dansent, Ren profita d’un court moment de pause pour ôter sa veste… Il n’avait que comme haut, une chemise noire à moitié fermé. Pour une fois, il avait fait des efforts, oui car il n’était pas là que pour le boulot, il était aussi ici pour le plaisir… Et son plaisir, ce soir il le prendrait avec elle. Il portait aussi un jeans noir, oui un ensemble obscur, s’accordant parfaitement à sa couleur de cheveux actuel qui était l’ébène… Enfin, sous si peut de lumière, certes cela se rapprochait plus de l’ébène que son châtain foncé habituel.

Ils continuèrent leurs danses sensuelles, l’un collé à l’autre, et le plaisir n’avait de cesse de monté dans le corps du jeune homme. C’était comme une mer en furie qui n’avait de cesse de se déchainer, des vagues gigantesques de plaisir qui se déversaient dans le corps du Corbeau, comment tenir face à ça ? Il avait mal, mais sa jamais il ne le montrerait… Mais la lumière commençait à ralentir, il eu soudainement beaucoup moins de morceau extrêmement dansant, Ren et la belle inconnue se dirigèrent alors vers le bar, prenant soin de reprendre sa veste, avec ce qu’elle contenait, elle valait un peut plus de 100 000 Yen. Il se mit face à la belle demoiselle en souriant et lui demanda :


>>Je vous paye un verre ?

Il prit la commande de la belle, et aussi la sienne… Les verres arrivèrent presque qu’immédiatement, Ren sourit de nouveau à la jeune femme. Il prit une première gorgée, et rapprocha son visage de la jeune femme, au point de sentir son souffle, avant de demander sur un ton de tout ce qu’il y a de plus mielleux:

>>Mais aurais je l’honneur de connaître le nom de la ravissante jeune femme qui souhaite de ma compagnie ?

Il hésita un instant, il préféra d’attendre qu’elle se rapproche légèrement aussi avant de l’embrasser… Mais une chose dont il était sur, il prendrait plaisir, un plaisir gigantesque rien qu’a goûté ses lèvres une seule fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Ven 23 Sep 2011, 14:50

Elle frissonna au contact humide que lui prodiguèrent les lèvres pulpeuses de ce bel inconnu sur sa peau laiteuse. Sa voix était grave, charmeuse et confiante. Un vrai homme se tenait en face d'elle, un inconnu au regard défiant et au sourire hautain. Ce genre d'homme la faisait frémir, mais elle ne lui avouerait pas, se contenterait simplement de lui sourire et de se coller à lui pour plusieurs danses.

Elle se colla à lui, leur deux corps se frôlant alors. Son regard planté dans celui de l'homme agitait en lui une tempête désireuse d'un émeraude intense. Car n'oublions pas, ses yeux d'un vert sapin avaient souvent le don de charmer les gens qu'elle rencontrait. Elle le dévorait des yeux, simplement, sans une once de gêne. Cet homme l'attirait sans qu'elle ne sache pourquoi. Elle observa sa chemise à moitié boutonnée et décida de passer une main gourmande sur la partie imberbe du jeune homme. Il était musclé, il marquait des points en plus.

Des vagues énormes déferlaient en elle alors que le plaisir augmentait rapidement, bientôt son thermomètre intérieur finirait par imploser, elle se retrouverai au dessous de lui et gémira sûrement son prénom, ou bien même un prénom inconnu. Elle se fichait de savoir son nom, elle le désirait, comme deux aimants, ils s'attiraient. Pour le moment, elle ne savait pas encore s'ils allaient se repousser et il n'était pas l'heure de ce poser cette question.

Puis l'homme la mena au comptoir du bar et lui demanda ce qu'elle désirait comme boisson, il offrait, pourquoi pas après tout? Elle opta pour une bonne vodka caramel et sourit à l'homme avant de le remercier. Il s'approcha de son visage, elle ne chercha pas à fuir celui-ci, s'approchant elle aussi. Elle ria légèrement, et dans un regard empli de défit et de désir elle répondit:

-N'est-ce pas vous qui cherchez ma compagnie? Je m'appelle Chôko... Et toi?

A quoi bon garder le vouvoiement étant donné ce qu'ils allaient accomplir tous deux. Puis elle avança son visage afin de se laisser embrasser par cette homme dont les lèvres hypnotisaient la belle. Elle ferma les yeux et rencontra enfin ce qu'elle désirait, elle étaient légèrement sèche, dehors il faisait froid, voilà la raison. Mais elle s'en moquait, elle aimait ce contacte contre ses douces lèvres. La fièvre augmenta en température et la jeune femme passa ses bras autour de la nuque de l'homme avant de carrément s'asseoir sur ses cuisses pour approfondir ce baiser ardent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Ven 23 Sep 2011, 16:39

Le plaisir… Une sensation si intense, même quand celle-ci n’est qu’infime, elle laisse une telle marque dans votre âme, ou dans votre cœur. Mais évidemment, tout cela est relatif, cette sensation n’a de cesse de changer, selon la personne avec qui vous la partager. Ou encore le plaisir que vous partagez, qu’il soit émotionnel, ou charnel. Mais attardons nous plus par le plaisir que laisse l’attente et le désir. Une sensation si intense, la patience, mêlée à la victoire, et au goût d’une chair tant désiré. Sans doute un plaisir des plus intenses, faire languir l’envie, la désiré plus que tout… Mais pas spécialement l’aimé… Quoique, quand le doute envahit votre esprit avec ce sentiment, les sensations sont certes plus douloureuse, mais à la fois, tellement agréable… Voici sans doute ce qui se déferla dans l’âme du corbeau lorsque ses lèvres frôlèrent avant tout celle de cette magnifique jeune femme… Lorsque ses mains si douces touchèrent la nuque de notre jeune homme… La voir se collé à lui, certes, elle n’hésitait pas… Ils partagèrent ce plaisir ensemble.

Doucement, elle se colla à lui, il en fit autant, une main caressa doucement la joue de la jeune femme, la frôlant à peine. Avant de descendre d’un geste lent, lui entourer de se bras le bas du dos avant de se contenté de la saisir délicatement au niveau des hanches. La baiser s’approfondit langoureusement, un plaisir si intense, une joie si immense se déversait dans l’âme de l’homme… Une chose qui était si rare… Mais n’oublions pas l’envie, l’obsession qui dominait tout, l’obsession d’une vie ? Allez savoir, un grand frisson parcouru le corps du jeune homme… Et ensuite, lentement et sensuellement, le baiser se brisa l’espace d’un instant avant de réclamer un dernier contact. Ensuite, fallait-il répondre ? C’était clair qu’il désirait la compagnie de cette ravissante demoiselle, mais désormais, aux yeux du corbeau, elle avait un nom… Chôko, un nom assez particulier, mais il lui allait tellement bien… Il plongea un instant son regard sombre dans les yeux d’émeraude de sa compagne… C’était comme si une forêt immense s’ouvrait à lui. Sur un ton mielleux, il dit en mêlant ses mains à celles de la belle :


>>Je me nomme Ren… Comme la fleur…

C’était vrai, il y avait une fleur qui était nommé comme sa… La fleur de Ren, ou le Lotus. Quand il disait son nom, les gens faisaient souvent cette remarque… En pensant à sa… L’espace d’un instant, il revu un instant passé dans la prison du Joker… Ou en tout cas, se rappela de quelques mots échanger… Mais avec qui ? L’espace d’un instant, son esprit s’envola, cela dura un dixième de seconde. Il reprit rapidement ses esprits… Il rapprocha ses lèvres d’une oreille de la jeune femme, et lui susurra doucement :

>>Je l’avoue, c’est moi qui cherche ta compagnie… Et je l’espère pour une durée indéterminée, si cela ne te dérange pas évidemment… Ma belle

Il termina sa phrase sous ces mots, « ma belle ». Il revient admirer son beau visage avec un petit sourire coquin… Le genre de sourire qui ne se dessinait que très rarement sur le visage du corbeau, n’étant pas vraiment du genre à exprimer ses émotions. Mais pourtant ce sourire s’harmoniait parfaitement au visage du jeune homme, pourquoi ne pas sourire plus souvent après toi ? Non, il ne souriait qu’aux personnes qui pour lui en vaudrait la peine… Et cette femme, il la désirait plus que tout, donc oui, elle en valait la peine… Et de toute façon, ce n’était qu’un autre masque qu’il portait à la perfection

|HRP: Désolé si le post est pas top =S Je me rattraperais|
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Sam 24 Sep 2011, 10:23

Elle se perdait dans un nuage de douceur, un nuage la transportant loin, lui créant un monde merveilleux où il la déposa afin qu'elle puisse vivre et ressentir ce plaisir intense sans qu'on ne vienne la déranger, sans que le brouhaha incessant de ce bâtiment ne vienne la perturber. Ses mains jouaient avec les mèches de cheveux de l'homme, les trouvant tellement doux qu'elles ne voulaient plus les quitter.

Sentir ses grandes mains sur ses petites hanches la faisait frissonner au plus haut point. Cet homme éveillait en elle un désir encore inconnu, un sentiment qu'il ne lui était jamais parut. Une sorte d'envie qu'il fallait tout de suite exécuter, comme un caprice mais qui mènerait au plaisir charnel et non à un jouet ou à un vêtement. Elle le voulait en lui, cependant, pas tout de suite. Elle voulait jouer, elle désirait voir jusqu'à où il pouvait bien aller.

Son bel inconnu avait un très beau prénom, court et facile à retenir. Son regard planté dans le chocolat noisette de ce Ren, elle s'y perdit pour se plonger dans une mer montagneuse où elle vivrait sûrement d'intenses moments, surtout au pic de ces montagnes. Ah mais qu'il était beau, qu'il était enivrant, hypnotisant, charmant et désirant.

-J'aime ton prénom...

Elle irait dans son sens, jouerait dans la sensualité et la coquinerie. Elle était contente, elle n'avait pas mis de très beaux sous-vêtements pour rien. Les commandes arrivèrent, elle pencha son bras pour atteindre le bar et but de son élixir alcoolisé au caramel. Elle poussa un petit soupir de contentement, trouvant cette boisson plus qu'à son goût, elle faisait pétiller ses papilles. Ses joues prirent une teinte rosée alors que l'alcool venait à peine de passer sa gorge.

-Comment cela pourrait me déranger... Tu m'attires...

Elle était franche sur le coup, mais elle ferait tout pour l'avoir ce soir. Elle sourit et reprit ses lèvres dans un baiser fougueux et passionné. Son bassin était collé à celui de l'homme alors que l'une de ses mains jouait dans les cheveux ébènes de l'homme et l'autre jouait sur son torse, se baladant dessus, cherchant à toucher la peau brûlante de Ren.

Puis elle descendit ses lèvres, léchant petitement le cou parfumé du bel homme, humant cette odeur savoureuse puis le mordilla avant de le suçoter. Au bout de quelques instants elle se redressa, un sourire coquin aux lèvres, le regard félin, une trace violacée s'était formée sur le cou de Ren. Elle lui caressa les cheveux et prit la parole:

-Tu fais quoi comme métier mon beau?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Sam 24 Sep 2011, 11:39

Il avait accroché… Voilà une chose dont il était sur, il avait accroché sur cette fille, il la désirer… Le contact avec ses lèvres, il ne pouvait plus s’en passer, s’était comme une drogue, il la voulait, à tout prix ! L’envie était doublé par l’excitation, et déjà le manque de goûté à ses lèvres… Un goût si doux, s’était délicieux, si sucré… La sensation qui parcourait le corps du jeune homme était indescriptible, c’était simplement indescriptible, un délice, un plaisir si doux et sucré. Ce contact avec le corps de la belle… On pouvait le comparé à l’ambroisie, la boisson divine. Son goût devait être aussi intense, un humain deviendrait accroc à une telle chose, comme le corbeau est devenu accroc à cette femme… Une addiction qui apparaît en un instant, un seul regard croisé, un seul contact, et il est trop tard pour s’en défaire… C’était une chose indescriptible… On ne pouvait pas nommer une sensation pareil, une telle drogue était inqualifiable…

L’homme prit une seconde gorgée de son Whisky… Encore du Whisky, comme le verre rafler tout à l’heure, mais peut importe… Il plongea son regard dans ceux de la jeune femme… Ils étaient collé l’un à l’autre, on pourrait dire que leur corps ne faisaient qu’un, la température intérieur du jeune homme n’avait de cesse de grimper, tandis qu’elle jouait avec ses cheveux. Doucement, du revers de la main, il vient lui caresser la joue tandis qu’elle avouait ce que l’homme savait déjà, il se contenta de répondre sur un ton mielleux, mais aussi assez arrogant, sourire coquin aux lèvres :


>>Je le savais déjà ça ma belle

Puis elle vient l’embrasser… Un baiser passionné, Ren le partagea avec joie, et encore, l’approfondit et le prolongea avec plus de passion. Ce n’était certainement pas de l’amour, cela serait plus tendre, mais dans l’esprit du jeune homme, un léger doute persista. Cela ne rendrait que le plaisir plus violent, plus intense après tout. Une des mains de Chôko était plongée dans la chevelure du corbeau, tandis que l’autre caressait la peau brûlante de l’homme… Le contact avec ses mains, cela était tellement plaisant… Une des mes de Ren se dirigea plutôt vers la nuque, ou le haut du dos, tandis que l’autre tenta de trouver une partie dénudée à caresser. La peau de la jeune femme était si chaude, cela était des plus agréable, l’homme frémit de désir, combien de temps serait il se retenir ? Plus très longtemps, tout son corps réagissait au plaisir, mais voulait le faire languir… Pas trop longtemps.

Les lèvres de la jeune femme se mirent à descendre jusqu’au cou de Ren, celui-ci l’étendu, c’était si plaisant… Il saisi son verre et but une petit gorgée. La chaleur montait, ses deux mains passèrent sous son haut, pour aller récolter la chaleur de sa peau… Une osmose, on pouvait presque appeler sa une osmose… Tout deux se désirait, et chacun le savait, le plaisir montait… Lorsqu’elle vient soudainement lui posé une question. Les yeux foncés de l’homme se plongèrent dans ceux de la jeune femme… Des yeux comme les siens, il pourrait rester des heures à les admirer… Sourire aux lèvres, un sourire à la fois coquin, et narquois envers le Joker, pourquoi le Joker ? Sa réponse concernait cet être, sur un ton légèrement narquois, ce qui déforma légèrement son sourire, donnant ce double sens, il dit :


>>Mon boulot consiste à faire chier le Joker.

Un petit ricanement amusé par sa propre réponse, avant de retourner embrasser passionnément la jeune femme. Un baiser langoureux qu’il prolongea doucement, avant de laisser ses lèvres descendre lentement passant par le cou, et ce qu’il y avait de libre après le cou, ce qui n’était pas cacher par la robe, il dégusta sa chair si douce, si chaude, il l’emplie de baiser avant de remonter plongé son regard dans celui de sa partenaire, et de lui renvoyer la question, sourire aux lèvres :

>>Et toi ma belle ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Lun 26 Sep 2011, 17:44

Il était son aimant et elle le métal. Elle ne pouvait se décrocher de lui, son corps chaud et son sourire narquois l'émerveillait au plus haut point. Son regard noisette lui donnait faim. Elle pensait à son pot de nutella qui l'attendait dans son placard, c'était cette même faim qu'elle éprouvait. Celle qui faisait penser à un caprice, celle qu'on ne pouvait refuser, écarter. Quand elle en avait envie, elle le dévorait et cet homme c'était son nutella. Elle le voulait maintenant, elle avait faim de lui! Elle le désirait tellement, tellement qu'elle en avait très chaud et que sa respiration commençait à s’essouffler.

Son élixir caramélisé lui montait au cerveau, ses joues s'empourprèrent et sa raison se déboussola. Elle ne tenait vraiment pas l'alcool. Il lui suffisait d'un rien d'alcool pour la rendre pompette. Elle passa sa langue sur ses lèvres afin de récolter une petite goutte sucrée qui tentait de s'échapper de l'embouchure de sa bouche. Une vision des plus sensuelles pour l'homme qui se trouvait sous elle.

-Tu es bien sûr de toi mon beau...

Elle lui sourit, lui baisant la commissure de ses lèvres en riant légèrement. Son sourire était sincère, ce qui était rare venant d'elle mais de toutes manières, cet homme sera dans le même lit qu'elle la nuit alors pourquoi se retenir? Elle n'allait pas faire semblant? A moins qu'il ne soit mauvais au lit, mais elle ne le pensait pas. Elle trouvait même qu'il avait l'air de bien s'en sortir, mais pour savoir si cela était vrai, il faut essayer.

Elle ne répondit rien par rapport au métier qu'effectuait l'homme. S'il voulait poser des bâtons dans les roues du Joker, qu'il le fasse, tant qu'il ne la mêlait pas dans ses histoires, elle s'en moquait éperdument. Elle ne voulait se créer des problèmes, surtout à l'envergure du Joker. Il régnait dans un rayonnement total sur l'île alors il était hors de question qu'elle s'attire ses foudres, ici, il n'y avait aucun endroit pour se cacher de lui.

-Je ne suis qu'une simple étudiante.

Elle sourit et frissonna, les grandes mains de Ren qui parcouraient son corps lui prodiguaient un bien fou et elle ne s'en cacha pas, poussant un soupir de bien-être total. Elle répondait à son baiser avec entrain, un désir ardent venant consumer sa chair et bouillir son sang. Elle n'en pouvait plus, elle ne tenait plus, elle le voulait tellement!

Finalement elle ne se gêna même pas pour lui ouvrir sa chemise et passer ses mains sur son torse musclé. Qu'est-ce qu'elle aimait ça, les corps bien sculpté! Elle remonta sur les pectoraux, jouant avec l'un de ses bouts de chair tendu tout en fixant son regard avec ses orbes émeraudes coquines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Mer 28 Sep 2011, 12:17

Le désir charnel… Une pulsion si intense, un délice à récolter à tout prix. Même l’ambroisie divine n’avait pas un goût aussi délectable que la chair qui nous consume d’envie. La personne qu’on désire, une drogue humaine. Rien n’est aussi puissant, une telle dépendance… Ses mains parcourant le corps de la jeune femme, chaque contact avec elle se faisait de plus en plus intense… Les mains de la jeune femme sur son torse… Une sensation si intense, tandis que son esprit s’embrouillait de plus en plus, une seule information claire parvenait à son cerveau, s’était l’ivresse charnelle, plus de place pour un quelconque état d’âme, un quelconque doute. Il était en manque, il voulait que sa dose d’elle augmente… Le corbeau alla chercher ses lèvres avec passion. Une telle passion animait l’homme, une telle chaleur. Les mains de la jeune femme qui parcourait le corps de Ren, cela le rendait fou. Jamais il ne fut aussi passionné, non, au grand jamais… L’adrénaline monta en lui, son pou accéléra. Jamais il n’avait connu sa, même dans ses plus grand bad trip.

Le regard d’émeraude de cette femme le faisait fantasmer, un regard comme le sien devait être interdit… Il laissa ses mains continué à parcourir le corps de sa compagne, en tout cas pour cette nuit. Une main ôta l’agrafe de son soutien, tandis que l’autre descendit lui caresser les cuisses. Il l’embrassa de nouveau avec passion, la chaleur montait, il se colla à elle, leur corps ne faisait presque qu’un… Mais le faire sur des tabourets d’un bar improvisé, ce n’était pas l’endroit le plus confortable… Ses yeux noisette passèrent un coup rapide aux alentours… Une véritable Orgie, un peu partout, des couples à terre, partouze sur scène, tandis que la DJ continue de jouer tandis qu’une inconnue lui fait une petite gâterie… Des couples homo, aussi… Et même des plans à quatre, voir cinq, ou six… Des cris et gémissement partout, c’était assez dur de tout compter… Voilà comment se passait une Skin Party… Ren remarqua un ascenseur dans l’ombre… Soit pour monter au rez-de-chaussée ou au premier, second, et moins deux… Bref, un endroit libre et idéal. Ses lèvres se dirigèrent vers l’oreille de Chôko, il lui susurra doucement :


>>Suis-moi…

Ils se levèrent, désormais il fallait enjamber tout ceux à terre, les couples, et ceux qui comatait. Ce ne fut pas une tache facile, et Chôko fut un peu obliger de la suivre, vu qu’ils se tenaient par la main… Pendant un court moment, on aurait dit un vrai couple… Jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’ascenseur. Ren se jeta limite dos au mur, ou plutôt le miroir, et réceptionna la jeune femme dans ses bras. L’ascenseur démarra sa montée. Ren embrassa la jeune femme en lui ôtant son haut, il ne pouvait plus attendre. Un rapide coup sur le bouton arrêt de l’ascenseur entre deux étages, et désormais ils avaient le temps de profiter de ce moment… Mais l’envie était trop forte. La passion redoubla, il prolongea le baiser un instant avant de le briser, son souffle était assez haletant, ils venaient tout deux de courir, et si on compte en plus de désir, il ne pouvait plus se retenir… Ils étaient tout les deux enfermé dans un ascenseur pour quelques heures… Autant en profiter.

>>Je, je ne peux plus me retenir… J’ai trop envie de toi bon sang ! Je crèves d’envie de toi ma belle.

Il reprit son baiser avec tout autant de passion tandis que ses mains parcouraient son corps. Le contact de la peau dénudée de la belle contre la sienne… Il voyait de moins en moins claire, sa vue se troubla, mais peut importe, ce n’était que l’ivresse mêlée au désir, cela ne l’empêcherait pas d’arriver à ses fins… Il ne pouvait plus s’arrêter… Il était trop tard, c’était l’overdose.

|HRP: Désolé, c'est pas top ><"|
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Ven 07 Oct 2011, 18:57

Le corps tout entier de Chôko appelait à la luxure: sa robe à bustier rouge qui remontait au niveau de ses cuisses, ses cheveux tombants en cascade ondulante jusqu'au creux de ses reins, son cou tendu car sa tête en arrière laissait des gémissements s'échapper de ses lèvres pulpeuses et enchanteresses, sa poitrine voluptueuse qui ne demandait qu'à être choyée, ses joues rosies par la température bouillante de son corps, sa voix suave et mielleuse à souhait, son regard intense qui ne demandait qu'à ce qu'on accède à sa demande.

Le baiser que Ren vint chercher acheva le brune. Elle passa ses mains sur les joues du grand brun afin d'approfondir au maximum ce contact intense et fusionnel. Elle le voulait en elle maintenant et sans plus attendre! Finalement, que Ren lui demande de la suivre fut comme un soulagement, ils allaient enfin passer à l'acte et ne faire plus qu'un dans un combat charnel des plus attractifs! Alors qu'il la tirât par le poignet, elle eut l'occasion d'observer les alentours de la salle et exposa une mine des plus dégoûtée en voyant ce carnage charnel. Même elle qui avait été prostituée ne s'était jamais attelée à une débauche aussi extrême.

Cependant, elle fit mine de rien et entra dans l'ascenseur. Ce genre de lieu étroit et clos l'intimidait, cela l'angoissait néanmoins la présence de Ren et l'adrénaline qu'elle éprouvait la rassurait énormément. L'homme la blottit contre lui et elle souffla de plaisance lorsqu'il lui dévorait le cou. Puis elle poussa un minuscule soupir de surprise lorsque le brun arrêta la machine en appuyant sur un bouton. Il l'a mise quasiment à nu et elle en fit de même, rapidement, grossièrement: commençant pas la chemise puis par la pantalon.

Elle pouvait sentir le sexe gonflé du brun se frotter contre le sien chaud. Elle gémissait déjà, légèrement, tel des miaulements de chats en chaleur. Cependant, elle était discrète, elle n'hurlait pas encore du moins, elle était excitée, elle haletait, elle n'en pouvait plus, elle arrivait à saturation, il lui fallait lui dans elle. Elle le désirait à un point inimaginable. Elle le désirait comme elle n'avait jamais désiré quelqu'un. Un désir simplement charnel, rien du plus. Elle savait très bien que cela n'irait pas plus loin, du moins, pas pour le moment. Et puis même, ce n'était même pas le moment d'en réfléchir puisqu'ils étaient en pleine action!

-Si t'as tellement envie de moi prends moi maintenant!

Lui ordonna-t-elle d'un ton vif et avide.

-Dévore-moi!

Lui susurra-t-elle d'une voix chaude et sensuelle à souhait au creux de son oreille avant de descendre ses lèvres gourmandes dans sa nuque afin de lui laisser quelques traces violacées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   Lun 10 Oct 2011, 08:26

Luxure… Plaisir charnel, une sensation indescriptible. Un moment d’ivresse si intense, même l’alcool ne pouvait pas affoler les sens à ce point là. On pouvait dire que cet intense plaisir était le summum de l’ivresse. Tout nos sens s’affolaient, s’engourdissait. Avec tant d’intensité, tant de vivacité. Indescriptible, ceci était simplement indescriptible, incomparable. C’était comme une renaissance, un instant où la pureté et la passion s’unisse dans une danse. Certaines religions bannissaient cela, il appelait cela la Luxure. Ce plaisir charnel, cette valse. Ren ne comprenait pas pourquoi un tel acte était considéré comme un pêché. Dans ce genre de moment intense pourtant on en oublie tout, on est heureux, et épanoui… Mais le corps de cette femme semblait différent de celui des autres, il ne pouvait pas s’en passer, il était accroc. C’était pire qu’une drogue… Leurs corps fusionnaient lentement…

Rapidement, dans cette danse il ne formait plus qu’un… Sous les caresses, les baisers. Un détail qui fit sourire la jeune homme, c’est qu’elle était bien plus petite que lui. Il ne put s’empêcher de sourire doucement. Elle lui ordonna presque de la prendre… Une chose qui excita au plus haut point Ren. La dévorer ? Il allait le faire, ce n’était pas des mots qu’elle allait dire deux fois, surtout dans l’état de l’homme, dans sa folle ivresse. Il n’allait évidement pas s’arrêter maintenant. Il soupira un instant sous le contact des lèvres de la jeune femme tandis qu’une main glissait lentement sur son corps, passant derrière le dernier bout de tissu qui lui couvrait l’intimité et lui caressa légèrement en lui susurrant sur un ton mielleux :


>>Ma belle. Je ne vais pas te laisser partir sans t’avoir croquer voyons

Les lèvres de l’homme plongèrent dans le cou de la jeune femme. Il huma son parfum, un délice. Ses lèvres descendirent, pour s’arrêté à la poitrine de la jeune femme… Une forme bien ronde, et ferme, cette femme était parfaite. Sur le coup, ce n’était que pour le sexe, et rien de pour sa… Quoique, un jour. Peut être, ou pas… Ses lèvres reprirent le chemin, descendant lentement, une seconde main s’arrêta au dernier rempart de son intimité et lui ôta délicatement, laissant sa langue s’en rapprocher et lui donner du plaisir… Les préliminaires s’éternisèrent encore quelques instants… Le plaisir, et l’impatience se faisait ressentir chez les deux amants d’un soir.

Ren retourna partager un baiser passionné avec la jeune femme, collé à elle, une main caressant l’intimité de sa partenaire. Il avait du mal à retenir ses pulsions… Il laissa la jeune Chôko dénudé son membre gonflé par l’excitation. Il avait envie d’elle… Les caresses de son membre sur l’intimité de la jeune femme firent soupirer l’homme de plaisir, il n’allait plus pouvoir attendre. Un rictus tendre se dessina sur le visage du corbeau… Puis, la pénétration. Le plaisir atteignait son summum… Avec la petite taille de la jeune femme, elle était légèrement sur élevé du sol, la pénétration était extrêmement profonde. Ren entama les vas et viens.


|HRP: Je sais que c'est nul comme post ><"|
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Désir Ardent |Kitagawa Chôko|[XXX]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AfterAfter ▬ 後 :: 
Archives
 :: Rps
-