Partagez | 
 

 Me punis pas... [Chôko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yamiko Naru
♦ Chiisana Karto ▬
Skull ₪

avatar

Messages : 97
Double-compte : Kimura Omi
Avatar : Naru (BIOSPHIA)

Brièvement : 26 ans, Carreaux, Skull, Bi, Célibataire
Activité : Videur d'une boîte de nuit # Hackeur

MessageSujet: Me punis pas... [Chôko]   Ven 23 Sep 2011, 11:37

« Ah non ! Pas maintenant ! »

Naru était débordé. Il se précipita sur le gâteau qu’il était en train de finir de préparer, et que deux de ses chats approchaient d’un air curieux et gourmand. Ils étaient mignons oui, mais tellement espiègle. Ah là là, ces deux-là. Gaïa et Topaze, deux sœurs, aussi affectueuses l’une que l’autre, d’un beau pelage noir avec le museau, le ventre et le devant du cou blancs. Comment les distinguait-il ? Topaze avait le bout de la patte avant gauche, d’un pelage blanc. Et Gaïa n’avait pas cette particularité. Voilà. Et elles étaient parties. Il apporta la touche finale à son gâteau aux fraises et le mit à cuire. Il mit le reste au frigo et tous les ustensiles au lave-vaisselle.

« Ah merde ! Il reste moins d’une heure avant qu’elle arrive ! »

Et l’appartement était en bordel pas possible. Il y avait des vêtements qui traînaient de partout, pareil pour les boîtiers de jeux vidéos et des bouteilles de soda vidées. Oui, il avait passé toute la journée et toute la nuit à geeker devant son tout dernier jeu qu’il avait acheté, devant sa grande télé plasma qu’il avait mit deux ans à économiser pour l’acheter, et un an de plus pour les enceintes. C’était très simple chez lui, et une vraie garçonnière. Il y avait la cuisine d’un côté, qui était bien équipée tout de même pour l’appartement d’un homme. Naru aimait beaucoup cuisiner, surtout pour cette femme si chère à son cœur. Ensuite, il y avait la salle de bain, toujours en bordel monstre, notamment les placards et le panier de linge sale qu’il vidait toujours en retard. La chambre ? Des vêtements partout, des livres, des CDs et des boitiers. Il y avait bien son ordinateur sur son bureau, avec quelques photos bien entendu. Il y avait un placard dans le mur, où ses vêtements étaient plus entassés en bouchon que bien pliés et bien rangés. Et… il y avait… le salon… Son repère de geek. Il y avait bien sûr la grande télé plasma décrite précédemment avec les grandes enceintes, une de chaque côté. Et devant, il y avait toutes ses consoles : PS3, XBOX 360, Wii dernier modèle, et toutes les accessoires pour pouvoir jouer à tous types de jeux vidéos. Il y avait le grand placard qui entourait le tout. D’un côté, les jeux vidéos, de l’autre des CDs de musique, et en haut, tous ses DVDs de films. Au milieu de la pièce, une table basse, et derrière, un long canapé avec une couverture en bouchon dessus et des coussins plus ou moins par terre. Et le sol ? Jonchant de bouteilles vides, de boîtiers ouverts, de CDs qui traînaient, de vêtements sales ou propres.

Pendant que son gâteau cuisait, Naru fit de son mieux afin de ranger un peu sa cuisine. Puis, il se rua en vitesse dans le salon, et ramassa ses vêtements, tous les vêtements qui étaient par terre, et les jeta dans le panier de linge sale déjà plein à craquer. Les CDs et les boîtiers, il ne prit pas le temps de les ranger de façon ordonnée. Du coup, il aurait du rangement à faire quand elle sera partie. Il rangeait tout dans sa chambre, espérant qu’elle n’aille pas y faire un tour et voir qu’il n’avait encore pas été sage et avait tout rangé à la hâte au lieu de suivre ses conseils et de tout rangé après utilisation. Mais que voulez-vous, on ne le changera jamais ce grand dadet. Bon. Les bouteilles étaient à la poubelle, la vaisselle dans le lave-vaisselle, le linge dans le panier à linge, et les CDs… rangés. Si on pouvait appeler ça « rangé ». Bref ! Il regarda sa montre et constata qu’il ne lui restait plus que quinze minutes avant qu’elle n’arrive. Naru fonça vers le four et vit qu’il avait encore le temps pour ça. Alors, il… il se sentit lui-même et prit un air dégoûté, tirant la langue. Puah ! Une bonne douche ne sera pas de refus ! Son portable vibra, et il lut le message. Oh non ! Elle sera là dans moins d’un quart d’heure ! Pourquoi fallait-il qu’elle soit aussi ponctuelle ? Bon, Naru devait se reprendre. Alors, il passa en mode ninja ! Il fonça à la salle de bain et pour donner un minimum d’impression d’ordre, il mit une tournée de linge. Plus que dix minutes ! Vite, il se déshabilla et jeta ses vêtements par terre, dans la pièce, tant pis ! Et il fonça sous la douche, poussant un hurlement ! Ah bon sang elle est gelée ! Bon faut foncer. Il se lava en vitesse, cheveux et corps. Bon sang, quand est-ce qu’il apprendra à se mettre à ranger ses affaires dès qu’il recevait un message de sa part, comme quoi elle allait venir lui rendre visite, au lieu de tout faire à la dernière minute… ? Jamais. Oui. Jamais.

DING DONG !

Oh nooooon ! Catastrophe ! Il sortit en vitesse de la douche, coupa l’eau, et attrapa une serviette qu’il noua autour de ses hanches. Faut pas la faire attendre, c’est malpoli ! Et ce ne serait pas digne de lui. Alors tant pis pour la tenue, elle en avait sûrement vu d’autres. L’eau ruisselant sur son corps, depuis ses cheveux trempés, il alla ouvrir la porte.

« Maman ! ♥ »

Les bras grands ouverts, le sourire jusqu’aux oreilles, les yeux clos, il était vraiment heureux de la revoir. Chôko. Cette femme, plus jeune que lui, oui, mais qu’il considérait quand même comme sa mère. Il ne la vit pas réagir, ni ne l’entendit, à part un… un pouffement ? Il rouvrit les yeux et la vit qui tentait de se retenir de rire.

« Ah. Euh. Oui. Je… Je sors de la douche. Alors euh… fais pas attention à la tenue hein. Mais entre ! Reste pas dehors voyons ! Entre et fais comme chez toi ! »

Il se poussa, en même temps qu’il finissait de parler, pour qu’elle puisse entrer.

« Alors, comment tu vas, maman chérie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Ven 23 Sep 2011, 15:54

Chôko s'était levée tôt ce matin. Ne sachant pas vraiment que trop faire cette après-midi, elle prit son téléphone portable et envoya un message à Naru, celui qu'elle considérait comme son fils même s'il était plus vieux qu'elle, pour lui dire qu'elle passerait l'après midi.

Entre temps, elle se rendit à la douche. Une fois fait, elle s'habilla d'un petit top vert sapin, comme la couleur de ses yeux, couvert par un boléro noir. Pour le bas, elle opta pour un slim moulant noir et des converse de la même couleur que le top. Elle ne se maquilla pas, trouvant son teint parfait et ses petits yeux très jolis. Elle s'attacha les cheveux en une longue tresse relevée en hauteur. Elle faisait pensé un peu à cette héroïne de jeux vidéos et de films qu'était Lara Croft avec cette coupe de cheveux.

Elle prit un grand sac à main d'un vert pastel dans les ton anis. Elle ne savait pas si elle dormirait chez lui ou non le soir même et décida d'emporter quelques affaires. Il n'était que dix heures du matin mais vu qu'elle prévoyait de se rendre rapidement à la bibliothèque, il fallait qu'elle se dépêche. Elle mit donc ses affaires de toilettes, de rechanges et son pyjama au cas ou.

Puis elle partie, fermant la porte à double tour et se rendit rapidement à la bibliothèque pour rendre ses livres et en emprunter de nouveaux. Elle quitta l'établissement pour se rendre au centre commercial. Elle entra d'abord dans une boutique de bonbon où elle acheta plusieurs paquets. Puis elle se dirigea vers un magasin de vêtements masculins. Elle y pénétra et après mûres réflexions, elle opta pour un pull rayé vers et noir, assez long, donnant une image assez punk à celui qui le portait.

Elle mangea le déjeuner au snack, à ce même endroit où il y a quelques jours, une jeune femme androgyne lui avait parlé. Treize heures sonnèrent et elle se dépêcha de se rendre chez Naru. Avait-il rangé son appartement cette fois-ci? Peut-être mais pas correctement alors.

Enfin elle arriva et toqua à la porte avant d'attendre quelques secondes qu'on lui ouvre. Elle écarquilla les yeux lorsque l'entrée s'ouvrit et donna sur son chéri d'amour presque dénudé. Elle se mit à pouffer de rire tout en entrant chez lui. Enfin elle se calma et constata qu'il n'avait pas refermé la porte d'entrée. Elle souffla et le fit à sa place avant de le pousser jusqu'à la salle de bain.

-Vas t'habiller, tu vas tomber malade Nanyan!

Pendant qu'il se changeait, elle décida d'ouvrir deux fenêtre en biais afin d'aérer un peu mieux l'espace de son "fils". Elle regarda tous les jeux de Naru tout en se demandant comment on pouvait passer autant de temps devant des jeux, les livres c'étaient tellement mieux. Elle s'assit sur la canapé, sentant une bonne odeur de fraises cuites. Elle sourit et courut jusqu'au four.

-Han! T'as fait un gâteau aux fraises!
Revenir en haut Aller en bas
Yamiko Naru
♦ Chiisana Karto ▬
Skull ₪

avatar

Messages : 97
Double-compte : Kimura Omi
Avatar : Naru (BIOSPHIA)

Brièvement : 26 ans, Carreaux, Skull, Bi, Célibataire
Activité : Videur d'une boîte de nuit # Hackeur

MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Ven 23 Sep 2011, 17:10

Naru baissa la tête, se sentant un peu bête, alors qu’elle le poussait vers la salle de bain, pour qu’il s’habille. Oui… Il le fallait. Rah ! Encore ce surnom en plus ! Naru croisa ses bras sur son torse trempé, faisant le garçon qui boudait.

« Nan ! J’aime pas ce surnom. Ca fait comme le chat là, avec un rectangle rose à la place du corps, qui chante les mêmes paroles pendant cinq minutes et qui a un arc-en-ciel qui lui sort du cul, tout en gambadant dans les étoiles. Tu sais là, Nyan cat. Rah ça reste dans la tête cette chanson ! J’aurai pas dû l’écouter tout à l’heure… J’l’avais mise pour Crystal, elle aime bien parce qu’il est gris comme elle. »

Et d’ailleurs, la chatte d’un beau gris bleuté se mit à miauler en entendant « Nyan cat ». Naru lui tira la langue, et elle partit, grimpant en haut d’une étagère. Bon allez, faut aller se sécher et s’habiller. Et c’est ce qu’il fit. Il attrapa un jean trouvé qu’il enfila, par-dessus un boxer gris. Et pour son torse, il le couvrit de ses colliers et d’un marcel complètement noir.

Il l’entendit s’extasier en sentant l’odeur du gâteau aux fraises, et eut un grand sourire avant d’éclater de rire.

« Ben oui ! Tu viens alors j’vais pas te laisser réclamer une sucrerie ! »

Elle en demandait à chaque fois qu’elle venait le voir, mais plus depuis quelques temps, car il avait la bonne idée d’acheter de quoi en faire la veille de son arrivée. Il sortit ensuite de la salle de bain, le sèche-cheveux dans une main et une brosse dans l’autre. Naru alla dans la cuisine, où sa « maman » devait être en train de contempler le gâteau qui cuisait lentement dans le four.

« Maman ? »

Il lui fit un grand sourire niais, avant de brandir ses deux instruments : sèche-cheveux et brosse.

« Tu me sèches les cheveux ? »

Il adorait qu’elle lui fasse, et surtout, il aimait être chouchouté par elle. Et comme à chaque fois, elle accepta, ce qui fit bondir le grand dadet de joie. Il alla vite dans le salon, devant le fauteuil, après branché le sèche-cheveux, à l’aide d’une rallonge. Il s’assit devant le fauteuil, tout souriant et tout prêt à se faire coiffer par sa chère maman. Elle arriva et s’installa sur le fauteuil, comme à chaque fois, et lui, il se laissa faire, bien tranquillement. Et au bout de longues minutes, sa tignasse fut enfin sèche. Il se redressa, et lui fit un bon gros bisou sur la joue.

« Merci ! »

Il prit le tout et alla tout ranger dans sa salle de bain. Ranger ? Vraiment ? Non. Il posa juste le tout sur un placard et alla dans la cuisine. Il regarda le gâteau et éteignit le four avant de prendre des moufles. Il ouvrit la porte et retira le gâteau, le mettant dans un endroit qu’il avait spécialement conçu pour tenir la nourriture hors de portée des chats, qui s’amusaient à venir parfois grignoter s’il était pas là pour les surveiller. Bon, le gâteau était prêt. Il fallait le laisser refroidir un peu.

« Installe-toi hein. Sers-toi à boire, à grignoter, c’que tu veux ! »

Pour sa part, il retourna dans la salle de bain et se coiffa, se faisant une tignasse en pétard, comme il se coiffait toujours. Ca lui donnait un style sauvage, qui contrastait assez avec son caractère de grand gamin toujours prêt à faire milles et une conneries. Une fois prêt, il revint auprès de sa mère et lui fit un nouveau bisou sur la joue. Il alla couper une part du gâteau et le lui servit, avec une boisson fraîche.

« Tu m’dis s’il est bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Sam 24 Sep 2011, 10:37

Ce que Naru ne savait pas, c'est que ce chat, Chôko l'adorait, elle avait même mis la musique de dix minutes dans son baladeur de musique. Enfin, cela elle ne lui dirait pas, il le découvrira le jour où il fouillera dans son appareil pour voir ce qu'elle écoutait comme musique: c'est-à-dire de tout.

-Naru ne fais pas de chichi et va t'habiller. Je t'appellerai Naruru alors si tu le souhaites.

Elle lui sourit et le fit entrer dans la salle de bain. Une fois devant le four, elle se mit à rire légèrement lorsqu'elle entendit la réflexion de Naru, il n'avait pas tort après tout, elle ne mangeait que ça de toutes manières et lorsque seize heures sonnaient, il lui fallait son goûter. C'était évident tout de même!

Puis elle entendit son chéri l'interpeller et elle tourna la tête. A force, elle s'était habituée à ce qu'il l'appelle ainsi et elle s'était jurée de ne jamais l'abandonné comme l'avait fait sa mère biologique pour elle. Elle sourit et accepta. Mais d'abord elle chercha dans son sac à main quelques paquets de bonbons et les donna à son protégé plus âgé. Elle s'installa sur le fauteuil et prit le sèche-cheveux et la brosse.

-Tiens je te les ai acheté, rien que pour toi. Maintenant mets-toi correctement en place.

Elle attendit quelques secondes qu'il le fasse et commença à le brosser en lui séchant les cheveux. Elle mit une bonne quinzaine de minutes avant que tout soit parfaitement lisse et sec. Elle accepta son bisous avec joie, entourant la nuque de l'homme de ses bras afin qu'il est aussi un geste tendre de la bar de la jeune femme.

Elle resta sur le fauteuil et attendit qu'il revienne de la salle de bain, il était tout beau son chéri d'amour! Lorsqu'il reparut la tête totalement éclatée, elle se redressa:

-Ne bouge plus!

Elle sourit et sortit de son sac le beau pull qu'elle avait acheté auparavant au centre commercial. Elle le tendit à Naru et ajouta tout en souriant à pleine dents:

-C'est aussi pour toi! J'espère qu'il te plaira!

Puis elle se posa à ses côtés alors qu'il coupait le gâteau. Dès qu'il eut fini elle lui chipa un morceau et jubila en sentant la merveilleuse qu'émanait le gâteau dans sa bouche.

-C'est merveilleux mon chéri! Tu t'améliores de jour en jour!

Elle alla lui faire une bisous sur la joue et lui fit un câlin afin de le remercier.
Revenir en haut Aller en bas
Yamiko Naru
♦ Chiisana Karto ▬
Skull ₪

avatar

Messages : 97
Double-compte : Kimura Omi
Avatar : Naru (BIOSPHIA)

Brièvement : 26 ans, Carreaux, Skull, Bi, Célibataire
Activité : Videur d'une boîte de nuit # Hackeur

MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Sam 24 Sep 2011, 13:30

Naruru ? Bon d’accord ! C’était marrant et ça faisait « Ron ron » comme le ronronnement d’un chat. Et Naru adorait les chats ! Non non, ce n’était pas du tout visible avec la presque dizaine de chats qu’il avait chez lui… Pas du tout. Il hait les chats même en fait vous savez ? D’ailleurs, le beau Bastet, un grand chat noir à l’allure majestueuse, se mit à miauler… comme une tapette. Ah oui, il était beau ce chat, très viril et tout. Mais quel miaulement de fille ! Ca le faisait toujours rire d’ailleurs. Naru se pencha pour attraper le chat qui ronronnait alors que son maître lui frottait le crâne. Il suivit ensuite sa mère qui s’installait dans le fauteuil, et laissa le chat partir, haïssant le bruit du sèche-cheveux. Naru sautillait presque de joie en voyant le paquet de bonbons.

« WAI TROP BIEN ! Merci maman ! »

Et alors qu’elle lui séchait les cheveux et le coiffait, il mangea tout le paquet. Les bonbons de sa mère ne faisaient jamais long feu avec lui… Il les engloutissait. Et alors qu’il était ensuite parti dans la salle de bain puis revenu, il se stoppa brutalement quand elle lui ordonna de ne plus bouger. Il se changea littéralement en statue, avant d’avoir un air heureux dans les yeux en voyant le pull qu’elle lui avait acheté.

« Il est super beau ! »

Encore une fois elle le gâtait dis-donc. Il avait vraiment de quoi être heureux avec elle. Sans plus attendre, il mit le pull, comme à chaque fois qu’elle lui apportait un cadeau. Soit il le mettait, quand il s’agissait d’un vêtement, soit il le rangeait précieusement, soit il le mangeait comme on avait pu le voir quelques minutes plus tôt avec les bonbons.

Bon maintenant, au gâteau ! Alors qu’il venait à peine de couper une part, sa gourmande de « mère » lui chippa un morceau qu’elle avala, ce qui le faisait sourire sincèrement. Elle ne changerait jamais celle-là. Chôko et les fraises, c’était toute une histoire d’amour ! Et lui dans tout ça ? Oh ben il était là bien sûr, et la taquinait parfois dessus, faisant l’enfant boudeur qui disait que les fraises passaient avant lui. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, c’était gâteau et bonne dégustation pour tout le monde. Même les chats eurent droit à un petit morceau du gâteau. Heureusement, ils étaient bien élevés et ne se chamaillaient pas pour une miette. Naru sourit au compliment que Chôko lui fit, et se coupa une part, après avoir servi tout le monde, avant de recouvrir le gâteau d’une cloche de verre pour éviter encore une fois les poils de chats sur la pâtisserie.

« Merci maman. Tant qu’il te plait c’est l’essentiel. »

Il était tout fier de pouvoir lui faire plaisir, et accueillit câlin et bisou avec un grand plaisir. Il les lui rendit même, la soulevant, lui faisant quitter le sol.

« T’es légère. T’as perdu du poids ou quoi ? Roh… Malgré toutes les friandises et les gâteaux que tu manges, t’es toujours aussi lourde qu’une plume. C’est quoi ton secret ? Hein ? »

Parlons-en de lui. Il était grand, élancé, et finement musclé. Et pourtant, il mangeait souvent avec sa mère ou ses amis geek, alors il n’avait pas une alimentation saine non plus. Et pourtant, il gardait la ligne. Sans doute son travail de videur aussi… Il s’installa ensuite à la petite table dans la cuisine, qui servait principalement pour faire à manger, et sortit deux cuillères. Une pour Chôko et une pour lui. Et ensemble, ils mangèrent le bon gâteau aux fraises qui sortait du four.

« Si t’en reveux, surtout t’hésites pas à te resservir hein. La prochaine fois, je ferai un tiramisu aux fruits rouges. »

Il ne l’avait jamais fait et comptait bien essayer, pour faire découvrir de nouvelles saveurs maisons à sa mère, et lui donner des raisons de plus de venir le voir encore plus souvent. Eh oui, Naru était comme un petit enfant qui avait besoin de la présence de sa mère.

« Dis. Tu fais quoi ce soir ? Tu restes dormir ou t’as du travail ? Moi j’en ai pas, c’est mon jour de repos, alors c’est pour ça que je te demande. Parce que comme ça, si tu peux, ben moi j’serai super content que tu restes dormir avec moi. »

Oups ! Il avait déjà oublié le bordel dans sa chambre… Bon ben espérons qu’elle n’ait pas la bonne ou la mauvaise idée d’aller dedans avant qu’il ne puisse aller y faire un brin de ménage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Lun 26 Sep 2011, 18:06

Elle aimait vraiment voir cet homme plus âgé qu'elle qu'elle avait rencontré il y a quelques mois s'extasier comme un enfant. A vrai dire, elle n'arrivait même pas à le voir autrement. Voilà pourquoi peut-être il n'y avait jamais rien eu entre eux.

-De rien mon chéri~

Il mangeait réellement rapidement et cela déplaisait fortement à la brune. Elle n'en avait même pas vu la couleur, elle qui pensait qu'il lui en donnerait au moins un. Elle soupira un peu, déçue de ne pas avoir pu en manger. Mais bon elle préféra ne rien lui en dire, il était trop heureux pour qu'elle lui gâche son bonheur et en plus, il était tellement mignon avec cette bouille souriante!

Alors qu'il sortait de la salle de bain et qu'elle lui avait ordonné de se stopper, l'homme exécuta à la lettre ce qu'elle demanda ce qui la fit rester interdite quelques secondes, bouche bée et ne sachant pas trop quoi faire. Cependant, par la suite elle éclata de rire. Il était vraiment drôle son Naru!

Elle était vraiment heureuse de pouvoir manger un gâteau qu'on avait cuisiner rien que pour elle. Même si le gâteau était délicieuse, c'était surtout la bonne intention qu'avait eut Naru envers elle qui lui faisait plaisir, qui la touchait. Elle émit un petit "oh!" de surprise lorsque son "fils" la souleva sans aucun mal. Et oui, malgré son allure svelte, le petit cachait bien ses muscles. Enfin... Le petit... Pas si petit que ça quoi!

-J'ai pris un kilo.

Ria-t-elle. Mais c'est vrai qu'elle était légère. Cependant, le fait qu'elle marche tous les jours sur de longues distances parfois pouvait très bien engendrer le fait qu'elle soit mince et qu'elle ne prenne pas trop. Cependant pour Naru, elle se demandait comment pouvait-il bien faire! Lui qui mangeait non sainement, qui passait les journées devant les jeux vidéos et les nuits debout devant une boîte de nuit, elle se demandait vraiment son secret pour ne pas prendre. Car oui, elle avait énormément peur de prendre du poids!

En suite, elle s'installa sur la petite table de la cuisine de son fils et prit la cuillère qu'il lui donna pour s'empiffrer avec lui de ce somptueux met. Elle poussa un "mmmh" de contentement lorsqu'elle entendit les mots " tiramisu aux fruits rouge". Rien qu'entendre ce mot lui donnait envie de manger encore, alors elle se resservie, ce gâteau était tellement bon!

-J'ai hâte d'être à la prochaine fois alors!

Elle mangeait plus de trois parts, il ne resterait sûrement rien d'ici ce soir. Elle tomberait dessus bien avant que la nuit ne tombe.

-Ce soir? Je dors chez toi. J'ai apporté mes affaires de rechanges. D'ailleurs j'espère que tu as rangé ton appartement. Surtout la chambre et la salle d'eau. Je compte prendre un bain ce soir!

Revenir en haut Aller en bas
Yamiko Naru
♦ Chiisana Karto ▬
Skull ₪

avatar

Messages : 97
Double-compte : Kimura Omi
Avatar : Naru (BIOSPHIA)

Brièvement : 26 ans, Carreaux, Skull, Bi, Célibataire
Activité : Videur d'une boîte de nuit # Hackeur

MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Jeu 29 Sep 2011, 12:49

Hein ? Elle a prit un kilo ?

« Ca se voit même pas ! »

Il n’avait aucun mal à la soulever. En même temps, avec son boulot, il devait bien faire minimum deux heures de sport par jour. Et comment faisait-il ? Grâce à la Wii ! Et oui ! Il avait acheté un jeu spécialement pour se maintenir en forme. Au début, c’était juste pour s’amuser, et c’est après un bon mois à faire des abdos et autres exercices qu’il avait remarqué que ça marchait vraiment en fait ! Alors c’était comme ça qu’il arrivait à se maintenir en forme. Et même s’il n’avait pas l’air musclé, il était quand même costaud. Sinon, il aurait été viré depuis longtemps de son taf de videur.

Naru était heureux de l’entendre dire qu’elle avait hâte de la prochaine fois, même s’il savait que le coup du tiramisu aux fruits rouges y était quand même pour quelque chose. Mais il savait aussi que sa « mère » viendrait même sans gâteau, à l’improviste, juste pour venir le saluer, le voir, passer un peu de temps avec lui. D’ailleurs, en parlant de gâteau, celui qu’il avait fait était en train de diminuer à vue d’œil. Ce qu’elle pouvait être gourmande sa chère « maman » Chôko ! Il n’en était plus étonné à force, mais quand même !

Oh oui ! Elle dormait chez lui cette nuit ! Trop bien ! Il lui fera jouer à son tout dernier jeu qu’il avait acheté, il était sûr que ça allait lui plaire. Et puis, en plus, on pouvait jouer à deux dessus. Et il avait toutes les manettes pour, et suffisamment de consoles. C’est pour ça qu’il avait racheté le jeu, mais pour une autre console… Sinon, il ne pourrait pas jouer en multijoueur avec son pote geek, Kin, quand il venait et qu’il ne ramenait pas sa console. Oui parce qu’une console, c’est quand même lourd à transporter mine de rien… Sauf si on a un véhicule. Et parfois, c’est pas cool de sortir la voiture pour juste faire quelques quartiers. Enfin bon, elle parla de rangement et de ménage, ce qui fit immédiatement baisser la tête de Naru, qui lui fit un sourire puis un rire embarrassé.

« … Non ? Pas taper ! »

Il se mit les mains sur sa tête, comme si elle allait le frapper. Mais elle ne le fera jamais. Elle ne l’avait jamais fait, alors bon, pourquoi commencerait-elle ? Il la regarda se lever avec un air sévère. Naru posa son doigt sur la table et fit des cercles dessus, marmonnant des excuses. Et là, il eut la punition ! Une pichnette ! Tout simplement. Elle faisait toujours ça, pour l’embêter surtout. Il se mit à sourire, et feint, comme toujours, qu’elle l’avait horriblement frappé. Alors, il se laissa glisser de sa chaise, pour tomber par terre, jouant l’agonisant.

« Arh ! Je meurs ! Ah ! Je suis tué ! Je suis mourut ! Adieu monde cruel ! Argh ! »

Et là, trois chats arrivèrent. L’un d’entre eux, un plutôt potelé et tout orange rayé, ressemblant étrangement au chat nommé Garfield, sautant sur la table pour lécher les assiettes. Quel gros gourmand ce Nono ! Les deux autres, c’était une petite toute grise nommée Crystal, et l’une des deux noir et blanc, Gaïa. Crystal grimpa sur le torse de Naru, s’asseyant sur lui, le regardant, alors que Gaïa s’approchait pour lui lécher le visage.

« Ha ha ! Arrête ! Tu me chatouilles ! »

Il se redressa lentement, caressant les chats. Il sourit à Chôko, puis fit partir Crystal de son ventre où elle avait glissé, avant de se remettre debout.

« Je vais ranger ma salle de bain. Comme ça, tu pourras prendre ton bain. Ah ! Et ce soir, on jouera à Assassin’s Creed Brotherhood ! J’ai acheté un autre, sur la PS3 cette fois. Comme ça, on pourra jouer en ligne et assassiner ensemble ! T’en dis quoi maman ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   Lun 17 Oct 2011, 14:58

-Tant mieux alors! Je n'imagine même pas si tu m'avais dit le contraire!

En effet, elle ne désirait pas ressembler à une baleine. Et Naru était le seul à connaître sa crainte de prise de poids. Bien qu'elle ne soit pas large, elle ne désirait pas prendre de la graisse. Cependant elle ne désirait pas en perdre non plus. En outre, elle se trouvait très bien telle qu'elle était avec sa menue taille.

Bon et tant que Naru n'avait pas de mal à la porter, il ne devrait y avoir de problème. De plus, il était musclé et fort donc si un jour, il était amené à lui dire qu'elle était lourde, elle s'en vexerait sans doute et se poserait des questions sur sa façon de manger.

Et que Naru ne se méprenne pas, Chôko serait venue sans qu'il n'y est de tiramisu en vue. De toutes manières, depuis qu'elle l'avait rencontré, elle passait au minimum une fois par semaine chez lui et généralement y dormait. Parfois, elle faisait même le ménage. Puis ce soir, elle avait envie de lui faire à manger. Elle aimait beaucoup lui faire goûter ses plats.

En voyant le sourire de Naru lorsqu'elle lui annonça qu'elle dormait chez lui, un petit cocon chaleureux et doux vint embaumer son coeur d'une douce légèreté. Elle était certaine qu'il avait tout fait à la dernière minute en ce qui concerne le ménage, comme à son habitude, Naru n'était pas très maniaque. Cependant, Chôko trouvait quand même son appartement propre étant donné tous les chats qu'il possédait. Peu de poils traînaient malgré le bordel qui régnait dans le logement.

Elle se mit à rire légèrement tout en trouvant l'attitude enfantine de Naru adorable. Cependant, elle se demandait comment il pouvait se trouver une femme plus tard ou même pour une nuit. Car il n'était pas de tout repos de vivre en sa compagnie, il était sur-excité et avait parfois quelques réactions autiste qu'on avait du mal à calmer. Enfin, sans savoir trop pourquoi, Chôko y parvenait, à le rendre serein.

Enfin, revenons à nos moutons. Elle fit mine d'emprunter un air sévère et se leva d'un trait, les mains posées fermement sur les hanches en avançant vers la table où Naru était positionné marmonnant des excuses. Elle lui releva le menton et lui donna en guise de punition une petite pichenette sur le nez. Elle se mit à rire en voyant l'air éberlué du Naru face à elle.

Elle ne cessa de rire, voire même explosa de rire en observant Naru mimer l'agonisant. Il aurait pu être acteur, Chôko était sûre qu'il cartonnerait! Elle applaudit partie entièrement dans son fou rire et s'étala au sol comme une crêpe sous le poids de son fou-rire. Elle se calma un peu afin de reprendre sa respiration et ainsi ne pas mourir asphyxiée. Elle prit Gaïa dans les bras et lui fit un câlin tendre. Elle l'entendait ronronner et son corps tout doux la réchauffait dans la nuque.

-Je t'aiderai à laver la salle de bain. Mais ta chambre, l'est-elle? Rangée?

Elle le regarda d'un air suspicieux avec un sourire taquin et elle ajouta par la suite d'un ton faussement ironique:

-Oh oui! Allons tuer pleins de gens ensemble! OUhou!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me punis pas... [Chôko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Me punis pas... [Chôko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AfterAfter ▬ 後 :: 
Archives
 :: Rps
-